Dictionnaire

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.

Innéiste

Nom singulier invariant en genre, Adjectif singulier invariant en genre

Employé comme adjectif
qui concerne l'innéisme, attitude philosophique qui prétend l'innéité, qualité de ce qui est inné, qui existe dès la naissance, de certaines structures mentales
Employé comme nom
partisan de l'innéisme, attitude philosophique qui prétend l'innéité, qualité de ce qui est inné, qui existe dès la naissance, de certaines structures mentales

"INNEISTE" dans l'encyclopédie

BEHAVIORISME

  • Écrit par 
  • Jean-François LE NY
  •  • 4 674 mots
  •  • 1 média

l'apprentissage ; la plupart d'entre eux marquent leur prédilection pour un point de vue innéiste ou nativiste. Une certaine jonction s'établit entre leurs idées et celles de Jean Piaget. En même temps que se développe ce courant, et pour une large part indépendamment de lui, la notion d […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT DES ÉMOTIONS

  • Écrit par 
  • Sandrine GIL
  •  • 2 028 mots

émotionnelles et les émotions ressenties coïncident, et cela dès les premiers instants de vie. À cette approche innéiste s’oppose une approche constructiviste, qui met l’accent sur la nécessité de la cognition pour qu’apparaisse une émotion. Les manifestations expressives ne correspondraient pas à un […] Lire la suite

LOCKE JOHN (1632-1704)

  • Écrit par 
  • Geneviève BRYKMAN
  •  • 3 989 mots
  •  • 1 média

par l'Essai. Locke avait été très sensibilisé, lors de son séjour en France, par une controverse générale entre les « cartésiens » (innéistes) et les « gassendistes » (empiristes). Il est probable que Descartes n'aurait pas reconnu pour sienne la doctrine innéiste telle que Locke […] Lire la suite

MODÈLE

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Hubert DAMISCH, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Sylvanie GUINAND, 
  • Bernard JAULIN, 
  • Noël MOULOUD, 
  • Jean-François RICHARD, 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 24 440 mots
  •  • 2 médias

Le langage de la philosophie aiderait peu à éclairer l'origine de la notion de modèle, qui a reçu un emploi très large dans la méthodologie des sciences. Cette origine est technologique : le modèle est d'abord la « maquette », l'objet réduit et maniable qui reproduit en lui, sous une forme simplifiée, « miniaturisée », les propriétés d'un objet de grande […] Lire la suite