Théologiens juifs


ABRAHAM BEN ISAAC DE NARBONNE (1110 env.-1179)

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 206 mots

Talmudiste et chef spirituel de la communauté de Provence, Abraham ben Isaac de Narbonne est l'auteur du Sefer Eshkol, son ouvrage le plus célèbre, qui est le premier code de juridiction religieuse écrit dans le sud de la France. Président du tribunal de Narbonne, Abraham jouissait d'une autorité juridique incontestable auprès de ses contemporains ; son disciple le plus connu f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abraham-ben-isaac-de-narbonne/#i_0

ABRAHAM IBN EZRA (1089-1164)

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 817 mots

Commentateur, grammairien, philosophe et astronome, Abraham ibn Ezra, né à Tudela, est l'une des plus grandes figures de la pensée juive du Moyen Âge. Sa carrière se divise en deux périodes bien distinctes. Pendant la première, jusqu'en 1140, il vit en Espagne, où des liens d'amitié le lient à Juda Halévi, dont il épouse la fille. Des cinq fils issus de cette union, un seul, Isaac, est connu. Selo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abraham-ibn-ezra/#i_0

ALBALAG ISAAC (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 312 mots

Philosophe et traducteur juif, qui a vécu probablement en Catalogne. Son œuvre principale est la traduction du Magasid al-Falasifa d'al-Ghazali, à laquelle il a joint des notes critiques réunies sous le titre de Tiqqun ha-De‘et (éd. critique G. Vajda, Jérusalem, 1973) et destinées à définir les rôles respectifs de la rév […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albalag-isaac/#i_0

BAECK LEO (1873-1956)

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 373 mots

Après des études rabbiniques et universitaires à Breslau et à Berlin, Leo Baeck, qui devait être un des trois maîtres spirituels du judaïsme allemand (avec Martin Buber et Franz Rosenzweig), occupa la chaire rabbinique à Oppeln, Düsseldorf et Berlin et fut aumônier militaire durant la Première Guerre mondiale. Il devint bientôt membre du comité du Centr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leo-baeck/#i_0

CRESCAS ḤASDAÏ BEN ABRAHAM (1340-1410)

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER
  •  • 522 mots

Haute figure de la pensée juive d'Espagne à la fin du Moyen Âge, Ḥasdaï Crescas fut à la fois lié à la cour du roi d'Aragon et établi dans les fonctions de grand rabbin de la communauté de Saragosse. À l'orée de ce siècle qui allait être celui de l'expulsion des juifs de la péninsule Ibérique, il composa une chronique des massacres dont furent victimes ses coreligionnaires (et parmi eux son propre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hasdai-ben-abraham-crescas/#i_0

ÉLÉAZAR DE WORMS (1163-1235)

  • Écrit par 
  • Roland GOETSCHEL
  •  • 417 mots

Une des figures dominantes du judaïsme allemand au Moyen Âge, Éléazar, né à Mayence, étudie dans les grandes académies talmudiques de France et de la vallée du Rhin. Il appartient à la grande famille des Kalonymides. Son père, Judah ben Kalonymos, lui enseigne la halakah et la théologie ésotérique ; mais, concernant cette dernière, ce fut Judah ben Samuel le Hassid (le Pieux), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eleazar-de-worms/#i_0

GAMALIEL LES

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 624 mots

Gamaliel Ier, que l'on appelle l'Ancien, vécut dans la première moitié du ier siècle. Selon les Actes (v, 34-39), c'est à l'intervention de ce docteur pharisien que les Apôtres durent leur libération. Il représentait l'héritage de Hillel et donc la tendance libérale dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-gamaliel/#i_0

HESCHEL ABRAHAM JOSHUA (1907-1972)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 872 mots

Théologien et philosophe américain, Abraham Joshua Heschel, né à Varsovie, est un descendant de grands maîtres hassidiques (par son père, du Maguid de Mezeritch ; par sa mère, de Lévi Yitzhk de Berditchev). Après des études à l'université de Berlin (où il donne comme dissertation inaugurale Das prophetische Bewusstsein, 1935), il succède en 1937 à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abraham-joshua-heschel/#i_0

IBN GABBAY MEIR BEN EZECHIEL (1480-1540)

  • Écrit par 
  • Roland GOETSCHEL
  •  • 403 mots

On ne sait que peu de chose concernant l'existence de Meir ben Ezechiel ibn Gabbay, sinon qu'il naquit en Espagne et qu'il en fut expulsé avec ses autres coreligionnaires en 1492, qu'il vécut d'une manière très précaire et, après diverses pérégrinations, qu'il s'établit en Turquie et mourut peut-être en Terre Sainte. Il composa trois ouvrages. Le premier, rédigé en 1507 et intitulé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meir-ben-ezechiel-ibn-gabbay/#i_0

IBN SHUAIB JOSHUA (1re moitié XIVe s.)

  • Écrit par 
  • Michel GAREL
  •  • 345 mots

Rabbin et kabbaliste espagnol de la première moitié du xive siècle. Joshua ibn Shuaib fut l'élève de Salomon ben Abraham Adret (le RaSHbA) et le maître de Menaḥem ben Aaron ibn Zeraḥ. Il vécut en Navarre, peut-être à Tudèle même. Il doit la notoriété à son œuvre Derashot, qui contient les sermons sur le Pentateuque qu'il donnait da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ibn-shuaib-joshua/#i_0

ISAAC BEN JACOB AL-FASI (1013-1103)

  • Écrit par 
  • Michel GAREL
  •  • 403 mots

Auteur du code talmudique le plus important avant le Mishned Torah de Maimonide al-Fasi, né dans la région de Constantine en Algérie, étudia à Kairouan sous la direction, aux dires d'Abraham ibn David, de Nissim ben Jacob et de Ḥananel ben Ḥushiel. Sa formation achevée, il s'installa à Fès (d'où vient son surnom al-Fasi ou Rif, initiales de Rabb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isaac-ben-jacob-al-fasi/#i_0

ISMAEL BEN ELISHA (1re moitié IIe s.)

  • Écrit par 
  • Michel GAREL
  •  • 261 mots

Tanna (docteur juif de la période dite des tannaim) Ismael ben Elisha fut, après la destruction du second Temple, alors qu'il était encore enfant, emmené en captivité à Rome. Il fut racheté par Rabbi Joshua, dont il devint l'élève. Il vécut à Kfar Aziz, au sud d'Hébron. Son collègue le plus proche était Rabbi Akiba, avec qui il discutait souvent de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ismael-ben-elisha/#i_0

JACOB BEN SHESHET (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 214 mots

Kabbaliste qui vécut en Catalogne et fit partie du cénacle de Gérone, avec Azriel, Ezra ben Salomon et leur condisciple, plus jeune, Moïse ben Naḥman (Naḥmanide), lequel les dépassa tous en célébrité. La diffusion d'un des écrits de Jacob ben Sheshet a été d'ailleurs en partie due à son attribution, erronée, à Naḥmanide ; il s'agit d'un traité sur « la foi et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacob-ben-sheshet/#i_0

JUDA DE RATISBONNE dit JUDA LE PIEUX (1150-1217)

  • Écrit par 
  • Roland GOETSCHEL
  •  • 403 mots

Le maître le plus éminent du mouvement piétiste rhénan. Juda vécut quelque temps à Spire, mais passa la plus grande partie de sa vie à Ratisbonne. En dehors des légendes colportées à son sujet, on ne connaît que peu de détails sur son existence. Ce silence est volontaire : Rabbi Juda ou Juda le Pieux ne signait pas ses livres de son nom, de peur que ses enfants n'en tirent de l'orgueil ; et même s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juda-de-ratisbonne/#i_0

KIMHI LES

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 484 mots

L'histoire du judaïsme médiéval a retenu les noms de trois Kimhi, tous exégètes : Joseph (1105 env.-1170) ; David, son fils enfin, Moïse (mort en 1190 env.).Joseph, grammairien, exégète et traducteur, quitta l'Espagne pour Narbonne à cause de la persécution des almohades. Ses ouvrages principaux sont des traités de grammaire, s'appuyant sur ceux d'Ibn Jannah, qu'il s'attacha à faire connaître à se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-kimhi/#i_0

LOEB RABBI, dit LE MAHARAL DE PRAGUE (1512-1609)

  • Écrit par 
  • André NEHER
  •  • 2 088 mots

La figure de Rabbi Juda Loeb, que la tradition populaire désigne sous le nom de Haut Rabbi Loeb et l'érudition littéraire par le sigle des initiales hébraïques de son nom (MaHaRal), domine l'histoire spirituelle juive au xvie siècle, non seulement à Prague, ville où il vécut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loeb-le-maharal-de-prague/#i_0

LUZZATTO SAMUEL DAVID (1800-1865)

  • Écrit par 
  • André NEHER
  •  • 166 mots

Né à Trieste, Samuel David Luzzatto a vécu à Padoue, où il a enseigné à l'école rabbinique à partir de 1830 et où il est mort. Ses vastes connaissances philologiques ont fait de lui l'un des meilleurs exégètes bibliques du xixe siècle, qui alliait, dans sa méthode, la critique modérée à l'interprétation traditionnelle juive. Mais, parallèlement à son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samuel-david-luzzatto/#i_0

MEIR BEN SALOMON ABU SAHULA (1260 env.-1335)

  • Écrit par 
  • Roland GOETSCHEL
  •  • 230 mots

Kabbaliste espagnol qui vécut entre les années 1280 et 1290 à Guadalajara, alors centre d'un groupe de la kabbale. Le maître d'Ibn Abu Sahula fut Joshua ben Shaib, lui-même disciple de Salomon ben Abraham Adret. On ne sait si le supercommentaire qui lui est attribué sur les passages ésotériques du commentaire de Naḥmanide sur le Pentateuque est de lui-même o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meir-ben-salomon-abu-sahula/#i_0

MOÏSE BEN NAḤMAN (1194-1270)

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 759 mots

Exégète, philosophe et kabbaliste, né à Gérone, Moïse ben Naḥman, plus connu sous le nom de Naḥmanide, de son nom espagnol Bonastrug de Porta, est une figure éminente de la pensée juive médiévale. D'après son disciple Salomon ben Adret, il gagnait sa vie en exerçant la médecine.Naḥmanide était le chef spirituel de la communauté juive de la Catalogne. Il était […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moise-ben-nahman/#i_0

MOÏSE DE LEÓN MOÏSE BEN SHEM TOB dit (1240-1305)

  • Écrit par 
  • Roland GOETSCHEL
  •  • 396 mots

Kabbaliste espagnol, Moïse Ben Shem Tob de León est l'auteur de la majeure partie du Zohar ; il fut d'abord attiré par la philosophie, comme en témoigne un manuscrit du Guide des égarés de Maïmonide qui fut copié pour lui en 1264. Par la suite, il se familiarise aussi bien avec les traditions kabbalistiques de Gérone qu'avec la tendance gnostique représentée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moise-de-leon-moise-ben-shem-tob-dit-1240-1305/#i_0

NEHER ANDRÉ (1914-1988)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 900 mots

Écrivain et théologien français, né à Obernai (Bas-Rhin). André Neher a été titulaire de la chaire d'études hébraïques à l'université de Strasbourg (1955-1974) et a enseigné aussi à l'université de Tel-Aviv. En 1973, il s'établit définitivement à Jérusalem. Penseur éminent, mais aussi homme engagé, il a été, à partir de 1965, président de la section française du Congrès juif mondial et des colloqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-neher/#i_0

RACHI SALOMON BEN ISAAC dit (1040-1105)

  • Écrit par 
  • Ernest GUGENHEIM, 
  • Michel GUGENHEIM
  •  • 2 120 mots

Rabbi Chelomo, fils d'Isaac (ou Isaaki) – ce qui donne, en prenant l'initiale de chacun de ces noms, « Rachi », comme on le surnommait par affection –, fut le plus célèbre et, peut-on dire, le plus populaire des rabbins du Moyen Âge. Au-delà du rayonnement qu'il eut à la tête de son école de Troyes et de son autorité dans les divers domaines de la culture juiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salomon-ben-isaac-rachi/#i_0

RASHI DE TROYES

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 199 mots

Après avoir étudié dans les académies juives de Worms et de Mayence, Salomon ben Isaac, dit Rachi (ou Rashi), vit à Troyes où, dit-on, tout en soignant sa vigne, il explique à ses disciples le Talmud de Babylone dont les manuscrits gagnent les communautés juives d'Occident. Il utilise les leçons homilétiques du midrash […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rashi-de-troyes/#i_0

ROSENZWEIG FRANZ (1886-1929)

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 390 mots

Théologien juif allemand élevé dans une famille fortement assimilée, Franz Rosenzweig, après une « tentation chrétienne », entreprit d'affranchir la pensée juive de la philosophie et, avec Martin Buber et Leo Baeck, ouvrit des voies neuves à la pensée juive contemporaine. Entre 1905 et 1913, à la suite d'études […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-rosenzweig/#i_0

SCHOLEM GERSHOM (1897-1982)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 647 mots

Philologue, historien et théologien israélien, né à Berlin, Gershom Scholem étudia à Berlin, à Iéna, à Berne et à Munich. Il enseigne à l'université de Jérusalem et, depuis 1968, est président de l'Académie israélienne des sciences et des humanités. Son adhésion au mouvement sioniste alors qu'il était encore étudiant l'amena à s'intéresser aux sources de la tradition juive ; il devint alors un vér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gershom-scholem/#i_0