Les littératures postcoloniales anglophones


Zadie Smith - B. Sheenan/ Opale/ Leemage/ Bridgeman Images

Dans le domaine anglophone, le terme « postcolonial » a été popularisé par le prix Nobel de littérature décerné, entre autres, à des écrivains tels que Wole Soyinka ou Alice Munro. Ces œuvres ont en commun d'être nées pour beaucoup dans des pays qui ont appartenu un temps à l'Empire britannique. Dès lors, le terme « postcolonial » manifeste le désir d'un dépassement qui permet de se ressaisir d'une langue initialement imposée pour en dégager la dynamique multiculturelle.

Liens vers le dossier :

POSTCOLONIALES ANGLOPHONES (LITTÉRATURES) Jusqu'aux années 1960, pour la plupart des commentateurs, la littérature en langue anglaise se réduisait aux textes publiés par des écrivains britanniques, nord-américains et irlandais. Pourtant, des auteurs originaires d'Afrique, d'Australie, du Pacifique Sud ou de la Caraïbe commençaient déjà à sortir de l'ombre. Le prestigieux Booker Prize vint, dès 197 … Lire la suite


Tous les dossiers