Les studios de la Victorine


Affiche des Enfants du paradis / AKG

 

L’installation des studios de la Victorine, en 1919, fit de Nice la deuxième ville de France pour le tournage des films. De Mare nostrum de Rex Ingram (1926), à La Nuit américaine de François Truffaut (1973), en passant par Les Enfants du paradis de Marcel Carné (1945), ou La Main au collet d’Alfred Hitchcock (1955), de nombreuses œuvres qui ont marqué l’histoire du cinéma y furent réalisées. À l’occasion du centenaire des studios de la Victorine, la biennale des arts de Nice présente une série d’expositions qui mettent en évidence les liens entre le cinéma et les autres arts.

Liens vers le dossier :

LA VICTORINE STUDIOS DE Dès la première décennie du xxe siècle, des firmes – françaises, mais aussi anglaises et allemandes – mettent à profit la photogénie du ciel, de la mer et des paysages méridionaux lors de campagnes de tournages hivernaux sur la Riviera. Afin de faciliter le travail des équipes, Charles Pathé édifie en 1908 un stud … Lire la suite


Tous les dossiers