Dictionnaire

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.

Apitoiement

Nom masculin singulier

fait d'apitoyer, de s'apitoyer

"APITOIEMENT" dans l'encyclopédie

ALDRICH ROBERT (1918-1983)

  • Écrit par 
  • Olivier EYQUEM
  •  • 1 250 mots
  •  • 1 média

sont plus peuplés que de perdants ou de monstres et cèdent uniformément à la tentation de l'auto-apitoiement, de l'autocitation et de la farce grossière. Ils restent, cependant, émouvants à certains égards : rarement cinéaste aura exposé de manière plus crue son individualité, son désir de travailler à […] Lire la suite

AVVAKUM PETROVITCH (1620/21-1682)

  • Écrit par 
  • Pierre PASCAL
  •  • 1 194 mots

, s'il hausse le ton, il use du slavon d'Église, qu'il vivifie en le mariant au russe. Le style est parlé. L'invention y est perpétuelle : images, ellipses, apostrophes, dialogue intérieur, mises en scène, digressions. Les sentiments fusent : indignation, apitoiement, malédiction, prière, repentir. On […] Lire la suite

BONELLO BERTRAND (1968- )

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS
  •  • 1 041 mots

désirs. Ce sujet « sulfureux » a donné naissance à un film cérébral et étranger à tout voyeurisme, qui confronte les spectateurs aux mécanismes de l'exploitation des pensionnaires. Les personnages sont nombreux et ne sont jamais destinés à susciter l'identification ou l'apitoiement. Ils apparaissent […] Lire la suite

DIANA SPENCER, princesse de Galles (1961-1997)

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 899 mots
  •  • 1 média

de quelques causes mondiales qui lui tenaient particulièrement à cœur : l'enfance malheureuse, le sida et, surtout, l'interdiction des mines antipersonnel. Elle y mit beaucoup d'énergie, tout en ajoutant, et ce n'était pas entièrement sans arrière-pensée, cette parcelle d'humanité et d'apitoiement […] Lire la suite