Histoire des mouvements et partis politiques


ACTION FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean TOUCHARD
  • , Universalis
  •  • 5 172 mots
  •  • 1 média

Au sens le plus étroit du terme, L'Action française est le titre d'un journal quotidien qui a paru en France de 1908 à 1944 et dont le principal animateur était Charles Maurras (1868-1952).Mais l'Action française désigne aussi un mouvement qui est né plusieurs années avant 1908 et qui n'a pas disparu en 1944 ; l'histoire de ce mouvement, qui a exercé pendant près d'un demi-sièc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/action-francaise/#i_0

ALTERMONDIALISME

  • Écrit par 
  • Christophe AGUITON, 
  • Isabelle SOMMIER
  •  • 5 522 mots

Dans le chapitre «  Naissance du mouvement antimondialisation »  : […] Les manifestants réunis à Seattle au moment où s'ouvrait l'assemblée générale de l'Organisation mondiale du commerce, l'O.M.C., en novembre 1999, ont entamé un cycle de mobilisation qui se développe sur toute la planète. Depuis lors, il n'est plus de sommet ou de conférence internationale d'importance – F.M.I., G8, G20, sommet européen, forum de Davos, etc. –, qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/altermondialisme/1-naissance-du-mouvement-antimondialisation/

AMIENS CHARTE D' (1906)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 868 mots

Motion votée au IXe congrès confédéral de la C.G.T., tenu du 8 au 16 octobre 1906, la Charte d'Amiens est considérée comme le texte fondamental du syndicalisme révolutionnaire.La C.G.T. avait été créée au congrès de Limoges en 1895 par la Fédération des Bourses du travail (et à so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charte-d-amiens/#i_0

ANARCHISME

  • Écrit par 
  • Henri ARVON, 
  • Jean MAITRON, 
  • Robert PARIS
  • , Universalis
  •  • 13 421 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les mouvements anarchistes »  : […] Si l'anarchisme est essentiellement esprit de révolte contre l'autorité : « Quiconque nie l'autorité et la combat est anarchiste », écrit Sébastien Faure dans l'Encyclopédie anarchiste, on peut admettre avec les philosophes, anarchistes ou non, que l'esprit libertaire est inhérent à l'homme. Nous ne parlerons pas ici de l'idéologie libertaire, mais des mouvements anarchistes, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anarchisme/2-les-mouvements-anarchistes/

BAATH, BA'TH ou BAAS

  • Écrit par 
  • Françoise MEUSY
  •  • 1 048 mots
  •  • 1 média

Parti socialiste de la renaissance arabe, le Baath est un parti politique fortement structuré qui, dépassant les frontières des États, se veut un mouvement unitaire arabe et socialiste. Fondé en 1943 à Damas par un chrétien orthodoxe, Michel Aflak, le philosophe du parti, et Ṣālah al-Biṭar, qui en sera le tacticien et participera au pouvoir, le parti Baath ado […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baath-ba-th-baas/#i_0

BABOUVISME

  • Écrit par 
  • Albert SOBOUL
  •  • 4 048 mots

Gracchus Babeuf (1760-1797), le premier dans la Révolution française, surmonta la contradiction, à laquelle s'étaient heurtés tous les politiques dévoués à la cause populaire, entre l'affirmation du droit à l'existence et le maintien de la propriété privée et de la liberté économique. Par la pensée et pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/babouvisme/#i_0

BLACK POWER

  • Écrit par 
  • Martine MEUSY
  •  • 790 mots
  •  • 3 médias

C'est en 1966 que Stokely Carmichael, président du SNCC (Student Non-Violent Coordinating Committee), diffuse l'expression de Black Power ou pouvoir noir. Il n'est plus possible en effet d'attendre qu'on applique les lois, ni de se contenter de la promotion de quelques Noirs au sein de la société blanche américaine. Toute la co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/black-power/#i_0

BLOC NATIONAL (1919-1924)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 898 mots
  •  • 1 média

Coalition des partis du centre et de la droite, victorieuse aux élections de novembre 1919 des radicaux et des socialistes. Renversant la majorité de gauche élue à la veille de la guerre, les droites ont, pour la première fois depuis l'instauration de la IIIe République, la majorité des élus. Les candidats du Bloc national disposent de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bloc-national/#i_0

BOLCHEVISME

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 7 606 mots
  •  • 7 médias

Le terme de bolchevisme, dérivé du substantif abstrait bolchinstvo (majorité), désigne la théorie révolutionnaire de Lénine et la praxis du Parti bolchevique dont celui-ci fut le fondateur, le dirigeant et le stratège. Les origines et l'évolution sémantique de ce mot, lointain souvenir d'un jargon d'exilés qui n'est entré dans le langage p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bolchevisme/#i_0

BONAPARTISME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RIOUX
  •  • 1 054 mots

Phénomène spécifiquement français, le bonapartisme rend compte à la fois des pratiques politiques, économiques, sociales, culturelles des règnes de Napoléon Ier ou surtout de Napoléon III et de l'action politique des hommes ou des groupes qui entendent en transmettre l'héritage après 1870. Il s'oppose aux droites légitimistes et orléanistes par son mépris des hiérarchies nat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bonapartisme/#i_0

BOULANGISME

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 1 088 mots

C'est la première crise et la plus grave du régime républicain français entre 1886 et 1889. Le boulangisme dépasse par ses causes et par ses conséquences la personne même du général Boulanger. À l'origine des troubles qui pendant trois ans ébranlèrent la République, on trouve des causes à la fois rationnelles et irrationnelles : dégradation politique et mécontentement dus à l'instabilité ministéri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boulangisme/#i_0

CAGOULE LA

  • Écrit par 
  • Arnaud JACOMET
  •  • 971 mots

Le complot dit de la Cagoule a été l'expression, sous le Front populaire, de l'opposition irréductible au communisme de l'extrême droite activiste. Il y a eu, en fait, plusieurs complots de la Cagoule, cette dénomination ayant été forgée par la grande presse de l'époque, avide de pittoresque plus que de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-cagoule/#i_0

CAMELOTS DU ROI

  • Écrit par 
  • Germaine LECLERC
  •  • 278 mots

Dès 1905, pour protester contre la « panthéonisation » de Zola, un groupe d'étudiants d'Action française conduit par Maurice Pujo s'organise afin de réveiller l'opinion « même en la scandalisant » ; mais c'est en 1908, lors d'une rencontre entre Maxime Réal del Sarte, Henry des Lyons et Pujo qu'il fut déc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camelots-du-roi/#i_0

CARBONARISME ou CHARBONNERIE

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 1 091 mots

Société secrète, répandue dans divers États européens pendant le premier tiers du xixe siècle, particulièrement en Italie, où elle suscite les débuts du Risorgimento national. En raison même de sa nature, de la fragmentation de ses structures et de ses localisations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carbonarisme-charbonnerie/#i_0

CARLISME

  • Écrit par 
  • Louis URRUTIA-SALAVERRI
  •  • 1 150 mots

Dans une Espagne qui suit, à une certaine distance, l'évolution de l'Europe occidentale, plusieurs générations carlistes se succèdent. La première génération est celle qui combat pour le prétendant don Carlos (« Charles V » pour ses fidèles) ; elle fait la guerre de 1833 à 1840, avec Tomás de Zumalacárregui comme chef, avec l'infant don Sebastián, Maroto et C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlisme/#i_0

CARTEL DES GAUCHES (1924-1926)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 759 mots

Coalition des partis de gauche, victorieuse aux élections du 11 mai 1924, le Cartel des gauches rassemble les socialistes S.F.I.O., les radicaux-socialistes, les républicains-socialistes et la gauche radicale contre les modérés et la droite, détenteurs de la majorité dans la Chambre « bleu horizon » élue en 1919. C'est le parti du mouvement le plus uni qui bénéficie de la prime à la majorité, assu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cartel-des-gauches/#i_0

CATHOLICISME LIBÉRAL ET CATHOLICISME SOCIAL

  • Écrit par 
  • René RÉMOND
  •  • 7 288 mots

Catholicisme libéral, catholicisme social, démocratie chrétienne : trois courants de pensée qu'il serait déraisonnable de traiter comme s'ils n'avaient entretenu aucune sorte de relation réciproque. Assurément, ce qui les différencie est souvent essentiel : entre catholiques libéraux et démocrates chrétiens, il y a toute la distance qui sépare au xixe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-liberal-et-catholicisme-social/#i_0

CHARTISME

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 1 008 mots
  •  • 1 média

Mouvement politique et social anglais qui se développe au cours des années 1838-1848 et qui tire son nom de la Charte du peuple, document exposant six revendications majeures : suffrage universel pour les hommes à partir de vingt et un ans ; éligibilité de tous les citoyens ; élection annuelle du Parlement ; scrutin secret ; in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chartisme/#i_0

CLICHYENS

  • Écrit par 
  • Jean-Clément MARTIN
  •  • 389 mots

À partir de l'automne de 1795, à Paris, des républicains de droite, libéraux conservateurs comme Boissy d'Anglas ou Lanjuinais, et des royalistes modérés, comme Dandré, prennent l'habitude de se réunir dans un club de la rue de Clichy, sur l'initiative du député Gilbert-Desmolières. S'y retrouvent d'anciens Girondins, comme Henry-Larivière, d'anciens Fe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clichyens/#i_0

COMMUNISME DANS LE MONDE JUSQU'À LA CHUTE DE L'URSS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 722 mots

1848 Karl Marx et Friedrich Engels font paraître le Manifeste du parti communiste, dans lequel ils en appellent à une union internationale des travailleurs contre la bourgeoisie capitaliste.Septembre 1864 Création à Londres de la Ire Internationale, qui est dissout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-dans-le-monde-jusqu-a-la-chute-de-l-urss-reperes-chronologiques/#i_0

COMMUNISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Annie KRIEGEL
  •  • 13 887 mots
  •  • 10 médias

Le communisme fut couramment présenté, jusqu'à l'effondrement du système soviétique, comme une interprétation de l'histoire permettant tout à la fois de justifier l'antériorité du projet marxiste sur tous les autres et de ne pas lui interdire d'apparaître comme l'aboutissement évolutionniste de l'histoire de l'humanité. Nous n'avons pas cherché ici à lui tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-histoire/#i_0

CONGRÈS DE TOURS, en bref

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 210 mots

Du 25 au 30 décembre 1920 se tient à Tours le XVIIIe congrès du Parti socialiste unifié, Section française de l'Internationale ouvrière (S.F.I.O.). Il est consacré à la question qui agite le parti depuis le milieu de l'année précédente : l'acceptation ou non des vingt et une conditions imposées par le Komintern pour adhérer à la IIIe Internationale. Bi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/congres-de-tours-en-bref/#i_0

CONGRÈS PARTI DU

  • Écrit par 
  • Laurent-Xavier SIMONEL
  •  • 905 mots
  •  • 2 médias

Aboutissement d'une lente évolution qui trouva son origine, au xviiie siècle, dans le Mouvement de la renaissance hindoue de Rāmmohan Rāy (1772-1833), le parti du Congrès national indien, ou plus communément parti du Congrès, est d'abord une simple organisation de concertation ; il se transformera en cheville ouvrière de l'indépendance indienne, pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parti-du-congres/#i_0

CONSERVATEURS, Royaume-Uni

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 1 225 mots
  •  • 4 médias

L'un des grands partis politiques britanniques, dont le nom apparaît vers 1836 pour succéder au traditionnel terme « tory ». Dès la naissance du parti, Robert Peel lui fixe l'objectif d'associer classes moyennes et supérieures et de favoriser les évolutions qui ne compromettraient pas les fondements de l'ordre et de la vie nationale. Constamment attentif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conservateurs-royaume-uni/#i_0

CONTRE-RÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 4 974 mots

La Révolution ne fut pas un torrent impétueux balayant tout sur son passage ; les idées de liberté et d'égalité n'ont pas triomphé d'un coup, sans susciter de résistance. À la Révolution s'est opposée, dès 1789, la contre-révolution, à l'innovation la tradition, à la croyance au progrès celle du péché originel. Loin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contre-revolution/#i_0

CONVENTION ÉLECTORALE AMÉRICAINE

  • Écrit par 
  • Marie-France TOINET
  •  • 712 mots

Aux États-Unis, la convention est le congrès d'une organisation, par exemple un parti politique. Les deux grands partis nationaux (le Parti républicain et le Parti démocrate) sont en fait composés d'une multitude de partis locaux qui ont leurs intérêts et leur vie propres. C'est ainsi que, au niveau de chaque État, les partis, avant tout organismes électoraux, se réunissent régulièrement pour dési […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/convention-electorale-americaine/#i_0

CORDELIERS CLUB DES

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 1 562 mots

C'est le 27 avril 1790 que naît la Société des Amis des droits de l'homme et du citoyen tenant ses séances en l'église des Cordeliers. Avant d'abriter un club, l'église avait donné son nom à l'un des soixante districts parisiens créés en avril 1789. Le district des Cordeliers, correspondant à peu près au quartier de l'actuel Odéon, était habité par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/club-des-cordeliers/#i_0

CROIX-DE-FEU

  • Écrit par 
  • Jacques NOBÉCOURT
  •  • 336 mots
  •  • 1 média

« L'association des combattants de l'avant et des blessés de guerre cités pour action d'éclat », dite « les Croix-de-Feu et Briscards », est créée en 1927 par l'homme de lettres Maurice d'Hartoy pour unir les anciens combattants titulaires de la croix de guerre dans une « grande force antirévolutionnaire et antidéfai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croix-de-feu/#i_0

CRONSTADT MARINS DE

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 1 095 mots
  •  • 2 médias

Au cours de la révolution de 1905-1907, les marins de la flotte de la mer Noire et de la Baltique jouent un rôle considérable. Ceux de Cronstadt se soulèvent à deux reprises. Le premier soulèvement est consécutif au manifeste du tsar (17 oct. 1905) qui déclenche toute une série de meetings de protestation, notamment le 23. Les équipages revendiquent l'amélioration du service et, sous forme d'ultim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marins-de-cronstadt/#i_0

DÉMOCRATIE CHRÉTIENNE

  • Écrit par 
  • Pierre LETAMENDIA
  • , Universalis
  •  • 6 316 mots
  •  • 1 média

La démocratie chrétienne est un mouvement qui cherche à promouvoir, au sein d'une société démocratique et pluraliste, une politique conforme au message qu'expriment l'Évangile, la doctrine sociale des Églises et les travaux de penseurs chrétiens. Autonome vis-à-vis des organisations ecclésiales, mais enracinée dans de larges fractions du peuple chrétien, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/democratie-chretienne/#i_0

DÉVIATIONNISME

  • Écrit par 
  • Jacques ELLUL
  •  • 558 mots

Lors de la critique par Kautsky de la théorie de Bernstein était apparu le concept d'opportunisme, qui allait être largement élucidé par Lénine. Celui de déviationnisme fut introduit un peu plus tard, lorsque la théorie du centralisme démocratique dans les partis communistes se trouva infléchie par Staline (1930 env.). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deviationnisme/#i_0

ÉCOLOGISTE MOUVEMENT

  • Écrit par 
  • Yves FRÉMION, 
  • Bruno VILLALBA
  •  • 10 902 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Émergence de la pensée écologiste »  : […] L'écologie politique se définit aujourd'hui selon quatre axes revendicatifs, qui tissent entre eux des liens indissociables mais complexes : qualité environnementale, justice sociale, citoyenneté et solidarité internationale. L'élaboration de ce programme reflète elle-même, dans ses hésitations, ses erreurs, ses impasses, sa diversité, la difficulté de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-ecologiste/1-emergence-de-la-pensee-ecologiste/

ENRAGÉS

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 917 mots

Pour Michelet, « les Enragés étaient des fanatiques d'une portée inconnue, d'un fanatisme redoutable, emportés par un souffle vague encore, mais qui allait se fixer peut-être, prendre forme, et pour une révolution en face de la Révolution ». Lyrisme un peu creux, qui fut longtemps de rigueur, inspiré à la bourgeoisie du xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enrages/#i_0

ERFURT CONGRÈS D' (1891)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 847 mots

Trois ans après son congrès de fondation à Gotha (1875), le Parti social-démocrate allemand se voit interdire toute activité. L'unification s'était faite sur un programme d'inspiration lassallienne, violemment critiqué par Karl Marx. La clandestinité empêche la social-démocratie allemande de tenir un véritable congrès, et le programme de Gotha reste le seu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/congres-d-erfurt/#i_0

EXTRÊME DROITE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves CAMUS
  •  • 10 314 mots
  •  • 2 médias

L’expressionextrême droite hante commentaires et analyses de l'actualité politique française depuis la fin des années 1970. Elle permet de rapprocher des événements aussi dissemblables que l'attentat d'Oklahoma City commis en 1995 aux États-Unis, l'entrée en 2000 et en 2017 dans le gouvernement autrichien du parti FPÖ (Freiheitliche Partei Österreichs o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extreme-droite/#i_0

FABIAN SOCIETY ou SOCIÉTÉ FABIENNE

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 981 mots
  •  • 1 média

Les « Fabiens » constituent depuis 1884 le plus célèbre club de pensée socialiste en Angleterre. Gros de quelques centaines de membres dans les années 1890, il en compte 2 462 en 1909, dont plus de la moitié sont des Londoniens. Ce nombre a plus que doublé à notre époque. Depuis sa naissance, on y a vu figurer la plupart des grands intellectuels de gauche, à commencer par G. B. Shaw et les Webb, m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fabian-society-societe-fabienne/#i_0

FÉDÉRALISTES, Révolution française

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 479 mots

La défaite des Girondins dans leur lutte contre les Montagnards, le 2 juin 1793, moment capital dans l'histoire de la Révolution française, a une signification moins sociale que géographique ; c'est la défaite de la province devant Paris, des partisans d'une fédération de départements contre les tenants de la centralisation. Une d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/federalistes-revolution-francaise/#i_0

FENIANS

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 331 mots

Prétendant tirer leur nom de fianna, guerriers héroïques de la légende gaélique, les fenians ou Frères républicains irlandais sont des nationalistes décidés à recourir à la violence pour obtenir l'indépendance de leur île. Ils constituent leur société simultanément à New York sous la direction de John O'Mahony et à Dublin en 1858 et entend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fenians/#i_0

FEUILLANTS CLUB DES

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 500 mots

Dès le début de 1790 s'était formée une Société de 89, réunissant des modérés du parti patriote (Sieyes, La Fayette, Talleyrand). Mais la grande scission qui aboutit à la création du club des Feuillants date du 18 juillet 1791, au lendemain de la fusillade du Champ-de-Mars, lorsque tous les députés, sauf cinq (dont Robespierre, Pétion et Buzot), se transportent dans l'église du couvent des Feuilla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/club-des-feuillants/#i_0

FÉVRIER 1934 JOURNÉE DU 6

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 459 mots

Accident ou complot, le 6 février 1934 est la plus grande journée parisienne de colère depuis la Commune. Daladier a formé un nouveau gouvernement le 30 janvier. Il déplace le préfet de police Jean Chiappe, suspect d'entretenir trop de liens avec l'extrême droite. L'esprit frondeur de la petite bourgeoisie, volon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/journee-du-6-fevrier-1934/#i_0

FIANNA FÁIL

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 418 mots
  •  • 1 média

Longtemps symbole de l'Irlande « révolutionnaire », le Fianna Fáil (« Soldats de la destinée ») a été fondé en 1926 par Eamon de Valera, chef des irrédentistes qui refusèrent le traité de partage avec l'Angleterre. Parti essentiellement rural au départ, sa physionomie a changé au rythme de l'urbanisation et de l'industrialisation de l'Irlande. Le par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fianna-fail/#i_0

FINE GAEL

  • Écrit par 
  • Nicole BERNHEIM
  •  • 579 mots
  •  • 1 média

Fondé en 1933 par William Cosgrave, premier chef du gouvernement de l'État libre d'Irlande, le Fine Gael est une création des libéraux qui acceptèrent en 1921 le partage de l'île. Parti traditionnellement plus « bourgeois » que le Fianna Fáil, le Fine Gael recrute ses électeurs principalement dans la bourgeoisie urbaine et parmi les professions libérales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fine-gael/#i_0

FRUCTIDORIENS

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 256 mots

Nom donné aux auteurs du coup d'État du 18 fructidor an V (4 septembre 1797) qui éliminèrent du Directoire et des conseils les partisans d'une restauration monarchiste. Barras, Reubell et La Révellière-Lépeaux furent les instigateurs de ce coup d'État, avec l'appui de généraux comme Augereau. Le coup d'État de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fructidoriens/#i_0

GARDE DE FER

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 334 mots
  •  • 2 médias

Nom pris par le parti fasciste roumain qui s'appuie sur un antisémitisme combatif et, après 1933, sur la propagande national-socialiste. La Garde de fer est fondée par un jeune capitaine, Codreanu, qui se sépare bientôt du mouvement nationaliste et conservateur du vieux professeur Couza, la Ligue chrétienne. I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/garde-de-fer/#i_0

GAUCHE EN FRANCE DANS L'ENTRE-DEUX-GUERRES (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 408 mots

Décembre 1920 Réunie en congrès à Tours, la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO) se scinde en deux partis. Majoritaires, les partisans de l'adhésion à la IIIe Internationale créent la Section française de l'Internationale communiste (rebaptisée Parti communiste, PC, en 1921), tandis que la minorité menée par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gauche-en-france-dans-l-entre-deux-guerres-reperes-chronologiques/#i_0

GAUCHES BLOC DES (1899-1906)

  • Écrit par 
  • Henri LERNER
  •  • 703 mots

Le terme de Bloc des gauches désigne la coalition des modérés, des radicaux et des socialistes qui gouverne la France de juin 1899 à janvier 1906 sous le signe de l'anticléricalisme. L'arrivée au pouvoir de cette formation politique ne doit rien aux élections de 1898 favorables à la droite, mais est le contrecoup de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bloc-des-gauches/#i_0

GAULLISME

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 5 677 mots
  •  • 2 médias

Le gaullisme est malaisé à définir. Le mot revêt en effet des acceptions multiples. Il peut signifier tout à la fois fidélité à la personne du général de Gaulle, adhésion aux pratiques politiques qu'il a mises en œuvre, appartenance aux diverses formations partisanes organisées sous son inspiration de son vivant, ou encore après sa disparition. Or de Gaulle n'a jamais véritablement théorisé ses co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaullisme/#i_0

GIRONDINS ET MONTAGNARDS

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 2 565 mots
  •  • 1 média

Il n'est pas facile de dégager nettement la ligne maîtresse d'un affrontement qui, sous la Révolution française, a duré plus de dix-huit mois et dont les enjeux se sont constamment déplacés. Gironde contre Montagne : pour la guerre extérieure contre la guerre intérieure, pour la saisie des ministères contre la chute de la royauté, pour le fédéra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/girondins-et-montagnards/#i_0

GOTHA CONGRÈS DE (1875)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 613 mots

Le mouvement socialiste allemand a deux composantes lorsque s'ouvre le congrès de Gotha, le 22 mai 1875 : d'une part, l'Association générale des travailleurs allemands, fondée par Ferdinand Lassalle en 1863 ; d'autre part, le Parti ouvrier social-démocrate allemand, fondé en 1869 à Eisenach par Auguste Bebel et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/congres-de-gotha/#i_0

GRANGERS

  • Écrit par 
  • André KASPI
  •  • 231 mots

Le mouvement coopératif des grangers, la Grange, est une société secrète agraire créée à Washington en 1867 par Oliver Hudson Kelley et par des employés du gouvernement en vue de lutter contre les injustices qui frappent les agriculteurs. À l'origine d'un fort mouvement agrarien, la Grange compte 800 000 adhérents en 1875 : agriculteurs et éleveurs de l'Ouest et du Sud cherchen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grangers/#i_0

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE)

  • Écrit par 
  • Marc FERRO
  •  • 12 494 mots
  •  • 49 médias

Dans le chapitre « Vers la guerre civile internationale »  : […] En 1917, toutes les nations se sentent concernées par la guerre. Dans les deux camps on réclame à ses alliés non seulement un soutien militaire, mais également une aide économique, ce qui est un fait nouveau. Jusqu'en 1914, les puissances avaient toujours pensé que plus grand serait le nombre de divisions qu'elle pourrait jeter dans un conflit et plus grande serait la capacité de production de leu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere/4-vers-la-guerre-civile-internationale/

GUESDE JULES (1845-1922)

  • Écrit par 
  • Madeleine REBÉRIOUX
  •  • 2 322 mots
  •  • 1 média

Le nom de Jules Guesde est indissolublement lié à un courant historique du socialisme français, le guesdisme, qui apparaît dans les années 1880 et qui a joué un rôle important dans la fondation de la Section française de l'Internationale ouvrière (S.F.I.O.) en 1905.« Le socialisme fait homme » : ainsi a-t-on souvent qualifié Jules Guesde. Nul doute qu'il ait exercé sur ses « fidèles » et même sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-guesde/#i_0

HISTOIRE DES GAUCHES EN FRANCE (dir. J.-J .Becker et G. Candar)

  • Écrit par 
  • Benoît VERRIER
  •  • 1 041 mots

Plus de 1 300 pages consacrées aux gauches en France, explorant ses hommes, ses idées, ses projets et ses politiques sur plus de deux siècles, des contributions présentées par plus de quarante spécialistes des diverses disciplines des sciences sociales... L'Histoire des gauches en France (La Découverte, Paris, 2004), dirigée par Jean-Jacques Becker et Gilles Candar, impressionn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-des-gauches-en-france/#i_0

INDULGENTS

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 363 mots

Au sein du parti montagnard s'est développé en France, devant les excès de la Terreur, un mouvement qui reçut le nom de faction des indulgents. Ces indulgents souhaitent un retour à la paix intérieure et extérieure et la fin des excès terroristes. Leur chef de file est Danton, leur porte-parole Camille Desmoul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indulgents/#i_0

I.R.A. (Irish Republican Army)

  • Écrit par 
  • Nicole BERNHEIM
  •  • 1 284 mots
  •  • 2 médias

Symbole du nationalisme irlandais et des aspirations à l'unification de l'île, le fantôme de l'Irish Republican Army (Armée républicaine irlandaise) n'a pas cessé de hanter périodiquement la scène au nord comme au sud du pays depuis la guerre d'indépendance.Si l'I.R.A. tire son origine du mouvement fenian du xixe siècle, elle est directement issue des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irish-republican-army/#i_0

ISKRA

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 1 023 mots

Journal du Parti social-démocrate ouvrier russe (P.O.S.D.R.), l'Iskra (L'Étincelle) paraît du 11 décembre 1900 au 8 octobre 1905. En tout 112 numéros seront publiés à un rythme mensuel puis bimensuel à partir de 1902. Son histoire se confond avec celle de la social-démocratie russe, et l'on doit distinguer la vieille Iskra, dirigée conjoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iskra/#i_0

ITALIE - La vie politique depuis 1945

  • Écrit par 
  • Geneviève BIBES, 
  • Marc LAZAR
  • , Universalis
  •  • 31 768 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre «  L'expérience manquée de centre gauche (1963-1968) »  : […] De février 1962 à avril 1963, le gouvernement de Fanfani prend une série de mesures importantes destinées à corriger les déséquilibres sectoriels et géographiques provoqués par le développement anarchique de la décennie précédente : création d'une Commission nationale pour la programmation, nationalisation de l'énergie électrique, impôt sur les dividendes et les profits immobiliers, augmentation d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-la-vie-politique-depuis-1945/4-l-experience-manquee-de-centre-gauche-1963-1968/

JACOBINS CLUB DES

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 1 553 mots
  •  • 1 média

Le 30 avril 1789, à Versailles, les députés du tiers état de Bretagne, parmi lesquels Le Chapelier, Lanjuinais, Coroller et Defermon, se réunissent pour débattre ensemble de leur attitude cinq jours avant l'ouverture des États généraux. C'est l'origine du Club breton auquel s'agrégeront très vite des députés «  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/club-des-jacobins/#i_0

JACOBINS NÉO- (1795-1799)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 407 mots

En novembre 1794, la réaction thermidorienne impose la fermeture du club des Jacobins. L'histoire du jacobinisme n'est pas pour autant terminée, même si elle est éclipsée sous le Directoire par le babouvisme. Après l'amnistie qui suit le coup de force du 13 vendém […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-jacobins/#i_0

KIENTHAL CONFÉRENCE DE (1916)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 924 mots

La première conférence des socialistes opposés à la guerre s'était tenue à Zimmerwald, en septembre 1915. Malgré l'opposition de la direction de l'Internationale socialiste et des partis socialistes ralliés à la politique d'union sacrée, malgré la censure des gouvernements engagés dans le conflit, elle connaît un retentissement considérable ; en Allemagne, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conference-de-kienthal/#i_0

KOMSOMOL

  • Écrit par 
  • Charles URJEWICZ
  •  • 767 mots

Abréviation de Vsesoyouznyï leninski kommounistitcheski soyouz molodeji (Union communiste léniniste pan-soviétique de la jeunesse), le Komsomol fut, après les syndicats, la plus importante organisation de masse soviétique. Organisation de jeunesse dépendante du Parti communiste de l'Union soviétique, le Komsomol était implanté, grâce à ses 400 000 organisations de base, dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/komsomol/#i_0

LÉGITIMISTES

  • Écrit par 
  • André Jean TUDESQ
  •  • 1 107 mots

On appelle légitimistes les partisans de la branche aînée des Bourbons à partir de la révolution de juillet 1830. L'abdication de Charles X en faveur de son petit-fils le duc de Bordeaux surprend les plus fidèles royalistes et réduit toute velléité de résistance. Si les ultra-royalistes restent le plus souvent fidèles à la branche aînée, ce n'est pas le cas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/legitimistes/#i_0

LÉNINE (1870-1924)

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 6 904 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Le fondateur du bolchevisme »  : […] En 1902, Lénine publie un texte fondamental, Que faire ?, premier manifeste de ce qui deviendra, l'année suivante, le bolchevisme. Lénine y expose sa conception d'un parti révolutionnaire d'avant-garde, discipliné et centralisé, composé d'un noyau de révolutionnaires professionnels, chargés d'encadrer les masses ouvrières trop facilem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lenine/2-le-fondateur-du-bolchevisme/

LIBÉRATION, France (1944-1946)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie GUILLON
  •  • 3 954 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le choix démocratique (1945-1946) »  : […] En dépit des espoirs caressés par leurs chefs, le temps des mouvements de résistance est passé, celui des forces politiques légitimes revient. Le Mouvement de libération nationale (M.L.N.), issu de la résistance non communiste, et le Front national (F.N.) sont satellisés. Le parti le plus tôt reconstitué et de loin le plus puissant est le P.C. Fort de plusieurs millions de sympathisants (et plus d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liberation-france/3-le-choix-democratique-1945-1946/

MAI-68

  • Écrit par 
  • Danielle TARTAKOWSKY
  •  • 2 779 mots
  •  • 4 médias

Le « mouvement de mai » ou « la grève générale », à plus fort titre, ne désignent qu'un aspect de la crise inédite ayant affecté la France du 3 mai au 23 juin 1968. « Mai 1968 », « mai-juin » ou « les événements de mai », plus englobants, sont strictement descriptifs et semblent a priori résister à toute conceptualisation préétablie.Ces « événements », quelque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mai-68/#i_0

MANIFESTATION

  • Écrit par 
  • Danielle TARTAKOWSKY
  •  • 3 735 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La manifestation dans les démocraties occidentales »  : […] Cette forme d'expression jouit d'une tolérance précoce en Grande-Bretagne et aux États-Unis où toute mobilisation de l'opinion publique est tenue pour un baromètre de la légitimité politique. Il en va de même en Belgique, en vertu de la constitution de 1830, et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manifestation/1-la-manifestation-dans-les-democraties-occidentales/

MANIFESTE DU PARTI COMMUNISTE, Karl Marx et Friedrich Engels - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Isabelle GARO
  •  • 912 mots
  •  • 1 média

Œuvre de commande, le Manifeste est rédigé par Marx et Engels (Marx en étant le principal rédacteur) en 1848, à la demande de la Ligue des communistes dont le premier congrès s'est tenu à Londres en 1847. La Ligue rompt avec la tradition des sociétés secrètes ouvrières et décide d'inscrire son action dans le cadre des luttes de masse et du chartisme. En écho à cette évolution, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manifeste-du-parti-communiste/#i_0

MENCHEVISME

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 2 718 mots
  •  • 1 média

Tout comme la dénomination de bolchevisme, celle de menchevisme est issue du IIe congrès du Parti ouvrier social-démocrate de Russie (P.O.S.D.R.) qui siégea pendant un mois à Bruxelles puis à Londres en août 1903 et établit un nouveau clivage fondamental à l'intérieur du mouvement ouvrie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/menchevisme/#i_0

MINISTÉRIALISME

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 306 mots

Un socialiste peut-il faire partie d'un gouvernement bourgeois ? Le débat engagé dans le mouvement socialiste français, puis européen, autour du ministérialisme, fut provoqué par l'entrée d'Alexandre Millerand dans le ministère Waldeck-Rousseau, le 22 juin 1899. Il apparaît à la fois comme une conséquence de l'importante poussée électorale social […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ministerialisme/#i_0

M.R.P. (Mouvement républicain populaire)

  • Écrit par 
  • René RÉMOND, 
  • Guy ROSSI-LANDI
  •  • 854 mots

On considère généralement que le courant démocrate-chrétien dont le Mouvement républicain populaire (M.R.P.) est issu a des racines politiques qui remontent à Lacordaire, à l'encyclique Rerum novarum du pape Léon XIII (1891) et au Sillon de Marc Sangnier. Plus précisément, Francisque Gay a fond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-republicain-populaire/#i_0

NIVELEURS ou LEVELLERS

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 976 mots

L'appellation de niveleurs (en anglais levellers) a été réservée, à partir de 1645, à ceux des révolutionnaires anglais qui, non contents de vouloir éliminer la monarchie encore incarnée par Charles Ier, souhaitaient lui substituer une république où le peuple composé de tous les citoyens adultes serait souverain. Plus que des combattants de la liberté, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niveleurs-levellers/#i_0

OCTOBRISTES

  • Écrit par 
  • Alexandre BENNIGSEN
  •  • 426 mots
  •  • 1 média

Groupement politique libéral russe formé le 30 (17) octobre 1905 et devenu parti politique en automne 1906. Le manifeste impérial du 17 octobre 1905, octroyant aux sujets du tsar certaines libertés civiques, instituant un régime pseudo-constitutionnel et convoquant une douma (assemblée de représentants du peuple), rallia à la politique d'ouverture de Nicolas II certains membres des classes moyenne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/octobristes/#i_0

OPPORTUNISME, politique française

  • Écrit par 
  • Pierre BARRAL
  •  • 326 mots
  •  • 1 média

Terme désignant l'attitude de ceux qui estiment nécessaire en politique de tenir largement compte des circonstances et qui admettent des atténuations aux principes doctrinaux. Mais ce terme désigne particulièrement, dans l'histoire de France la fraction centrale du parti républicain, animée par Grévy, Gambetta et Ferry, au début de la IIIe République. Aux militants intransig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opportunisme-politique-francaise/#i_0

ORLÉANISME

  • Écrit par 
  • José MURACCIOLE
  •  • 932 mots

Traditionnellement, le duché d'Orléans donnait son nom au deuxième fils du roi de France. À sa naissance, il était fait duc d'Orléans de même que son frère aîné le futur roi était dénommé Dauphin. Par la suite, et surtout à partir de 1610, les ducs d'Orléans prirent l'habitude de grouper autour d'eux la faction des mécontents et le nom d'orléanisme devint, en quelque sorte, le mot de ralliement d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orleanisme/#i_0

OUVRIER MOUVEMENT

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT, 
  • Bernard PUDAL
  •  • 11 043 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Définitions et problématiques »  : […] Le mouvement ouvrier proprement dit n'apparaît qu'avec la révolution industrielle dont une des conséquences est la concentration de la main-d'œuvre dans des fabriques, propriétés d'hommes qui disposent de capitaux de plus en plus importants et utilisent des machines mues par des sources d'énergie nouvelles. Cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-ouvrier/1-definitions-et-problematiques/

PARTI COMMUNISTE ITALIEN (P.C.I.)

  • Écrit par 
  • Paul-Jean FRANCESCHINI
  •  • 1 328 mots
  •  • 1 média

Celui qui devint « le plus puissant parti communiste du monde non communiste » avait été fondé au congrès de Livourne en 1921. Le Parti communiste italien (P.C.I.) ne regroupe d'abord que la minorité ultragauche du Parti socialiste dirigé par Amadeo Bordiga et le groupe qui, autour d'Antonio Gramsci, avait publié à Turin la revue Ordine nuovo. Aux élections de mai 1921, il obti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parti-communiste-italien/#i_0

PARTI DÉMOCRATE POPULAIRE, France (1924-1940)

  • Écrit par 
  • René RÉMOND
  •  • 435 mots

Petite formation politique française constituée au lendemain des élections de 1924, le Parti démocrate populaire regroupe une partie des démocrates d'inspiration chrétienne qui ont en commun de vouloir rapprocher le catholicisme et la démocratie. Restent en dehors, à sa gauche, la Jeune République, qui suit les positions de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parti-democrate-populaire-france/#i_0

PARTI SOCIAL FRANÇAIS (P.S.F.)

  • Écrit par 
  • Jacques NOBÉCOURT
  •  • 695 mots

Créé le 29 juin 1936 sur les traces du mouvement Croix-de-Feu, dissous en vertu de la loi du 10 janvier 1936 interdisant les « ligues » qualifiées de paramilitaires, le Parti social français (P.S.F.) devient à la veille de la Seconde Guerre mondiale le premier parti de masses dans l'histoire de la République, dépassan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parti-social-francais/#i_0

PARTIS POLITIQUES - Théorie

  • Écrit par 
  • Michel OFFERLÉ
  •  • 7 132 mots

Dans le chapitre « Genèse du parti politique »  : […] L'émergence de la forme « parti » est généralement présentée en lien avec les processus de démocratisation du suffrage. Mais les partis sont un élément toujours contesté de la vie démocratique.Les partis apparaissent comme les organisateurs de la médiation démocratique. Lorsque le suffrage masculin s'élargit ou s'universalise, des intermédiaires régulent l'échange politique et proposent des progra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/partis-politiques-theorie/2-genese-du-parti-politique/

P.C.F. (Parti communiste français)

  • Écrit par 
  • Bernard PUDAL
  •  • 7 142 mots
  •  • 4 médias

Depuis l'effondrement des régimes communistes en Europe de l'Est et en U.R.S.S. (1989-1991), l'histoire du P.C.F. peut être considérée comme achevée, du moins tant qu'elle est indissociable d'une configuration originale fondée sur l'ensemble des relations imaginaires et institutionnelles nouées au sein d'un mouvement communiste international dont la révolution […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parti-communiste-francais/#i_0

PLANISME

  • Écrit par 
  • Arnaud JACOMET
  •  • 992 mots

Mouvement qui s'inscrit dans un courant de pensée diffus, prenant sa source et étendant ses ramifications dans des partis, syndicats et groupes de pression diversement situés sur l'échiquier politique, le planisme fut un des éléments idéologiques de l'accession au pouvoir des technocrates dans la France des années trente. La Première Guerre mondiale avait accéléré la prise de conscience d'une clas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/planisme/#i_0

POLITBURO

  • Écrit par 
  • Claudie WEILL
  •  • 244 mots

Créé à la réunion du comité central du Parti ouvrier social-démocrate russe (P.O.S.D.R.) du 10 au 23 octobre 1917 sur la proposition de Dzerjinski, le bureau politique est un organe permanent formé de membres du comité central qui se doit d'assurer la direction politique du parti entre les plénums du comité central. En fait, il commença à fonctionner comme tel à partir du VIIIe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/politburo/#i_0

POSSIBILISME

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 397 mots

Au sein de ce qui allait s'appeler le Parti ouvrier français, fondé en 1879, s'est formée une tendance opposée à l'orientation marxiste prônée par Jules Guesde et Paul Lafargue. Conduits par Paul Brousse, Jean Allemane et Jules Joffrin, ses membres décident de se séparer des guesdistes lors du congrès de Saint-Étienne (1882) et créent la Fédération des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/possibilisme/#i_0

PRAGUE (PRINTEMPS DE)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 994 mots
  •  • 2 médias

La période de libéralisation et de démocratisation du système socio-politique tchécoslovaque dite Printemps de Prague a été préparée dès le début des années 1960. À partir de 1961, le pays subit en effet une crise sans précédent : le système d'économie extensive, calqué sur celui de l'U.R.S.S., ne convient plus à ce pays industrialisé ; de 1961 à 1965, le taux de croissance stagne puis baisse, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prague-printemps-de/#i_0

PROGRAMME DE TRANSITION

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 660 mots

Rédigé par Trotski, le Programme de transition sert de base politique à la conférence de fondation de la IVe Internationale en septembre 1938 ; trente délégués, représentant dix pays dans lesquels ils sont dénoncés tant par les socialistes réformistes que par les communistes staliniens, approuvent ce texte, intitulé L'Agonie du capitalisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/programme-de-transition/#i_0

PROUDHON PIERRE JOSEPH (1809-1865)

  • Écrit par 
  • Jean BANCAL
  •  • 5 675 mots
  •  • 2 médias

Paysan de souche et ouvrier de condition, manuel d'origine et intellectuel d'accession, praticien par profession et théoricien par vocation, pragmatique par tempérament et moraliste par caractère, économiste et sociologue par observation, politique et éducateur par induction, Proudhon apparaît comme un microcosme du peu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-joseph-proudhon/#i_0

P.S. (Parti socialiste), France

  • Écrit par 
  • Frédéric SAWICKI
  • , Universalis
  •  • 7 459 mots
  •  • 5 médias

En avril 2005, le P.S. avait célébré son centenaire, sans pompes particulières, principalement sous la forme d'un colloque. Cette discrète commémoration traduit le rapport problématique que ses dirigeants entretiennent avec leur histoire. Si ces derniers n'ont jamais cessé de revendiquer l'héritage de Jean Jaurès et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/p-s-parti-socialiste-france/#i_0

RADICALISME, politique

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 1 430 mots

Le radicalisme comme doctrine politique remonte à la monarchie de Juillet, mais son contenu et sa signification ont évolué au fil des décennies en fonction des mutations de la société au sein de laquelle il s'inscrit.Le radicalisme apparaît au cours des années 1840 comme une des réponses possibles à la soc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radicalisme-politique/#i_0

RÉFORMISME

  • Écrit par 
  • Jacques JULLIARD
  •  • 3 015 mots

Si la réforme est de tout temps et de tout pays, le réformisme, lui, est contemporain de l'essor du mouvement socialiste à la fin du xixe siècle, c'est-à-dire du moment où la conquête du pouvoir politique et économique fait l'objet, de la part d'un parti, d'un projet conscient, précis et permanent. Comme le révo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reformisme/#i_0

RÉPUBLICAINS (1789-1870)

  • Écrit par 
  • André Jean TUDESQ
  •  • 1 000 mots
  •  • 1 média

Le nom de républicains a été donné aux partisans de la république, avec une signification différente selon les pays et selon les époques. En France, sous la Révolution et la Ire République, le terme de « patriote » est davantage utilisé. Bien que la République ait continué nominalement à exister sous le Consulat, o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republicains/#i_0

ROYALISTES, France

  • Écrit par 
  • Guillaume de BERTHIER DE SAUVIGNY
  •  • 368 mots

Le royalisme n'a pu représenter une option politique que du jour où la monarchie fut abolie, en 1792. Décimés et proscrits sous la Convention, les royalistes purent reparaître après Thermidor et sous le Directoire. La fondation d'une nouvelle monarchie par Bonaparte réduisit leurs rangs à une poignée de fidèles de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royalistes-france/#i_0

ROYAUME-UNI - Le système politique

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 10 968 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Les forces politiques »  : […] Ilse pense avant tout comme le parti du pouvoir, aussi n'est-il jamais à l'aise dans l'opposition. La doctrine conservatrice se résume à quelques grands principes : insistance sur la liberté de l'individu, chacun devant accepter sa place dans la société ; défense des « libertés locales » mais sans porter atteinte à l'autorité « naturelle » des élites ; défense de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-le-systeme-politique/4-les-forces-politiques/

R.P.R. (Rassemblement pour la République)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  • , Universalis
  •  • 1 261 mots
  •  • 1 média

Après sa démission de l'hôtel Matignon, en 1976, Jacques Chirac entreprend de réorganiser le mouvement gaulliste. C'est ainsi que naît le Rassemblement pour la République (R.P.R.), le 5 décembre 1976. La croix de Lorraine fait place au bonnet phrygien. La volonté d'ouverture se manifeste aussi par la nomination comme secrétaire général d'un haut fonct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rassemblement-pour-la-republique/#i_0

SA (Sturmabteilung)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 310 mots

Les sections d'assaut (Sturmabteilung : SA) — nommées également « Chemises brunes », de la couleur de la chemise d'uniforme — étaient une formation paramilitaire du Parti national-socialiste. Créée par Hitler en 1921, la SA est d'abord commandée par Hermann Göring et compte, en 1922, 6 000 hommes implantés en Bavière. En 1930, le capitaine Röhm, reven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sa/#i_0

SILLON LE

  • Écrit par 
  • Pierre-Robert LECLERCQ
  •  • 845 mots

Contemporain des troubles dus à la politique anticléricale qui aboutira à la loi de séparation de l'Église et de l'État, Le Sillon s'inspire des enseignements de l'encyclique Rerum novarum et de la politique dite du ralliement, qui marqua le pontificat de Léon XIII. C'est le porte-parole d'une démocratie chrét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-sillon/#i_0

SIONISME

  • Écrit par 
  • Alain DIECKHOFF
  •  • 10 037 mots
  •  • 6 médias

Si la problématique de l'exil est centrale dans la condition juive, elle l'est en étroite association avec son envers : l'attachement à la Terre d'Israël (Eretz Israël). L'exil est arrachement à la Terre promise mais aussi attente fiévreuse du retour. Déjà, l'exilé de Babylone, du vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sionisme/#i_0

SOCIALISME - Histoire des mouvements socialistes (1870-1914)

  • Écrit par 
  • Daniel LIGOU
  •  • 8 130 mots
  •  • 6 médias

De 1870 à 1914, le mouvement socialiste est, dans son ensemble, « ascendant ». Au moment de la guerre franco-allemande et de la Commune, il n'existait guère, nulle part, comme force organisée. En 1914, au contraire, il était, du moins dans le monde occidental et en Europe centrale, partout présent et il jouait un rôle politique souvent important. Ces progrès sont en relation étroite avec le dévelo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-des-mouvements-socialistes-socialisme/#i_0

SOCIALISME - Les Internationales

  • Écrit par 
  • Madeleine REBÉRIOUX
  •  • 7 780 mots
  •  • 2 médias

La préhistoire du mouvement ouvrier, du socialisme, s'est déroulée dans des cadres nationaux. Mais dès le milieu du xixe siècle on vit naître l'idée, limitée d'abord à certains milieux de révolutionnaires émigrés, la Ligue des communistes en particulier, selon laquelle les prolétaires devaient s'organiser en « parti mondial du travail ». Depuis lors, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/socialisme-les-internationales/#i_0

SOCIALISTES RÉVOLUTIONNAIRES

  • Écrit par 
  • Claudie WEILL
  •  • 635 mots
  •  • 2 médias

Créé en 1902 par la fusion de plusieurs groupes, le Parti socialiste révolutionnaire se réclame des traditions populistes du mouvement révolutionnaire russe. Il publie à l'étranger deux organes, Revolioutsionnaïa Rossiia et Vestnik Rousskoï revolioutsii et en français, à Paris, la Tribune russe se dote d'un programme présenté par Tchernov […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/socialistes-revolutionnaires/#i_0

SOCIÉTÉS FRATERNELLES, Révolution française

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 522 mots

Le 22 décembre 1789, l'Assemblée constituante, par la distinction qu'elle établissait entre citoyens actifs et citoyens passifs, avait écarté de la vie politique toute la masse populaire du pays. C'est le désir qu'eurent les citoyens passifs de se rassembler et de faire entendre leur voix autrement que par l'émeute, ainsi que celui de s'instruire et d'instruire les autres sur les choses de la poli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/societes-fraternelles-revolution-francaise/#i_0

SOLIDARISME

  • Écrit par 
  • Jean MENDELSON
  •  • 692 mots

Doctrine politique dont le principal théoricien est le politicien radical français Léon Bourgeois (1851-1925). Bien qu'il ait son origine historique chez le socialiste français Pierre Leroux (1797-1871), le solidarisme se rattache aux courants de pensée du xixe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/solidarisme/#i_0

SPARTAKISME

  • Écrit par 
  • Gilbert BADIA
  •  • 1 443 mots
  •  • 2 médias

On désigne communément par « spartakisme » un mouvement politique issu de la gauche de la social-démocratie allemande et qui a fixé peu à peu son orientation politique après le 4 août 1914 en s'opposant violemment à la tactique de « l'union sacrée » préconisée et pratiquée par la direction majoritaire du Parti social-démocrate. Ce mouvement a pris une part active à la révolution allemande de novem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spartakisme/#i_0

SS (Schutzstaffel)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 1 015 mots

En mars 1923, Göring crée une garde spéciale pour protéger le Führer : quelques fidèles de la première heure prêtent serment à Hitler et se nomment la Stabswache (corps de garde), puis la Stosstruppe Adolf Hitler. Ils portent un uniforme : casquette noire, brassière à bords noirs avec croix gammée, emblème à tête de mort.C'est à leur propos qu'apparaît le te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ss/#i_0

SYNDICATS AGRICOLES

  • Écrit par 
  • Jean VERCHERAND
  •  • 8 887 mots

Le syndicalisme agricole français paraît singulier au profane. C'est un ensemble réputé puissant qui semble régner sur un véritable maquis d'organisations de toute nature. Son objet, ici comme ailleurs, est « l'étude et la défense des intérêts » professionnels. Cependant, il n'est assimilable ni au syndicalisme ouvrier, ni à celui des milieux patronaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndicats-agricoles/#i_0

THERMIDORIENS

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 451 mots

On désigne sous le nom de thermidoriens les vainqueurs de Robespierre, les 9 et 10 thermidor an II (27 et 28 juillet 1794). Le nom recouvre donc à la fois des anciens terroristes (Tallien, Barras, Fréron) et des modérés de la Plaine (Sieyès, Boissy d'Anglas, Cambacérès). Ce sont les thermidoriens qui gouvernent la France jusqu'à l'établissement du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermidoriens/#i_0

THINK TANKS

  • Écrit par 
  • Keith DIXON
  •  • 4 217 mots

Conseiller le prince a toujours été un rôle aussi ambigu que convoité. Philosophes, théologiens, juristes et même poètes s'y sont risqués et l'ont parfois payé cher. Mais, vers la fin du xixe siècle, la coopération à titre privé des élites aux affaires publiques prend une forme nouvelle. La figure classique de l'éminence grise est supplantée par celle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/think-tanks/#i_0

TORIES

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 463 mots

Nom attribué à l'un des premiers partis politiques anglais à partir de 1679-1680 et devenu aujourd'hui synonyme de conservateurs. Baptisés par leurs adversaires d'une expression injurieuse utilisée contre des hors-la-loi catholiques d'Irlande, les tories ont commencé par être le parti du roi et de l'Église d'Angleterre et ont lutté pour préserver les droits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tories/#i_0

TOURS (CONGRÈS DE)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 996 mots

Le XVIIIe congrès du Parti socialiste unifié, section française de l'Internationale ouvrière, s'ouvre le 25 décembre 1920 à Tours, salle du Manège. L'enjeu en est clair : le parti adhérera-t-il ou n'adhérera-t-il pas à la IIIe Internationale, fondée par les révolutionnaires russes en 1919. Quelle que soit l'issue du vote, les délégués au congrès savent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tours-congres-de/#i_0

TRAVAILLISME

  • Écrit par 
  • Monica CHARLOT
  •  • 4 640 mots
  •  • 1 média

Il a fallu à peine plus de vingt-cinq ans au Parti travailliste britannique (Labour Party), après sa création, pour ôter au vieux Parti libéral de Gladstone et Lloyd George toute chance de retour au pouvoir. Il lui a fallu moins d'un demi-siècle pour se montrer capable d'emporter la majorité des sièges à la Chambre des communes et de former, seul, un gouvern […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/travaillisme/#i_0

TROTSKI LÉON (1879-1940) ET TROTSKISME

  • Écrit par 
  • Michel LEQUENNE
  •  • 6 996 mots
  •  • 6 médias

Théoricien marxiste, président du soviet de Pétersbourg en 1905, numéro deux de la première révolution prolétarienne victorieuse, homme d'État du refus de la diplomatie secrète, créateur ex nihilo de la formidable Armée rouge, écrivain fulgurant (et premier critique littéraire marxis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trotski-et-trotskisme/#i_0

UNIONISTES

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 611 mots

Nom donné aux partisans, en Angleterre et en Irlande, du maintien partiel ou total de l'Irlande dans le Royaume-Uni. Il est employé publiquement en 1885-1886 par ceux des libéraux britanniques qui sont hostiles au projet de Gladstone d'accorder un Home Rule aux Irlandais. Derrière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/unionistes/#i_0

U.R.S.S. - Histoire institutionnelle

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE
  •  • 6 636 mots
  •  • 4 médias

Le système politique mis en place en 1917 s'est effondré en 1991. Mikhaïl Gorbatchev, devenu secrétaire général du comité central du Parti communiste de l'Union Soviétique en mars 1985 et président de l'U.R.S.S. en mars 1990, a démissionné de ses deux fonctions : en août 1991 de son poste de secrétaire général du P.C.U.S., parce que le parti avait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/u-r-s-s-histoire-institutionnelle/#i_0

VINGTIÈME CONGRÈS DU PARTI COMMUNISTE DE L'U.R.S.S. (1956)

  • Écrit par 
  • Ilios YANNAKAKIS
  •  • 1 484 mots
  •  • 1 média

Ouvert le 14 février 1956, au Grand Palais du Kremlin, trois ans après la mort de Staline, le XXe congrès du Parti communiste de l'U.R.S.S. accueille à ses délibérations les délégations de cinquante-cinq partis communistes et ouvriers. À la tribune d'honneur des invités ont pris place les représentants des partis au pouvoir et ceux des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vingtieme-congres-du-parti-communiste-de-l-u-r-s-s/#i_0

WHIGS

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 465 mots

Nom donné, à partir des années 1679-1680, à la fraction libérale de la classe politique anglaise. Celle-ci fut baptisée par ses adversaires du nom de révoltés écossais du début de la Restauration ; une nuance péjorative de banditisme et de violence y est attachée. Soupçonnés de nourrir les plus noirs desseins contre la personne royale au temps du conflit de l'exclusion, les whigs reçoivent peu apr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/whigs/#i_0

ZIMMERWALD CONFÉRENCE DE (1915)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 945 mots

L'Europe est en guerre depuis treize mois lorsque s'ouvre le 5 septembre 1915 à Zimmerwald, près de Berne, la première conférence socialiste internationale depuis l'effondrement de l'Internationale socialiste en août 1914. Les tentatives de renouer des liens internationaux ont été nombreuses ; elles venaient soit de partis socialistes de pays neutres ou non e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conference-de-zimmerwald/#i_0


Affichage 

France : les élections législatives de 1968

France : les élections législatives de 1968

carte

Les élections législatives du 23 juin 1968 (source : « Revue française de science politique », octobre 1968). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Nicolas Hulot et les associations de défense de l'environnement reçus à l'Élysée

Nicolas Hulot et les associations de défense de l'environnement reçus à l'Élysée

photographie

L'animateur et militant écologiste Nicolas Hulot (au centre), entouré des représentants d'associations de défense de l'environnement, sur les marches de l'Élysée, le 21 mai 2007. Nicolas Hulot a tenté d'imposer l'écologie comme un des principaux enjeux politiques de l'élection... 

Crédits : P. Kovarik/ AFP/ Getty

Afficher

Malcolm X, 1964

Malcolm X, 1964

photographie

Malcolm X lors d'une conférence, en 1964. Parlant avec une éloquence amère contre l'exploitation de son peuple par les Blancs, le «ministre Malcolm» sut se forger un style brillant de tribun qui lui gagna des partisans nombreux et dévoués. 

Crédits : B. Shavitz/ Time&Life Pictures/ Getty

Afficher

Staline: le culte de la personnalité, affiche

Staline: le culte de la personnalité, affiche

photographie

«Introduite par Khrouchtchev lors du XXe congrès du Parti communiste de l'Union soviétique (P.C.U.S.) pour donner une explication des erreurs et des crimes de Staline, l'expression de culte de la personnalité est ambiguë, car elle permet de suggérer tout à la... 

Crédits : AKG

Afficher

Jörg Haider, 1999

Jörg Haider, 1999

photographie

Le chef du Parti libéral autrichien (F.P.Ö, extrême droite), Jörg Haider, lors d'un meeting électoral à Klagenfurt, le 5 mars 1999. Les élections provinciales de Carinthie (7 mars) verront la première victoire du F.P.Ö. sur les sociaux-démocrates et les conservateurs, ce... 

Crédits : PA Photos

Afficher

Manifeste du Parti communiste

Manifeste du Parti communiste

photographie

Frontispice de la première édition du Manifeste du Parti communiste de Karl Marx et Friedrich Engels, publié à Londres en 1848. 

Crédits : AKG

Afficher

Congrès des peuples d'Orient (Bakou, 1920)

Congrès des peuples d'Orient (Bakou, 1920)

photographie

Au congrès des peuples d'Orient à Bakou, en 1920, les représentants de la IIIe Internationale incitent les peuples colonisés à la révolte contre leurs métropoles. Parmi les délégués, l'écrivain américain John Reed, en costume noir au premier rang, et le Soviétique... 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Affiche antinazie (1936)

Affiche antinazie (1936)

photographie

En France, lors de la campagne électorale de 1936, le Parti communiste, comme les autres formations politiques, utilise l'affiche comme moyen de propagande. Une caricature de Hitler, le couteau entre les dents, désigne l'ennemi commun, le fascisme, qui justifie à l'époque... 

Crédits : The Art Archive/ Picture Desk

Afficher

McCarthy à la traque des communistes aux Etats-Unis

McCarthy à la traque des communistes aux Etats-Unis

photographie

Sénateur républicain, Joseph McCarthy entreprend, à partir 1950, de dénoncer l'infiltration d'agents communistes aux États-Unis, ce qui, dans le climat d'angoisse qui règne en Amérique au début de la guerre froide, lui vaut une audience nationale. Il s'attaque notamment... 

Crédits : Encyclopaedia Britannica, Inc.

Afficher

Révolution spartakiste, Allemagne, 1919

Révolution spartakiste, Allemagne, 1919

photographie

À la suite d'une répression féroce en janvier 1919, la révolution spartakiste est écrasée. L'ordre règne à nouveau à Berlin. Ici, le Palais royal après les combats. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Malcolm X, 1964

Malcolm X, 1964

photographie

Le militant noir américain Malcolm X (1925-1965), porte-drapeau des Black Muslims, lors d'une réunion avec des étudiants de Queen's College, en 1964. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Lyndon Johnson et Martin Luther King, 1964

Lyndon Johnson et Martin Luther King, 1964

photographie

Le président des États-Unis Lyndon Johnson et le pasteur Martin Luther King (1929-1968), militant des droits civiques, en 1964. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Le Ku Klux Klan

Le Ku Klux Klan

photographie

Membres du Ku Klux Klan, mouvement raciste prônant la suprématie blanche, lors d'un congrès en Caroline du Sud, en 1965. 

Crédits : Harry Benson/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Manifestation à Petrograd, juin 1917

Manifestation à Petrograd, juin 1917

photographie

Alors que la manifestation organisée par le soviet de Petrograd le 18 juin 1917 est censée soutenir l'action du gouvernement provisoire mené par les socialistes modérés, la montée en puissance des bolcheviques se précise. De nombreux manifestants arborent des banderoles... 

Crédits : Central Press/ Getty Images

Afficher

Proudhon

Proudhon

photographie

Le journaliste politique français Pierre Joseph Proudhon (1809-1865). Son système de pensée lui fait rejeter le socialisme utopique et forger le concept de socialisme scientifique, fondé sur une science de la société méthodiquement découverte et rigoureusement appliquée.. 

Crédits : Nadar/ Getty Images

Afficher

Défilé nazi, 1933

Défilé nazi, 1933

photographie

Défilé des membres du parti nazi à Nuremberg, en 1933. Leurs étendards portent l'emblème du Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei : le svastika, connu sous le nom de croix gammée. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Manifestation du Bloc populaire révolutionnaire

Manifestation du Bloc populaire révolutionnaire

photographie

Membres du Bloc populaire révolutionnaire du Salvador manifestant contre le gouvernement en 1979. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Manifestation communiste

Manifestation communiste

photographie

Lors d'une manifestation, des communistes français défilent le poing levé, en 1934. 

Crédits : Picture Post/ Getty Images

Afficher

Ramsay MacDonald

Ramsay MacDonald

photographie

Le Premier ministre britannique Ramsay MacDonald (1866-1937), après les élections générales de 1931. Il fut un des fondateurs du Parti travailliste. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La Fabian Society

La Fabian Society

photographie

Des membres de la Fabian Society, E.F. Errington, à gauche, et J. Davies, association britannique fondée en 1884, à Londres, et qui participa à la naissance du Parti travailliste. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Naissance du Parti social-démocrate au Royaume-Uni, 1981

Naissance du Parti social-démocrate au Royaume-Uni, 1981

photographie

Les Britanniques David Owen, à gauche, Shirley Williams et William Rodgers, à droite, quittent le Parti travailliste et fondent le Parti social-démocrate, en 1981. Ils seront rejoints par Roy Jenkins et recevront le surnom de "bande des quatre". 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Manifestation communiste en Allemagne

Manifestation communiste en Allemagne

photographie

Manifestation communiste à Berlin, au milieu des années 1920. Né du mouvement spartakiste, le K.P.D. constitue une force politique importante tout au long de la république de Weimar, dont il contribue à miner le fragile équilibre. 

Crédits : Grandery/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Adhérents du Parti communiste de 1905 à 1991

Adhérents du Parti communiste de 1905 à 1991

tableau

Nombre des adhérents du Parti communiste de l'Union soviétique (sources: «Partijnaja Zizn'», no 15, pp. 14-15, 1983; no 21, p. 6, 1987; no 2, p. 138, 1989; no 4, p. 113, 1990; no 11, p. 31, 1991; Izvestia CK KPSS). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Marche pour les droits civiques, 1963

Marche pour les droits civiques, 1963

vidéo

Le 28 août 1963, plus de 200 000 personnes, Blancs et Noirs mêlés, affluent vers Washington pour une marche pacifique en faveur de l'égalité des droits. Près d'un siècle après l'abolition de l'esclavage, la discrimination et la ségrégation raciales sont toujours bien vivantes... 

Crédits : National Archives

Afficher

France : les élections législatives de 1968

France : les élections législatives de 1968
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Nicolas Hulot et les associations de défense de l'environnement reçus à l'Élysée

Nicolas Hulot et les associations de défense de l'environnement reçus à l'Élysée
Crédits : P. Kovarik/ AFP/ Getty

photographie

Malcolm X, 1964

Malcolm X, 1964
Crédits : B. Shavitz/ Time&Life Pictures/ Getty

photographie

Staline: le culte de la personnalité, affiche

Staline: le culte de la personnalité, affiche
Crédits : AKG

photographie

Jörg Haider, 1999

Jörg Haider, 1999
Crédits : PA Photos

photographie

Manifeste du Parti communiste

Manifeste du Parti communiste
Crédits : AKG

photographie

Congrès des peuples d'Orient (Bakou, 1920)

Congrès des peuples d'Orient (Bakou, 1920)
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Affiche antinazie (1936)

Affiche antinazie (1936)
Crédits : The Art Archive/ Picture Desk

photographie

McCarthy à la traque des communistes aux Etats-Unis

McCarthy à la traque des communistes aux Etats-Unis
Crédits : Encyclopaedia Britannica, Inc.

photographie

Révolution spartakiste, Allemagne, 1919

Révolution spartakiste, Allemagne, 1919
Crédits : Hulton Getty

photographie

Malcolm X, 1964

Malcolm X, 1964
Crédits : Hulton Getty

photographie

Lyndon Johnson et Martin Luther King, 1964

Lyndon Johnson et Martin Luther King, 1964
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Le Ku Klux Klan

Le Ku Klux Klan
Crédits : Harry Benson/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Manifestation à Petrograd, juin 1917

Manifestation à Petrograd, juin 1917
Crédits : Central Press/ Getty Images

photographie

Proudhon

Proudhon
Crédits : Nadar/ Getty Images

photographie

Défilé nazi, 1933

Défilé nazi, 1933
Crédits : Hulton Getty

photographie

Manifestation du Bloc populaire révolutionnaire

Manifestation du Bloc populaire révolutionnaire
Crédits : Hulton Getty

photographie

Manifestation communiste

Manifestation communiste
Crédits : Picture Post/ Getty Images

photographie

Ramsay MacDonald

Ramsay MacDonald
Crédits : Hulton Getty

photographie

La Fabian Society

La Fabian Society
Crédits : Hulton Getty

photographie

Naissance du Parti social-démocrate au Royaume-Uni, 1981

Naissance du Parti social-démocrate au Royaume-Uni, 1981
Crédits : Hulton Getty

photographie

Manifestation communiste en Allemagne

Manifestation communiste en Allemagne
Crédits : Grandery/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Adhérents du Parti communiste de 1905 à 1991

Adhérents du Parti communiste de 1905 à 1991
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Marche pour les droits civiques, 1963

Marche pour les droits civiques, 1963
Crédits : National Archives

vidéo