Littérature sanskrite


ALAṂKĀRA-ŚĀSTRA

  • Écrit par 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 2 014 mots

Le terme alaṃkāra-śāstra, littéralement « enseignement des ornements », désigne, en fait, l'art poétique sanskrit en général. Outre l'étude des figures de style, cette branche importante de la scolastique sanskrite comprend une esthétique de la poésie, une psychologie à l'usage de la littérature, un […] Lire la suite

KANNARA ou KANNADA LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • François GROS
  •  • 2 768 mots

Le kannara (kannaḍa) est la langue du Karnāţaka, soit, au sud-ouest de la péninsule du Dekkan, la totalité de l'État de Mysore depuis qu'en 1956 on y a rattaché les districts limitrophes où le kannara était majoritaire. La majorité des quarante-deux millions de locuteurs vit dans le Mysore, le reste dans les États voisins.Langue dravidienne la plus anciennement attestée après le tamoul, le kannara […] Lire la suite

KAVI

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 182 mots

Mot sanskrit que, le plus souvent, on traduit par poète, mais qui a d'abord désigné les chefs d'école responsables de l'élaboration du Veda. À ce titre, le terme de kavi est un autre nom pour qualifier les rishi, ces « prophètes » qui bénéficient de la révélation divine et la traduisent en textes liturgiques. La compar […] Lire la suite

SANSKRITES LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 8 955 mots
  •  • 1 média

La littérature védique est un corpus de textes clos, reconnu comme faisant un ensemble par la tradition indienne qui lui a donné le nom générique de veda (« savoir »). Veda désigne proprement les quatre textes les plus anciens, qui sont des collections d'hymnes aux dieux (Ṛgveda), de mélodies (Sāmaveda), de formules li […] Lire la suite

VEDA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 13 397 mots
  •  • 1 média

La rédaction du Veda a dû se faire, de façon continue, pendant plus d'un millénaire, entre le xviiie et le viiie siècle avant l'ère chrétienne. Ces dates restent approximatives pour deux ordres de raisons : d'une part, parce que les textes védiques ne comportent aucune référence à des événements historiqu […] Lire la suite