Dictionnaire

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.

Astate

Nom masculin singulier

en entomologie, insecte de la famille des guêpes
en chimie, corps de numéro atomique 85

"ASTATE" dans l'encyclopédie

ASTATE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  • , Universalis
  •  • 567 mots

Élément chimique de symbole At et de numéro atomique 85, l'astate (du grec astatos, instable) a autrefois été appelé ékaiode (car ses propriétés chimiques se rapprochent de celles de l'iode, l'halogène qui le précède dans le tableau périodique) et alabame. Les Anglo-Saxons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astate/#i_0

HALOGÈNES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER, 
  • Robert de PAPE
  •  • 6 660 mots
  •  • 5 médias

Éléments chimiques constituant le sous-groupe VII b de la classification périodique, les halogènes sont au nombre de cinq : le fluor (F), le chlore (Cl), le brome (Br), l'iode (I) et l'astate (At) ; précédant immédiatement chacun des gaz inertes – sauf l'hélium –, ils possèdent 7 électrons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/halogenes/#i_0

IODE

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 2 691 mots
  •  • 2 médias

L'iode (du grec iôdês, « violet ») est l'élément chimique de numéro atomique 53, symbolisé par la lettre I. C'est, après l'astate, le moins réactif et le moins électronégatif des éléments halogènes. Présent en quantité notable dans certaines algues, l'iode joue chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iode/#i_0

SEGRÈ EMILIO GINO (1905-1989)

  • Écrit par 
  • Agnès LECOURTOIS
  •  • 341 mots
  •  • 1 média

de l'université de Palerme en 1936. Il y découvre le technétium, premier des éléments artificiels. Privé de son poste à Palerme par le gouvernement fasciste, il s'établit, en 1938, à l'université de Californie (Berkeley) en qualité de chercheur. Il découvre l'astate en 1940 et, plus tard […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emilio-gino-segre/#i_0