Transuraniens et éléments superlourds


AMÉRICIUM

  • Écrit par 
  • Monique PAGÈS
  •  • 1 390 mots

L'américium (symbole Am) est un élément artificiel qui fait partie d'une série d'éléments lourds découverts depuis 1940, les transuraniens.Comme tous ces éléments, il possède de nombreux isotopes, tous radioactifs. Son numéro atomique, 95, le place, dans la classification périodique, après l'uranium, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/americium/#i_0

BERKÉLIUM

  • Écrit par 
  • Marc LEFORT, 
  • Monique PAGÈS
  •  • 981 mots

Le berkélium (symbole Bk) est un élément chimique synthétique découvert en 1949. Son numéro atomique 97 le situe dans la classification périodique parmi les éléments dits « transuraniens » dont il est le cinquième membre, suivant immédiat du curium.La recherche d'éléments « transcuriens » commença dès la fin de l'année 1945, soit peu de temps après la découve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berkelium/#i_0

CALIFORNIUM

  • Écrit par 
  • Marc LEFORT, 
  • Monique PAGÈS
  •  • 941 mots

Le californium, élément chimique artificiel de symbole Cf, a été synthétisé pour la première fois en 1950. Son numéro atomique 98 le situe dans la classification périodique parmi les éléments transuraniens, après le curium et le berkélium.Après avoir préparé l'américium en pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/californium/#i_0

CURIUM

  • Écrit par 
  • Marc LEFORT, 
  • Monique PAGÈS
  •  • 1 235 mots

Le curium est un élément chimique artificiel dont le symbole est Cm et le numéro atomique 96. Il se situe, dans la classification périodique, parmi les éléments dits transuraniens. Son nom fut proposé en hommage aux savants français Pierre et Marie Curie.Glenn T. Seaborg, Ralph A. James et Albert Ghiorso, travaillant au Metallurgical Laboratory de l'université de Chicago, isolèrent pendant l'été 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/curium/#i_0

HAHNIUM

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 432 mots

Actinide, du nom d'Otto HahnSymbole chimique : HaNuméro atomique : 105.La découverte de cet élément artificiel avait été annoncée en 1968 par un groupe de physiciens russes du centre de Dubna, mais les arguments donnés ne semblaient pas convaincants ; cependant, en avril 1970, les chercheurs américains A. Ghiorso, M. Nurmia, K. Eskola, J. Harris et P. Eskola ont réussi à préparer un isotope radioa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hahnium/#i_0

NEPTUNIUM

  • Écrit par 
  • Monique PAGÈS
  •  • 1 167 mots

Élément chimique de numéro atomique 93, le neptunium (symbole Np) est le premier membre de la série d'éléments lourds artificiels : les transuraniens.Comme tous ces éléments, il a de nombreux isotopes qui sont tous radio-actifs et produits principalement dans les réacteurs nucléaires. Seul l'isotope 237 existe dans la nature, mais en quantité trop faible pour constituer une source intéressante. Ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neptunium/#i_0

PLUTONIUM

  • Écrit par 
  • Daniel CALAIS, 
  • André CHESNÉ
  •  • 3 899 mots
  •  • 1 média

Élément chimique artificiel de numéro atomique 94, le plutonium a pour symbole chimique Pu. Par analogie avec les éléments uranium et neptunium le précédant immédiatement dans la classification périodique, il doit son nom à la planète Pluton découverte après Uranus et Neptune.Le plutonium fut découvert en 1940 à l'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plutonium/#i_0


Affichage 

Plutonium : principaux isotopes

Plutonium : principaux isotopes

tableau

Caractéristiques nucléaires des principaux isotopes du plutonium. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Plutonium : principaux isotopes

Plutonium : principaux isotopes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau