TURQUIE, chronologie contemporaine

 

1998

12-25 novembre 1998
Turquie. Démission du Premier ministre Mesut Yilmaz.

Le 12, le Parti républicain du peuple (social-démocrate) de Deniz Baykal annonce le retrait de son soutien à la coalition gouvernementale, qui assurait à celle-ci la majorité au Parlement. Il décide de déposer une motion de censure contre le Premier ministre conservateur Mesut Yilmaz « pour abus de pouvoir et liens avec la mafia ». Mesut Yilmaz, qui avait pourtant engagé la lutte contre le crime o […] Lire la suite

4-27 novembre 1998
Italie – Turquie. Crise diplomatique à la suite de l'arrestation du chef du P.K.K.

Le 4, Abdullah Öcalan, dit « Apo », chef du Parti des travailleurs du Kurdistan (P.K.K.), dépose une demande d'asile politique auprès des autorités russes. En octobre, le chef du mouvement autonomiste armé kurde avait été contraint de quitter la Syrie, où il disposait de bases arrière, à la suite des menaces exprimées par Ankara à l'encontre de Damas. Moscou lui refusera l'asile et l'incitera à qu […] Lire la suite

16 janvier 1998
Turquie. Dissolution du Parti de la prospérité.

La Cour constitutionnelle dissout le Parti de la prospérité (Refah, islamique), vainqueur des élections législatives de décembre 1995, pour non-respect du principe de la laïcité. Elle interdit à six dirigeants islamiques, dont l'ancien Premier ministre Necmettin Erbakan, d'exercer une activité politique pendant cinq ans. Necmettin Erbakan avait démissionné de ses fonctions de chef du gouvernement  […] Lire la suite

— Universalis