Dictionnaire

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.

Hydroxyproline

Nom féminin singulier

en biochimie, aminoacide résultant de l'hydroxylation de la proline

"HYDROXYPROLINE" dans l'encyclopédie

COLLAGÈNE

  • Écrit par 
  • LADISLAS_ROBERTLadislasROBERTdirecteur de recherche au C.N.R.S., docteur en médecine, docteur ès sciences, directeur de laboratoire de biochimie du tissu conjonctif à la faculté de médecine, université de Paris-Val-de-Marne.
  •  • 3 423 mots
  •  • 4 médias

dans le cartilage. Composition des collagènes Le collagène est caractérisé par la présence d'aminoacides particuliers comme l'hydroxyproline (≃ 14 p. 100) et d'hydroxylysine. Ces acides aminés particuliers sont obtenus par l'hydroxylation de la proline et de la lysine après la synthèse de la chaîne αLire la suite

CONJONCTIF TISSU

  • Écrit par 
  • ALBERT_POLICARDAlbertPOLICARDmembre de l'Institut, de l'Académie de médecine, professeur honoraire à la faculté de médecine de Lyon
  •  • 3 015 mots

à côté des autres. Chaque chaîne comporte environ 200 restes d'aminoacides, qui sont, dans l'ordre de leur importance quantitative décroissante, la glycine, la proline, l'hydroxyproline, l'alanine, la leucine, l'arginine et la lysine ; les acides aspartique et glutamique existant à l'état de tracesLire la suite

AMINOACIDES ou ACIDES AMINÉS

  • Écrit par 
  • E.U.E.U.services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis, 
  • PIERRE_KAMOUNPierreKAMOUNprofesseur de biochimie à l'université René-Descartes, chef de service à l'hôpital Necker, Paris
  •  • 3 481 mots
  •  • 6 médias

aminoacides des protéines Ces vingt acides aminés possèdent donc des propriétés communes mais se différencient par leur radical. Il convient d’y ajouter l’hydroxyproline, trouvée en particulier dans le collagène – une protéine abondante dans le tissu conjonctif –, qui est une proline sur laquelleLire la suite

ZIFF MORRIS (1913-2005)

  • Écrit par 
  • E.U.E.U.services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis
  •  • 173 mots

par le futur Prix Nobel Severo Ochoa, il obtient son second doctorat et intègre, en 1950, le service de rhumatologie de l'hôpital universitaire de New York, dont il prend la direction, trois ans plus tard. Ses travaux prouvent l'absence d'hydroxyproline dans le fibrinoïde des nodules sous-cutanésLire la suite