Dictionnaire

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.

Accusé

Nom masculin singulier, Adjectif masculin singulier, Verbe au participe passé masculin singulier

Employé comme adjectif
qui est l'objet d'une accusation
marqué, qui est fortement mis en évidence
Employé comme nom
en droit, personne qui est l'objet d'une accusation, qui est inculpé
Expressions autour de ce mot
accusé de réception : avis informant l'expéditeur que l'envoi est parvenu à son destinataire

Forme dérivée du verbe accuser


"ACCUSE" dans l'encyclopédie

J'ACCUSE (R. Polanski)

  • Écrit par 
  • PIERRE_EISENREICHPierreEISENREICHcritique de cinéma, membre du comité de rédaction de la revue <it>Positif</it>
  •  • 937 mots

(2002), il livre une œuvre somme adaptée de D. (2013), roman de Robert Harris qui cosigne le scénario avec lui. Quand la IIIe République vacille Si J’accuse tire son titre du célèbre article, publié dans L’AuroreLire la suite

PROCÉDURE CRIMINELLE, Ancien Régime

  • Écrit par 
  • JOEL_P._GREGOGNAJoëlGREGOGNAavocat à la Cour
  •  • 1 083 mots

serment de dire la vérité. Lorsque l'accusé refusait de prêter serment, ou même de répondre, on « lui faisait son procès comme à un muet volontaire » : le juge interpellait trois fois l'accusé d'avoir à répondre, et l'avertissait trois fois sur les conséquences de son mutisme. Devant la persistanceLire la suite

AVEU

  • Écrit par 
  • ROBERT_VOUINRobertVOUINprofesseur à la faculté de droit et des sciences économiques de Paris
  •  • 3 139 mots

sa décision. L'aveu pénal Si le procès de répression était de même nature que le procès civil, et si l'aveu devait être toujours et exclusivement considéré comme une manifestation de volonté, comment une condamnation pénale pourrait-elle être fondée sur l'aveu d'un prévenu ou accusé ? La libertéLire la suite

CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ

  • Écrit par 
  • MARIO_BETTATIMarioBETTATIprofesseur de droit international à l'université de Paris-II-Panthéon-Assas
  •  • 6 322 mots
  •  • 1 média

 000 civils albanais du Kosovo et du meurtre de centaines d'autres. Il a été accusé, en sa qualité de commandant suprême de l'armée yougoslave et président du Conseil suprême de défense, d'avoir planifié, provoqué, ordonné, mené ou appuyé une campagne de terreur et de violence dirigée contreLire la suite