UNION EUROPÉENNE (U.E.), chronologie contemporaine

 

1989

22 décembre 1989
C.E.E. Relance du dialogue euro-arabe.

Les ministres des Affaires étrangères des douze pays de la C.E.E. et des vingt-deux États de la Ligue arabe se réunissent à Paris à l'initiative de François Mitterrand, président en exercice de la Communauté européenne. Cette conférence vise à relancer le dialogue euro-arabe engagé en 1973 sur proposition européenne, qui s'est peu à peu paralysé. Elle permet d'en fixer les orientations économiques […] Lire la suite

15 décembre 1989
C.E.E. Quatrièmes accords de Lomé.

Michel Rocard – la France exerçant la présidence de la C.E.E. – signe à Lomé (Togo) la quatrième convention associant les Douze à soixante-six pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (A.C.P.), qui vont être rejoints par Haïti et la république Dominicaine. Lomé IV, qui entrera en vigueur le 1er mars 1990 pour une durée de dix ans, prévoit une aide financière communautair […] Lire la suite

8-9 décembre 1989
C.E.E. – France. Accord à onze sur l'union monétaire à Strasbourg.

Le 8, les chefs d'État et de gouvernement des Douze se réunissent pour le Conseil européen semestriel à Strasbourg. Face aux événements d'Europe de l'Est qui risquent de déstabiliser l'équilibre du Vieux Continent, surtout dans l'hypothèse d'une réunification allemande, François Mitterrand, président en exercice, souhaite aboutir à un renforcement de la volonté communautaire, en particulier sur le […] Lire la suite

2-28 novembre 1989
Allemagne – C.E.E. Les réactions des Européens de l'Ouest face aux bouleversements à l'Est.

Le 2, le cinquante-quatrième sommet franco-allemand s'ouvre à Bonn, sous la présidence commune d'Helmut Kohl et de François Mitterrand. Les conversations portent sur l'évolution de la situation dans les pays de l'Est, ainsi que sur la préparation du sommet européen des 8 et 9 décembre à Strasbourg. Les deux parties s'accordent pour estimer que la construction européenne doit être conciliée avec le […] Lire la suite

5-25 octobre 1989
C.E.E. La diplomatie européenne de François Mitterrand.

Le 5, François Mitterrand, président en exercice de la Communauté, se rend à Venise pour le dixième sommet franco-italien.Le 16, il accueille à Paris Mario Soares, chef de l'État portugais, qui effectue du 16 au 21 une visite d'État en France.Les 23 et 24, à Valladolid, il participe au troisième sommet franco-espagnol.Le 25, le président français est l'hôte du Parlement européen à Strasbourg. C'es […] Lire la suite

2-10 octobre 1989
Europe. Mobilisation contre l'invasion audiovisuelle américaine.

Le 2, les quelque trois cents experts européens, réunis depuis le 30 septembre à Paris pour les premières assises européennes de l'audiovisuel, lancent officiellement le projet d'Eurêka audiovisuel, proposé en 1988 par François Mitterrand, en adoptant un plan destiné à renforcer la capacité de production d'images par le Vieux Continent afin de lutter contre l'invasion américaine et nippone. Signé  […] Lire la suite

25 juillet 1989
C.E.E. Installation du nouveau Parlement européen.

À Strasbourg s'ouvre la nouvelle législature du Parlement européen élu en juin. En tant que doyen d'âge, Claude Autant-Lara (quatre-vingt-huit ans), élu sur la liste du Front national, prononce un discours inaugural dénonçant l'apathie de l'Europe face à l'impérialisme culturel des États-Unis d'Amérique, lequel discours est boycotté, avant même son début, par les élus de la gauche (socialistes et  […] Lire la suite

17 juillet 1989
C.E.E. – Autriche. Demande d'adhésion de l'Autriche à la C.E.E.

Le gouvernement autrichien dépose officiellement à Bruxelles une demande d'adhésion à la Communauté européenne. S'ajoutant à celles de la Turquie et du Maroc, cette demande embarrasse plutôt Bruxelles en raison de l'attachement de l'Autriche à son statut de neutralité permanente qu'elle n'entend pas abandonner. Les négociations, qui ne seront pas entamées avant 1993, ne pourront guère aboutir avan […] Lire la suite

26-27 juin 1989
C.E.E. Compromis sur l'union économique et monétaire au conseil européen de Madrid.

Le 26 s'ouvre à Madrid le conseil des chefs d'État et de gouvernement clôturant le semestre de présidence espagnole. L'examen du projet de charte sociale a été tacitement repoussé jusqu'au prochain conseil, sous la présidence de François Mitterrand, qui y est très attaché. En conséquence, la tâche essentielle de Felipe González consiste à éviter la rupture entre Margaret Thatcher et ses onze parte […] Lire la suite

15-18 juin 1989
C.E.E. Élections européennes.

L'élection des députés à l'Assemblée des communautés européennes a lieu dans onze des pays membres suivant le système de la représentation proportionnelle, mais dans des cadres et selon des modalités différentes ; seule la Grande-Bretagne reste fidèle au scrutin majoritaire. Le scrutin a lieu le 15 et le 18 selon les pays, mais aucun résultat n'est rendu public avant le 18 au soir. Dans la plupart […] Lire la suite

17 avril 1989
C.E.E. Rejet par le Royaume-Uni du rapport du comité Delors sur l'union monétaire.

Le comité chargé en juin 1988 par le Conseil européen de Hanovre d'examiner la réalisation de l'Union économique et monétaire, et présidé par Jacques Delors, remet son rapport aux gouvernements des Douze. Il propose un programme en trois étapes, mais sans délai fixé, qui conduirait à la création d'une banque centrale fédérale coiffant les banques centrales nationales, à l'établissement de parités  […] Lire la suite

7 avril 1989
États-Unis – C.E.E. Compromis sur l'agriculture entre la C.E.E. et les États-Unis.

Au terme de deux jours de négociations à Genève au sein du G.A.T.T. (Accord général sur le commerce et les tarifs douaniers), un compromis met fin au différend qui opposait, depuis décembre 1988, la C.E.E. aux États-Unis au sujet de l'agriculture. En obtenant du gouvernement américain qu'il renonce à l'exigence de suppression totale des subventions aux exportations agricoles, les Douze remportent  […] Lire la suite

4-13 avril 1989
C.E.E. Les créateurs mécontents de la réglementation sur la télévision européenne.

Le 4, les professionnels de l'audiovisuel français se réunissent à Paris pour exprimer leur inquiétude devant le projet de directive communautaire « télévision sans frontière » réglementant le marché européen des images. Aux termes d'un compromis négocié à Bruxelles en mars, les États membres ont décidé de demander la diffusion « chaque fois que cela est réalisable » d'une majorité d'œuvres europé […] Lire la suite

23 janvier 1989
États-Unis – C.E.E. Apaisement dans la « guerre des hormones » entre l'Europe et les États-Unis.

Le 23, les ministres des Affaires étrangères des Douze, réunis à Bruxelles, décident de surseoir à l'entrée en vigueur des contre-représailles préparées par la Commission en réplique au doublement par les États-Unis, depuis le 1er, des droits de douane sur certains produits alimentaires européens. Cette taxation résulte elle-même de l'embargo décidé par la C.E.E. sur la vian […] Lire la suite

18 janvier 1989
C.E.E. Vote des députés européens contre Strasbourg.

Le Parlement européen adopte, par 222 voix pour, 173 contre et 4 abstentions, la proposition du député britannique (conservateur) Derek Prag de tenir des sessions spéciales à Bruxelles, sans même donner à Strasbourg l'assurance d'y tenir les douze sessions ordinaires. En dépit des efforts des représentants français et luxembourgeois – Luxembourg abrite le secrétariat général de l'Assemblée des Dou […] Lire la suite

— Universalis