Dictionnaire

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.

Allostérie

Nom féminin singulier

en biologie, interaction d'une molécule sur une enzyme protéique

"ALLOSTERIE" dans l'encyclopédie

HÉMOGLOBINE

  • Écrit par 
  • Max Ferdinand PERUTZ
  •  • 3 881 mots
  •  • 7 médias

d'oxygène mais un poumon moléculaire dont la structure change selon qu'il capte l'oxygène ou qu'il s'en décharge. En 1965, Jacques Monod et J.-P. Changeux, ainsi que Jeffries Wyman ont expliqué cette particularité par la notion d'allostérie. Selon celle-ci, les deux structures seLire la suite

EDELMAN GERALD MAURICE (1929-2014)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 932 mots
  •  • 1 média

Jean-Pierre Changeux qui, issu de la biochimie – il est un des découvreurs des changements de conformation des protéines, l’allostérie, « le second secret de la vie », comme disait Jacques Monod –, s’est orienté dès après sa thèse vers la neurobiologie avec le couple « changement de conformation-reconnaissance moléculaire », comme données clés sur lesquelles reposent ses hypothèses sur le fonctionnement cérébral et la conscience. Lire la suite

LIAISONS CHIMIQUES - Liaisons biochimiques faibles

  • Écrit par 
  • Antoine DANCHIN
  •  • 5 912 mots
  •  • 9 médias

et coll., 1978). La théorie de l'allostérie montre donc bien comment des liaisons faibles, en stabilisant des formes différentes, en équilibre entre elles, de molécules complexes, permet une régulation remarquablement adaptée de l'activité de certaines protéines, enzymes ou encore protéines de transportLire la suite

MONOD JACQUES (1910-1976)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • E.U.
  •  • 567 mots
  •  • 1 média

) et sur les interactions entre sous-unités des protéines dans le contrôle du métabolisme cellulaire (l’allostérie en 1963) avec Jean-Pierre Changeux apportent à chaque fois une contribution essentielle à la pensée scientifique et biologique. En pratique, ces années 1945-1965 fondent la biologie moléculaireLire la suite