Dictionnaire

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.

Sotte

Nom féminin singulier, Adjectif féminin singulier

Employé comme adjectif
qui est sans intelligence, sans jugement (une sotte remarque)
Employé comme nom
femme qui manque d'intelligence, de jugement

"SOTTE" dans l'encyclopédie

FRANÇAISE LITTÉRATURE, XVIe s.

  • Écrit par 
  • Frank LESTRINGANT
  •  • 6 834 mots

-même en scène dans ses sotties, en particulier celle du Jeu du prince des Sots et de Mère Sotte (1512), où il joue le rôle de Mère Sotte, mais aussi dans ses livres imprimés et plus encore dans ses manuscrits d’apparat. En 1532, […] Lire la suite

BRAHMS JOHANNES

  • Écrit par 
  • Claude ROSTAND
  •  • 2 385 mots
  •  • 3 médias

de chaque jour. En 1872, il devient chef de la Gesellschaft der Musikfreunde. Il est alors une célébrité internationale, encore que ses œuvres soient âprement discutées à Vienne même. Une assez sotte cabale de ses amis et de ceux de Wagner dressera pendant un temps les deux hommes l'un contre […] Lire la suite

BRENTANO BETTINA (1785-1859)

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 803 mots

de leur union. Mais un poète compte bien plus encore qu'Arnim à ses yeux : ce Goethe dont le souvenir est demeuré présent au cœur de sa mère ; elle fait sa connaissance en 1807 et lui voue une amitié passionnée (qui sera brisée par le poète en 1811 sous le prétexte d'une assez sotte querelle cherchée […] Lire la suite

BROSSES CHARLES DE (1709-1777)

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE
  •  • 1 350 mots

de Naples, ni la niaiserie de son royal époux, ni les désirs de sainte Catherine de Sienne, ni le prétendu miracle du saint Janvier de Naples, ni le décolleté plongeant des nonnes vénitiennes, ni le site de Pavie, ni les « coïonneries » des cardinaux, ni les intrigues du conclave, ni la sotte […] Lire la suite