Dictionnaire

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.

Rancune

Nom féminin singulier

amertume, ressentiment que l'on garde après ce qui est considéré comme une injustice ou une offense avec un désir de vengeance

"RANCUNE" dans l'encyclopédie

BISMARCK OTTO VON (1815-1898)

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 4 859 mots
  •  • 3 médias

, ou du moins à y affaiblir sa position. À la rancune se joint le mépris pour l'adversaire qui a dû s'humilier à Olmütz. Bref, l'entente Autriche-Prusse, telle qu'avait réussi à la maintenir Metternich, appartient à un passé révolu. Bismarck en tire les conséquences : pendant que se déroule la guerre […] Lire la suite

HUYSMANS JORIS-KARL (1848-1907)

  • Écrit par 
  • Françoise GAILLARD
  •  • 1 452 mots

« Un inexplicable amalgame d'un Parisien raffiné et d'un peintre de la Hollande », tel est, selon ses propres termes, le portrait de Joris-Karl Huysmans. Si l'on y ajoute une sensibilité maladive et exacerbée, une bile toujours prête à s'échauffer et à se déverser en flots de hargne et de rancune […] Lire la suite

ALBEE EDWARD (1928-2016)

  • Écrit par 
  • Marie-Claire PASQUIER
  •  • 2 713 mots
  •  • 2 médias

peut dire récurrente. Enfant adopté (il est né en 1928 à Washington D.C.), Albee prend la parole comme Genet la prend, en bâtard, en proscrit, en écorché vif, et cette obstination dans la rancune contre l'ordre établi fait sa force, cependant que sa familiarité avec le monde qu'il dépeint […] Lire la suite

ARISTOTE

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 23 833 mots
  •  • 2 médias

. Il a désigné comme successeur à la tête de l'école son neveu Speusippe. Dès l'Antiquité, des biographes malveillants ont attribué à ce choix de Platon la véritable cause de la rupture d'Aristote avec l'Académie. Aristote en gardera du moins une rancune solide contre Speusippe. La même année, peut-être […] Lire la suite