Dictionnaire

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.

Arousal

Nom masculin singulier

en sciences, désigne une fonction d'éveil

"AROUSAL" dans l'encyclopédie

CONSCIENCE

  • Écrit par 
  • HENRI_EYHenriEYancien chef de clinique à la faculté de médecine de Paris, médecin chef à l'hôpital psychiatrique de Bonneval
  •  • 10 465 mots
  •  • 1 média

d'un mécanisme régulateur sous-cortical. Le rôle de la formatio reticularis du tronc cérébral dans la constitution de l'éveil cortical (arousal cortical) a été découvert et expérimentalement démontré par H. W. Magoun et G. Moruzzi, au début des annéesLire la suite

SOMMEIL

  • Écrit par 
  • PATRICE_FORTPatriceFORTdocteur en neurosciences, chercheur au C.N.R.S., 
  • MICHEL_JOUVETMichelJOUVETprofesseur à l'université de Lyon-I-Claude-Bernard, directeur du département de médecine expérimentale, U.R.A. C.N.R.S.1195, I.N.S.E.R.M., U52, 
  • PATRICK_LEVYPatrickLÉVYprofesseur des Universités, praticien hospitalier, chef de service au C.H.U. de Grenoble, 
  • VERONIQUE_VIOT-BLANCVéroniqueVIOT-BLANCunité de sommeil, hôpital Lariboisière, Paris
  •  • 18 052 mots
  •  • 6 médias

est la présence, au niveau du cortex cérébral (fig. 1), d'une activité électrique rapide et de bas voltage : c'est la réaction d'éveil (ou arousal reaction). La plupart des structures sous-corticales (thalamus, tronc cérébral) présentent aussi une activité rapide, sauf l'hippocampeLire la suite

CERVEAU ET ÉMOTION

  • Écrit par 
  • PATRIK_VUILLEUMIERPatrikVUILLEUMIERprofesseur de neurosciences, université de Genève (Suisse)
  •  • 1 618 mots
  •  • 1 média

des théories dimensionnelles des émotions (invoquant différentes mixtures des mêmes composantes de base à l’origine de toutes les émotions) ont également été avancés, impliquant l’amygdale pour le degré d’alerte (dimension calme/excitation, arousal), mais le cortex orbito-frontalLire la suite

PLAISIR

  • Écrit par 
  • HENRI_VAN_LIERHenriVAN LIERdocteur en philosophie, professeur à l'Institut des arts de diffusion, Bruxelles
  •  • 3 270 mots

. T. Young, de son côté, rompant avec cette hantise de la stabilité, soutient l'hypothèse qu'« un organisme se comporte de façon à maximiser l'excitation [arousal] positive affective [delight, enjoyment] ». Non sans contradiction, FreudLire la suite