Dictionnaire

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.

Naïade

Nom féminin singulier

nymphe des rivières, dans la mythologie
par extension, jolie baigneuse
en botanique, plante aquatique monocotylédone, de la famille des naïadacées

"NAIADE" dans l'encyclopédie

ODONATES

  • Écrit par 
  • E.U., 
  • Robert GAUMONT
  •  • 1 907 mots
  •  • 3 médias

, des pièces copulatrices accessoires complexes, distinctes de l'orifice génital proprement dit situé sur le neuvième segment. La larve ou naïade Toujours aquatique, la naïade (fig. 2) présente trois caractères essentiels : – Les ébauchesLire la suite

FILLEUL NICOLAS (1537?-apr. 1584)

  • Écrit par 
  • Françoise JOUKOVSKY
  •  • 704 mots

le pathos, et instaurent parfois un ton forcené grâce aux procédés de rhétorique. Moins scolaire et plus subtile, Les Ombres, pastorale dont les principaux personnages, la bergère Mélisse et la Naïade Clion, incarnent le refus de l'amour par peur de souffrirLire la suite

GRISI CARLOTTA (1819-1899)

  • Écrit par 
  • Jane PATRIE
  •  • 320 mots

La Filleule des fées en 1849. En 1850, appelée par Perrot, Carlotta Grisi se rend à Saint-Pétersbourg, où elle crée Ondine ou la naïade en 1851 et La Guerre des femmes en 1853 ; elle y danse aussi Giselle. Elle danse encore à Varsovie en 1854. Elle abandonne la scène à l'âge de trente-cinq ans, et passe le reste de sa vie dans sa propriété de Saint-Jean, près de Genève. Lire la suite

MILLER LEE (1907-1977)

  • Écrit par 
  • Noël BOURCIER
  •  • 675 mots

d'une naïade néoclassique. Mise en scène d'un goût douteux ou pied de nez salvateur à l'Histoire, cette image dérangeante nourrira la légende d'une femme moderne et libre. Après la guerre, Lee Miller reprend ses contributions à Vogue tout en rédigeant quelques articles. En 1947, unLire la suite