Dictionnaire

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.

À quia

en latin, "parce que", dans les expressions "mettre à quia", "rester à quia", "être à quia", pour une personne qui ne sait que répondre

"A QUIA" dans l'encyclopédie

AUGUSTIN saint (354-430)

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN
  •  • 8 944 mots
  •  • 2 médias

et le représentant ultime d'une foi révolue ; c'était vraiment la fin d'une époque. Aucun des deux adversaires ne put réussir à réduire l'autre à quia ; ils convinrent de continuer le débat par écrit. Les événements ne devaient pas leur en laisser le temps. Le comte d'Afrique Boniface, battu par les Vandales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustin/#i_0

DUSAPIN PASCAL (1955- )

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 615 mots

Trio Rombach, pour piano, violon ou clarinette et violoncelle (1997), A Quia, pour piano et orchestre (2002), Perelà, Uomo di fumo, opéra en 10 chapitres, sur un livret […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pascal-dusapin/#i_0

ISLAM (La religion musulmane) - Les sciences religieuses traditionnelles

  • Écrit par 
  • Chafik CHEHATA, 
  • Roger DELADRIÈRE, 
  • Daniel GIMARET, 
  • Guy MONNOT, 
  • Gérard TROUPEAU
  •  • 12 202 mots
  •  • 1 média

par son objet, mais par son mode d'argumentation. Le discours théologique en islam a été longtemps, en effet, de nature essentiellement polémique ; il s'agissait de réduire à quia un adversaire par un défilé ininterrompu de questions, chaque réponse de l'adversaire recevant aussitôt sa réplique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-les-sciences-religieuses-traditionnelles/#i_0

PARIS ORCHESTRE DE

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 918 mots
  •  • 2 médias

de Christoph Eschenbach comme directeur musical en 2000. Ce dernier organise plusieurs premières mondiales, en particulier À Quia, concerto pour piano de Pascal Dusapin (2002), Mirages, pour soprano, violoncelle et orchestre de Kaija Saariaho (2007) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orchestre-de-paris/#i_0