Le cinéma afro-américain


Hallelujah de King Vidor - J. D. Kisch/ Separate Cinema Archive/ Getty Images

De l’esclavage aux années Obama, en passant par la ségrégation et la lutte pour les droits civiques qui marqua les années 1960, une relation difficile s’est établie entre communautés noire et blanche aux États-Unis. Le cinéma afro-américain ne saurait échapper à cette tension. Tout au long de son histoire, il n’a cessé de marquer sa volonté d’autonomie à l’égard des majors du cinéma américain.

Liens vers le dossier :

AFRO-AMÉRICAIN CINÉMA On peut diviser le corpus des films réalisés, interprétés par des Noirs aux États-Unis, ou dans lesquels ils tiennent un rôle important, en quatre grandes périodes non exclusives l’une de l’autre.La première d’entre elles va de 1913 – peu de temps après la fondation, en 1909, de la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP), … Lire la suite


Tous les dossiers