Dictionnaire

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.

Jacobus

Nom masculin invariant en nombre

en histoire, monnaie d'or frappée sous Jacques Ier en Angleterre

"JACOBUS" dans l'encyclopédie

ARMINIUS JACOB HARMESZOON dit JACOBUS (1560-1609)

  • Écrit par 
  • E.U.
  •  • 518 mots

Théologien néerlandais et ministre de l'Église réformée des Pays-Bas, Jacob Harmeszoon (Harmensen ou Hermansz), dit Jacobus Arminius, est né le 10 octobre 1560 à Oudewater et mort le 19 octobre 1609 à Leyde. Opposé à la stricte doctrine calviniste de la prédestination, il développe en réaction unLire la suite

CLEMENS NON PAPA JACOBUS (1510 env.-env. 1555)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 346 mots

avec son concitoyen, prêtre et poète, Jacobus Papa, originaire d'Ypres ; ou, comme certains l'ont cru, sans doute à tort, avec le pape Clément VII (Jules de Médicis). Il a été confondu, par ailleurs, avec Clément Janequin. En 1544, Clemens débuta comme maître de chant (succentor) à SaintLire la suite

OUD JACOBUS JOHANNES PIETER (1890-1963)

  • Écrit par 
  • Robert L. DELEVOY
  •  • 745 mots

Braque et Picasso, les fondateurs du cubisme, n'ont jamais dessiné ou peint un seul cube : bien au contraire, ils se sont attachés à briser l'illusion scénographique qui, depuis la fin du xive siècle, se déployait, en Occident, dans l'espace imaginaire de ce volume. Aussi est-ce un non-sens (on le commet fréquemment) de parler d'architecture cubiste àLire la suite

VAN'T HOFF JACOBUS HENRICUS (1852-1911)

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 278 mots

Chimiste hollandais, né à Rotterdam et mort à Berlin. Van't Hoff entre à l'institut polytechnique de Delft en 1869, puis il va, en 1871, à l'université de Leyde, où il décide de se consacrer à l'étude de la chimie. Il est, pendant l'année 1872-1873, l'élève de Kekulé à Bonn et, l'année suivante, l'élève de C. A. Wurtz à Paris, où il est le condisciple de A. Le Bel. Il soutient son doctorat en 1874Lire la suite