Dictionnaire

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.

Artificialiste

Adjectif singulier invariant en genre

qui a rapport à l'artificialisme
qui a rapport aux objets fabriqués par l'artisan

"ARTIFICIALISTE" dans l'encyclopédie

CRÉATION - La création dans les synthèses philosophico-religieuses

  • Écrit par 
  • STANISLAS_BRETONStanislasBRETONdocteur ès lettres, docteur en philosophie, docteur en théologie, professeur honoraire aux Instituts catholiques de Paris et Lyon
  •  • 4 051 mots

des schématismes qui permettent de les illustrer, et auxquels elles ont le plus souvent recours. Les conceptions créationnistes privilégient le schème artisanal, dénommé parfois « artificialiste ». Les théories dites, pour simplifier, émanatistes, affectionnent soit le schème du rayonnementLire la suite

FINALITÉ

  • Écrit par 
  • RAYMOND_RUYERRaymondRUYERprofesseur à la Faculté des lettres et sciences humaines de Nancy, correspondant de l'Institut
  •  • 6 602 mots

sont élaborés jusqu'à devenir une sorte de science. La finalité « artificialiste » En Occident, avant la science proprement dite, un effort a été fait, soit pour nier radicalement la finalité, soit, avec Platon, Aristote et les stoïciens, pour la régulariser. Aristote surtout veut fonder une scienceLire la suite

MOYEN ÂGE - La pensée médiévale

  • Écrit par 
  • ALAIN_DE_LIBERAAlain deLIBERAagrégé de philosophie, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (V<sup>e</sup> section, sciences religieuses), chaire histoire des théologies chrétiennes dans l'Occident médiéval
  •  • 22 370 mots

Une histoire de la pensée du Moyen Âge ne se réduit pas à une histoire de la philosophie médiévale. Il y a à cela divers motifs. Le premier et le plus évident est que la pensée du Moyen Âge est, pour une large part, le fait de théologiens réfléchissant sur leur foi « sous le toit de l'Église ». Le dLire la suite

PATRIMOINE, art et culture

  • Écrit par 
  • JEAN-MICHEL_LENIAUDJean-MichelLENIAUDdirecteur d'études à l'École pratique des hautes études et à l'École nationale des chartes
  •  • 10 147 mots

Issu du vocabulaire juridique, le mot « patrimoine » a été utilisé au début des années 1970 pour désigner les productions humaines à caractère artistique que le passé a laissées en héritage et on n'a pas fini d'explorer le contenu du terme dans son acception récente. Pour en limiter, en fait, l'emploi aux seuls beaux-arts, les utilisateurs entendaient néanmoins écarter d'autres expressions jugées Lire la suite