UNION EUROPÉENNE (U.E.), chronologie contemporaine

 

1990

6-15 décembre 1990
C.E.E. Sommet de Rome sur l'union européenne.

Le 6, François Mitterrand et Helmut Kohl adressent à Giulio Andreotti, président en exercice de la Communauté européenne, une lettre exposant la position franco-allemande sur l'union européenne. Il s'agit, une fois réalisée l'unification allemande et une semaine avant la réunion du Conseil européen, de rappeler le rôle déterminant qu'entendent exercer de concert les deux pays dans le processus de  […] Lire la suite

6 novembre 1990
C.E.E. – États-Unis. Divergence de vues sur la réduction du soutien aux exploitants agricoles.

Les ministres de l'Agriculture des Douze, réunis à Bruxelles, acceptent de réduire de 30 p. 100 les soutiens agricoles sur dix ans à compter de 1986. Ce compromis, qui intervient après des mois de négociations, constitue la position communautaire pour les négociations commerciales multilatérales du G.A.T.T. (Accord général sur les tarifs et le commerce), dont le cycle dit Uruguay Round doit s'ache […] Lire la suite

22 octobre 1990
C.E.E. Levée des sanctions contre la Chine et l'Iran.

Les ministres des Affaires étrangères des douze pays membres de la Communauté européenne décident de lever les sanctions contre l'Iran, imposées après l'affaire Rushdie, en février 1989, ainsi que celles contre la Chine, décidées en juin 1989 après les massacres de la place Tienanmen. En revanche, les sanctions contre la Syrie, adoptées en 1986 après une tentative d'attentat contre un avion israél […] Lire la suite

8-28 octobre 1990
C.E.E. Entrée de la livre dans le S.M.E. et sommet à Rome.

Le 8, la livre sterling fait son entrée dans le système monétaire européen (S.M.E.), où elle bénéficie d'une marge de fluctuation de 6 p. 100 par rapport aux autres monnaies européennes, au lieu des 2,25 p. 100 habituels. La décision, annoncée à Londres trois jours plus tôt, s'accompagne d'une baisse d'un point du taux de base britannique, qui passe de 15 à 14 p. 100. La satisfaction est générale  […] Lire la suite

4-16 juillet 1990
C.E.E. – Chypre – Malte. Demande d'adhésion de Chypre et de Malte à la C.E.E.

Le 4, George Iacovou, ministre chypriote des Affaires étrangères, dépose officiellement à Bruxelles la demande d'adhésion de son pays à la Communauté européenne. L'Autriche et la Turquie ont déjà fait de même, tout en sachant que les projets d'Union européenne l'emportent désormais sur un éventuel élargissement.Le 16, c'est au tour de Malte de déposer sa demande d'adhésion, le gouvernement d'Edwar […] Lire la suite

22-26 juin 1990
C.E.E. Sommet de Dublin.

Le 22, Helmut Kohl et François Mitterrand se rencontrent dans le petit bourg rhénan d'Assmannshausen ; tous deux sont favorables à l'octroi d'une aide économique « urgente » à l'Union soviétique.Les 25 et 26, les douze chefs d'État et de gouvernement se réunissent à Dublin. Les travaux, dominés par la question de l'aide à l'U.R.S.S. et par l'unification allemande, ne débouchent que sur la fixation […] Lire la suite

14-19 juin 1990
C.E.E. Modifications des modalités de circulation dans l'espace commun.

Les 14 et 15, les ministres européens de la Justice ou de l'Intérieur se réunissent à Dublin afin d'examiner les modalités de circulation des personnes dans l'Europe de 1993. Abordant le problème de l'immigration clandestine et de sa réglementation à l'échelon européen, les participants, sauf le Danemark, signent une convention interdisant à un non-ressortissant de la C.E.E. de déposer des demande […] Lire la suite

7 juin 1990
C.E.E. Compromis dans l'affaire de la « vache folle ».

Les ministres de l'Agriculture des Douze, réunis à Bruxelles, parviennent à un accord sur l'exportation de viande bovine britannique vers le continent. En raison d'une épizootie d'encéphalopathie bovine spongiforme, dite maladie de la « vache folle », sévissant en Grande-Bretagne, la France avait en effet décrété, le 30 mai, l'embargo sur la viande de bœuf britannique, avant d'être suivie par la R […] Lire la suite

19-28 avril 1990
C.E.E. Relance de l'union politique européenne.

Le 19, François Mitterrand et Helmut Kohl adressent au Premier ministre irlandais, Charles Haughey, président en exercice du Conseil européen, un message dans lequel ils expriment leur souhait de voir s'accélérer la construction politique de l'Europe des Douze et de « transformer l'ensemble des relations entre les États membres en une union européenne ». Alors que cette initiative est plutôt bien  […] Lire la suite

6-23 mars 1990
Allemagne – Pologne – C.E.E. La frontière germano-polonaise en question.

Le 6, au terme d'une « session de crise » entre les trois partis au pouvoir (C.D.U., C.S.U. et F.D.P.), un compromis intervient au sein de la coalition gouvernementale sur la question de la frontière germano-polonaise : une motion, présentée le 8 devant le Bundestag et votée à l'unanimité moins cinq abstentions, appelle la future Allemagne unifiée à reconnaître la ligne Oder-Neisse comme la fronti […] Lire la suite

15-20 janvier 1990
C.E.E. Les Douze face à l'évolution de l'Europe de l'Est.

Les 15 et 16, les représentants des trente-quatre États intéressés par la mise en place de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (B.E.R.D.) se réunissent à Paris, sous la présidence de Jacques Attali, conseiller spécial du président de la République. La France avait fait adopter au Conseil européen de Strasbourg, en décembre 1989, le principe de la création de cette banqu […] Lire la suite

— Universalis