L'économie mondiale en 2018


Addis-Abeba, siège de l’Union africaine - Eduardo Blanco/ Alamy/ Hemis

La croissance mondiale s’est maintenue à un niveau élevé (3,7 %) en 2018, toujours principalement entraînée par les économies des pays émergents. La Chine poursuit sa montée en puissance et l’Inde, surpassant la France, voit son PIB (produit intérieur brut) se hisser à la cinquième place. Un climat d’incertitude règne toutefois sur le développement et les échanges. L’endettement a atteint de nouveaux records et les politiques monétaires se normalisent, interrompant la période d’argent facile commencée après la crise de la fin des années 2000. Les États-Unis provoquent de fortes tensions commerciales et douanières avec la Chine et l’Europe. La réduction des inégalités, lourdes de menaces politiques, et la transition écologique n’enregistrent pas encore d’avancées suffisantes pour désamorcer les risques.

Liens vers le dossier :

ÉCONOMIE MONDIALE - 2018 : croissance, restrictions commerciales et argent plus cher En termes de croissance, l’année 2018 semble une simple réplique de l’année précédente : la croissance mondiale du produit intérieur brut (PIB) reste à 3,7 p. 100, celle des pays avancés se maintient à 2,4 p. 100 et celle des pays en voie de développement et émergents (ou « pays du Sud »), à 4,7 p. 100. Pourtant, un certain nombre de changements af … Lire la suite


Tous les dossiers