Dictionnaire

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.

Centrafricain

Nom masculin singulier, Adjectif masculin singulier

Employé comme adjectif
originaire de Centrafrique ou relatif à ce pays
Employé comme nom
originaire ou habitant de Centrafrique

"CENTRAFRICAIN" dans l'encyclopédie

CENTRAFRICAINE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Apolline GAGLIARDI, 
  • Jean-Claude GAUTRON, 
  • Jean KOKIDE, 
  • Jean-Pierre MAGNANT, 
  • Roland POURTIER
  •  • 10 227 mots
  •  • 7 médias

est chaotique : entre régimes militaires, instauration d’une dictature et de l’Empire centrafricain, règne du populisme et de la démagogie, tentatives de démocratie et de multipartisme. Géographie La République centrafricaine (R.C.A.) s'est substituée, en 1958, à la colonie française d'Oubangui-ChariLire la suite

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Anne FAURE-MURET
  •  • 18 709 mots
  •  • 22 médias

. Le métamorphisme est faible, de basse pression, et on note une absence presque totale de granite. Le craton centrafricain (ou du Congo) La majeure partie du craton centrafricain est stabilisée. Seules quelques zones demeurent semi-mobiles et donneront des chaînes linéaires intracratoniques, comme celleLire la suite

BOKASSA JEAN BEDEL (1921-1996)

  • Écrit par 
  • Bernard NANTET
  •  • 716 mots
  •  • 1 média

dans son château de la région parisienne, l'« ogre de Bérengo » retourne à Bangui, où il est jugé et condamné à mort (1987). Gracié, il termine ses jours dans sa villa de Bérengo. Il décède le 3 novembre 1996. Le tragique épisode de l'Empire centrafricain eut un prolongement direct sur la politique françaiseLire la suite

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période post-gaullienne (1969-1981)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 6 876 mots
  •  • 5 médias

amitié avec l'empereur centrafricain Bokassa. Jacques Chirac est évidemment son principal adversaire à droite, il se présente comme le candidat du « changement sans risque » alors que le président sortant serait celui du « risque sans changement ». Du côté de l'opposition, la désunion de la gaucheLire la suite