Dictionnaire

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.

Artificier

Nom masculin singulier

en technologie, personne qui fabrique les pièces d'artifice, qui tire les feux d'artifice

"ARTIFICIER" dans l'encyclopédie

ÉPHÉMÈRE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • ANNE-MARIE_LECOQAnne-MarieLECOQingénieur de recherche au Collège de France
  •  • 5 977 mots
  •  • 1 média

, comme les vauxhalls. La mode en passa de Londres à Paris, en 1767, avec le petit vauxhall de l'artificier J.-B. Torré. L'immense Colisée de l'architecte Le Camus (1769) fut une des grandes entreprises architecturales de l'époque ; des cafés, des salons, un cirque se greffaient sur une salle de balLire la suite

HOPPER DENNIS (1936-2010)

  • Écrit par 
  • CHRISTIAN_VIVIANIChristianVIVIANIhistorien du cinéma, maître de conférences à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, membre du comité de rédaction de la revue <it>Positif</it>
  •  • 824 mots
  •  • 1 média

, au regard illuminé et à la voix rauque. Sans oublier, évidemment, le mafieux à l'inhalateur, imprévisible et aux colères terrifiantes, de Blue Velvet (David Lynch, 1986), l'artificier obsédé par la vitesse de Speed (Jan de Bont, 1994) ou le motard des mers de Lire la suite

KARABATIC NIKOLA (1984- )

  • Écrit par 
  • PIERRE_LAGRUEPierreLAGRUEhistorien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs
  •  • 1 708 mots

du collectif. Comme toute l'équipe de France, il réalise un parcours sans fautes, sérieux plus qu'éclatant, s'acharnant, à titre personnel, à assumer ses tâches défensives, à trouver des solutions pour faire briller ses camarades. Mais, en finale face à l'Islande, il redevient « artificierLire la suite

MILTON JOHN (1608-1674)

  • Écrit par 
  • JACQUES_BLONDEL_2JacquesBLONDELprofesseur émérite à l'université de Clermont-II
  •  • 4 052 mots
  •  • 1 média

anéantir pour y susciter un monde dont il serait l'artificier, un mirage romantique et pervers. La transgression, c'est refuser la réalité d'une création bonne, suivre la fantaisie et non la raison, c'est-à-dire une raison naturellement éclairée par Dieu. Satan apparaît ainsi comme la parodie du hérosLire la suite