Dictionnaire

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.

Zombi

Nom masculin singulier

dans le vaudou, fantôme, revenant qu'un sorcier soumet à sa volonté
mort-vivant, revenant
au figuré, personne dénuée de toute volonté

"ZOMBI" dans l'encyclopédie

AMMANN SIMON (1981- )

  • Écrit par 
  • PIERRE_LAGRUEPierreLAGRUEhistorien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs
  •  • 1 220 mots
  •  • 1 média

d'anorexie, a le plus grand mal à prendre du poids pour se plier au règlement. Il retombe dans l'anonymat et traverse les Jeux de Turin, en 2006, comme un zombi (38e sur le petit tremplin, 15e sur le grand) : cinquante-huit mois s'écoulent entreLire la suite

ARBASINO ALBERTO (1930-2020)

  • Écrit par 
  • GIOVANNI_IOPPOLOGiovanniIOPPOLOlecteur à l'université François-Rabelais, Tours
  •  • 563 mots

italiani con zombi, 1998 ; Rap !, 2001). Ses nombreux portraits d’écrivains et de personnalités parmi les plus diverses ont été réunis dans Ritratti italiani (2014Lire la suite

DODES'KADEN, film de Akira Kurosawa

  • Écrit par 
  • JACQUES_AUMONTJacquesAUMONTprofesseur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle, directeur d'études, École des hautes études en sciences sociales
  •  • 1 011 mots

que l'au-delà, comme l'armée des morts dans Rêves (Yume, 1990) ; l'homme au regard mort est, lui, un véritable zombi, un fantôme que plus rien ne peut ramener chez les vivants. Comme dans le petit monde de Fellini, la clownerie est toujours à portée de mainLire la suite

SECTES

  • Écrit par 
  • LOUIS_HOURMANTLouisHOURMANTenseignant à l'université de Paris XII-Créteil-Val-de-Marne, membre du Groupe de sociologie des religions et de la laïcité, 
  • JEAN_SEGUYJeanSÉGUYdocteur ès lettres et sciences humaines, maître de recherche au C.N.R.S., chargé de conférences à l'École des hautes études en sciences sociales
  •  • 9 487 mots
  •  • 2 médias

en une sorte d'homme-zombi. Pour sa part, la loi française du 12 juin 2001 sanctionne l'abus frauduleux de la situation de faiblesse d'une personne « en état de sujétion psychologique et physique résultant de pressions graves et réitérées ou de techniques propres à altérer son jugement ». ToutefoisLire la suite