HELSINKI (JEUX OLYMPIQUES D') [1952]Chronologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

27 juillet

Emil Zatopek prend pour la première fois le départ d'un marathon, mais cette inexpérience n'inquiète guère ce bourreau d'entraînement. Il se porte en tête au vingt-troisième kilomètre, augmente progressivement son avantage et pénètre, radieux, en tête dans le stade : il s'impose en 2 h 23 min 23,2 s et obtient sa troisième médaille d'or en Finlande. Les États-Unis remportent le relais 4 fois 100 mètres masculin (40,1 s) devant l'U.R.S.S. (40,3 s), dont les relayeurs, moins rapides, compensent ce handicap par de parfaites transmissions de témoin longuement travaillées à l'entraînement. De transmission de témoin, il est encore question dans le relais 4 fois 100 mètres féminin : quand Winsome Cripps le transmet à Marjorie Jackson, les Australiennes comptent 6 mètres d'avance et se dirigent vers une médaille d'or assortie d'un fabuleux record du monde ; mais Marjorie Jackson laisse échapper ce témoin et la victoire ; les Américaines profitent de l'aubaine et s'imposent devant les Allemandes, classées dans le même temps (45,9 s, record du monde). Dans le relais 4 fois 400 mètres, Herb McKenley, le troisième relayeur jamaïquain, compte 12 mètres de retard sur l'Américain Charles Moore quand il s'élance ; au prix d'un exceptionnel parcours, il transmet le témoin en tête à Rhoden, qui conserve une courte avance sur l'Américain Whitfield : la Jamaïque obtient la médaille d'or en battant le record du monde (3 min 3,9 s) ; Herb McKenley (trente ans) savoure cette médaille d'or tellement méritée.

La première finale de natation, le 100 mètres nage libre, voit la difficile victoire de l'Américain Clarke Scholes (57,4 s) devant le Japonais Hiroshi Suzuki (57,4 s également).

Surprise en fleuret féminin : à l'issue d'une compétition très serrée en poule finale, l'Italienne Irene Camber (5 victoires, 2 défaites) remporte la médaille d'or, devant la Hongroise Ilona Elek (5 victoires, 2 défaites également), lauréate en 1936 puis en 1948, battue en barrage.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages



Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « HELSINKI (JEUX OLYMPIQUES D') [1952] - Chronologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/1952-12es-jeux-olympiques-d-ete/