Dictionnaire

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.

Injure

Nom féminin singulier

insulte, parole blessante
offense, affront
dommage causé par les intempéries, le temps et le sort

"INJURE" dans l'encyclopédie

HONNEUR

  • Écrit par 
  • Marie-France MURAWA-WULFING
  •  • 2 340 mots

fait en présence de témoin qui rendent les faits irrémédiables ; qu'il vienne, enfin, d'un égal. Si l'offenseur est un inférieur, l'injure ne peut atteindre celui à qui elle est destinée : « Honni soit qui mal y pense », selon la fière devise des rois d'Angleterre ; si l'offenseur est un supérieur […] Lire la suite

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) - La littérature chrétienne

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 6 338 mots
  •  • 2 médias

de tout genre. Mais cet aspect semble extrêmement accentué dans la littérature latine chrétienne. La polémique, l'invective, l'injure même, y jouent un très grand rôle. La véhémence de Tertullien dans ses attaques contre les païens ou contre Marcion est bien connue. La verve et l'imagination réaliste d'Arnobe […] Lire la suite

MANDARINS

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE
  •  • 3 741 mots
  •  • 1 média

devient une injure. » Ce texte, qui date de plus de deux mille ans, exprime donc à la fois l'idéal du lettré-fonctionnaire confucéen et reconnaît que, dès lors, la vie et les mœurs des lettrés ne correspondaient pas à l'idéal du personnage (mais l'imitation de Jésus-Christ est-elle plus […] Lire la suite

ROMANO-GERMANIQUES DROITS

  • Écrit par 
  • René DAVID
  •  • 4 558 mots

dans la famille romano-germanique. Ils en diffèrent si fondamentalement quant à leur philosophie et à leurs visées, disent-ils, qu'on ne peut sans leur faire injure les ranger dans la même famille que des droits demeurés « bourgeois ». Les comparatistes se sont résignés à enregistrer cette volonté […] Lire la suite