Mathématiciens, Moyen Âge


ADÉLARD DE BATH (XIIe s.)

  • Écrit par 
  • André CANTIN
  •  • 342 mots

Philosophe, mathématicien et naturaliste du début du xiie siècle, Adélard de Bath, par les traductions qu'il rapporta d'Orient, augmenta singulièrement le savoir de l'Occident latin dans les sciences du nombre et de la nature. Sa naissance à Bath, sa formation à Laon et à Tours, et ses voyages en Sicile, Syrie, Palestine, Espagne, où sa connaissance d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adelard-de-bath/#i_0

AL-KHWARIZMI

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 186 mots

Résident de la maison de la Sagesse à Bagdad, le mathématicien Abu Ja'far Muhammad ibn Musa al-Khwarizmi a participé à la traduction de nombreux manuscrits scientifiques grecs. Son traité intitulé Hisab al-jabr w'al-muqabala est considéré comme le premier manuel d'algèbre. Le terme « algèbre » vient ainsi du titre de cet ouvrage, tandis q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-khwarizmi/#i_0

ARYABHATIYA (Aryabhata)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 212 mots

Né à Kusumapura (proche de l'actuelle Patna) en Inde, Aryabhata (476-550) avait vingt-trois ans lorsqu'il termina son chef-d'œuvre : l'Aryabhatiya. Ce court traité d'astronomie, publié en 499, contient un résumé des mathématiques indiennes et en particulier 66 théorèmes d'arithmétique, d'algèbre, de trigonométrie plane et sphérique. De […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aryabhatiya/#i_0

BĪRŪNĪ (973-1050)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 2 159 mots

Abū l-Rayḥān Muḥammad b. Aḥmad al-Bīrūnī (ou Bērūnī) naquit à Kāth, capitale du Khwārizm, ou peut-être dans un faubourg d'où il aurait tiré son nom de Bīrūnī (persan : bīrūn, à l'extérieur). Selon A. M. Belenitski, il serait issu d'une famille pauvre et artisanale (il fait lui-même allusion à la gêne qu'il connut étant jeune, et il parle de sa mère en la désignant, selon une ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biruni/#i_0

BRAHMAGUPTA (598-apr. 665)

  • Écrit par 
  • Agathe KELLER
  •  • 1 156 mots
  •  • 1 média

L’astronome et mathématicien du sous-continent indien Brahmagupta nous est connu pour deux traités : le Brāhmasphuasiddhānta (« Traité théorique de la vraie école de Brahma », 628, abrégé BSS) et un manuel plus pratique le Khaṇḍakādyaka(«  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brahmagupta/#i_0

FIBONACCI LEONARDO (1170 env.-env. 1250)

  • Écrit par 
  • Jacques MEYER
  •  • 447 mots

Mathématicien italien, né et mort à Pise. Connu aussi sous le nom de Léonard de Pise, Leonardo Fibonacci fut éduqué en Afrique du Nord, où son père, marchand de la ville de Pise (l'un des plus grands centres commerciaux d'Italie, à l'époque, au même rang que Venise et Gênes), dirigeait une sorte de comptoir ; c'est ainsi qu'il eut l'occasion d'étudier les travaux algébriques d'al-Khuwārizmī. Par l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonardo-fibonacci/#i_0

KARAJĪ ABŪ BAKR IBN MUḤAMMAD IBN AL-ḤUSAYN AL- (IXe-Xe s.)

  • Écrit par 
  • Jacques SESIANO
  • , Universalis
  •  • 374 mots

Mathématicien né vers 980, probablement à Karadj, en Perse, et mort vers 1030.Ab̄u Bakr ibn Muḥammad ibn al-Ḥusayn al-Karaj̄i mêle tradition et nouveauté dans ses exposés mathématiques. Comme ses prédécesseurs arabes, il n'utilise aucun symbole et va même jusqu'à écrire les nombres en lettres plutôt qu'à l'aide des chiffres indiens (sauf pour les grands nombres et dans les tables numériques). Avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karaji-abu-bakr-ibn-muhammad-ibn-al-husayn-al/#i_0

KĀSHĪ ou KACHI GHIYĀTH AL-DĪN JAMSHĪD MAS‘ŪD AL- (mort en 1429)

  • Écrit par 
  • Yvonne DOLD-SAMPLONIUS, 
  • Universalis
  •  • 781 mots

Mathématicien et astronome persan, né vers 1380 à Kāshān (Perse, auj. Iran), mort le 22 juin 1429 à Samarcande (Ouzbékistan).Le premier événement connu de la vie de Ghiyāth al-Dīn Jamshīd Masūd al-Kāshī est l'observation d'une éclipse de lune le 2 juin 1406 à Kāshān. Son plus ancien ouvrage qui nous soit parvenu est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kashi-kachi/#i_0

KHAYYĀM ‘UMAR (1021 env.-env. 1122)

  • Écrit par 
  • Mohammad Hassan REZVANIAN
  •  • 1 684 mots

Apprécié de son vivant dans son pays natal pour ses qualités de savant astronome, Khayyām n'a connu sa véritable vogue poétique à travers le monde – plus particulièrement dans les pays anglo-saxons – qu'à partir de 1859, année où le poète anglais Edward Fitzgerald publia son ingénieuse adaptation en vers des rubā‘iyyāt. Dès lors, une multitude de traductions faites en plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/umar-khayyam/#i_0

KHUWĀRIZMĪ ou KHWĀRIZMĪ AL- (IXe s.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 415 mots

Mathématicien arabe, al-Khuwārizmī fut l'un des membres les plus importants du Bayt al-ḥikma, sorte d'institut où le calife ‘abbāside al-Ma'mūn avait regroupé hommes et moyens en vue du développement des sciences. Le Bayt al-ḥikma, renommé pour divers travaux, notamment des observations astronomiques et la mesure d'un degré du méridien terrestre, reste néanmoins avant tout, aux yeux de la postérit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/khuwarizmi-khwarizmi/#i_0

THĀBIT IBN QURRA AL-ḤARRĀNĪ AL-ṢĀBI' (836-901)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 312 mots

Mathématicien, astronome, médecin et philosophe arabe, né en 836 en Syrie, mort en 901 à Bagdad.Al-Ṣābi’ Thābit ibn Qurra al-Ḥarrānī descend d'une riche famille d'Harrān, ville réputée être le siège d'un culte astronomique sémitique hellénisé dont Thābit serait membre. En prenant le nom de Sabéens, mentionné dans le Coran, ces adorateurs du dieu Lune se présentent comme appartenant au « peuple du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-sabi-thabit-ibn-qurra-al-harrani/#i_0

ṬŪSĪ MUḤAMMAD IBN MUḤAMMAD NAṢĪR AL-DĪN AL- (1201-1274)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 794 mots

Philosophe, scientifique et mathématicien persan, né le 18 février 1201 à Ṭūs (Khūrāsān), mort le 26 juin 1274 à Bagdad.Naṣīr al-Dīn al-Ṭūsī, de son vrai nom Muḥammad ibn Muḥammad ibn al-Ḥasan al-Ṭūsī, commence son apprentissage à Ṭūs, où son père est juriste à l'école du douzième Imām, principale secte shī‘ite. Il termine cependant son éducation à Nīshāpūr, environ 80 kilomètres à l'est de la vil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muhammad-ibn-muhammad-nasir-al-din-al-tusi/#i_0