Théâtre français, xxe s. et xxie s.


11 SEPTEMBRE 2001 (mise en scène A. Meunier)

  • Écrit par 
  • Monique LE ROUX
  •  • 931 mots

Parmi les nombreuses célébrations, dix ans après les attentats qui eurent lieu aux États-Unis, les représentations de la pièce de Michel Vinaver, 11 Septembre 2001, revêtaient un caractère particulier. Tourné vers l'avenir, le spectacle d'Arnaud Meunier conduit avec des lycéens de Seine-Saint-Denis relevait non de la commémoration, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/11-septembre-2001-mise-en-scene-a-meunier/#i_0

1789, Théâtre du Soleil

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 225 mots

Après la création au Piccolo Teatro de Milan le 11 novembre 1970 de 1789, la Révolution doit s'arrêter à la perfection du bonheur, Ariane Mnouchkine et le Théâtre du Soleil, sans lieu fixe depuis la création de ce dernier en 1964, s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/1789-theatre-du-soleil/#i_0

ABSURDE THÉÂTRE DE L'

  • Écrit par 
  • Christophe TRIAU
  •  • 1 044 mots

Pris dans une acception large et diffuse, « absurde » peut être employé pour caractériser des œuvres littéraires qui témoignent d'une angoisse existentielle, celle de l'individu égaré dans un monde dont l'ordre et le sens lui échappent. Ainsi des romans de Kafka, par exemple. Mais la principale incarnation littéraire du terme reste l'expression « théâtre de l'absurde » qui, pour communément reçue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-de-l-absurde/#i_0

AMPHITRYON (mise en scène C. Rauck)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 992 mots
  •  • 1 média

Amphitryon est l’une des comédies les mieux ciselées de Molière. Inspirée de Plaute, elle nous reconduit aux temps anciens de la Grèce, lorsque les dieux couvaient les hommes d’un regard jaloux.Victorieux d’Athènes, le valeureux Amphitryon s’apprête à regagner so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amphitryon-mise-en-scene-c-rauck/#i_0

AVIGNON FESTIVAL D' - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 794 mots

1947 Premier festival d'Avignon, sous le nom de « Semaine d'art ». Trois spectacles sont présentés : La Tragédie du roi Richard II, de Shakespeare, La Terrasse de midi, de Maurice Clavel, et Tobie et Sara, de Claudel.1948 La seconde manifestation pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avignon-reperes-chronologiques/#i_0

BELLORINI JEAN (1981- )

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 985 mots
  •  • 1 média

Directeur depuis le 1er janvier 2014 du Théâtre Gérard-Philipe (T.G.P.), le Centre dramatique national de Saint-Denis, Jean Bellorini est, depuis Tempête sous un crâne (2009), qui l’a révélé au grand public, une des figures de proue de sa génération. Il a su renouer avec l’esprit d’un théâtre populaire ouvert et généreux, qui s’inscrit résolument dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-bellorini/#i_0

BOULEVARD THÉÂTRE DE

  • Écrit par 
  • Daniel ZERKI
  •  • 6 004 mots

Il y eut les théâtres des boulevards. Tout d'abord au boulevard du Temple, puis, en une constante progression vers l'ouest, du boulevard Saint-Martin à la Madeleine, avec au sud un solide point d'ancrage au Palais-Royal et des têtes de pont lancées vers les boulevards extérieurs (où des théâtres de seconde zone, à Montmartre, à Montparnasse, aux Batignolles, à Grenelle, aux Gob […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-de-boulevard/#i_0

BRAUTIGAN (mise en scène B. Boeglin)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 900 mots

De Bruno Boeglin, qu'il avait invité en 1979 au Centre dramatique national des Alpes, Georges Lavaudant disait alors : « Il est l'un des rares poètes de la scène. » La phrase a conservé sa pertinence. Hors du temps, hors des modes, Bruno Boeglin est l'homme d'un théâtre qui ne ressemble qu'à lui-même. S'il s'est peu confronté aux classiques ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brautigan/#i_0

ÇA IRA (1) FIN DE LOUIS (J. Pommerat)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 962 mots
  •  • 1 média

Quatre heures trente de passions, de colères et de liesse, de tensions. Quatre heures trente de disputes, controverses et déclarations solennelles devant un public fasciné et tout ouïe. Ça ira (1) Fin de Louis, écrit et mis en scène par Joël Pommerat, se situe dans la continuité des grandes pièces sur la Révolution française, comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ca-ira-1-fin-de-louis/#i_0

CARTEL, théâtre

  • Écrit par 
  • Pierre-Aimé TOUCHARD
  •  • 2 022 mots
  •  • 1 média

Le mot « cartel », ressuscité en 1924 par le Cartel des gauches, ne s'utilisait plus qu'en économie et en politique, quand les quatre principaux animateurs de théâtre du Paris de cette époque décidèrent, le 6 juillet 1927, de fonder une association pour la défense de leurs intérêts professionnels, en particulier devant la critique. Ils l'appelèrent eux aussi le Cartel, sans se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cartel-theatre/#i_0

CERCLES/FICTIONS (J. Pommerat)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 983 mots

D'abord, il y a l'histoire de L'Homme aristocrate avouant son amour à son valet qui le repousse en s'excusant (« J'aime servir. J'aime obéir. Je veux faire ça toute ma vie. [...] mais je suis vraiment désolé. Je ne peux pas faire ce que vous me demandez. »). Ensuite, il y a celle de La Femme aristocrate qui se veut « moderne » et prévient ses employés qu'ils sont engagés non en fonction de « rappo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cercles-fictions-j-pommerat/#i_0

COMÉDIE-FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 1 415 mots

Depuis plus de trois siècles, la Comédie-Française est l'institution la plus emblématique du théâtre français. Son histoire, ses statuts, son mode de fonctionnement, sa mission artistique constituent une structure unique en France. Adulée ou vilipendée, victime de ses paradoxes et de ses contradictions, divisée entre le maintien d'une hypothétique tradition et la nécessité d'un renouveau, cette vé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-francaise/#i_0

CORIOLAN (mise en scène C. Schiaretti)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 178 mots

Il y un côté « hussard noir » du théâtre chez Christian Schiaretti. Successeur depuis 2002 de Roger Planchon à la tête du T.N.P. à Villeurbanne, après avoir été dix ans directeur du Centre dramatique national de Reims, il ne cesse d'y défendre un théâtre ancré dans le politique et dans l'Histoire, f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coriolan/#i_0

CRÉATION DU FESTIVAL D'AVIGNON

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 258 mots

La création de ce qui allait devenir l'un des plus grands festivals de théâtre au monde est né d'une rencontre : celle de Jean Vilar (1912-1971), comédien, metteur en scène, fondateur de la Compagnie des Sept en 1943, avec le poète René Char. Ce dernier organise, avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-du-festival-d-avignon/#i_0

CYRANO DE BERGERAC (mise en scène D. Podalydès)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 163 mots

Le 28 décembre 1897, Cyrano de Bergerac était créé à Paris, au théâtre de la Porte Saint-Martin. Auteur déjà, à vingt-neuf ans, de deux pièces oubliées aujourd'hui – Princesse lointaine et La Samaritaine –, Edmond Rostand pensait courir à la catastrophe. À peine la représentation achevée, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyrano-de-bergerac/#i_0

DANSE DE MORT (A. Strindberg)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 285 mots

En signant la mise en scène de Danse de mort (1900), Matthias Langhoff a fait en avril 1996 son entrée à la Comédie-Française, inscrivant du même coup la pièce d'August Strindberg au répertoire de la Maison de Molière. Double irru […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danse-de-mort/#i_0

DOM JUAN (mise en scène B. Jaques)

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 008 mots

À travers sa mise en scène d'Elvire Jouvet 40, d'après les carnets de travail de Louis Jouvet, Brigitte Jaques s'était intéressée au Dom Juan de Molière, aux rôles et à la manière de les dire. Cette fois, sans abandonner le travail de l'acte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dom-juan/#i_0

DRAME - Drame bourgeois

  • Écrit par 
  • René POMEAU
  •  • 3 508 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Prolongements contemporains »  : […] D'autres prolongements sont discernables dans le théâtre du xxe siècle. Jean Anouilh fait défiler de grotesques figures dans la tradition du drame antibourgeois. Selon l'esprit du genre, la caricature fréquemment suggère ou dégage des idées. Le Voyageur sans bagages (1936) traite à ce ni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drame-drame-bourgeois/3-prolongements-contemporains/

FIGARO DIVORCE (mise en scène J. Lassalle)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 094 mots

Né à Fiume, grandi à Belgrade, Budapest, Presbourg, Vienne et Munich, Ödön von Horváth (1901-1938) n'a cessé de dénoncer les frustrations et les dérives d'une petite-bourgeoisie qui allait faire le lit du national-socialisme. Ainsi que l'écrivit Klaus Mann, il aurait pu, comme tant d'autres, « très bien s'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/figaro-divorce/#i_0

FIN DE PARTIE (mise en scène d'A. Françon)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 762 mots

« C'est laid, c'est sale, c'est désolant, c'est malsain, c'est vide et misérable. » Ainsi se plaignait le célèbre critique Jean-Jacques Gautier dans les colonnes du Figaro, quelques jours après la première en France de Fin de partie. S'en prenant à Beckett, qui « a installé sur scène-nue quatre cadavres plus répugnants, plus abjects les uns que les autres », […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fin-de-partie-mise-en-scene-d-a-francon/#i_0

FONDATION DU THÉÂTRE DU VIEUX-COLOMBIER

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 219 mots

Lorsque, avec l'appui de ses amis de La Nouvelle Revue française, André Gide, Gaston Gallimard et Jean Schlumberger, Jacques Copeau (1879-1949) fonde en 1913 le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondation-du-theatre-du-vieux-colombier/#i_0

GRAAL THÉÂTRE (F. Delay et J. Roubaud)

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 993 mots

« Ici, en écrivant que Blaise a écrit le mot fin, aujourd'hui 19 mars de l'an 2004, nous Florence Delay et Jacques Roubaud, scribes de langue française, achevons notre livre Graal Théâtre. Il contient tout ce qu'il doit contenir et nul après nous ne pourra y ajouter ou retrancher sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graal-theatre/#i_0

HAMLET (mise en scène P. Brook)

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 075 mots

« Qui est là ? ». C'est la première réplique d'Hamlet. C'était aussi le titre du travail de recherche présenté, il y a trois ans, par Peter Brook. « Qui est là », sur cette scène ? Et qu'est-ce qui est là ? Du théâtre, des corps, un corps en mouvement surtout, des mots proférés, une langue, un souffle, une intrigue. Et, comme le souli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hamlet/#i_0

KAFKA EN REPRÉSENTATION (mises en scène F. Tanguy et M. Langhoff)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 522 mots

Mis à part Le Gardien de tombeau, une pièce énigmatique et relativement méconnue, Franz Kafka n'a pas écrit pour le théâtre. On recense pourtant de nombreuses tentatives de porter son œuvre à la scène (Le Procès, créé dernièrement au festival d'Avignon par Dominiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kafka-en-representation/#i_0

LA CERISAIE (mise en scène A. Françon)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 112 mots

Le 17 mars 2009, Alain Françon a signé son dernier spectacle en tant que directeur du Théâtre national de la Colline, avant de céder la place à Stéphane Braunschweig, ancien directeur du Théâtre national de Strasbourg. En l'espace de dou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-cerisaie/#i_0

LA DAME AUX CAMÉLIAS (mise en scène A. Arias)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 818 mots

Fantôme tout habillé de noir, le geste las, le pas lent, elle apparaît, comme surgie d'outre-tombe, dans l'encadrement d'une porte. Son visage se dévoile. Dans la salle, chacun retient son souffle. Le regard perdu, elle esquisse une moue, comme si sa bouche n'était pleine que du goût de la mort, puis s'en va... Isabelle Adjani joue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-dame-aux-camelias/#i_0

LA GRANDE PARADE DE PY (O. Py)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 009 mots

Auteur, acteur, metteur en scène et chef de troupe, scénographe, directeur du Centre dramatique national (Orléans), Olivier Py poursuit depuis les années 1980 un parcours qui embrasse tous les genres et tous les styles, du cabaret à l'opéra, des formes brèves au poème dramatique, des contes pour enfants aux sagas épi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-grande-parade-de-py/#i_0

LA MORT DE DANTON et LENZ, LÉONCE ET LENA (mises en scène)

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 936 mots

Comment expliquer l'insistante présence de Büchner sur les scènes françaises, notamment lors de la saison 2001-2002 ? Comment expliquer par ailleurs la transposition à la scène de Lenz, ce récit de l'errance du poète allemand dans les vallées vosgiennes ? Pour le dire autrement : à quoi tient la modernité de Büchner ? Quelle réflexion sur le « dramatique » suscite-t-elle ? Sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-mort-de-danton-lenz-leonce-et-lena/#i_0

L'ATELIER et RÊVER PEUT-ÊTRE (mises en scène G. Bourdet, J.-M. Ribes)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 980 mots

Juif et orphelin, orphelin parce que juif – son père est mort en déportation –, Jean-Claude Grumberg, né en 1939, n'a jamais surmonté le traumatisme de cette disparition. « Si je pouvais être heureux, je le serais aujourd'hui », déclara-t-il en mai 1999, alors que pour L'Atelier un molière lui était décerné, qu'il dédiait à sa mère. Que s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-atelier-rever-peut-etre/#i_0

LA VIE DE GALILÉE (mise en scène J.-F. Sivadier)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 984 mots
  •  • 1 média

À l’été 2002, Jean-François Sivadier triomphait au festival d’Avignon. Quelques mois seulement après l’avoir créée au Théâtre national de Bretagne, à Rennes, il présentait sa mise en scène de La Vie de Galilée. Jouée tambour battant à la manière du théâtre de tréteaux, cette œuvre testamentaire (la troisième version établie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-vie-de-galilee/#i_0

LE BONNET DE FOU et SIX PERSONNAGES EN QUÊTE D'AUTEUR (L. Pirandello)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 1 312 mots

Deux pièces de Luigi Pirandello ont été représentées simultanément en octobre 1997, à Paris (Théâtre de l'Atelier) et à Villeurbanne (T.N.P.) Si Le Bonnet de fou (mise en scène de Laurent Terzieff) est fort peu connu, il n'en va pas de même pour Six Personnages en quête d'auteur (mise en scène de Jorge Lavelli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-bonnet-de-fou-six-personnages-en-quete-d-auteur/#i_0

L'ÉCOLE DES FEMMES (mise en scène J. Lassalle)

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 122 mots

L'École des femmes, de Molière. À peine a-t-on prononcé ces quelques mots que tout se met en place. Le premier combat de Molière travesti en Arnolphe, les Maximes du mariage comme passage obligé du tyran domestique, le jeu des quiproquos. Et une pièce jugée éclatante, une comédie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-ecole-des-femmes-mise-en-scene-j-lassalle/#i_0

LE JUGEMENT DERNIER (mise en scène A. Engel)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BESSON
  •  • 939 mots

« Je considère la forme du conte de fées, mélangée à la farce, comme particulièrement indiquée par les temps qui courent, puisque à travers cette forme, on peut dire beaucoup de choses qu'autrement, il serait impossible de dire », écrit Ödön von Horváth en 1935, à l'époque où il rédige Le Jugement dernier. Il est alors interdit d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-jugement-dernier/#i_0

LE MARIAGE (W. Gombrowicz)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 1 070 mots

Quand Witold Gombrowicz embarque pour l'Argentine, en août 1939, c'est dans la perspective d'y demeurer seulement quelques mois. Il n'en reviendra que vingt-trois ans plus tard, invité à Berlin-Ouest par la fondation Ford et le Sénat. En 1963, Jorge Lavelli crée Le Mariage, qui lui v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-mariage/#i_0

LE NOM et UN JOUR EN ÉTÉ (mises en scène)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 895 mots

Claude Régy est le metteur en scène à qui nous devons le plus de révélations en France d'auteurs dramatiques étrangers. En 1999, c'est le Norvégien Jon Fosse qu'il nous fait connaître en montant Quelqu'un va venir. L'auteur, né en 1959, a déjà publié une quinzaine de romans, d'essais et de recueils de poésie. Il ne s'est mis à écrire po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-nom-et-un-jour-en-ete/#i_0

LE PRINTEMPS DUBILLARD À PARIS (mises en scène)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 993 mots

Surgi dans la France théâtrale en même temps qu'Adamov ou Beckett, Roland Dubillard aurait dû connaître le même succès, lorsqu'il donna Naïves Hirondelles, en 1961, immédiatement suivi de La Maison d'os (1962). Ce ne fut pas le cas. Trop souvent relégué au rang d'auteur mineur, conduit à créer et à interpréter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-printemps-dubillard-a-paris/#i_0

LE RETOUR (mise en scène L. Bondy)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 928 mots
  •  • 1 média

Un auteur qui « ramène le théâtre à sa base élémentaire, la pièce close et le dialogue imprévisible, où les êtres sont livrés les uns aux autres, et où le déguisement se brise. Avec un minimum d’intrigue, le drame surgit de la lutte et du cache-cache dans la confrontation verbale…». C’est par ces mots que l’Académie suédoise a salué Harold Pinter en lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-retour/#i_0

LE RÉVIZOR et L'INSPECTEUR GÉNÉRAL (N. Gogol)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 016 mots

Rien de plus comique que le Révizor de Nicolas Gogol (1836), trônant au sommet du patrimoine théâtral russe. Mais aussi, rien de plus politique que cette fable de la corruption, en des temps où les classes dirigeantes doivent soutenir le siège de la suspicion généralisée. Rien de plus métaphysique, enfin, que cette ironique parabole où l'imposture démasque le mensonge et où les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-revizor-l-inspecteur-general/#i_0

LES ÉPHÉMÈRES (A. Mnouchkine)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 986 mots

Les éphémères, c'est initialement le nom de petits insectes ailés, dont l'existence ne dépasse pas vingt-quatre heures, une fois qu'ils sont devenus adultes. C'est aussi le titre d'une création d'Ariane Mnouchkine et du Théâtre du Soleil, dont la première a eu lieu le 27 décembre 2006 à la Cartouche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ephemeres/#i_0

LES FOURBERIES DE SCAPIN (mise en scène J.-L. Benoit)

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 355 mots

« Dans ce sac ridicule où Scapin s'enveloppe, /Je ne reconnais plus l'auteur du Misanthrope. » (Boileau, Art poétique). On a souvent tort de s'en remettre aveuglément à Boileau en matière de comédie. Son jugement sur Les Fourberies a une fois pour toutes instal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-fourberies-de-scapin/#i_0

LES GÉANTS DE LA MONTAGNE(mise en scène S. Braunschweig)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 076 mots
  •  • 1 média

« Les Géants de la montagne sont le triomphe de l’Imagination ! Le triomphe de la Poésie, mais en même temps la tragédie de la Poésie dans la brutalité de notre monde moderne. » C’est en ces termes que Pirandello présentait son drame dans une lettre adressée à la comédienne Marta Abba. Ce devait être son grand œuvre, « une véritable fête […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-geants-de-la-montagne/#i_0

LES MARCHANDS (J. Pommerat)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 969 mots

Autodidacte, mais riche d'expériences qui l'ont mené de Chambéry à Paris, Joël Pommerat (né en 1963) s'est lancé, dans les années 1990, dans l'écriture et la mise en scène en fondant sa propre compagnie, Louis Brouillard. Discret, secret presque, soutenu par des amitiés fidèles (le Théâtre de Brétigny, scène conventionnée du Val-d'Orge ; le Théâtre Par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-marchands/#i_0

LES NAUFRAGÉS DU FOL ESPOIR (A. Mnouchkine)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 102 mots
  •  • 1 média

« Création collective du Théâtre du Soleil mi-écrite par Hélène Cixous sur une proposition d'Ariane Mnouchkine », comme le précise le programme, Les Naufragés du fol espoir (Cartoucherie de Vincennes, 2010) est composé de trois histoires qui s'enchevêtrent en un jeu de construction e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-naufrages-du-fol-espoir-a-mnouchkine/#i_0

LE SOULIER DE SATIN (mise en scène O. Py)

  • Écrit par 
  • Monique LE ROUX
  •  • 954 mots

« L'or et le rire », c'est sous ce double signe qu'Olivier Py a placé sa mise en scène du Soulier de satin de Paul Claudel, créée en 2003 au Centre dramatique d'Orléans dont il est directeur, puis jouée en tournée et à Paris au Théâtre de la Ville.La dernière grande pièce profane de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-soulier-de-satin/#i_0

LES SERMENTS INDISCRETS (mise en scène C. Rauck)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 915 mots

Les Serments indiscrets est une comédie de Marivaux restée trop longtemps mal aimée. Écrite en 1731 pour la troupe de la Comédie-Française, elle ne fut créée par cette dernière qu'une année plus tard. Boudée par le public, décriée par la critique, la pièce disparaît bie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-serments-indiscrets/#i_0

LE TARTUFFE (mise en scène J.-M. Villégier)

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 934 mots

Tartuffe ne serait-il pas, aussi, l'image insinuante et sombre d'une France malade ? Tartuffe ne pourrait-il point être l'une de nos constantes nationales : l'appétit de fausseté, le plaisir de vaincre par la force du calcul sordide ? Dès lors, ne peut-on pas trouver Tartuffe parmi les « collabos » vertueux et, un moment, triomphants ? Pour sa cinquième mise en scène au théâtre de l'Athénée-Louis- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-tartuffe/#i_0

L'ÉTAT DE SIÈGE (mise en scène E. Demarcy-Mota)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 899 mots
  •  • 1 média

Sa passion pour le théâtre, qui se manifesta alors qu’il était encore étudiant à Alger, conduisit Albert Camus tant à adapter des romans à la scène (Requiem pour une nonne, d’après Faulkner ; LesPossédés, d’après Dostoïevski) qu’à écrire des pièces comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-etat-de-siege-mise-en-scene-e-demarcy-mota/#i_0

LE THÉÂTRE D'OMBRES DE MAETERLINCK (mises en scène)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 336 mots

L'œuvre de Maurice Maeterlinck connaît un intérêt de la part de metteurs en scène de théâtre et d'opéra aux options esthétiques pourtant différentes. Ses pièces ont ainsi fait l'objet de deux spectacles montés simultanément à Paris en février 1997, La Mort de Tintagiles, mise en scène par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-theatre-d-ombres-de-maeterlinck/#i_0

LE THÉÂTRE ET LE PRINCE (R. Abirached)

  • Écrit par 
  • Catherine NAUGRETTE
  •  • 943 mots

Le Théâtre et le Prince, de Robert Abirached, a paru aux éditions Actes Sud (Arles) en mars 2005. Il se compose de deux volumes. Le premier, sous-titré L'Embellie 1981-1992 et publié pour la première fois en 1992 chez Plon, a été réédité à l'occasion de la parution du second, Un système fatigué 1993-2004. Il s'agit donc d'un diptyque cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-theatre-et-le-prince/#i_0

L'ORESTIE (mise en scène O. Py)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 024 mots

Unique trilogie héritée d'Eschyle, L'Orestie, œuvre fondatrice du théâtre, ne cesse d'interroger le théâtre et ses metteurs en scène. On se souvient, en France, de Bernard Sobel, célébrant à travers elle la naissance de la démocratie dans les années 1980. On n'a pas oublié la fête somptueuse e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-orestie/#i_0

L'ORIGINE ROUGE (V. Novarina)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 919 mots

L'œuvre de Valère Novarina se signale par son inventivité. L'écrivain possède une langue débordante de sève, fluide mais musclée, ressassante mais protéiforme, obsessionnelle mais inlassablement réinventée. On peut y entendre l'écho des créations verbales chères à Artaud, Tardieu ou Joyce, et de vertigineuses généalogies de la Bible. Cette langue, ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-origine-rouge/#i_0

LULU (mise en scène S. Braunschweig)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 945 mots

Elle est la femme fatale, beauté infernale et vampire. Maîtresse autant qu'amante, menant les hommes à leur perte quand ils croient la conduire. Dévoreuse d'âmes, croqueuse de fortunes. Inatteignable. Inaccessible. Emportée dans une course folle au sexe et à l'argent jusqu'à l'instant de l'inévitable chute. Ainsi voit-on Lulu, l'héroïne de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lulu-mise-en-scene-s-braunschweig/#i_0

MACBETH (mise en scène A. Mnouchkine)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 075 mots

Le 29 mai 1964, Ariane Mnouchkine et une dizaine de comédiens et techniciens issus de l'Association théâtrale des étudiants de Paris fondaient le Théâtre du Soleil, société coopérative ouvrière de production. Quatre ans plus tard, ils investissaient la Cartoucherie de Vincennes, transformant les anc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macbeth-mise-en-scene-a-mnouchkine/#i_0

NAPOLÉON, OU LES CENT-JOURS (C. D. Grabbe)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 1 404 mots

Charles Péguy distinguait dans le cours de l'histoire les périodes et les époques, les secondes rompant, avec un fracas qui est le plus souvent celui des armes, le déroulement (relativement) tranquille des premières. S'il y eut une époque marquante et singulière dans notre propre histoire, ce fut bien le court laps de temps de la Révolution et de l'Empire, qui suffit pour bouleverser la face de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/napoleon-ou-les-cent-jours/#i_0

ODÉON-THÉÂTRE DE L'EUROPE

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 1 130 mots

Construit à l'initiative de Louis XVI, ce théâtre inauguré le 9 avril 1782 était à l'origine destiné à la troupe de la Comédie-Française. À son emplacement actuel, près du palais du Luxembourg, le projet de théâtre des architectes De Wailly et Peyre s'inscrivait dans une importante opération d'urbanisme du quartier. Sur une nouvelle place semi-circ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odeon-theatre-de-l-europe/#i_0

PAR LES VILLAGES (mise en scène S. Nordey)

  • Écrit par 
  • Monique LE ROUX
  •  • 1 019 mots

L’année théâtrale 2013 a été marquée par un triple événement : Par les villages, la pièce de Peter Handke, a été à nouveau représentée en France ; elle a été mise en scène par Stanislas Nordey ; elle a ouvert au palais des Papes le soixante-septième festival d’Avignon. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/par-les-villages/#i_0

PEER GYNT (mise en scène É. Ruf)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 927 mots
  •  • 1 média

Il est des œuvres impossibles. Monstrueuses. Parce qu'elles brassent tout l'univers, défient les notions d'espace et de temps. Parce qu'au travers d'un destin c'est celui de l'humanité tout entière qui se dessine, accumulant les interrogations, laissant en suspens les réponses. Bref, des œuvres qui semblent rétives à toute représentation. Peer Gynt est de celles-là. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peer-gynt/#i_0

PENTHÉSILÉE (mise en scène J. Brochen)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 305 mots

C'est avec La Cagnotte, de Labiche, en 1994, que la troupe des Compagnons de jeu, fondée par Julie Brochen, avait signé son acte de naissance théâtral. Après J. P. Vincent et J. Jourdheuil, après Klaus Michael Grüber, on trouvait là ravivées les vertus subversives, antibourgeoises et si peu boulevardières de l'auteur du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/penthesilee/#i_0

PHÈDRE (mises en scène C. Rist et P. Chéreau)

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 211 mots
  •  • 1 média

En 2002-2003, le sable de Trézène, trop souvent foulé, a donné lieu à deux nouvelles et grandes mises en scène. À partir d'un dispositif scénique semblable, la perspective bi-frontale, les choix de Christian Rist (Maison de la culture de Bourges et théâtre de la Tempête de la Cartoucherie de Vincennes, 2002) et de Patrice Chéreau (théâtre de l'Odéon- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phedre-rist-et-chereau/#i_0

PLATONOV (A. Tchekhov)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 919 mots

En 1880, Tchekhov a vingt ans, il se lance dans l'écriture d'une pièce de théâtre où il imagine pouvoir tout déverser de ce qui bouillonne en lui d'idées, de désirs, d'inquiétudes, d'espoirs. Son foisonnement et sa durée – six heures au moins – sont tels qu'elle est jugée injouable, et refusée. Tchekhov la remanie encore et encore, en vain. L'épais manuscrit sans titre qu'on découvre dix ans après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/platonov/#i_0

POUR UN OUI OU POUR UN NON (N. Sarraute)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 064 mots

Signe d'une volonté de remettre le texte, l'intime et l'infime au centre de la représentation théâtrale, aux antipodes du spectaculaire, la pièce de Nathalie Sarraute, Pour un oui ou pour un non, a fait l'objet de deux mises en scène différentes à l'automne 1998. Simone Benmussa reprenait à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pour-un-oui-ou-pour-un-non/#i_0

QUELQU'UN VA VENIR (J. Fosse)

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 973 mots

La compagnie de Claude Régy, Les Ateliers contemporains, a pour vocation de créer en France les œuvres de jeunes auteurs dramatiques. On sait que Régy a toujours privilégié une telle recherche, lui qui aida à découvrir en France Harold Pinter, John Osborne, Peter Handke, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quelqu-un-va-venir/#i_0

RICERCAR (F. Tanguy)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 966 mots

On les a dit enfants de Tadeusz Kantor. On les a comparés à Bob Wilson. Ils n'ont été jamais qu'eux-mêmes. Depuis trois décennies, le Théâtre du Radeau et François Tanguy sont les grands ordonnateurs d'un théâtre à nul autre pareil. Devenus une référence pour les nouvelles générations, le parcours de ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ricercar/#i_0

ROYAL DE LUXE, compagnie théâtrale

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 956 mots

Faire théâtre de tout. C'était le mot d'ordre d'Antoine Vitez. Ce pourrait être celui de Royal de Luxe. Sauf que ce théâtre ne se joue pas dans des salles mais, pour paraphraser cette fois Shakespeare, prend pour scène le monde, au sens littéral du terme. En effet, à l'espace clos traditionnel, la troupe dirigée par Jean-Luc Courcoult préfère les rues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royal-de-luxe-compagnie-theatrale/#i_0

RUF ÉRIC (1969- )

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 966 mots

Né à Belfort le 21 mai 1969, dans une famille protestante, Éric Ruf s’intéresse très tôt aux expressions artistiques et fréquente le conservatoire de la ville en pratique instrumentale, avant de suivre, en 1987, des études à l’École nationale des arts appliqués et des métiers d’art-Olivier de Serres, à Paris. Une ouverture artistique qu’il considère comme complémentaire de sa formation de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eric-ruf/#i_0

SIÈCLE D'OR (mise en scène C. Schiaretti)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 976 mots

Commencé en 1556 avec l'accession au trône de Philippe II qui hérite de son père Charles Quint un immense empire, le Siècle d'or espagnol s'achève en 1659 quand s'affirme la prédominance française en Europe. Il constitue l'une des périodes les plus importantes et les plus riches de l'histoire de la scène occidentale. Représenté à ciel ouvert sur des tréteaux dressés dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siecle-d-or-mise-en-scene-c-schiaretti/#i_0

TAMBOURS SUR LA DIGUE (A. Mnouchkine)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 872 mots

Située dans l'Orient extrême d'il y a mille ou cinq cents ans, évoquant aussi bien l'Empire du Milieu que celui du Soleil levant, Tambours sur la digue (1999) – création du théâtre du Soleil et d'Ariane Mnouchkine – a été inspiré par les récentes inondations qui ont endeuillé la Chine. Le spectacle raconte les atermoiements d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tambours-sur-la-digue/#i_0

TARTUFFE (mise en scène S. Braunschweig)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 196 mots

En 2003, Stéphane Braunschweig se confrontait à Molière avec une mise en scène mémorable du Misanthrope. Alceste, tyran et victime des autres mais surtout de lui-même, réactionnaire dans son dégoût de tout ce qui est « moderne ». Cinq ans après, à l'occasion de ses adieux au Théâtre na […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tartuffe/#i_0

THÉÂTRE AMATEUR

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine MERVANT-ROUX
  •  • 1 561 mots

L'image du théâtre amateur en France est en pleine transformation. Parce qu'il a beaucoup évolué, mais surtout, paradoxalement, parce qu'il s'est retrouvé lui-même. Après avoir été très longtemps ignoré, en effet, ce théâtre est désormais sur le devant de la scène. En 1996 paraissait une grande enquête du Département des études et de la prospective (D.E.P.) sur les activités artistiques en amateur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-amateur/#i_0

THÉÂTRE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

  • Écrit par 
  • Pierre FLINOIS
  •  • 1 136 mots
  •  • 2 médias

Le Théâtre des Champs-Élysées est inauguré en 1913. Édifié au 15, avenue Montaigne, à Paris, à l’initiative de l’imprésario Gabriel Astruc, directeur de la Société musicale et fondateur des Grandes Saisons de Paris (1906-1912), il s’affiche dès l’origine comme un théâtre d’exception, tant par son programme architectural et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-des-champs-elysees/#i_0

THÉÂTRE DES NATIONS

  • Écrit par 
  • Colette GODARD
  •  • 960 mots

Dans la période de reconstruction qui suivit la Seconde Guerre mondiale, la nécessité apparut à certains d'être plus que jamais solidaires du reste du monde : la connaissance des cultures étrangères était une des conditions de cette solidarité. Aman Maistre-Julien et Claude Planson eurent alors l'idée d'accueillir à Paris des troupes et des spectacles étrangers et ils obtinrent l'aide financière d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-des-nations/#i_0

THÉÂTRE DU SOLEIL - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 821 mots

1964 Le 29 mai, fondation de la compagnie autour d'Ariane Mnouchkine (née en 1939) et de comédiens et techniciens issus de l'Association théâtrale des étudiants. Le Théâtre du Soleil est constitué en société ouvrière de production. Premier spectacle : Les Petits-bourgeois, de Maxime Gorki. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-du-soleil-reperes-chronologiques/#i_0

THÉÂTRE NATIONAL DE CHAILLOT

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 1 007 mots

Sur l'emplacement de l'ancien palais du Trocadéro (1878-1935), le palais de Chaillot fut inauguré en 1937 à l'occasion de l'Exposition internationale. Construit par les architectes Jacques Carlu, Louis Boileau et Léon Azema, il abritait une salle-auditorium (aménagée par les frères Niermans) totalement enterrée de 2 700 places, avec un parterre à gradins et un balcon en porte à faux.Durant plus d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-national-de-chaillot/#i_0

THÉÂTRE NATIONAL DE LA COLLINE

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 1 059 mots

Le Théâtre national de la Colline est implanté dans un quartier populaire de l'est de Paris, sur la colline de Ménilmontant qui détermine son nom. Son histoire débute en 1962, avec l'acquisition par le ministère d'État chargé des Affaires culturelles du Zénith-Cinéma, une salle de 1 300 places destinée à l'implantation de la compagnie théâtrale La Guilde, animée par le metteur en scène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-national-de-la-colline/#i_0

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PIGNARRE
  •  • 8 364 mots

Dans le chapitre « Le théâtre au XXe siècle »  : […] À partir des années 1920, deux facteurs ont commandé l'évolution de l'art théâtral : le triomphe de la révolution bolchevique, entraînant en Europe occidentale une crise des valeurs bourgeoises, liées à l'économie capitaliste, et l'essor de la création cinématographique. Le cinéma a longtemps tenu, avant d'entrer en concurrence avec d'autres médias, le rôle social qui fut celui du théâtre populair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-histoire/6-le-theatre-au-xxe-siecle/

THÉÂTRES DE LA RIVE GAUCHE

  • Écrit par 
  • Colette GODARD
  •  • 1 974 mots

Alors que, sur la rive droite, le Boulevard visait et obtenait les grosses recettes, alors que prenait forme, avec éclat au T.N.P., plus difficilement en province, un théâtre à vocation populaire, quelques pauvres petites salles, presque toutes situées sur la rive gauche de la Seine, démunies de soutien financier public comme privé, se sont payé le luxe de déc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatres-de-la-rive-gauche/#i_0

T.N.S. (Théâtre national de Strasbourg)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 1 094 mots

C'est le bâtiment construit entre 1888 et 1892 par les architectes Hartel et Neckelman, pour accueillir les sessions de la Délégation régionale, puis du Parlement d'Alsace-Lorraine en 1911, qui abrite aujourd'hui le seul théâtre national implanté en province. Après la Première Guerre mondiale, le Conservatoire s'installe dans le bâtiment et la salle du Parlement est transformée en salle de concert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-national-de-strasbourg/#i_0

TSE GROUPE

  • Écrit par 
  • Colette GODARD
  •  • 898 mots

Le groupe TSE vient à Paris en 1968. C'est un groupe d'Argentins en exil, nés dans le même quartier de Buenos Aires, ayant connu au lycée la même éducation européenne, ayant subi au dehors le même « matraquage culturel » américain à travers la télévision, le cinéma et le Coca-Cola. Le groupe s'est formé en 1966 autour d'Alfredo Rodríguez Arias (né en 1944), et appartient au milieu d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-tse/#i_0

TURCARET (A.-R. Lesage)

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 838 mots

La seconde partie du xviie siècle et le début du xviiie siècle marquent un moment de crise des valeurs. Tout s'achète, tout se vend, et tout doit aller très vite dans un monde – le Paris de 1708 – où, avant tout, on échange des biens, où l'on joue et où l'on consomme frénétiquement. En montant le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turcaret/#i_0

UBU ROI (mise en scène B. Sobel)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 927 mots

C'était un temps, il est vrai – on l'appela la Belle Époque –, où à Paris on se battait pour le théâtre. Au cours de la représentation, on criait très fort au scandale, et on défendait tout aussi âprement la pièce. L'accueil réservé à Ubu roi fut de la sorte quand, le 10 décembre 1896, Lugné-Poe monta la pièce de Jarry rue Blanche, au Nouveau Théâtre, aujourd'hui Théâtre de Par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ubu-roi-mise-en-scene-b-sobel/#i_0

VIEUX-COLOMBIER THÉÂTRE DU - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 808 mots

1913 En avril, à la recherche d'un lieu théâtral à Paris, Jacques Copeau découvre au 21 rue du Vieux-Colombier, au cœur du quartier Latin, une salle de 500 places baptisée Athénée Saint-Germain. Le théâtre réaménagé est ouvert le 23 octobre 1913, avec une œuvre élisabéthaine : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieux-colombier-reperes-chronologiques/#i_0


Affichage 

Les Naufragés du fol espoir, par le Théâtre du Soleil

 Les Naufragés du fol espoir , par le Théâtre du Soleil

photographie

Fondé en 1964 par Ariane Mnouchkine, le Théâtre du Soleil est l'exemple même d'une œuvre collective, tournée aussi bien vers les classiques (Shakespeare, Eschyle, Molière) que vers la création contemporaine (Hélène Cixous). Ici, Les Naufragés du fol espoir, spectacle... 

Crédits : Robbie Jack/ Corbis

Afficher

Intérieur, de Maurice Maeterlinck.

 Intérieur , de Maurice Maeterlinck.

photographie

En 2014, Claude Régy met en scène, au festival d'Avignon puis à la Maison du Japon, Intérieur, un des « petits drames pour marionnettes » de Maeterlinck qu'il avait monté une première fois en 1985. 

Crédits : K. Miura/ Festival d'Automne à Paris, 2014

Afficher

La Vie de Galilée, de Bertolt Brecht

 La Vie de Galilée , de Bertolt Brecht

photographie

Montrer une pensée en mouvement, prise dans le jeu de la contradiction, tel est le pari de La Vie de Galilée, représentée en 2015 au Monfort Théâtre, à Paris, dans une mise en scène de Jean-François Sivadier. Ici, Nicolas Bouchaud dans le rôle-titre. 

Crédits : D. Brillault/ TNB

Afficher

 Les Naufragés du fol espoir , par le Théâtre du Soleil

Les Naufragés du fol espoir, par le Théâtre du Soleil
Crédits : Robbie Jack/ Corbis

photographie

 Intérieur , de Maurice Maeterlinck.

Intérieur, de Maurice Maeterlinck.
Crédits : K. Miura/ Festival d'Automne à Paris, 2014

photographie

 La Vie de Galilée , de Bertolt Brecht

La Vie de Galilée, de Bertolt Brecht
Crédits : D. Brillault/ TNB

photographie



haut de page

Encyclopædia Universalis - Contact - Mentions légales - Consentement RGPD

Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis

©2019 Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.