Syndicats de travailleurs


A.F.L.-C.I.O. (American Federation of Labor-Congress of Industrial Organizations)

  • Écrit par 
  • Claude JULIEN, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 6 926 mots
  •  • 2 médias

En 1986, l'American Federation of Labor-Congress of Industrial Organizations célébrait le centième anniversaire de sa plus puissante composante, l'American Federation of Labor. Le panorama qu'elle pouvait contempler était pour le moins inquiétant : en trente ans, le syndicalisme américain n'avait cessé de s'affaiblir. La plus puissante centrale syndical […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/american-federation-of-labor-congress-of-industrial-organizations/#i_0

A.I.T. (Association internationale des travailleurs)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PERNOT
  •  • 261 mots
  •  • 1 média

Première véritable forme d'organisation de l'internationalisme ouvrier, l'A.I.T. est fondée en 1864 à Londres, lors d'un meeting à Saint Martin's Hall. Fruit d'un projet franco-britannique, la Ire Internationale est au carrefour de plusieurs tentatives de regroupement : une entente corporative impulsée par les trade-unions britanniques et les mutuellistes proudhoniens frança […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/association-internationale-des-travailleurs/#i_0

AMIENS CHARTE D' (1906)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 868 mots

Motion votée au IXe congrès confédéral de la C.G.T., tenu du 8 au 16 octobre 1906, la Charte d'Amiens est considérée comme le texte fondamental du syndicalisme révolutionnaire.La C.G.T. avait été créée au congrès de Limoges en 1895 par la Fédération des Bourses du travail (et à so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charte-d-amiens/#i_0

C.F.D.T. (Confédération française démocratique du travail)

  • Écrit par 
  • René MOURIAUX
  •  • 2 019 mots
  •  • 1 média

La C.F.T.C. a mis vingt ans à se « déconfessionnaliser ». Le processus qui aboutit en 1964 à l'apparition de la Confédération française démocratique du travail (C.F.D.T.) passe en partie par la suppression de l'hégémonie de la Fédération intersectorielle des employés, symbolisée par la désignation d'un ouvrier métallurgiste, Eugène Descamps, au secrétariat général. Après l'abandon de la référence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confederation-francaise-democratique-du-travail/#i_0

C.F.E.-C.G.C. (Confédération française de l'encadrement-Confédération générale des cadres)

  • Écrit par 
  • Dominique ANDOLFATTO
  •  • 1 966 mots

La Confédération générale des cadres (C.G.C.) est une organisation syndicale fondée en 1944. Elle concrétise un projet social et politique de défense d'intérêts catégoriels et, plus encore, une vision des relations professionnelles, de la production et de la société, forgée dans les années 1930, qui fait des cadres les « fers de lance » de l'entreprise. C'est d'ailleurs au cours de cette période q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confederation-francaise-de-l-encadrement-confederation-generale-des-cadres/#i_0

C.F.T.C. (Confédération française des travailleurs chrétiens)

  • Écrit par 
  • René MOURIAUX
  •  • 2 645 mots

Le sigle C.F.T.C. représente deux réalités distinctes et cependant unies. La Confédération française des travailleurs chrétiens, c'est d'abord, de 1919 à 1964, l'expression syndicale du catholicisme social en France ; c'est ensuite, après la déconfessionnalisation majoritaire de la centrale, le rameau qui entend maintenir le mouvement professionnel d'inspiration chrétienne.Du S.E.C.I. à la déconfe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confederation-francaise-des-travailleurs-chretiens/#i_0

C.G.T. (Confédération générale du travail)

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT, 
  • René MOURIAUX
  • , Universalis
  •  • 4 440 mots
  •  • 1 média

La Confédération générale du travail (C.G.T.) est née à Limoges en 1895. C'est une date essentielle du syndicalisme français : il faut attendre 1919, en effet, pour que se crée une autre confédération syndicale : la Confédération française des travailleurs chrétiens. Cependant, le monopole de la C.G.T. pendant la période 1895-1919 ne doit pas faire illu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confederation-generale-du-travail/#i_0

C.G.T.-F.O. (Confédération générale du travail-Force ouvrière)

  • Écrit par 
  • René MOURIAUX
  • , Universalis
  •  • 1 834 mots
  •  • 1 média

Née d'une scission de la C.G.T. intervenue en décembre 1947 et consacrée par un congrès constitutif en avril 1948, la Confédération générale du travail-Force ouvrière se déclare continuatrice du syndicalisme réformiste de la « vieille C.G.T. » de l'entre-deux-guerres. Depuis ses origines, l'organisation a connu une lente mais assez régulière progression […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confederation-generale-du-travail-force-ouvriere/#i_0

CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES SYNDICATS CHRÉTIENS (C.I.S.C.)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 757 mots

À la fin du xixe siècle se créent en France, en Allemagne et dans d'autres pays européens des syndicats chrétiens. En 1908, à Munich, l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, les Pays-Bas, la Russie, l'Italie, la Suède, la Suisse créent un Secrétariat international des syndicats chrétiens. Ce sont de loin les syndica […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confederation-internationale-des-syndicats-chretiens/#i_0

CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES SYNDICATS LIBRES (C.I.S.L.)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 520 mots

Environ un an après la scission intervenue à la Fédération syndicale mondiale (F.S.M.) en janvier 1949, les organisations qui ont rompu tiennent la conférence constitutive d'une nouvelle Internationale syndicale. L'anticommunisme est commun aux centrales américaine, anglaise et européennes qui prennent l'initiative de la Conférence de B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confederation-internationale-des-syndicats-libres/#i_0

FÉDÉRATION SYNDICALE INTERNATIONALE (F.S.I.)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 846 mots

Très tôt le mouvement syndical a senti la nécessité de se regrouper par-delà les frontières nationales. Mais les premières associations se forment sur la base des fédérations de métiers : ainsi se créent les fédérations professionnelles internationales des mineurs, des métallurgistes, des travailleurs des transports. De nombreuses tentatives, émanant notamment des centrales syndicales scandinaves, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/federation-syndicale-internationale/#i_0

FÉDÉRATION SYNDICALE MONDIALE (F.S.M.)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 1 290 mots

La montée des fascismes avive, à la fin des années 1930, le désir d'unité des forces syndicales à l'échelle mondiale ; aussi l'Internationale syndicale rouge décide-t-elle de disparaître en vue de rejoindre la Fédération syndicale internationale (F.S.I.). Mais survient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/federation-syndicale-mondiale/#i_0

INTERNATIONALES SOCIALISTES ET SYNDICALES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PERNOT
  •  • 851 mots

28 septembre 1864 Naissance à Londres de l'Association internationale des travailleurs, qui sera dissoute douze ans plus tard, le 15 juillet 1876.2-7 septembre 1872 Le congrès de La Haye exclut les anarchistes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/internationales-socialistes-et-syndicales-reperes-chronologiques/#i_0

INTERNATIONALE SYNDICALE ROUGE

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 1 044 mots

La scission syndicale n'a jamais été un objectif stratégique de l'Internationale communiste. Et cependant, du 3 au 19 juillet 1921, se tient à Moscou le congrès constitutif de l'Internationale syndicale rouge. Le schisme était certes prévisible, mais les bolcheviks avaient souvent pensé, dans un premier temps, regrouper partis et syndicats dans une même inter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/internationale-syndicale-rouge/#i_0

SŌDŌMEI

  • Écrit par 
  • Catherine CADOU
  •  • 339 mots

Centrale syndicale la plus ancienne du Japon. L'allégeance traditionnelle de la Sōdōmei à l'aile droite du mouvement ouvrier lui fit perdre peu à peu de son importance, surtout après la Seconde Guerre mondiale, au bénéfice des deux nouvelles centrales nationales : Sōhyō, fondée en 1951, qui regroupe principalement les travailleurs de la fonction et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sodomei/#i_0

SYNDICALISME

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE, 
  • Thomas LOWIT
  •  • 13 249 mots

Dans le chapitre «  Structures des organisations syndicales »  : […] La compréhension de l'organisation syndicale passe aussi par un regard porté sur les appareils dont se dotent les travailleurs, ce qui va nous conduire à examiner successivement les formes d'organisation possibles et les modes de fonctionnement employésLes organisations syndicales peuvent être décrites à travers les modalités de recrutement des adhérents et les structures d'encadrement mises en pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndicalisme/2-structures-des-organisations-syndicales/


Affichage 

A.F.L.-C.I.O. : évolution du nombre de syndiqués

A.F.L.-C.I.O. : évolution du nombre de syndiqués

graphique

Évolution du nombre de syndiqués. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

A.F.L.-C.I.O. : évolution du nombre de syndiqués

A.F.L.-C.I.O. : évolution du nombre de syndiqués
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique