Dictionnaire

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.

Affres

Nom féminin pluriel

tourment, souffrance, angoisse

"AFFRES" dans l'encyclopédie

CARAÏBES - Littératures

  • Écrit par 
  • JEAN-PIERRE_DURIXJean-PierreDURIXprofesseur émérite, université de Bourgogne, Dijon, 
  • CLAUDE_FELLClaudeFELLprofesseur émérite à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle, 
  • JEAN-LOUIS_JOUBERTJean-LouisJOUBERTprofesseur à l'université de Paris-XIII, 
  • ORUNO_D._LARAOruno D.LARAprofesseur d'histoire, directeur du Centre de recherches Caraïbes-Amériques
  •  • 15 816 mots
  •  • 4 médias

. Ainsi dans la turbulence spiraliste de Frankétienne (Dézafi, version créole, adaptée en français sous le titre Les Affres d'un défi, 1979 ; L'Oiseau schizophone, 1993) qui vise à retrouver les mouvements désordonnés d'uneLire la suite

ACTEUR

  • Écrit par 
  • DOMINIQUE_PAQUETDominiquePAQUETdocteur en philosophie, écrivain
  •  • 6 796 mots
  •  • 4 médias

d'une vérité parfois paroxystique. L'acteur, désormais, n'hésite pas à rendre les affres de l'agonie d'une manière on ne peut plus « réaliste », mêlant aux convulsions tétaniques les râles du trépas, « sans oublier le rire sardonique ». Pour ce faire, l'introspection quotidienne est nécessaireLire la suite

ADAMOV ARTHUR (1908-1970)

  • Écrit par 
  • JACQUES_POULETJacquesPOULETcritique dramatique
  •  • 1 140 mots

land pseudo-poétique », elle sera dramatique : mise en scène, mise sur scène des affres de la nuit, confrontées, d'abord timidement, et de plus en plus ouvertement, avec les angoisses de la vie du jour, de la vie sociale non dominée. Ses premières pièces (La Parodie, écrite en 1947Lire la suite

ÂGE D'OR

  • Écrit par 
  • MARIE-ROSE_MAYEUXMarie-RoseMAYEUXdocteur de troisième cycle, ingénieur au C.N.R.S.
  •  • 866 mots

et utopies et se trouve dans toutes les civilisations : il connote la nostalgie d'un paradis perdu, où l'homme soumis à l'influence divine ne connaissait ni le malheur, ni la maladie, ni les affres de la mort. Dès l'Antiquité gréco-latine, ce mythe est lié au temps cyclique : les révolutions des astresLire la suite