Dictionnaire

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.

Zéphyr

Nom masculin singulier

dans la Grèce antique, personnification du vent d'ouest
par extension, tout vent tiède et agréable
sorte de fine toile de coton

"ZEPHYR" dans l'encyclopédie

AURORE, mythologie

  • Écrit par 
  • ROBERT_DAVREURobertDAVREUenseignant en littérature générale et comparée à l'université de Paris-VIII, poète et traducteur
  •  • 457 mots

Sélénè, elle appartient donc à la première génération divine. Avec Astraéos, un autre petit-fils de Gaïa, elle engendra les vents au cœur violent : Zéphyr, Borée et Notos, ainsi qu'Éosphoros, l'Étoile du matin, et les astres étincelants dont se couronnent le ciel (ibid., 378-382Lire la suite

BOTTICELLI SANDRO (1445-1510)

  • Écrit par 
  • M.-G._DE_LA_COSTE-MESSELIEREMarie-Geneviève deLA COSTE-MESSELIÈREcritique d'art
  •  • 4 441 mots
  •  • 5 médias

contemporains permettent d'en déchiffrer le symbole : c'est l'apparition merveilleuse des dieux protecteurs évoqués par les humanistes florentins autour du jeune Laurent, le « règne de Vénus » décrit par Politien, « royaume où se complaît la grâce, où Zéphyr, lascif, vole derrière Flore, où l'herbe verteLire la suite

CAFFIERI LES

  • Écrit par 
  • COLOMBE_SAMOYAULT-VERLETColombeSAMOYAULT-VERLETarchiviste-paléographe, conservateur au Musée national du château de Fontainebleau, professeur à l'École du Louvre
  •  • 652 mots
  •  • 2 médias

avec les termes de Zéphyr et de Flore, ou les bronzes de la célèbre horloge de Passemant (1750-1753, au château de Versailles). Ces œuvres sûres, qui ont permis un certain nombre de rapprochements et d'attributions, montrent clairement le « style Caffieri », fait d'une extraordinaire technique au service d'uneLire la suite

CANDIDO PIETER DE WITTE dit PIETRO (av. 1548-1628)

  • Écrit par 
  • JACQUES_FOUCARTJacquesFOUCARTconservateur des Musées nationaux, service d'études et de documentation, département des Peintures, musée du Louvre
  •  • 946 mots

-1560, pour des travaux de tapisserie (né en 1548, Candido n'aurait alors que douze ans, ce qui semble peu vraisemblable). D'autre part, le père de Candido, Élias, sculpteur de son état, était lui aussi au service des Médicis (une de ses seules œuvres signées, un Zéphyr de bronzeLire la suite