Dictionnaire

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.

Affirmatif

Adjectif masculin singulier

contenant une affirmation
Employé comme adverbe
oui, d'accord

"AFFIRMATIF" dans l'encyclopédie

DIEU - La négation de Dieu

  • Écrit par 
  • JEANNE_DELHOMMEJeanneDELHOMMEprofesseur à l'université de Paris-X-Nanterre
  •  • 9 211 mots

pas de la positivité d'un processus qu'il s'applique à réduire : moi qui doute, je suis maître de mon doute, je le conduis à travers mes pensées comme pensée dominante, dominateur de celle-là même dont je forme l'idée et dont par conséquent j'acquiers la certitude ; un autre sujet, affirmatifLire la suite

BRADLEY FRANCIS HERBERT (1846-1924)

  • Écrit par 
  • JEAN_WAHLJeanWAHLprofesseur honoraire à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris
  •  • 3 606 mots

Parménide et Spencer, c'est à Spinoza que nous pourrions faire allusion. L'idée d'un être affirmatif est, d'après Bradley, celle qui peut supporter la négation de tout désaccord et de toute inquiétude ; et cette idée de l'être affirmatif nous rappelle et a rappelé certainement aussi à BradleyLire la suite

PROPOSITION CATÉGORIQUE

  • Écrit par 
  • FRANCOISE_ARMENGAUDFrançoiseARMENGAUDagrégée de l'Université, docteur en philosophie, maître de conférences à l'université de Rennes
  •  • 158 mots

Énoncé simple, originellement affirmatif, chez Aristote et selon l'étymologie (depuis lors, on a admis la spécificité de l'énoncé simple négatif), la proposition catégorique attribue un prédicat à un sujet, par exemple : « les chats sont fidèles », « les lémuriens sont gracieux ». La propositionLire la suite

ABENSOUR MIGUEL (1939-2017)

  • Écrit par 
  • ANNE_KUPIECAnneKUPIECprofesseure des Universités
  •  • 907 mots
  •  • 1 média

s’interdirait de produire du positif ou de l’affirmatif », et engage « une critique de la raison moderne » qui se soumet « à la conservation de soi et au désir de souveraineté ». Hostile à tout dogmatisme comme à tout quiétisme, Miguel Abensour s’efforça de penser à contre-pente, ce que révèlent ses écritsLire la suite