IRAN RÉPUBLIQUE ISLAMIQUE D', chronologie contemporaine

 

2020

19-20 mars 2020
Iran – France. Libération du chercheur français Roland Marchal.

Le 19, Paris libère l’ingénieur iranien Jalal Rohollahnejad, arrêté à Nice en février 2019 à la demande des autorités américaines qui l’accusent d’avoir contourné les sanctions visant Téhéran. Son extradition vers les États-Unis avait été validée le 11 par la Cour de cassation.Le 20, Téhéran libère le chercheur français Roland Marchal, arrêté à Téhéran en juin 2019 avec sa collègue et compagne fra […] Lire la suite

5-16 mars 2020
Iran. Lutte contre l’épidémie de Covid-19.

Le 5, les autorités iraniennes décident la fermeture des écoles et universités jusqu’au 19, date du début des vacances du Nouvel An. Le 10, le guide suprême iranien Ali Khamenei décide l’attribution du statut de « martyr » aux membres du personnel médical mourant du Covid-19. Alors que le pays est l’un des plus touchés du monde par l’épidémie, les autorités sont accusées d’avoir dissimulé sa gravi […] Lire la suite

21 février 2020
Iran. Victoire des conservateurs aux élections législatives.

Les élections législatives se déroulent dans un contexte de crise économique, de tensions régionales et internationales et de contestation intérieure. Le Conseil des Gardiens de la révolution, qui valide les candidatures, avait exclu du scrutin de nombreux réformistes et modérés, parmi lesquels quatre-vingt-dix députés sortants appartenant à ces tendances. Les conservateurs adeptes du guide suprêm […] Lire la suite

8-17 janvier 2020
Iran. Crash d’un avion ukrainien abattu par un missile.

Le 8, un Boeing 737 de la compagnie Ukraine International Airlines s’écrase peu après son décollage de l’aéroport de Téhéran avec cent soixante-seize personnes à son bord, en majorité des Iraniens et des Canadiens d’origine iranienne. Il n’y a pas de survivants. Le 11, les autorités reconnaissent, après l’avoir tout d’abord nié, que l’avion a été abattu par des missiles tirés par erreur par les Ga […] Lire la suite

3-8 janvier 2020
Irak – États-Unis – Iran. Assassinat ciblé du général iranien Ghassem Soleimani.

Le 3, à Bagdad, le général iranien Ghassem Soleimani, chef de la force Al-Qods, l’unité des Gardiens de la révolution chargée des opérations extérieures, est victime d’une frappe ciblée américaine. Son lieutenant en Irak, Abou Mahdi al-Mohandes, numéro deux des Unités de la mobilisation populaire , est également tué. Washington invoque un risque imminent d’attaque de « diplomates et militaires amé […] Lire la suite

2019

27-31 décembre 2019
Irak – États-Unis – Iran. Opérations antiaméricaines.

Le 27, une base militaire abritant des soldats américains à Kirkouk, au nord de Bagdad, est la cible d’une attaque massive à la roquette. Un sous-traitant américain est tué. Washington met en cause les brigades du Hezbollah, milice chiite irakienne pro-iranienne intégrée dans l’armée irakienne. Cependant, le mouvement de contestation du régime et de son allié iranien se poursuit à travers le pays. […] Lire la suite

7 décembre 2019
Iran – États-Unis. Libération de prisonniers.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif et le président américain Donald Trump annoncent respectivement la libération d’un chercheur sino-américain, Xiyue Wang, et d’un universitaire iranien, Massoud Soleimani. Arrêté en Iran en août 2016, Xiyue Wang avait été condamné à dix ans de prison pour espionnage en juillet 2017. Massoud Soleimani avait été arrêté en octobre 2018 a […] Lire la suite

15-18 novembre 2019
Iran. Répression meurtrière d’un mouvement de contestation.

À partir du 15, des dizaines de milliers de personnes, mobilisées contre la suppression par le gouvernement des subventions sur le prix des carburants, manifestent à travers le pays. Aux revendications économiques se mêlent des mises en cause du régime. Le gouvernement bloque l’accès à Internet et engage une sévère répression de la contestation. En décembre, l’organisation de défense des droits de […] Lire la suite

5 novembre 2019
Iran. Nouvel accroc aux engagements de l’accord sur le nucléaire.

Le gouvernement annonce la reprise des activités d’enrichissement de l’uranium dans l’usine de Fordo, qu’il s’était engagé à geler dans le cadre de l’accord de juillet 2015 sur le nucléaire. Cette décision intervient à l’issue du délai de deux mois accordé par Téhéran aux Européens signataires de l’accord de 2015 pour pallier les effets sur l’économie iranienne du retrait des États-Unis de l’accor […] Lire la suite

14-16 octobre 2019
Iran – France. Annonce de l’enlèvement d’un opposant et de l’arrestation d’un chercheur.

Le 14, les Gardiens de la révolution annoncent l’enlèvement à Nadjaf, en Irak, où il se trouvait en visite, de l’opposant iranien Rouhollah Zam. Celui-ci vivait en exil en France sous la protection des autorités.Le 16, le quotidien Le Figaro révèle que le chercheur français Roland Marchal a été arrêté à Téhéran début juin, à la même date  […] Lire la suite

10 octobre 2019
Iran. Autorisation donnée aux femmes d’assister à un match de football.

Les femmes sont autorisées, pour la première fois depuis 1979, à assister à un match de football masculin opposant les équipes d’Iran et du Cambodge pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2022. La décision a été prise sous la pression de la Fédération internationale de football association (FIFA), à la suite de l’immolation par le feu, en septembre, d’une supportrice arrêtée pour avoir voulu  […] Lire la suite

4 septembre 2019
Iran. Poursuite du bras de fer entre Washington et Téhéran.

Les États-Unis, poursuivant leur ligne de « pression maximale », annoncent de nouvelles sanctions contre l’Iran. De son côté, le président iranien Hassan Rohani menace d’« abandonner tous les engagements » pris dans le cadre de l’accord sur le nucléaire iranien de juillet 2015 et ordonne à l’Organisation de l’énergie atomique iranienne de « prendre toutes mesures nécessaires en matière de recherch […] Lire la suite

4-18 août 2019
Iran. Poursuite de la tension dans le Golfe.

Le 4, Téhéran annonce l’arraisonnement d’un pétrolier étranger dans le détroit d’Ormuz, le troisième depuis juillet, soupçonné de transporter du carburant de contrebande.Le 5, Londres annonce sa participation à la « mission de sécurité maritime internationale » lancée sur l’initiative des États-Unis en vue de protéger le trafic maritime dans le golfe Persique.Le 18, les autorités de Gibraltar auto […] Lire la suite

1er-28 juillet 2019
Iran. Tension dans le détroit d’Ormuz.

Le 1er, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) confirme le dépassement par l’Iran du plafond de trois cents kilogrammes d’uranium faiblement enrichi autorisé par l’accord sur le nucléaire iranien de juillet 2015. Téhéran l’avait annoncé en mai, en réaction à l’alourdissement des sanctions américaines – les États-Unis sont sortis de l’accord en mai 2018. Ces san […] Lire la suite

13-22 juin 2019
Iran. Attaques contre deux pétroliers dans le golfe d’Oman et destruction d’un drone américain.

Le 13, deux pétroliers, un japonais et un norvégien, sont la cible d’attaques dans le golfe d’Oman, dans les eaux territoriales iraniennes. En mai déjà, quatre navires avaient été visés au large du terminal émirati de Fujaïrah, également dans le golfe d’Oman. Washington met en cause l’Iran, qui dément toute responsabilité dans ces attaques. Celles-ci surviennent alors que le Premier ministre japon […] Lire la suite

8 mai 2019
Iran. Accrocs à l’accord sur le nucléaire.

En réaction aux sanctions américaines, le Conseil suprême de sécurité nationale iranien annonce que Téhéran cesse de respecter deux clauses de l’accord sur le nucléaire signé en juillet 2015 avec les cinq membres permanents du Conseil de sécurité et l’Allemagne – et dont les États-Unis se sont retirés en mai 2018. Ces clauses fixent les stocks maximaux d’uranium faiblement enrichi et d’eau lourde  […] Lire la suite

8 avril 2019
États-Unis – Iran. Placement des Gardiens de la révolution sur la liste des organisations terroristes.

Le président Donald Trump annonce le placement du corps des « gardiens de la révolution » islamique sur la liste des organisations terroristes étrangères. Cette décision qui reste symbolique est sans précédent, concernant une organisation paramilitaire dépendant d’une institution étatique – en l’occurrence le Guide de la révolution et chef de l’État iranien Ali Khamenei. […] Lire la suite

19 mars 2019
Iran. Inondations meurtrières.

Des pluies torrentielles provoquent de graves inondations qui frapperont progressivement vingt-cinq des trente et une provinces du pays. Elles sont plus dévastatrices que meurtrières – quelque soixante-seize victimes et cinq cent mille déplacés seront toutefois enregistrés en un mois. Des critiques viseront la réaction tardive du gouvernement et sa mauvaise gestion de la crise. De son côté, le pou […] Lire la suite

11 mars 2019
Iran. Condamnation de la défenseuse des droits humains Nasrin Sotoudeh.

Un tribunal révolutionnaire de Téhéran condamne, dans plusieurs dossiers, l’avocate et militante en faveur des droits humains Nasrin Sotoudeh à une lourde peine de prison pour, entre autres motifs, « rassemblement et collusion contre le régime », « insulte au guide suprême » et « incitation à la débauche ». Amnesty International fait état d’un total de trente-trois ans de prison et cent quarante-h […] Lire la suite

25-27 février 2019
Iran. Démission rejetée du chef de la diplomatie.

Le 25, le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif annonce sa démission. Le jour même, il avait été tenu à l’écart de la visite à Téhéran du président syrien Bachar al-Assad, à laquelle assistaient les deux principaux acteurs de la politique régionale iranienne, le général Ghassem Soleimani, chef des opérations extérieures des gardiens de la Révolution, et Ali Akbar Velayati, conseill […] Lire la suite

13 février 2019
Iran. Attentat meurtrier contre des militaires.

Deux jours après la célébration du quarantième anniversaire de la Révolution islamique, un attentat-suicide à la voiture piégée contre un bus transportant des gardiens de la Révolution fait au moins vingt-sept morts dans le Sistan et Baloutchistan, à la frontière pakistanaise, principale province sunnite du pays. Le groupe djihadiste Jaich al-Adl (« l’Armée de la justice ») revendique l’attentat. […] Lire la suite

2018

5 novembre 2018
États-Unis – Iran. Deuxième volet de sanctions à l’encontre de Téhéran.

Le deuxième volet des sanctions américaines à l’encontre de Téhéran entre en application. Les sanctions américaines contre l’Iran avaient été suspendues en janvier 2016, à la suite de la conclusion de l’accord sur le nucléaire iranien de juillet 2015. Elles ont été réactivées après le retrait américain de cet accord en mai. Un premier volet de sanctions a pris effet en août. Le deuxième volet vise […] Lire la suite

30 octobre 2018
Danemark – Iran. Dénonciation d’un projet d’attentat iranien.

Le ministre danois des Affaires étrangères Anders Samuelsen déclare que son pays a déjoué un projet d’attentat contre trois membres présumés du Mouvement arabe de lutte pour la libération d’Ahvaz résidant au Danemark, par un membre présumé des services de renseignement iraniens qui a été arrêté le 21. Ce mouvement d’opposition au régime de Téhéran est accusé par l’Iran d’être responsable de l’atte […] Lire la suite

2 octobre 2018
France – Iran. Adoption de sanctions contre le ministère iranien du renseignement.

Le 2, le gouvernement annonce le gel des avoirs en France de la Direction de la sécurité intérieure du ministère iranien du Renseignement, ainsi que de son vice-ministre chargé des Opérations Saeid Hashemi Moghadam et du diplomate iranien Assadolah Assadi. Le premier est considéré comme l’ordonnateur de l’attentat déjoué contre le rassemblement, à Villepinte (Seine–Saint-Denis) en juin, des Moudja […] Lire la suite

22 septembre-1er octobre 2018
Iran. Attentat contre un défilé militaire.

Le 22, cinq hommes ouvrent le feu sur un défilé militaire à Ahvaz, dans le sud-ouest du pays, tuant vingt-quatre personnes. La province du Khouzistan, dont Ahvaz est la capitale, est majoritairement peuplée d’Arabes chiites. Le pouvoir met en cause l’Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis, soutenus par les États-Unis. Le Front populaire et démocratique des Arabes d’Ahvaz, un groupe séparatiste […] Lire la suite

20 août 2018
Iran. Retrait du groupe pétrolier Total.

Le ministre iranien du Pétrole Bijan Zanganeh annonce le retrait officiel du pays du groupe français Total. Le pétrolier en avait fait l’annonce en juin à la suite des menaces de Washington à l’encontre des sociétés continuant à commercer avec Téhéran après la réintroduction des sanctions américaines. Le groupe pétrolier met ainsi fin à l’accord signé en juillet 2017 qui lui attribuait une part de […] Lire la suite

12 août 2018
Russie – Iran. Convention sur le statut de la mer Caspienne.

Les dirigeants des cinq États riverains de la mer Caspienne — la Russie, l’Iran, le Kazakhstan, l’Azerbaïdjan et le Turkménistan — signent une convention sur le statut juridique de la mer Caspienne, à Aktaou, au Kazakhstan. De 1940 à 1991, celle-ci était gérée conjointement par l’URSS et l’Iran. La mer Caspienne renferme d’importantes réserves de pétrole et de gaz. La convention offre un cadre lég […] Lire la suite

7 août 2018
États-Unis – Iran. Entrée en vigueur des sanctions américaines contre Téhéran.

Une première vague de sanctions américaines à l’encontre de l’Iran entre en vigueur à l’échéance de la période transitoire de quatre-vingt-dix jours suivant le retrait des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien. Celles-ci portent notamment sur les transactions financières, les matières premières et les secteurs de l’automobile et de l’aviation commerciale. Une autre série de sanctions doi […] Lire la suite

4 juin 2018
Iran – France. Retrait de PSA du marché iranien.

Le constructeur automobile français PSA annonce son retrait d’Iran, en raison des menaces de sanctions que les États-Unis font peser sur les sociétés qui commercent avec la République islamique, à la suite de leur retrait en mai du traité sur le nucléaire iranien. L’Iran, où PSA a formé des coentreprises, est le premier marché étranger en volume du constructeur. Le secteur automobile, qui s’est ra […] Lire la suite

8-23 mai 2018
États-Unis – Iran. Retrait de l’accord sur le nucléaire iranien.

Le 8, le président Donald Trump annonce le retrait unilatéral de son pays de l’accord de juillet 2015 sur le programme nucléaire iranien, qui restreignait drastiquement le développement de celui-ci et le soumettait au contrôle de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) en échange d’une levée progressive des sanctions internationales à l’encontre de Téhéran. La volonté du président Tru […] Lire la suite

9-25 avril 2018
Iran. Réaction à la menace américaine de se retirer de l’accord sur le nucléaire iranien.

Le 9, le président Hassan Rohani déclare dans un discours télévisé que si les États-Unis se retirent de l’accord sur le nucléaire iranien, comme le président américain Donald Trump menace de le faire, « ils le regretteront certainement », car la réponse de l’Iran « sera plus ferme qu’ils ne l’imaginent ».Le 21, le ministre des Affaires étrangères Javad Zarif annonce que son pays reprendra alors se […] Lire la suite

6-14 mars 2018
Iran. Démission du maire de Téhéran.

Le 6, le maire réformateur de Téhéran Mohammad-Ali Najafi assiste à un spectacle organisé par la mairie à l’occasion de la Journée iranienne de la femme, au cours duquel des fillettes dansent. La loi islamique interdit la danse en public. La diffusion de la vidéo sur les réseaux sociaux provoque des réactions de la part des conservateurs et des religieux. Le procureur général du pays Mohammad Jafa […] Lire la suite

12 janvier 2018
États-Unis – Iran. Menace de dénonciation par Washington de l’accord sur le nucléaire iranien.

Le président Donald Trump prolonge pour la troisième fois la suspension des sanctions économiques contre l’Iran, qui avaient été levées dans le cadre de l’accord sur le nucléaire iranien conclu en juillet 2015 par Téhéran et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU plus l’Allemagne. Il prévient toutefois qu’il ne renouvellera pas ce geste à la prochaine échéance, en mai, et qu’i […] Lire la suite

2-5 janvier 2018
Iran. Fin du mouvement de protestation.

Le 2, alors que le mouvement de protestation entamé à la fin de décembre 2017 se ralentit, le guide suprême Ali Khamenei dénonce une tentative d’« infiltration » de la part d’« ennemis » étrangers de l’Iran, faisant allusion aux encouragements prodigués aux manifestants par le pouvoir américain. La dénonciation par les manifestants de la politique de rigueur alimente les critiques des conservateur […] Lire la suite

2017

28-31 décembre 2017
Iran. Mouvement de contestation.

À partir du 28, un mouvement de protestation parti de Meched, dans l’est, s’étend à travers le pays. Les manifestants qui dénoncent la corruption et les problèmes économiques s’en prennent aussi au système politique. Il s’agit des rassemblements les plus massifs depuis ceux qui avaient suivi la réélection contestée de l’ancien président Mahmoud Ahmadinejad en juin 2009. Dans les jours qui suivent, […] Lire la suite

13 octobre 2017
États-Unis – Iran. Refus du président Donald Trump de certifier l’accord sur le nucléaire iranien.

Le président Donald Trump annonce son refus de certifier au Congrès, comme une loi l’oblige à le faire tous les quatre-vingt-dix jours, la bonne application de l’accord sur le nucléaire iranien conclu en juillet 2015. Téhéran respecte l’accord, selon l’Agence internationale de l’énergie atomique chargée d’en assurer le contrôle. Donald Trump estime toutefois que les activités de l’Iran au Moyen-Or […] Lire la suite

23 septembre 2017
Iran. Essai d’un nouveau missile balistique.

Téhéran annonce avoir testé avec succès un nouveau missile balistique à têtes multiples d’une portée de deux mille kilomètres, en précisant que celui-ci n’est pas conçu pour porter des têtes nucléaires. L’accord international sur le nucléaire iranien de juillet 2015 ne concerne pas les programmes relatifs aux missiles balistiques non porteurs de charge nucléaire. Le président américain Donald Trum […] Lire la suite

3-31 août 2017
Iran. Riposte au renforcement des sanctions américaines.

Le 3, Téhéran considère que les sanctions supplémentaires décidées en juillet par Washington contre des personnes et des entités liées au programme balistique iranien ou aux Gardiens de la révolution constituent une « violation » de l’accord sur le nucléaire de juillet 2015. Le président Hassan Rohani, réélu en mai et qui prend ses fonctions ce même jour, est l’un des artisans de cet accord que le […] Lire la suite

3 juillet 2017
France – Iran. Conclusion par Total d’un contrat avec l’Iran.

Le groupe pétrolier Total annonce la conclusion avec l’Iran d’un contrat de 2 milliards de dollars en vue de la première phase de développement du champ gazier offshore Pars-Sud, en coordination avec le groupe chinois China National Petroleum Corporation et la société publique iranienne Petropars. Total est la première compagnie pétrolière occidentale à renouer des liens commerciaux avec Téhéran d […] Lire la suite

7 juin 2017
Iran. Attentats revendiqués par l’EI à Téhéran.

Deux fusillades, l’une au Parlement, l’autre au mausolée de l’ayatollah Khomeyni, à Téhéran, causent la mort d’au moins dix-sept personnes. Les cinq assaillants, tous iraniens, sont abattus par la police ou tués par l’activation de leur ceinture d’explosifs. Il s’agit des premiers attentats contre l’Iran revendiqués par l’organisation État islamique (EI). Les autorités minimisent la portée des att […] Lire la suite

15-19 mai 2017
Iran. Réélection de Hassan Rohani à la présidence.

Le 15, le maire conservateur de Téhéran Mohammad Bagher Ghalibaf annonce son retrait de la course à la présidence et son ralliement au candidat religieux conservateur Ebrahim Raisi.Le 16, le vice-président réformateur Es-Hagh Jahanguiri se retire à son tour et se rallie à la candidature du président modéré Hassan Rohani.Le 19, Hassan Rohani est largement réélu dès le premier tour avec 57,1 p. 100  […] Lire la suite

20 avril 2017
Iran. Validation des candidatures à l’élection présidentielle.

Le Conseil des gardiens de la révolution valide six candidatures en vue de l’élection présidentielle prévue en mai : celles du président réformateur sortant Hassan Rohani, du religieux conservateur Ebrahim Raisi, du vice-président réformateur Es-Hagh Jahanguiri, du ministre de l’Industrie réformateur Mostafa Hashemitaba, du maire conservateur de Téhéran Mohammad Bagher Ghalibaf et de l’ancien mini […] Lire la suite

29-31 janvier 2017
Iran. Tir d’un missile balistique.

Le 29, l’Iran procède au tir d’essai d’un missile de moyenne portée.Le 30, Israël dénonce une violation de la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l’ONU adoptée à la suite de la conclusion de l’accord sur le nucléaire iranien en juillet 2015. Les États-Unis dénoncent également ce test. Ils adopteront le 3 février des sanctions supplémentaires visant vingt-cinq personnes et entités liées au pr […] Lire la suite

2016

29 avril 2016
Iran. Victoire des modérés aux élections législatives.

Les résultats du second tour des élections législatives confirment la victoire de la « liste de l’espoir » conduite par Mohammad Reza Aref et regroupant les candidats modérés et réformateurs, qui obtient au total 41 p. 100 des suffrages et 119 sièges sur 290. Les conservateurs rassemblés dans la grande coalition des principalistes menée par Gholam Ali Haddad-Adel obtiennent 29 p. 100 des voix et 8 […] Lire la suite

26 février 2016
Iran. Progression des réformateurs aux élections législatives.

Les résultats du premier tour des élections législatives sont marqués par une progression des élus modérés et réformateurs et par un recul des conservateurs proches du Guide suprême Ali Khamenei. Le taux de participation est de 62 p. 100. De nombreux candidats réformateurs avaient été invalidés par les Gardiens de la révolution. À Téhéran, les réformateurs l’emportent largement sur les conservateu […] Lire la suite

16 janvier 2016
Iran. Levée des sanctions internationales.

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) certifie dans un rapport que l’Iran respecte les engagements de l’accord de juillet 2015 sur son programme nucléaire. Cet avis ouvre la porte à la levée effective de la plupart des sanctions économiques qui frappaient le pays. Une prochaine inspection prévue en 2022 doit déterminer la levée des dernières sanctions.  […] Lire la suite

2-3 janvier 2016
Arabie Saoudite – Iran. Rupture des relations diplomatiques entre Riyad et Téhéran.

Le 2, Riyad annonce l’exécution du cheikh chiite et opposant Nimr Baqr al-Nimr, condamné à mort pour sédition en octobre 2014 après avoir organisé, en 2011 et 2012, des manifestations contre les discriminations religieuses. De nombreuses protestations s’expriment dans les pays abritant des communautés chiites, notamment en Iran. Dans la soirée, à Téhéran, des manifestants pénètrent dans l’ambassad […] Lire la suite

2015

14-20 juillet 2015
Iran. Accord final sur le dossier nucléaire.

Le 14, à Vienne, au terme de douze années de négociations, la République islamique et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’O.N.U. plus l’Allemagne parviennent à un accord final sur le programme nucléaire développé par Téhéran, quatorze jours après la date butoir initialement prévue. Reprenant en les précisant les termes de l’accord-cadre conclu à Lausanne en avril, le texte impo […] Lire la suite

2-22 avril 2015
Iran. Conclusion d’un accord sur le programme nucléaire iranien.

Le 2, à Lausanne (Suisse), les discussions sur le programme nucléaire iranien entre la République islamique et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité plus l’Allemagne aboutissent à la conclusion d’un accord-cadre. Un accord intérimaire conclu en novembre 2013 avait ouvert la voie à des discussions de fond dont le terme avait été fixé au 30 juin 2015. Un accord général devait être trouv […] Lire la suite

3-9 mars 2015
Israël – États-Unis – Iran. Discours de Benyamin Nétanyahou sur l’Iran devant le Congrès américain.

Le 3, le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou s’exprime devant le Congrès des États-Unis majoritairement républicain, invité par le speaker républicain de la Chambre des représentants John Boehner à l’insu du président Barack Obama. Il demande aux parlementaires de bloquer le « très mauvais accord » auquel conduiront, selon lui, les négociations sur le programme nucléaire iranien en cour […] Lire la suite

2014

3-29 décembre 2014
Iran – Irak. Officialisation de l'aide militaire iranienne à Bagdad.

Le 3, le Pentagone indique que l'aviation iranienne a mené, les jours précédents, des raids contre des positions du groupe djihadiste de l'État islamique (E.I.) dans l'est de l’Irak. Le secrétaire d'État américain John Kerry reconnaît l'« effet positif » qu'auraient ces opérations, sans les confirmer. De son côté, l'Iran, qui a engagé des milliers de miliciens au côté de l'armée irakienne à la dem […] Lire la suite

24 novembre 2014
Iran. Report des négociations internationales sur le dossier nucléaire.

À la date butoir fixée par l'accord intérimaire d'un an signé à Genève en novembre 2013, les négociateurs iraniens et ceux du groupe « 5 + 1 », formé des cinq membres du Conseil de sécurité de l'O.N.U. et de l'Allemagne, réunis à Vienne, ne parviennent pas à conclure un accord définitif sur le programme nucléaire développé par Téhéran. L'échéance de la conclusion d'un accord politique est reportée […] Lire la suite

10-11 avril 2014
États-Unis – Iran. Refus de visa pour l'ambassadeur iranien auprès de l'O.N.U.

Le 10, le Congrès des États-Unis adopte une loi qui interdit l'entrée sur le sol américain de tout représentant à l'O.N.U. ayant pris part à des activités terroristes ou pouvant présenter une menace pour la sécurité nationale. Le 11, l'administration américaine indique son refus d'accorder un visa à l'ambassadeur iranien auprès de l'O.N.U. Hamid Aboutalebi, qui est soupçonné d'avoir participé à la […] Lire la suite

20 janvier 2014
Iran. Entrée en application de l'accord intérimaire sur le dossier nucléaire iranien.

L'accord intérimaire sur le programme nucléaire iranien conclu en novembre 2013 entre Téhéran et le groupe « 5 + 1 », qui comprend les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'O.N.U. plus l'Allemagne, entre en application. Il bloque les capacités d'enrichissement de l'uranium du pays ainsi que son programme de production de plutonium, en échange d'une levée partielle des sanctions inter […] Lire la suite

2013

10-24 novembre 2013
Iran. Conclusion d'un accord sur le dossier nucléaire.

Le 10, les négociations sur le programme nucléaire iranien, engagées le 7 à Genève, sont bloquées par l'opposition de la France au texte proposé, qui résulte d'un compromis entre Washington et Téhéran. Les discussions réunissent l'Iran et le groupe « 5 + 1 », qui comprend les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'O.N.U. et l'Allemagne. Le 20, jour de la reprise des négociations sur l […] Lire la suite

17-27 septembre 2013
Iran. Apaisement des relations avec les Occidentaux.

Le 17, Téhéran libère une dizaine d'opposants politiques arrêtés lors des manifestations contre la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad en juin 2009, parmi lesquels l'avocate Nasrin Sotoudeh, condamnée à onze ans de prison en janvier 2011 pour « actions contre la sécurité nationale et propagande contre le régime » et lauréate du prix Sakharov pour les droits de l'homme en octobre 2012. Le 1 […] Lire la suite

4-15 août 2013
Iran. Prise de fonction du président Hassan Rohani.

Le 4, le président Hassan Rohani, élu en juin, prête serment devant le Parlement. Il nomme un gouvernement de technocrates modérés. Le 6, Hassan Rohani se dit prêt à engager « des négociations sérieuses, sans perte de temps » sur le dossier nucléaire avec le groupe des pays occidentaux interlocuteurs de Téhéran sur cette question. Il réaffirme toutefois le « droit inaliénable » de son pays à dével […] Lire la suite

14 juin 2013
Iran. Élection de Hassan Rohani à la présidence.

Le 14, Hassan Rohani remporte l'élection présidentielle dès le premier tour, avec 50,7 p. 100 des suffrages. Ce religieux libéral et modéré, ancien négociateur du dossier nucléaire, qui dénonce les violations des droits et des libertés dans son pays, devance largement les principaux candidats conservateurs: le maire de Téhéran Mohammad Bagher Ghalibaf (16,6 p. 100 des voix), le négociateur en chef […] Lire la suite

11-21 mai 2013
Iran. Invalidation de la candidature d'Ali Akbar Hachemi Rafsandjani à l'élection présidentielle.

Le 11, le réformateur Ali Akbar Hachemi Rafsandjani, chef de l'État de 1989 à 1997 et challenger de Mahmoud Ahmadinejad en 2005, dépose sa candidature à l'élection présidentielle prévue en juin. Il est soutenu par l'ancien président Mohamad Khatami. Deux autres figures de l'opposition, Mehdi Karoubi et Mir Hossein Moussavi, assignés à résidence, ne peuvent participer au scrutin. En juin 2009, la r […] Lire la suite

2012

27 septembre 2012
Israël – Iran. Une « ligne rouge » imposée à l'Iran.

Le 27, s'exprimant devant l'Assemblée générale des Nations unies à New York, le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou appelle les États membres à imposer à l'Iran « une ligne rouge claire » dans son présumé programme nucléaire militaire, sous peine d'une intervention militaire. Il estime que Téhéran disposera de l'uranium enrichi nécessaire à la production d'une première bombe atomique da […] Lire la suite

4 mai 2012
Iran. Victoire confirmée des ultraconservateurs au second tour des élections législatives.

Le 4, les résultats du second tour des élections législatives confirment ceux du premier, qui s'est tenu en mars. Les ultraconservateurs l'emportent, avec 59,7 p. 100 des suffrages et 182 sièges sur 290. Les partisans du Guide suprême Ali Khamenei dominent largement ceux du président Mahmoud Ahmadinejad – le parti Monothéisme et Justice, proche du chef de l'État, n'a que 17 élus. Les réformistes o […] Lire la suite

2 mars 2012
Iran. Victoire des ultraconservateurs proches d'Ali Khamenei aux élections législatives.

Les élections législatives sont marquées par la forte poussée des ultraconservateurs, fidèles au Guide suprême Ali Khamenei, qui disposent désormais d'une large majorité au Parlement, aux dépens des partisans du président Mahmoud Ahmadinejad. Les deux chefs de l'opposition réformatrice, Mir Hossein Moussavi et Mehdi Karoubi, assignés à résidence, avaient appelé au boycottage du scrutin. Les partis […] Lire la suite

21-24 février 2012
Iran. Accélération de la production d'uranium enrichi.

Le 21, les autorités iraniennes refusent aux membres de l'Agence internationale de l'énergie atomique (A.I.E.A.) l'accès à un site nucléaire présumé, situé dans la base militaire de Parchin, au sud-est de Téhéran. L'Iran est soupçonné de mener un programme d'enrichissement d'uranium à des fins militaires.Le 24, l'A.I.E.A. rend public un rapport dans lequel elle constate l'accélération de la produc […] Lire la suite

1er-23 janvier 2012
Iran – Union européenne. Montée des tensions et embargo européen sur les importations de pétrole iranien.

Le 1er, dans le cadre de manœuvres militaires, l'armée iranienne procède à un tir de missile de moyenne portée près du détroit d'Ormuz, par lequel transite environ 35 p. 100 du trafic maritime pétrolier mondial. Cette opération fait suite aux menaces d'embargo international sur les importations de pétrole iranien. Elle survient également au lendemain de la signature par le p […] Lire la suite

2011

8 novembre-1er décembre 2011
Iran. Nouveau rapport de l'A.I.E.A. et aggravation des sanctions.

Le 8, l'Agence internationale de l'énergie atomique (A.I.E.A.) remet un nouveau rapport sur le programme nucléaire iranien. Le document exprime de « sérieuses préoccupations concernant les possibles dimensions militaires » du programme et précise que « certaines activités liées à l'élaboration d'un engin nucléaire explosif [...] pourraient se poursuivre encore ». Ces révélations mettent un terme p […] Lire la suite

14-20 février 2011
Iran. Reprise des manifestations de l'opposition.

Le 14, malgré l'interdiction du gouvernement, la manifestation de soutien à la « lutte du peuple égyptien et tunisien contre la dictature » organisée par l'opposition rassemble des dizaines de milliers de personnes dans les grandes villes du pays. Deux manifestants au moins sont tués et des centaines d'autres arrêtés. Les codirigeants du Mouvement vert créé en juin 2009, Mir Hossein Moussavi et Me […] Lire la suite

2010

13-14 octobre 2010
Iran – Liban. Visite du président Mahmoud Ahmadinejad au Liban.

Le 13, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad commence sa visite au Liban par Beyrouth, où il reçoit un accueil triomphal orchestré par le Hezbollah. Lors d'un rassemblement dans la banlieue sud de la capitale, fief de la milice chiite, il déclare que « le régime sioniste va vers sa chute [...] face au front de la résistance au Liban, en Syrie, en Palestine, en Irak et ailleurs ». La visite du p […] Lire la suite

21 août 2010
Iran. Inauguration de la première centrale nucléaire du pays.

La première centrale nucléaire dont s'équipe l'Iran est inaugurée à Bouchehr, dans le sud-ouest du pays, sur le littoral du golfe Persique. Le chargement en combustible se déroule sous le contrôle de l'Agence internationale de l'énergie atomique (A.I.E.A.). Commencée par l'Allemagne avant la révolution islamique et achevée par la Russie, cette installation d'une puissance de 1 000 mégawatts échapp […] Lire la suite

9-17 juin 2010
Iran. Nouvelles sanctions de l'O.N.U. contre le projet nucléaire iranien.

Le 9, le Conseil de sécurité de l'O.N.U. adopte de nouvelles sanctions contre l'Iran, qui est soupçonné de tenter de se doter de l'arme nucléaire. La Turquie et le Brésil votent contre, le Liban s'abstient, tandis que la Chine et la Russie votent pour, à la condition de modérer les sanctions. Ces dernières comprennent notamment un embargo sur la livraison d'armes lourdes, l'extension de la « liste […] Lire la suite

17-24 mai 2010
Iran. Accord avec le Brésil et la Turquie sur l'enrichissement de l'uranium iranien à l'étranger.

Le 17, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, son homologue brésilien Luiz Inácio Lula da Silva et le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan signent un accord qui prévoit le transfert d'Iran en Turquie, dans un délai d'un mois, de 1 200 kilogrammes d'uranium enrichi à 3,5 p. 100 – soit la moitié du stock iranien – en échange de la fourniture à Téhéran, dans un délai d'un an, de 120 kilogram […] Lire la suite

5-18 mai 2010
France – Iran. Libération de Clotilde Reiss.

Le 5, la cour d'appel de Paris rejette la demande d'extradition vers les États-Unis de l'ingénieur iranien Majid Kakavand, au motif que les faits qui lui sont reprochés ne sont pas condamnables par la justice française. Majid Kakavand est autorisé à regagner Téhéran. Il avait été arrêté à Paris en mars 2009 en vertu d'un mandat d'arrêt délivré par la justice américaine qui le soupçonne de trafic i […] Lire la suite

11-15 février 2010
Iran. Célébration du trente et unième anniversaire de la révolution islamique.

Le 11, le pouvoir procède à une démonstration de force et d'unité à l'occasion des cérémonies du trente et unième anniversaire de la révolution islamique. Les manifestations de l'opposition sont empêchées par un service d'ordre omniprésent. Des heurts se produisent toutefois en marge des cérémonies. Le 15, en visite au Qatar, la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton déclare que « les Gardie […] Lire la suite

2-7 février 2010
Iran. Poursuite du programme iranien d'enrichissement de l'uranium.

Le 2, le président Mahmoud Ahmadinejad se déclare prêt à faire transférer à l'étranger une partie de l'uranium faiblement enrichi que détient l'Iran pour qu'il y soit converti en combustible nucléaire susceptible d'alimenter un réacteur de recherche médicale. Il avait déjà entériné cette proposition avancée par l'Agence internationale de l'énergie atomique en octobre 2009, avant de se rétracter le […] Lire la suite

1er-28 janvier 2010
Iran. Appel à l'unité de Mir Hossein Moussavi et exécution d'opposants.

Le 1er, Mir Hossein Moussavi, chef de file du mouvement de protestation né à la suite de la réélection contestée du président Ahmadinejad en juin 2009, se déclare prêt à aller « jusqu'au martyre » pour défendre ses revendications. La veille, l'ancien Premier ministre avait lancé un appel à l'unité, présentant les manifestants comme « des nationalistes, religieux et fidèles à […] Lire la suite

2009

7-30 décembre 2009
Iran. Radicalisation de la contestation face à la répression gouvernementale.

Le 7, à l'occasion de la journée nationale des étudiants, à Téhéran et dans les universités du pays, qui commémore la mort de plusieurs étudiants tués par la police du shah le 7 décembre 1953 lors de manifestations antiaméricaines, des heurts opposent les manifestants hostiles au président Mahmoud Ahmadinejad à la police et aux miliciens bassidji. Plus de deux cents personnes s […] Lire la suite

16-30 novembre 2009
Iran. Condamnation de l'Iran par l'A.I.E.A.

Le 16, l'Agence internationale de l'énergie atomique (A.I.E.A.) publie un rapport sur les activités nucléaires iraniennes, après la visite des inspecteurs sur le site nucléaire de Fordo, près de Qom. Ce rapport est l'un des plus sévères depuis la découverte du site nucléaire de Natanz en 2002. L'agence, qui critique l'aveu tardif de Téhéran à propos de Fordo, redoute l'existence d'autres sites nuc […] Lire la suite

13-20 octobre 2009
Iran. Attentat meurtrier dans un climat de répression de l'opposition.

Le 13, le président Mahmoud Ahmadinejad, dont l'élection en juin a été fortement contestée, engage une procédure judiciaire contre l'un des chefs de l'opposition, le religieux réformateur Mehdi Karoubi, ancien président du Parlement. Celui-ci a dénoncé les tortures et les viols commis sur les prisonniers et réclamé l'ouverture d'une enquête. Trois jours auparavant, la justice a condamné à mort tro […] Lire la suite

1er-29 octobre 2009
Iran. Reprise des négociations sur le programme nucléaire iranien.

Le 1er, à Genève, les négociations sur le programme nucléaire, interrompues depuis quatorze mois, reprennent entre le « groupe des six » (Allemagne, Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie) et le négociateur iranien Saïd Jalili. Les parties parviennent à plusieurs avancées: l'Iran s'engage à donner à l'Agence internationale de l'énergie atomique (A.I.E.A.) un accès au […] Lire la suite

9-28 septembre 2009
Iran. Annonce par Téhéran de l'existence d'un nouveau site nucléaire.

Le 9, alors que l'échéance de fin septembre fixée par Washington pour la reprise des négociations sur le programme nucléaire iranien approche, Téhéran remet au « groupe des six » (États-Unis, Russie, Chine, Royaume-Uni, France et Allemagne) un texte de propositions pour reprendre les discussions. Le 11, la Maison-Blanche accepte d'engager un dialogue avec l'Iran tout en s'alarmant de l'avancée de  […] Lire la suite

1er août-3 septembre 2009
Iran. Investiture du président Mahmoud Ahmadinejad sur fond de procès des opposants.

Le 1er s'ouvre devant le tribunal révolutionnaire de Téhéran le procès d'une centaine de manifestants et de responsables réformateurs qui contestent, depuis le 12 juin, la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad; plusieurs d'entre eux avouent regretter leur participation à ce mouvement et certains affirment même « qu'il n'y avait pas eu de fraude électorale ». L'oppositi […] Lire la suite

1er-30 juillet 2009
Iran. Poursuite de la contestation contre la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad.

Le 1er, le candidat réformateur à l'élection présidentielle du 12 juin Mir Hossein Moussavi, soutenu par Mehdi Karoubi, autre candidat réformiste, lance un mouvement d'opposition démocratique rassemblant les groupes politiques et religieux qui ne reconnaissent pas la victoire de Mahmoud Ahmadinejad. Ils reçoivent l'appui de nombreux ayatollahs et de « pères » de la révolutio […] Lire la suite

12-29 juin 2009
Iran. Réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad.

Le 12 se déroule l'élection présidentielle à laquelle se présentent le président sortant, le populiste ultra-conservateur Mahmoud Ahmadinejad, le conservateur Mohsen Rezai, ancien commandant des Gardiens de la révolution, le réformiste Mehdi Karoubi, ex-président du Parlement, et Mir Hossein Moussavi, ancien Premier ministre conservateur modéré – ces deux derniers sont appuyés par les réformateurs […] Lire la suite

19 février-6 mars 2009
Iran. Avancées dans le programme nucléaire.

Le 19, l'Agence internationale de l'énergie atomique (A.I.E.A.) rend un rapport dans lequel elle révèle que l'Iran possède 1 010 kilogrammes d'uranium faiblement enrichi, quantité qui serait suffisante pour fabriquer l'arme nucléaire; elle critique également les entraves mises par Téhéran au travail de ses inspecteurs.Le 25 commence une phase de tests avant la mise en route de la première centrale […] Lire la suite

2008

3-17 août 2008
Iran. Rejet de l'offre internationale relative à la crise nucléaire.

Le 3, le président Mahmoud Ahmadinejad, qui reçoit à Téhéran son homologue syrien Bachar al-Assad, rejette l'offre de résolution de la crise nucléaire présentée en juin par le « groupe des Six » (Allemagne, Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie). Celui-ci proposait une coopération élargie et le gel des sanctions en échange du gel de l'activité d'enrichissement de l'uranium par l'Iran. La  […] Lire la suite

4-19 juillet 2008
Iran. Pas d'avancées dans la résolution de la crise nucléaire.

Le 4, Téhéran donne réponse à l'offre du « groupe des Six » – Allemagne, Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie – relative à la résolution de la crise nucléaire, mais sans évoquer la suspension de l'activité d'enrichissement de l'uranium qui lui était demandée.Le 9, les autorités iraniennes annoncent que les Gardiens de la révolution ont procédé à un test de lancement d'un « nouveau » miss […] Lire la suite

14 juin 2008
Iran. Poursuite des discussions sur le dossier nucléaire.

Le 14, à Téhéran, le chef de la diplomatie européenne Javier Solana présente aux autorités iraniennes, au nom du « groupe des Six » – Allemagne, Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie –, une « offre révisée » de coopération économique et commerciale, concernant aussi les domaines du nucléaire civil et de la sécurité régionale, en contrepartie de la suspension par l'Iran de ses activités d' […] Lire la suite

14-16 mars 2008
Iran. Victoire des conservateurs aux élections législatives.

Le 14, les conservateurs remportent le premier tour des élections législatives en obtenant 139 sièges sur 290, dont 19 des 30 à pourvoir à Téhéran. Les réformateurs ont 34 élus. À l'issue du second tour qui se déroulera le 25 avril, les conservateurs détiendront au total quelque 200 sièges contre une cinquantaine pour les réformateurs et une quarantaine pour les indépendants. Le camp majoritaire p […] Lire la suite

3 mars 2008
Iran. Nouvelles sanctions internationales.

Le Conseil de sécurité de l'O.N.U. adopte la résolution 1803 qui renforce les sanctions déjà imposées à l'Iran en décembre 2006 et mars 2007 en vue d'amener ce pays à cesser son activité d'enrichissement de l'uranium. Seule l'Indonésie s'abstient. Téhéran est soupçonné par la communauté internationale de poursuivre un programme nucléaire à des fins militaires. Ces sanctions prévoient l'interdictio […] Lire la suite

22-25 février 2008
Iran. Évocation par l'A.I.E.A. de la « dimension militaire » du programme nucléaire iranien.

Le 22, Mohamed ElBaradei, directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique (A.I.E.A.), publie un rapport sur les activités nucléaires de Téhéran dans lequel il évoque, pour la première fois, la « possible dimension militaire » du programme iranien, étayée notamment par la découverte de recherches sur la mise au point d'un site d'essais nucléaires. Il estime la coopération de l'Iran encor […] Lire la suite

6-22 janvier 2008
Iran – États-Unis. Incident naval américano-iranien.

Le 6, un incident naval oppose des navires américains à des vedettes des Gardiens de la révolution iranienne dans le détroit d'Ormuz. Les Américains évoquent une intervention « provocante et agressive » des Iraniens, tandis que ces derniers ne font état que de l'application de procédures d'identification des navires américains.Le 13, le président américain George W. Bush, en visite à Abu Dhabi, ha […] Lire la suite

2007

16 novembre 2007
Iran. Rapport de l'A.I.E.A. sur le programme nucléaire iranien.

Le président de l'Agence internationale de l'énergie atomique (A.I.E.A.) Mohamed ElBaradei remet au secrétaire général de l'O.N.U. son rapport sur le programme nucléaire iranien. L'A.I.E.A. note des « progrès substantiels » dans la coopération avec Téhéran, même si celle-ci demeure « insuffisante ». Elle reconnaît l'absence de « pleine transparence » sur les activités nucléaires, notamment passées […] Lire la suite

16-25 octobre 2007
Russie – Iran. Visite du président Vladimir Poutine en Iran.

Le 16, Vladimir Poutine, marquant le retour diplomatique de son pays dans la région, effectue la première visite en Iran d'un dirigeant russe depuis 1943. Il apporte son soutien au programme nucléaire civil iranien. Estimant qu'il n'existe aucune « donnée objective » prouvant que Téhéran chercherait à se doter de l'arme atomique, il se déclare opposé à toute intervention militaire contre l'Iran.Le […] Lire la suite

16-25 septembre 2007
Iran. Menaces de nouvelles sanctions européennes.

Le 16, le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner affirme que le monde doit «se préparer au pire», c'est-à-dire à une «guerre» contre l'Iran, tout en appelant à «négocier jusqu'au bout». Il annonce que, en dehors du cadre de l'O.N.U., la France prône l'adoption par l'Union européenne de sanctions économiques contre Téhéran et que Paris a demandé aux entreprises françaises, du se […] Lire la suite

1er-19 avril 2007
Iran. Libération des marins britanniques.

Le 1er, à Téhéran, des étudiants islamistes manifestent devant l'ambassade du Royaume-Uni sous la surveillance de la police antiémeute, aux cris de « mort à la Grande-Bretagne! mort aux États-Unis! mort à Israël! » Le 4, au terme d'une conférence de presse au cours de laquelle il s'en prend de nouveau à l'Occident et à Israël, le président Mahmoud Ahmadinejad annonce la libé […] Lire la suite

23-28 mars 2007
Iran. Capture de marins britanniques et résolution de l'O.N.U.

Le 23, dans le Chatt el-Arab, des Gardiens de la révolution iraniens capturent quinze marins britanniques partis de la frégate HMS-Cornwall à bord de deux canots pour inspecter un navire marchand dans le cadre de la protection internationale apportée aux installations pétrolières irakiennes. Téhéran accuse les marins d'avoir pénétré dans les eaux territoriales iraniennes, alors […] Lire la suite

14-26 février 2007
Iran. Menace de nouvelles sanctions internationales contre les activités nucléaires de Téhéran.

Le 14, à Zahedan, dans le sud-est du pays, un attentat à la voiture piégée contre un bus transportant des gardiens de la révolution fait onze morts. Il est revendiqué par un obscur groupe sunnite. Les autorités arrêtent des suspects qui seraient liés aux services secrets américains et britanniques. L'un d'eux sera exécuté le 19. Le 18, au terme de la visite à Téhéran du président syrien Bachar Al- […] Lire la suite

15 janvier-1er février 2007
Iran. Initiatives diverses au sein de la communauté internationale.

Le 15, le secrétaire d'État à la Défense américaine, Robert Gates, affirme que le déploiement annoncé dans le Golfe de deux porte-avions américains et d'une unité de défense aérienne dotée de missiles Patriot est destiné à « faire comprendre à tous les pays de la région que nous allons être présents pour une longue période ». Il dénonce l'« attitude très négative » de l'Iran en Irak et au Liban.Le […] Lire la suite

2006

11-27 décembre 2006
Iran. Adoption de sanctions internationales à l'encontre de Téhéran.

Les 11 et 12 se tient à Téhéran, sur l'initiative du président Mahmoud Ahmadinejad, une conférence sur la réalité de la Shoah réunissant des « chercheurs et historiens » de diverses nationalités, pour la plupart négationnistes. Cette manifestation suscite des réactions d'indignation à travers le monde. Le président Ahmadinejad conclut la conférence en affirmant que « comme l'U.R.S.S. a disparu, le […] Lire la suite

4-25 octobre 2006
Iran. Engagement des discussions sur l'étendue des sanctions internationales.

Le 4, le chef de la diplomatie européenne Javier Solana reconnaît l'échec des discussions engagées depuis plusieurs semaines en vue d'amener Téhéran à suspendre ses activités d'enrichissement de l'uranium et d'éviter ainsi l'application des sanctions contre l'Iran, prévues par la résolution 1696 du Conseil de sécurité de l'O.N.U. adoptée en juillet. Le 6, les cinq membres permanents du Conseil de  […] Lire la suite

1er-10 septembre 2006
Iran. Poursuite des discussions sur le dossier nucléaire iranien.

Le 1er, dans un entretien accordé au journal Le Monde, le secrétaire général de l'O.N.U. Kofi Annan doute que les sanctions souhaitées par les États-Unis soient une solution à la crise iranienne. Tandis que Téhéran fait de l'ouverture des négociations la condition de la suspension de ses activités d'enrichissement de l'uranium, les six pays engagés dans l […] Lire la suite

14-31 août 2006
Iran. Expiration du délai accordé à Téhéran pour suspendre ses activités d'enrichissement d'uranium.

Le 14 s'ouvre au musée d'Art contemporain palestinien de Téhéran une exposition de caricatures sur l'Holocauste, résultat de la campagne lancée en février, par un quotidien iranien proche du pouvoir, à la suite de l'affaire des caricatures de Mahomet publiées dans un journal danois en septembre 2005. Le 15, le président Mahmoud Ahmadinejad, réagissant à la résolution 1696 adoptée en juillet à l'en […] Lire la suite

31 juillet 2006
Iran. Résolution du Conseil de sécurité contre les activités nucléaires de Téhéran.

Le 31, le Conseil de sécurité de l'O.N.U. adopte la résolution 1696 qui « exige » que l'Iran « suspende toutes les activités liées à l'enrichissement » d'uranium. Si Téhéran ne s'exécute pas avant le 31 août, le Conseil exprime son « intention » d'adopter à son encontre des sanctions économiques et diplomatiques, qui feraient alors l'objet d'une autre résolution. Il s'agit du premier texte juridiq […] Lire la suite

1er-6 juin 2006
Iran. Accord international sur des propositions relatives au programme nucléaire iranien.

Le 1er, les chefs de la diplomatie des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'O.N.U., leur homologue allemand et le représentant de l'Union européenne conviennent d'une série de propositions à Téhéran. Le plan international réaffirme « le droit de l'Iran de développer [...] un programme nucléaire civil »; ses auteurs s'engagent à « soutenir activement la constru […] Lire la suite

3-31 mai 2006
Iran. Proposition américaine de participation aux négociations sur le dossier nucléaire.

Le 3, la France et le Royaume-Uni, soutenus par les États-Unis et en concertation avec l'Allemagne, soumettent au Conseil de sécurité de l'O.N.U. un projet de résolution sur la crise iranienne. Le texte réitère l'exigence, déjà exprimée en mars, de suspension de toute activité d'enrichissement de l'uranium par l'Iran et envisage des sanctions diplomatiques et économiques. Cette résolution serait p […] Lire la suite

3-28 avril 2006
Iran. Poursuite de l'activité d'enrichissement de l'uranium.

Le 3, Téhéran annonce avoir testé de nouveaux missiles au cours de manœuvres navales dans la région du détroit d'Ormuz, axe majeur des approvisionnements pétroliers mondiaux.Le 11, le président Mahmoud Ahmadinejad annonce que l'Iran, pour avoir commencé à fabriquer de l'uranium enrichi, a « rejoint le club des pays disposant de la technologie nucléaire ». Cette déclaration provoque une hausse immé […] Lire la suite

3-30 mars 2006
Iran. Transfert du dossier nucléaire iranien au Conseil de sécurité de l'O.N.U.

Le 3, l'ultime rencontre, à Vienne, entre les membres de la troïka européenne (France, Allemagne, Royaume-Uni) et les représentants iraniens se solde par un échec. Ces derniers refusent de renoncer à leur « droit » de poursuivre des activités de « recherche et développement » dans le domaine nucléaire, incluant l'enrichissement d'uranium.Le 7, le vice-président américain Dick Cheney, s'exprimant d […] Lire la suite

4-26 février 2006
Iran. Confirmation par Téhéran de la reprise des activités nucléaires.

Le 4, le conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (A.I.E.A.) adopte à une large majorité une résolution qui prévoit le transfert du dossier au Conseil de sécurité de l'O.N.U. L'Iran est accusé de développer des technologies nucléaires susceptibles de conduire à la fabrication de l'arme atomique.Le 5, l'Iran annonce la fin des inspections de l'A.I.E.A. sur son territ […] Lire la suite

3-30 janvier 2006
Iran. Reprise des activités d'enrichissement de l'uranium.

Le 3, Téhéran informe l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) de son intention de reprendre son « programme d'énergie nucléaire pacifique ».Le 10, l'usine de Natanz reprend ses activités d'enrichissement de l'uranium, considérées comme une étape sur le chemin, éventuellement suivi, de la fabrication de l'arme atomique. Washington qualifie cette décision de « grave escalade ».Le 12, le […] Lire la suite

2005

8 décembre 2005
Iran. Nouveaux propos du président Mahmoud Ahmadinejad contre Israël.

Le 8, le président Mahmoud Ahmadinejad, lors d'une conférence de presse organisée à l'occasion du sommet de l'Organisation de la Conférence islamique à La Mecque, met en doute la réalité de la Shoah et propose le transfert en Europe de l'État d'Israël, qu'il qualifie de « tumeur ». Ces propos provoquent un tollé dans la communauté internationale. […] Lire la suite

26-30 octobre 2005
Iran. Appel du président Mahmoud Ahmadinejad à la destruction d'Israël.

Le 26, lors d'une conférence à Téhéran intitulée « Un monde sans sionisme », le président Ahmadinejad déclare qu'« Israël doit être rayé de la carte », qualifiant l'État juif de « stigmate [sur] la face du monde musulman » et dénonçant tout pays qui reconnaît Israël. Ces propos illustrent le durcissement du régime iranien depuis l'élection du président en août. Ils suscitent une vive réprobation i […] Lire la suite

6-24 septembre 2005
Iran. Poursuite des pressions internationales sur le dossier nucléaire.

Le 6, le rapport de l'Institut international des études stratégiques de Londres indique qu'« il apparaît probable que l'Iran ne possède pas de stocks significatifs de matériaux fissiles non déclarés [à usage militaire] ». La menace de l'arme nucléaire fabriquée par l'Iran n'est donc pas imminente.Le 11, l'Iran rejette la résolution de l'Agence internationale de l'énergie atomique (A.I.E.A.) du 11  […] Lire la suite

1er-14 août 2005
Iran. Reprise des activités de transformation de l'uranium.

Le 1er, Téhéran informe l'Agence internationale de l'énergie atomique (A.I.E.A.) de la reprise, annoncée la veille, des activités de l'usine de conversion de l'uranium, située à Ispahan. Téhéran est soupçonné de projeter une utilisation du nucléaire à des fins militaires. En novembre 2004, l'Iran, qui dément ces accusations, avait conclu avec la « troïka » européenne – Allem […] Lire la suite

12-26 juin 2005
Iran. Élection de l'ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad à la présidence.

Le 12, une série d'attentats meurtriers frappe Téhéran ainsi que la ville d'Ahvaz, dans la province arabophone du Khouzistan proche de la frontière irakienne. Les autorités estiment que ces opérations sont destinées à créer un climat d'insécurité, à quelques jours de l'élection présidentielle.Le 17, le modéré Ali Akbar Hachemi Rafsandjani, déjà président de 1989 à 1997 et grand favori, arrive en t […] Lire la suite

2-27 mai 2005
Iran. Échec de la conférence quinquennale d'examen du T.N.P.

Le 2 s'ouvre à New York la conférence quinquennale d'examen du traité de non-prolifération nucléaire (T.N.P.), entré en vigueur en mars 1970. La Corée du Nord et l'Iran, tous deux signataires du traité – la première l'a dénoncé en janvier 2003 –, sont accusés de poursuivre des programmes de fabrication d'armes atomiques. De leur côté, les membres permanents du Conseil de sécurité de l'O.N.U., les  […] Lire la suite

11 mars 2005
Iran. Rapprochement américano-européen sur le dossier iranien.

Les États-Unis et l'Union européenne s'accordent sur le dossier iranien. Washington accepte de soutenir les efforts diplomatiques de la troïka européenne – France, Allemagne et Royaume-Uni – en vue de convaincre Téhéran de renoncer à se doter de l'arme nucléaire. Pour sa part, Bruxelles accepte la perspective de la saisine directe du Conseil de sécurité de l'O.N.U. dans le cas où l'Iran reprendrai […] Lire la suite

2004

14-29 novembre 2004
Iran. Accord sur la suspension de l'enrichissement d'uranium.

Le 14, le gouvernement déclare accepter le compromis négocié au début du mois à Paris avec la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni, qui prévoit le gel par l'Iran de ses activités d'enrichissement d'uranium en échange de la négociation, avec l'Union européenne, d'un accord d'aide au développement d'un programme nucléaire civil. Cette décision, à laquelle Téhéran se refusait depuis plusieurs mois,  […] Lire la suite

1er-20 février 2004
Iran. Victoire des conservateurs et forte abstention aux élections législatives.

Le 1er, cent vingt-quatre députés réformateurs démissionnent pour protester contre l'invalidation, en janvier, par le Conseil des gardiens de la Constitution, de centaines de candidats réformateurs aux élections législatives. Ils annoncent qu'ils ne prendront pas part au scrutin et appellent leurs partisans à l'abstention.Le 3, le guide de la Révolution, l'ayatollah Ali Kham […] Lire la suite

11-30 janvier 2004
Iran. Crise politique après l'invalidation de nombreux candidats aux législatives.

Le 11, le président de la République Mohamad Khatami, le président du Parlement Mehdi Karoubi et leurs partisans réformateurs dénoncent l'annulation par le Conseil des gardiens de la Constitution, pour des raisons religieuses, de milliers de candidatures aux élections législatives prévues pour février, dont celles de dizaines de députés réformateurs sortants. Les protestations et les menaces de dé […] Lire la suite

2003

26-31 décembre 2003
Iran. Séisme meurtrier.

Le 26, un séisme d'une magnitude de 6,7 sur l'échelle de Richter dévaste la région de Bam, ville de 200 000 habitants située dans le sud-est du pays, et détruit les deux tiers des habitations. Téhéran annonce que toute aide humanitaire, y compris celle des États-Unis, est acceptée, à l'exception de celle d'Israël. Le bilan provisoire s'élève à 40 000 morts.Le 30, le président Mohamad Khatami exclu […] Lire la suite

10-26 novembre 2003
Iran. Tolérance de l'A.I.E.A. à l'égard de Téhéran.

Le 10, un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (A.I.E.A.), remis au conseil des gouverneurs de l'organisation, recense les nombreuses « infractions » de Téhéran envers le traité de non-prolifération (T.N.P.), mais conclut qu'il n'y a « pas de preuves » d'une tentative de l'Iran de mettre au point l'arme nucléaire.Le 10 également, l'Iran annonce qu'il suspend « immédiatement » e […] Lire la suite

21 octobre 2003
Iran. Conclusion d'un accord sur le programme nucléaire iranien.

Le 21, les ministres des Affaires étrangères de la troïka européenne, le Français Dominique de Villepin, l'Allemand Joschka Fisher et le Britannique Jack Straw, en visite à Téhéran, obtiennent des autorités iraniennes qu'elles se plient aux exigences de l'Agence internationale pour l'énergie atomique (A.I.E.A.). En septembre, l'A.I.E.A. avait menacé de saisir le Conseil de sécurité de l'O.N.U. si  […] Lire la suite

10-14 octobre 2003
Iran. L'Iranienne Chirine Ebadi, Prix Nobel de la paix.

Le 10, le comité d'Oslo attribue le prix Nobel de la paix à l'Iranienne Chirine Ebadi, avocate, musulmane et défenseur des droits de l'homme. Le porte-parole du gouvernement de Téhéran la félicite, mais à titre personnel. Les milieux conservateurs dénoncent la récompense accordée, selon eux, aux réformateurs pour leur politique pro-occidentale.Le 14, tandis que le président Mohamad Khatami demande […] Lire la suite

12 septembre 2003
Iran. Ultimatum de l'A.I.E.A.

Le conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (A.I.E.A.) adopte, sur l'initiative des pays occidentaux, une résolution demandant à l'Iran de révéler son programme nucléaire avant le 31 octobre. Un rapport de l'A.I.E.A. sur l'Iran, en août, suggérait que ce pays maîtriserait bientôt le cycle de l'enrichissement du combustible nucléaire, activité dont l'Agence exige l'a […] Lire la suite

9-16 juillet 2003
Iran. Décès en prison d'une photojournaliste irano-canadienne.

Le 9, des milliers de personnes, outrepassant l'interdiction des autorités, se rassemblent aux abords de l'université de Téhéran pour commémorer la répression de la révolte étudiante de 1999.Le 16, les autorités admettent que la photographe irano-canadienne Zahra Kazemi, décédée en prison le 11, a été battue à mort. Elle avait été arrêtée le 23 juin alors qu'elle prenait des photos de manifestants […] Lire la suite

12-19 juin 2003
Iran. Manifestations contre le régime et pressions extérieures.

À partir du 12, à Téhéran, des milliers de manifestants se rassemblent aux abords de l'université, pour réclamer la démission du « guide de la révolution », Ali Khamenei, et celle du président réformateur, Mohamad Khatami. Ces manifestations se déroulent à l'approche de l'anniversaire de la répression du mouvement étudiant de juillet 1999.Le 16, lors d'une réunion de l'Agence internationale de l'é […] Lire la suite

10 février 2003
États-Unis – Iran. Avertissement américain concernant l'annonce d'un programme nucléaire iranien.

Les États-Unis expriment leur « grave inquiétude » après les déclarations du président Mohamad Khatami relatives à la découverte et à la prochaine exploitation d'une mine d'uranium dans le centre du pays (région de Yazd) et à la construction de deux usines destinées à produire, selon Téhéran, du combustible nucléaire à usage civil. […] Lire la suite

2001

4-22 août 2001
Iran. Initiative critique du Parlement.

Le 4, le Parlement, dominé par les réformateurs, récuse les personnalités proposées par le chef du pouvoir judiciaire, un conservateur, pour faire partie du nouveau Conseil des gardiens de la Constitution. Jusqu'alors, il entérinait le choix du pouvoir judiciaire. Les membres du Conseil sont désignés pour moitié par le Parlement, l'autre moitié étant nommée par le guide de la Révolution, l'ayatoll […] Lire la suite

8 juin 2001
Iran. Réélection du président Mohamad Khatami.

Le 8, le président réformateur sortant, l'hodjatoleslam Mohamad Khatami, qui était opposé à neuf autres candidats, est triomphalement réélu à la tête de l'État, avec 77 p. 100 des suffrages, soit 7 points de mieux que lors de l'élection de 1997. Ni l'économiste Ahmad Tavakoli, ni l'universitaire Abdollah Jasbi, ni le ministre de la Défense Ali Chamkhani ne séduisent les classes sociales qu'ils éta […] Lire la suite

7-11 avril 2001
Iran. Arrestation d'opposants libéraux.

Le 7, le tribunal révolutionnaire fait arrêter quarante-deux membres et sympathisants du Mouvement pour la libération de l'Iran (M.L.I.) sous l'accusation de « tentative de renversement » du régime islamique et de collaboration avec des groupes contre-révolutionnaires (les Moudjahidin du peuple, opposition armée au régime). Clandestin mais toléré, le M.L.I., mouvement nationaliste musulman favorab […] Lire la suite

27 janvier 2001
Iran. Condamnation controversée des assassins d'opposants.

Le tribunal militaire de Téhéran condamne quinze membres du ministère des Renseignements, présentés comme des « déviants », pour l'assassinat d'opposants au régime islamiste, en novembre et décembre 1998. Parmi eux, trois sont condamnés à mort et cinq à la prison à perpétuité. Parmi les premiers figurent les exécutants, alors que les instigateurs de cette vague d'assassinats ne sont visés que par  […] Lire la suite

2000

1er juillet 2000
Iran. Condamnation de juifs pour espionnage.

Au terme de deux mois et demi d'un procès à huis clos, le tribunal révolutionnaire de Chiraz condamne dix des treize juifs iraniens accusés d'espionnage militaire au profit d'Israël à des peines de quatre à treize ans de prison. Deux musulmans sont également condamnés à deux années d'emprisonnement pour leur rôle « auxiliaire ». De nombreuses anomalies ont émaillé le procès qui apparaît comme une  […] Lire la suite

19-25 avril 2000
Iran. Offensive contre la presse réformatrice.

Le 19, le Parlement adopte une loi très restrictive sur la presse.Le 21, le Guide de la révolution islamique, Ali Khamenei, accuse certains journaux d'« insulter » les institutions de l'État et d'être des « bastions de l'ennemi ».Le 23, le pouvoir judiciaire, contrôlé par les conservateurs, ordonne la suspension de douze publications proches des réformateurs et du président Mohammad Khatami, qui a […] Lire la suite

17-25 mars 2000
États-Unis – Iran. Annonce d'un allégement des sanctions américaines contre l'Iran.

Le 17, un mois après la victoire des réformateurs au premier tour des élections législatives iraniennes, le secrétaire d'État américain, Madeleine Albright, annonce un allégement des sanctions à l'encontre de Téhéran, qui pourra reprendre l'exportation de certains produits. Satisfaisant à l'une des conditions posées par l'Iran pour la normalisation des relations entre les deux pays, Madeleine Albr […] Lire la suite

18 février 2000
Iran. Victoire des réformateurs aux élections législatives.

Le camp réformateur du président Mohamad Khatami remporte les élections législatives en obtenant, dès le premier tour de scrutin, la majorité absolue des 290 sièges du Parlement. Les conservateurs, partisans du guide de la Révolution, Ali Khamenei, qui contrôlaient le précédent Majlis, subissent un grave revers, tout comme le courant représenté par l'ancien président Akbar Hachemi Rafsandjani. Le  […] Lire la suite

1999

27-29 octobre 1999
Iran – France. Visite du président Mohamad Khatami en France.

Du 27 au 29, Mohamad Khatami entame la première visite en France d'un président iranien depuis l'avènement de la République islamique, en 1979. Lors de leur entretien, le président Chirac évoque notamment le dossier des treize juifs iraniens accusés d'espionnage et qui attendent de passer en jugement à Téhéran. Les violations des libertés en Iran alimentent les nombreuses protestations concernant  […] Lire la suite

7-20 juillet 1999
Iran. Révolte étudiante.

Le 7, le Parlement, dominé par les conservateurs, modifie de façon restrictive la loi sur la presse. Le quotidien réformateur Salam est aussitôt fermé. Cette mesure intervient à la suite de nombreuses fermetures de journaux et arrestations de journalistes favorables au président Mohamad Khatami.Le 8, à Téhéran, des étudiants qui manifestent contre la fermeture du quotidien  […] Lire la suite

9-11 mars 1999
Iran – Italie. Visite du président Mohamad Khatami en Italie.

Le 9, Mohamad Khatami entame, à Rome, la première visite officielle à l'étranger d'un président de la République islamique iranienne. En juillet 1998, Romano Prodi avait été le premier dirigeant occidental à se rendre à Téhéran. Devant les députés et les sénateurs, Mohamad Khatami appelle à une « collaboration réciproque entre le monde islamique et l'Europe ». Le gouvernement ne cache pas ses rése […] Lire la suite

5 janvier 1999
Iran. Aveu de la responsabilité des services secrets dans des assassinats d'intellectuels.

Pour la première fois dans ce type d'affaire, le ministère des Renseignements admet que des « éléments irresponsables » appartenant à ses rangs, mais agissant « pour des intérêts étrangers », sont à l'origine des assassinats d'intellectuels perpétrés en novembre et décembre 1998, dont celui de Dariush Forouhar, chef du Parti de la nation de l'Iran. Une partie de l'opposition continue toutefois de  […] Lire la suite

1998

22 novembre 1998
Iran. Assassinat d'un chef de l'opposition.

Le 22, l'un des chefs de l'opposition iranienne, Dariush Forouhar, est assassiné avec son épouse à Téhéran. Il dirigeait le Parti de la nation de l'Iran, l'une des deux formations d'opposition tolérées par le régime islamiste. Les circonstances du meurtre rappellent celui de l'ancien Premier ministre Chapour Bakhtiar, à Paris, en août 1991. Le double assassinat apparaît à certains observateurs com […] Lire la suite

24 septembre 1998
Iran. Désengagement solennel du gouvernement vis-à-vis de la « fatwa » visant Salman Rushdie.

Le ministre des Affaires étrangères, Kamal Kharazi, déclare, à New York, que le gouvernement « se dissocie » de la fatwa prononcée par l'ayatollah Khomeyni en février 1989 à l'encontre de Salman Rushdie. En septembre 1988, l'écrivain britannique avait publié Les Versets sataniques, un roman jugé offensant pour l'islam par les autorités religieuses de Téhéran […] Lire la suite

3-20 septembre 1998
Afghanistan – Iran. Tension entre l'Afghanistan et l'Iran et poursuite des combats.

Le 3, alors que l'Iran masse des troupes à la frontière dans le cadre de manœuvres militaires, les talibans admettent que les dix diplomates iraniens disparus lors de la prise de Mazar-i-Sharif, en août, peuvent avoir été tués, mais ils nient toute responsabilité dans cette affaire. Le régime chiite iranien soutient l'opposition aux talibans sunnites.Le 5, Téhéran annonce avoir informé le Conseil  […] Lire la suite

22-23 août 1998
France – Iran. Visite du chef de la diplomatie française en Iran.

Les 22 et 23, Hubert Védrine effectue la première visite d'un ministre français des Affaires étrangères en Iran depuis 1991, année où fut assassiné à Paris le dernier Premier ministre du shah, Chapour Bakhtiar. En février, l'Union européenne avait décidé de reprendre le dialogue à haut niveau avec Téhéran – amorcé en 1992 –, dix mois après la crise provoquée par la mise en cause de l'Iran par un t […] Lire la suite

4-15 avril 1998
Iran. Arrestation du maire réformateur de Téhéran.

Le 4, le maire réformateur de Téhéran, Golamhossein Karbastchi, est arrêté, inculpé d'escroquerie et de mauvaise gestion et placé en détention.Le 5, le gouvernement du président moderniste Mohamad Khatami s'étonne publiquement de cette mesure qui « affaiblit [son] action ». Il s'agit de la première crise de cette ampleur dans le conflit entre les factions au pouvoir. Le président Khatami, défenseu […] Lire la suite

7-16 janvier 1998
Iran – États-Unis. Volonté partagée de reprise de relations.

Le 7, le président iranien Mohamad Khatami, interrogé par la chaîne de télévision américaine C.N.N., exalte la grandeur de la civilisation américaine et prône le développement de relations culturelles entre son pays et les États-Unis afin de rompre la « méfiance » qui caractérise les rapports entre les deux États depuis la révolution islamique de 1979. Toutefois, le président iranien récuse la néc […] Lire la suite

1997

28 septembre 1997
France – Iran. Signature d'un contrat d'exploitation pétrolière.

La société pétrolière française Total, associée au russe Gazprom et au malaisien Petronas, signe avec la National Iranian Oil Company un contrat portant sur l'exploitation d'un important gisement de gaz situé dans le golfe Persique. Le projet représente un investissement de 2 milliards de dollars d'ici à 2001. Total tombe ainsi sous le coup de la loi américaine D'Amato-Kennedy, d'août 1996, qui pr […] Lire la suite

4-23 août 1997
Iran. Prise de fonctions du président Mohamad Khatami.

Le 4, le réformateur modéré Mohamad Khatami, élu président en mai avec une large avance sur son adversaire conservateur, prête serment. Il réitère à cette occasion ses engagements de campagne. Mohamad Khatami promet de « restaurer les libertés publiques dans la cadre de la Constitution et de l'islam ». Il se déclare favorable à « un développement global dans les domaines politique, culturel, socia […] Lire la suite

23 mai 1997
Iran. Élection de Mohamad Khatami à la présidence.

Mohamad Khatami, ancien ministre de la Culture et conseiller de la présidence de la République, considéré comme modéré et libéral, est élu à la tête de l'État au premier tour de scrutin, avec environ 69 p. 100 des suffrages, en remplacement de Ali Akbar Hachemi Rafsandjani qui le soutenait. Il devance Ali Akbar Nategh Nouri, président conservateur du Parlement et candidat favori du guide de la Rép […] Lire la suite

10-30 avril 1997
Iran – Union européenne. Crise à la suite d'un jugement du tribunal de Berlin mettant en cause Téhéran.

Le 10, le tribunal criminel de Berlin met en cause l'Iran « au plus haut sommet de l'État » dans l'assassinat de quatre opposants kurdes iraniens, dans cette ville, en septembre 1992. Les autorités de Bonn décident aussitôt d'expulser quatre membres d'organismes officiels iraniens en Allemagne, de rappeler leur ambassadeur à Téhéran et de suspendre leur participation au « dialogue critique » engag […] Lire la suite

1995

20-21 décembre 1995
États-Unis. Pression accrue de Washington sur Téhéran.

Le 20, le Sénat adopte un projet de loi qui prévoit la possibilité d'imposer des sanctions, sur le territoire américain, à l'encontre des sociétés étrangères qui investiraient plus de 40 millions de dollars dans le secteur énergétique, en Iran. Ce projet vise notamment les sociétés pétrolières françaises et japonaises. Le 30 avril, Washington avait imposé un embargo commercial à Téhéran et avait v […] Lire la suite

30 avril 1995
États-Unis – Iran. Embargo de Washington à l'encontre de Téhéran.

Le président Bill Clinton annonce, devant le Congrès juif mondial, à New York, sa décision d'imposer un embargo commercial et financier à l'Iran, pays qui « a élargi son rôle d'inspirateur et de bailleur de fonds du terrorisme » et qui constitue, selon les États-Unis, un des principaux obstacles au processus de paix au Proche-Orient. Cette mesure intervient au moment où se développe, entre Washing […] Lire la suite

4 avril 1995
Iran. Émeutes contre la vie chère.

De violents affrontements opposent les forces de l'ordre à plusieurs centaines d'habitants d'une agglomération ouvrière de la banlieue de Téhéran qui protestent contre la vie chère et, notamment, contre la hausse du prix des transports en commun. Le Conseil national de la résistance iranienne, en exil, déclare que neuf personnes auraient été tuées. En août 1994, des événements similaires s'étaient […] Lire la suite

1994

2 décembre 1994
Iran. Renforcement du pouvoir de l'ayatollah Ali Khamenei.

Quelques jours après la mort du grand ayatollah Ali Araki, l'ayatollah Ali Khamenei, « guide de la République islamique », est désigné par les deux plus influentes associations religieuses du pays comme marja-e-taghlid, « source de référence » pour la communauté chiite, en même temps que d'autres ayatollahs n'exerçant pas de fonctions politiques. Cette nomination, qui est appro […] Lire la suite

1993

11 juin 1993
Iran. Réélection du président Ali Akbar Hachemi Rafsandjani.

Le président iranien Ali Akbar Hachemi Rafsandjani est réélu à la présidence de la République islamique avec 63 p. 100 des voix. Il en avait recueilli 94,5 p. 100 en juillet 1989. Le taux d'abstention, 44 p. 100 contre 30 p. 100 en 1989, trahit la lassitude de la population. Contre toute attente, Ahmed Tavakkoli, candidat des riches familles du bazar, qui a fait campagne contre le népotisme et la  […] Lire la suite

1992

8 mai 1992
Iran. Victoire des « pragmatiques » aux élections législatives.

Les résultats du second tour des premières élections législatives depuis la mort de l'imām Rouhollāh Khomeyni, le 3 juin 1989, bouleversent le paysage politique iranien. Soutenus par le président Ali Akbar Hachemi Rafsandjani et le « guide de la Révolution » Ali Khamenei, l'Association du clergé combattant (Rouyaniyate) qui regroupe les « pragmatiques », ou modérés, remporte plus des trois quarts  […] Lire la suite

1991

25 octobre 1991
France – Iran. Règlement du contentieux financier entre les deux pays.

Les négociateurs français et iraniens concluent à Paris un accord de règlement du contentieux financier entre les deux pays. La France devra verser à l'Iran une somme de 1,2 milliard de dollars (environ 7 milliards de francs). Celle-ci couvre le remboursement du reliquat et des intérêts du prêt de 1 milliard de dollars consenti en 1975 par le gouvernement du chah au Commissariat français à l'énerg […] Lire la suite

6-27 août 1991
France. Assassinat de Chapour Bakhtiar, ancien Premier ministre iranien.

Le 6, Chapour Bakhtiar est assassiné avec son secrétaire à son domicile de Suresnes (Hauts-de-Seine), pourtant étroitement surveillé par la police. Réfugié en France depuis 1979, le dernier chef de gouvernement du chah d'Iran avait déjà fait l'objet d'une tentative d'assassinat le 18 juillet 1980 par un commando dirigé par le Libanais pro-iranien Anis Naccache, qui a été grâcié le 27 juillet 1990. […] Lire la suite

3-5 mai 1991
France – Iran. Progression dans la normalisation des relations franco-iraniennes.

Roland Dumas, ministre des Affaires étrangères, effectue à Téhéran une visite consacrée à la préparation d'un prochain sommet des chefs d'État français et iranien, qui doit consacrer la normalisation des relations franco-iraniennes. Évitant d'évoquer le dossier des droits de l'homme, Roland Dumas privilégie le règlement rapide du contentieux financier, afin de favoriser la reprise de relations éco […] Lire la suite

20 mars 1991
Arabie Saoudite – Iran. Reprise des relations diplomatiques.

L'Iran et l'Arabie Saoudite annoncent le rétablissement, à compter du 26, de leurs relations diplomatiques, rompues en avril 1988 par Riyad, qui voulait prévenir toute manifestation d'Iraniens lors du pèlerinage de La Mecque : en juillet 1987, des affrontements entre islamistes et forces de l'ordre dans la ville sainte avaient entraîné la mort de plus de quatre cents personnes, dont deux cent soix […] Lire la suite

16-31 janvier 1991
Guerre du Golfe. Début de l'opération Tempête du désert.

Le 16, à 0 heure, heure de New York, s'achève le délai accordé à l'Irak le 29 novembre 1990 par la résolution 678 du Conseil de sécurité de l'O.N.U. pour évacuer le Koweït. La mise en œuvre de « tous les moyens nécessaires » pour obtenir l'application des résolutions relatives à la crise du Golfe est désormais autorisée.Le 17, la coalition anti-irakienne engage l'opération « Tempête du désert ». À […] Lire la suite

1990

1er-31 octobre 1990
Crise du Golfe. Pression croissante des États-Unis.

Le 1er, le président George Bush répète devant l'Assemblée générale des Nations unies que l'annexion du Koweït ne saurait être tolérée.Cependant, il déclare que le retrait inconditionnel des troupes irakiennes pourrait ouvrir la voie à un règlement global du conflit du Proche-Orient. Tandis que les cours du pétrole s'orientent à la baisse, les marchés boursiers enregistrent  […] Lire la suite

27 septembre 1990
Royaume-Uni – Iran. Rétablissement des relations diplomatiques.

Le 27, les deux États annoncent le rétablissement de leurs relations diplomatiques, rompues le 7 mars 1989 à l'initiative de Téhéran à la suite de la publication des Versets sataniques de Salman Rushdie. Trois otages britanniques sont encore détenus au Liban par des groupes pro-iraniens. […] Lire la suite

1er-30 septembre 1990
Crise du Golfe. Échec des tentatives de négociation et renforcement des pressions internationales militaires et diplomatiques contre l'Irak.

Le 1er, les autorités irakiennes autorisent environ sept cents ressortissants occidentaux et japonais – des femmes et des enfants pour la plupart – à quitter le pays, avant d'interdire aux avions étrangers d'atterrir en Irak. Plusieurs centaines d'otages sont évacués au cours du mois, mais des milliers d'autres ne peuvent quitter l'Irak.Le 2, Javier Perez de Cuellar, secréta […] Lire la suite

1er-31 août 1990
Crise du Golfe. Crise internationale déclenchée par l'Irak.

Le 1er, les pourparlers entamés la veille à Djeddah (Arabie Saoudite) par l'Irak et le Koweït en vue de résoudre leur différend frontalier et pétrolier échouent en raison de la position dure adoptée par Bagdad.Le 2, des troupes irakiennes fortes d'au moins cent mille hommes, qui avaient été massées à la frontière depuis le 24 juillet, envahissent le Koweït et occupent la cap […] Lire la suite

17-27 juillet 1990
Crise du Golfe. Pressions de l'Irak sur l'O.P.E.P. pour augmenter le prix du pétrole.

Le 17, dans un discours radiotélévisé, le président irakien Saddam Hussein menace de représailles « certains gouvernements » des pays arabes du Golfe qui pratiquent une politique pétrolière « pro-américaine » en dépassant leurs quotas de production, ce qui fait baisser le prix du brut. L'Irak a contracté auprès des États du Golfe une dette de 30 milliards de dollars au moins, dont il réclame l'ann […] Lire la suite

21 juin 1990
Iran. Violent séisme.

Le 21, un tremblement de terre de magnitude supérieure à 7 sur l'échelle de Richter, dont l'épicentre se situe aux environs de la ville de Racht, non loin de la mer Caspienne, secoue tout le nord-ouest de l'Iran. Il s'agit du plus grave séisme de l'histoire de ce pays particulièrement exposé aux secousses sismiques. Passant outre aux réticences des extrémistes opposés à l'accueil des équipes médic […] Lire la suite

9 février 1990
Iran. Nouvel appel au meurtre contre Salman Rushdie.

Alors que l'Iran célèbre l'anniversaire de la révolution de 1979, Ali Khamenei, guide de la République islamique, réitère la sentence de mort prononcée le 14 février 1989 par l'imām Khomeyni contre Salman Rushdie, auteur des Versets sataniques. […] Lire la suite

1989

17-29 août 1989
Iran. Formation d'un gouvernement de technocrates par Hachemi Rafsandjani.

Le 17, à l'occasion de sa prestation de serment devant le Parlement (Majlis), le nouveau président Hachemi Rafsandjani se fixe comme priorité le redressement de l'économie, prenant ainsi le contre-pied des partisans d'une ligne idéologique pure et dure.Le 19, Hachemi Rafsandjani présente au Parlement un gouvernement composé de technocrates, dont sont exclues les personnalités de tendance radicale  […] Lire la suite

28 juillet 1989
Iran. Élection de Hachemi Rafsandjani à la présidence de la République islamique.

L'élection présidentielle est couplée avec le référendum constitutionnel visant à entériner un renforcement des pouvoirs du chef de l'État. Hachemi Rafsandjani, président du Parlement (Majlis) depuis 1980 et « homme fort » du régime depuis la disparition de l'imam Khomeyni, est élu avec 94,51 p. 100 des suffrages. Le taux d'abstention est de 31,5 p. 100. Les réformes constitutionnelles sont approu […] Lire la suite

13 juillet 1989
Iran. Assassinat à Vienne du Kurde Abdel Rahman Ghassemlou.

Abdel Rahman Ghassemlou, secrétaire général du Parti démocratique du Kurdistan iranien (P.D.K.I.) basé en Irak et dirigeant historique du mouvement autonomiste kurde iranien en lutte contre le régime islamique, est assassiné à Vienne ainsi que deux autres responsables de son parti, au cours d'une séance de pourparlers secrets avec un émissaire iranien. La police autrichienne lance, les jours suiva […] Lire la suite

20-23 juin 1989
Iran – U.R.S.S. Visite du président du Parlement iranien à Moscou.

Le 20, Hachemi Rafsandjani, président du Parlement iranien et candidat à la présidence de la République islamique, est reçu en chef d'État à Moscou par Mikhaïl Gorbatchev. L'agence Tass fait état de l'« identité de positions » entre les deux hommes sur de nombreux sujets.Le 23, Hachemi Rafsandjani se rend à Bakou, où il rencontre la communauté islamique de la république d'Azerbaïdjan voisine de l' […] Lire la suite

3-6 juin 1989
Iran. Mort de l'imām Khomeyni.

Le 3, l'imām Khomeyni meurt à l'âge de quatre-vingt-neuf ans.Le 4, l'Assemblée des experts désigne pour lui succéder le président de la République Ali Khamenei, qui obtient rapidement l'appui des principales forces politiques du pays.Le 6, ses obsèques, dans la banlieue de Téhéran, rassemblent des millions de fidèles dont les manifestations d'hystérie troublent les cérémonies à plusieurs reprises. […] Lire la suite

5-10 mai 1989
Iran. Appel au meurtre d'Occidentaux.

Le 5, Hachemi Rafsandjani, président du Parlement iranien, appelle les Palestiniens à « tuer des Américains, des Britanniques ou des Français et à attaquer leurs intérêts dans le monde » en représailles à « la brutalité sioniste en Palestine ». Après avoir été le chef de file des pragmatistes favorables à un rapprochement avec l'Occident, l'homme fort de Téhéran fait ainsi preuve d'opportunisme po […] Lire la suite

28 mars 1989
Iran. Disgrâce de l'ayatollah Montazeri, successeur désigné de l'imām Khomeyni.

L'imām Khomeyni accepte la « démission » de l'ayatollah Hossein Ali Montazeri de ses fonctions de successeur du « guide de la révolution », qui lui avaient été confiées en 1985 par le Conseil des experts, organisme composé de religieux. Cette disgrâce est une illustration supplémentaire de la lutte qui oppose à Téhéran les « radicaux » soutenus par l'imām Khomeyni aux « pragmatistes ». L'ayatollah […] Lire la suite

7-29 mars 1989
Iran – Royaume-Uni. Appel à l'apaisement mais fermeté de l'Iran dans l'affaire Rushdie.

Le 7, au terme du délai d'une semaine accordé à Londres pour condamner le roman de Salman Rushdie, les Versets sataniques, l'Iran annonce la rupture de ses relations diplomatiques avec la Grande-Bretagne. L'affaire continue de provoquer des manifestations anti-occidentales dans certains pays musulmans.Le 16, la résolution finale de la session ministérielle de l'Organisation de  […] Lire la suite

12-28 février 1989
Iran. Appel de l'imam Khomeyni à l'exécution de Salman Rushdie.

Le 12, cinq personnes sont tuées lors d'une manifestation dirigée contre le centre culturel américain d'Islamabad, au Pakistan, en raison de la publication aux États-Unis des Versets sataniques, roman jugé blasphématoire envers l'islam, écrit par Salman Rushdie, écrivain britannique d'origine indienne et musulman. Le livre, publié à Londres en septembre 1988 et qui a déjà susci […] Lire la suite

5-6 février 1989
France – Iran. Visite de Roland Dumas à Téhéran.

Le 5, Roland Dumas, ministre des Affaires étrangères, est le premier membre d'un gouvernement français à se rendre en visite officielle en Iran depuis l'avènement de la république islamique en février 1979. Ces entretiens illustrent la volonté de la France de régler le contentieux financier lié au dossier Eurodif et de participer au relèvement économique du pays, tout en restant attentive à la sit […] Lire la suite

1988

6-25 août 1988
Iran – Irak. Accord de cessez-le-feu et ouverture de négociations à Genève

Le 6, le président irakien Saddam Hussein lève le principal obstacle à l'arrêt des combats dans le Golfe, en annonçant que l'Irak n'exige plus de négociations directes avec l'Iran en préalable à la signature d'un cessez-le-feu. Il rappelle toutefois les droits inaliénables de l'Irak de naviguer dans le Chatt al-Arab, confluent du Tigre et de l'Euphrate et seule voie d'accès pour l'Irak aux eaux du […] Lire la suite

13-26 juillet 1988
Iran – Irak. Acceptation par l'Iran de la résolution 598 du Conseil de sécurité de l'O.N.U. sur un cessez-le-feu

Le 13, à la suite de nouveaux revers militaires subis par Téhéran, Hachemi Rafsandjani, président du Parlement iranien et commandant en chef par intérim des forces armées, annonce de « sérieux changements » dans la politique de défense iranienne, consistant en l'adoption d'une stratégie de repli sur des positions aisément défendables, le temps de réorganiser les forces militaires. Hachemi Rafsandj […] Lire la suite

3-20 juillet 1988
États-Unis – Iran. Destruction d'un Airbus iranien par un missile américain dans le Golfe

Le 3, un Airbus A-300 d'Iran Air, avec 290 personnes à bord, reliant Bandar Abbās à Dubaï est abattu au-dessus du détroit d'Ormuz par un missile tiré par le croiseur américain Vincennes, engagé quelques minutes plus tôt dans une escarmouche contre des vedettes iraniennes. Les États-Unis n'admettent que douze heures plus tard leur méprise, affirmant que les indications fournies  […] Lire la suite

25 juin 1988
Iran – Irak. Reconquête des îles Majnoun par l'Irak

Le 25, les troupes irakiennes poursuivent la reconquête de leur territoire en investissant en quelques heures les îles Majnoun situées dans les marais de Howeizah, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Bassorah, occupées par l'Iran depuis février 1984. C'est la troisième défaite militaire d'envergure infligée en trois mois par les soldats irakiens aux forces armées iraniennes. […] Lire la suite

16-23 juin 1988
France – Iran. Rétablissement des relations diplomatiques entre Téhéran et Paris

Le 16, la France et l'Iran reprennent leurs relations diplomatiques, interrompues depuis juillet 1987 à la suite de l'« affaire Gordji ».Le 23 a lieu l'annonce presque simultanée de la nomination des ambassadeurs par Téhéran et par Paris : Christian Graeff représente la France et Ali Ahani l'Iran. Roland Dumas, ministre français des Affaires étrangères, précise le lendemain que la politique frança […] Lire la suite

14-25 mai 1988
Iran – Irak. Nouveaux succès militaires irakiens

Le 14, l'aviation irakienne effectue un raid contre quatre pétroliers près du terminal iranien de Larak, à l'entrée du détroit d'Ormuz. Ces bateaux, parmi lesquels figure le Seawise-Giant, le plus gros supertanker du monde, et qui servent aux Iraniens de citernes flottantes, sont endommagés.Le 25, les troupes irakiennes réussissent à reconquérir, grâce à une offensive éclair, l […] Lire la suite

13 mai 1988
Iran. Victoire des « radicaux » proches du fils de l'imam Khomeyni aux élections législatives

Après le premier tour, le 8 avril, les résultats du second tour des élections législatives consacrent la victoire des « radicaux » proches du fils de l'imam, Ahmed Khomeyni, qui obtiennent la majorité des sièges au Madjlis. Ceux-ci l'emportent sur les religieux conservateurs ainsi que sur la droite libérale du président Ali Khamenei et sont désormais en mesure d'exercer leur contrôle sur la tendan […] Lire la suite

4-18 mai 1988
France – Iran. Libération des otages français du Liban et amélioration des relations franco-iraniennes

Le 4, les trois otages français retenus au Liban, les diplomates Marcel Carton et Marcel Fontaine, enlevés le 22 mars 1985, et le journaliste Jean-Paul Kauffmann, enlevé en compagnie du chercheur Michel Seurat, décédé depuis lors, le 22 mai 1985, sont libérés à Beyrouth-Ouest. Remis à l'émissaire du gouvernement français Jean-Charles Marchiani, envoyé au Liban par Charles Pasqua, ils gagnent direc […] Lire la suite

26 avril 1988
Arabie Saoudite – Iran. Rupture des relations diplomatiques entre Riyad et Téhéran

L'Arabie Saoudite est la première monarchie du Golfe depuis le début du conflit irano-irakien, en septembre 1980, à rompre ses relations diplomatiques avec Téhéran. Justifié par les tentatives de l'Iran de « porter atteinte aux intérêts fondamentaux du royaume wahhabite », ce geste est principalement la conséquence de l'échec des négociations entre l'Arabie Saoudite et l'Iran sur la réduction du n […] Lire la suite

5-29 avril 1988
Iran – Irak. Graves revers militaires pour l'Iran

Le 5, la guerre des villes reprend avec violence après dix jours d'interruption des bombardements de Téhéran. L'Irak étend ses tirs de missiles à plusieurs villes d'Iran, le 8, jour du premier tour des élections législatives iraniennes.Le 12, les combats terrestres dans le Kurdistan irakien reprennent.Le 18, la flotte américaine attaque en signe de représailles les deux plates-formes pétrolières d […] Lire la suite

5-20 avril 1988
Proche-Orient. Détournement d'un Boeing koweïtien par des pirates pro-iraniens

Le 5, un Boeing-747 des Kuwait Airlines effectuant la liaison Bangkok-Koweït avec cent douze passagers à son bord, dont plusieurs membres de la famille royale koweïtienne, est détourné sur l'aéroport de Mechhed, en Iran. Les pirates exigent que soient libérés dix-sept extrémistes pro-iraniens emprisonnés au Koweït pour y avoir participé à la vague d'attentats de 1983. Le Koweït s'y refuse.Le 8, le […] Lire la suite

3-18 mars 1988
Iran – Irak. Poursuite de la « guerre des villes » et utilisation d'armes chimiques par l'Irak

Le 3, l'Iran met en cause l'U.R.S.S., les missiles sol-sol qu'utilise Bagdad pour bombarder les grandes villes iraniennes étant de fabrication soviétique. La guerre des villes, qui a repris le 29 février, atteint une intensité sans précédent. Les jours suivants, l'Iran disculpe l'U.R.S.S. et accuse Washington et Paris.Le 11 intervient à l'initiative de l'Irak une trêve dans la guerre des villes :  […] Lire la suite

29 février 1988
Iran – Irak. Relance de la « guerre des villes » par l'Irak

La « guerre des villes » reprend avec une intensité sans précédent car l'Irak a réussi à accroître la portée des missiles sol-sol Scud-B soviétiques qu'ils possèdent en grande quantité : d'un rayon d'action inférieur à 300 km, les Scud-B atteignent Téhéran qui est à environ 500 km des lignes irakiennes. […] Lire la suite

1987

19-30 décembre 1987
Iran – Irak. Recrudescence des combats et des attaques de pétroliers, et échec de la tentative de médiation de l'O.N.U.

Dans la nuit du 19 au 20, après une semaine marquée par une nette recrudescence des attaques contre des pétroliers dans le Golfe, une importante offensive iranienne sur le sud du front provoque de violents combats qui se poursuivent jusqu'au 22 : les belligérants font état de cinq mille morts de part et d'autre.Le 24, le Conseil de sécurité de l'O.N.U. adopte, sur proposition du représentant sovié […] Lire la suite

7-10 décembre 1987
France. Expulsion d'opposants iraniens vers le Gabon

Le 7, plusieurs opposants iraniens au régime de Téhéran sont interpellés afin d'être expulsés. Le mouvement des Moudjahidins du peuple dénonce immédiatement cette « rançon » payée à l'Iran et indique par ailleurs que onze des vingt-six personnes menacées d'expulsion bénéficient en France du statut de réfugié politique.Le 8, quinze des personnes interpellées, dont trois Turcs d'origine kurde, sont  […] Lire la suite

27-30 novembre 1987
France – Iran. Libération de deux otages français au Liban et fin de la « guerre des ambassades »

Le 27 intervient la libération, annoncée la veille dans un communiqué de l'Organisation de la justice révolutionnaire (O.J.R.), de deux des cinq otages français détenus au Liban. Jean-Louis Normandin, le dernier des quatre membres de l'équipe d'Antenne 2 enlevée le 8 mars 1986 encore détenu, et Roger Auque, journaliste enlevé le 8 janvier 1987, réapparaissent dans la soirée dans un hôtel de Beyrou […] Lire la suite

8-13 novembre 1987
Iran – Irak. Le conflit Iran-Irak au centre du sommet arabe d'Amman

Du 8 au 11 a lieu à Amman un sommet extraordinaire de la Ligue arabe, qui rassemble tous les pays arabes à l'exception de l'Égypte : en faisant taire leurs querelles internes, ils accordent au roi Hussein de Jordanie une incontestable victoire diplomatique. Le conflit Iran-Irak est au centre des discussions, alors que se poursuivent les raids aériens irakiens et les tirs de l'artillerie iranienne  […] Lire la suite

5-30 octobre 1987
Iran – Irak. Affrontements irako-iraniens et escarmouches américano-iraniennes

Le 5, l'aviation irakienne attaque dans le Golfe cinq pétroliers affrétés par Téhéran. L'Iran réplique en lançant dans la nuit du 5 au 6 deux missiles sol-sol sur Bagdad, faisant de nombreuses victimes civiles.Le 8, un hélicoptère américain de reconnaissance essuie le feu de trois vedettes iraniennes dans les eaux internationales du Golfe. Il appelle à la rescousse des hélicoptères de combat qui c […] Lire la suite

10-25 septembre 1987
Iran – Irak. Tension accrue après l'échec de la mission de l'O.N.U. pour imposer un cessez-le-feu

Le 10, un communiqué irako-libyen annonce que les deux pays vont rétablir des « relations fraternelles ». Après cet important renversement d'alliances, la Syrie devient le seul allié arabe de l'Iran.Du 11 au 15, Javier Perez de Cuellar, secrétaire général de l'O.N.U., se rend successivement à Téhéran, puis à Bagdad. Son objectif est d'obtenir une réponse définitive et sans ambiguïté à la résolutio […] Lire la suite

3-29 août 1987
Iran – Irak. Manœuvres, concentrations navales et reprise des attaques de pétroliers dans le Golfe

Le 3, l'Iran avertit que tous les navires doivent rester hors de ses eaux territoriales dans le Golfe et la mer d'Oman pendant que les gardiens de la révolution effectuent des manœuvres navales. Ces manœuvres durent jusqu'au 7 et paralysent le trafic maritime. Elles donnent lieu à un impressionnant déploiement de force.Le 8, un deuxième convoi de trois pétroliers koweïtiens réimmatriculés aux État […] Lire la suite

1er-25 août 1987
Arabie Saoudite – Iran. Escalade de la tension après les événements sanglants de La Mecque

Le 1er, les ambassades de l'Arabie Saoudite et du Koweït à Téhéran sont mises à sac par des manifestants rendus furieux par la mort de centaines de pèlerins iraniens à La Mecque le 31 juillet.Le 2, à Téhéran, Hachemi Rafsandjani, président du Parlement iranien, affirme devant des centaines de milliers de manifestants qu'il faut détruire « les racines du régime saoudien ». De […] Lire la suite

1er-6 août 1987
France – Iran. Confirmation de la fermeté de la politique française à l'égard de l'Iran

Le 1er, Libération publie une interview de l'hodjatoleslam Hachemi Rafsandjani, parue le 23 juillet dans le quotidien iranien Ettelaat, dans laquelle le président du Parlement iranien assure que « ceux qui gouvernent aujourd'hui la France » ont demandé à Téhéran de ne favoriser un règlement du problème des otages français au Liban qu'a […] Lire la suite

20-24 juillet 1987
Iran – Irak. Vote d'une résolution onusienne pour « exiger» un cessez-le-feu

Le 20, les quinze membres du Conseil de sécurité des Nations unies adoptent à l'unanimité une résolution qui « exige » un cessez-le-feu immédiat entre l'Irak et l'Iran et le retrait de leurs forces jusqu'aux frontières internationalement reconnues. Les jours suivants, Bagdad déclare qu'il appliquera la résolution « seulement si l'Iran l'applique également », tandis que Téhéran, tout en la critiqua […] Lire la suite

2-30 juillet 1987
France – Iran. Rupture des relations diplomatiques entre Paris et Téhéran

Le 2, en début de soirée, le chargé d'affaires iranien à Paris tient, dans les locaux de l'ambassade, une conférence de presse essentiellement consacrée à l'« affaire Gordji ». Ce dernier, qui aurait fait office de « numéro deux » iranien à Paris, sans en avoir le statut diplomatique, avait été convoqué le 3 juin par le juge Boulouque, spécialisé dans les affaires de terrorisme, mais avait disparu […] Lire la suite

4-18 juin 1987
Royaume-Uni – Iran. Crise diplomatique entre Londres et Téhéran

Le 4, le gouvernement britannique décide la fermeture du consulat d'Iran à Manchester et l'expulsion des cinq représentants iraniens qui y étaient attachés. Parmi ceux-ci se trouve le vice-consul Ahmed Ghassemi qui est à l'origine de la crise entre Londres et Téhéran : il a été arrêté le 9 mai pour vol à l'étalage et inculpé, puis de nouveau interpellé le 28 mai pour avoir refusé de se présenter à […] Lire la suite

6-31 mai 1987
Iran – Irak. Implication de l'U.R.S.S. et des États-Unis dans la guerre Iran-Irak

Le 6, un cargo soviétique, l'Ivan-Koroteev, est attaqué par des vedettes iraniennes dans le Golfe pour la première fois depuis le début de la « guerre des pétroliers » en février 1984. Cet incident est considéré comme une provocation, alors que Téhéran a vivement critiqué l'acceptation par Moscou d'une demande koweïtienne de protection de ses pétroliers : quinze navires en prov […] Lire la suite

10-28 février 1987
Iran – Irak. Trêve après une relance de la « guerre des villes » et fin de l'offensive Kerbala-5

Le 10, l'imam Khomeiny, âgé de quatre-vingt-six ans, prononce un discours public, pour la première fois depuis le 20 novembre, dans une mosquée de Téhéran, à la veille du huitième anniversaire de la proclamation de la République islamique, le 11 février 1979. Il affirme que les Iraniens exigent « la guerre jusqu'à la victoire » contre l'Irak.Le 11, après quelques jours d'interruption, l'Irak repre […] Lire la suite

8-10 janvier 1987
Iran – Irak. Nouvelle offensive iranienne et reprise de la « guerre des villes »

Le 8, les troupes iraniennes lancent l'offensive Kerbala-5 au sud du front en direction de Bassorah, la deuxième ville irakienne, située à vingt kilomètres de la frontière et qui, malgré la guerre, compte encore près d'un million d'habitants. Des combats d'une très grande violence durent jusqu'à la fin du mois et font au moins dix mille morts parmi les soldats irakiens et vingt mille morts parmi l […] Lire la suite

1986

14-26 novembre 1986
Iran – Irak. Nombreuses victimes dans la population civile

Le 14, un missile sol-sol iranien atteint Bagdad, tuant sept personnes. C'est le quatorzième lancé en vingt mois et il intervient en représailles à des attaques menées depuis le 11 par l'aviation irakienne contre des quartiers résidentiels et des zones économiques d'Iran.Le 20, l'aviation irakienne attaque une quinzaine d'objectifs en territoire iranien : au moins vingt-cinq personnes sont tuées à […] Lire la suite

10-19 novembre 1986
France – Proche-Orient. Libération de deux des otages français détenus au Liban

Le 10, alors que s'ouvre à Londres la réunion des Douze sur les sanctions à prendre à l'égard de la Syrie, l'Organisation de la justice révolutionnaire (O.J.R.) annonce à Beyrouth qu'elle va libérer des otages français. Dans un communiqué, l'O.J.R. justifie ces libérations par les « engagements » qu'elle aurait obtenus du gouvernement français. C'est à Damas, le 11 au matin, qu'a lieu la restituti […] Lire la suite

2-12 août 1986
Iran – Irak. Rejet par l'Iran d'une proposition de paix irakienne et nouveaux raids contre des « cibles économiques »

Le 2, le président irakien Saddam Hussein adresse aux dirigeants iraniens une « lettre ouverte » les appelant à accepter une « paix honorable ».Le 7, l'imam Khomeyni rejette catégoriquement cet appel. Le même jour, l'aviation irakienne attaque la raffinerie d'Ispahan et le terminal pétrolier de l'île de Kharg. Les jours suivants, les deux belligérants accroissent leurs attaques contre des « cibles […] Lire la suite

7-21 juin 1986
France – Iran. Libération de deux otages français détenus au Liban après des concessions faites à Téhéran

Le 7, Massoud Radjavi, opposant iranien qui vivait en exil en France depuis 1981, gagne « volontairement » l'Irak, après de vives pressions du gouvernement français. L'Iran, pays avec lequel la France tente de normaliser ses relations, demandait en effet l'expulsion des Moudjahiddin du peuple. Les autres membres de ce parti, habitant à Auvers-sur-Oise ou dans sa région, ont déjà quitté le territoi […] Lire la suite

20-23 mai 1986
France – Iran. Amorce de normalisation des relations entre Paris et Téhéran

Du 20 au 23, Ali Reza Moayeri, vice-Premier ministre iranien, est en visite officielle à Paris. Ce voyage traduit la volonté de la France et de l'Iran de normaliser leurs relations, Paris espérant que Téhéran fera ensuite pression sur le Djihad islamique, d'obédience iranienne, qui détient au Liban plusieurs otages français. Téhéran met en avant trois sujets de contentieux : le remboursement d'un  […] Lire la suite

21 mars 1986
Iran – Irak. Condamnation onusienne de l'utilisation d'armes chimiques par l'Irak

Le Conseil de sécurité de l'O.N.U. « condamne fermement » l'utilisation d'armes chimiques par les forces irakiennes. Une mission d'enquête s'était rendue en Iran du 26 février au 3 mars et avait constaté l'intensification de l'usage de gaz de combat par l'armée irakienne, en particulier en réplique à l'offensive engagée le 9 février par les forces iraniennes dans la péninsule irakienne de Fao. C'e […] Lire la suite

9-25 février 1986
Iran – Irak. Prise du port irakien de Fao par les troupes de Téhéran

Dans la nuit du 9 au 10, les forces iraniennes lancent l'offensive dans le secteur sud du front, à l'occasion du septième anniversaire de la victoire de la révolution islamique. Elles réussisent à s'emparer d'une zone stratégique autour du port de Fao, l'ancien terminal pétrolier de l'Irak, inutilisé depuis le début de la guerre. Les combats sont d'une extrême violence et le nombre des tués est tr […] Lire la suite

1985

19-28 septembre 1985
Iran – Irak. Attaques irakiennes contre Kharg et réduction des exportations pétrolières iraniennes

Le 19, l'aviation irakienne attaque le terminal pétrolier iranien de l'île de Kharg. Ce raid aurait provoqué des dégâts très importants.Du 24 au 28, les activités du terminal de Kharg sont complètement interrompues. Elles reprennent ensuite progressivement pour redevenir pratiquement normales à la mi-octobre, malgré la poursuite des bombardements aériens irakiens. […] Lire la suite

16 août 1985
Iran. Réélection d'Ali Khamenei à la présidence de la République

Le 16 a lieu la réélection à la présidence de la République de Ali Khamenei. Seuls trois candidats avaient été acceptés par les autorités. L'hodjatoleslam Ali Khamenei, qui avait obtenu, le 2 octobre 1981, 95 p. 100 des suffrages, est réélu avec 85,6 p. 100 des voix. Le taux de participation, qui n'est que de 60 p. 100, est de 20 p. 100 inférieur à celui de 1981. […] Lire la suite

15-30 août 1985
Iran – Irak. Attaques de l'aviation irakienne contre le terminal pétrolier iranien de l'île de Kharg

Le 15, l'Irak annonce qu'un raid de son aviation a « détruit » le terminal pétrolier iranien de l'île de Kharg par lequel transitent 90 p. 100 des exportations iraniennes de pétrole. Cependant, les jours suivants, les enlèvements de brut au terminal de Kharg ne sont pas réduits de manière significative.Le 25, puis le 30, l'aviation irakienne lance de nouveaux raids contre l'île de Kharg. […] Lire la suite

25 mai 1985
Iran – Irak. Reprise de la « guerre des villes »

L'émir du Koweit échappe à un attentat à la voiture piégée, revendiqué par le Djihad islamique. Le soir même, Bagdad décide de « châtier » les dirigeants de Téhéran et reprend les bombardements aériens de la capitale et de plusieurs autres villes iraniennes. L'Iran répliquera par des tirs de missiles sol-sol contre Bagdad et par des pilonnages d'artillerie contre les villes frontalières irakiennes […] Lire la suite

6-25 avril 1985
Iran – Irak. Trêve dans la « guerre des villes »

Du 6 au 9, Javier Perez de Cuellar, secrétaire général des Nations unies, se rend à Téhéran puis à Bagdad pour une mission de conciliation, à l'issue de laquelle il déclare : « Le fossé est toujours grand entre l'Iran et l'Irak. »Téhéran est disposé à accepter un cessez-le-feu partiel concernant les bombardements d'objectifs civils, le trafic aérien et la navigation dans le Golfe, mais refuse l'id […] Lire la suite

4-18 mars 1985
Iran – Irak. « Guerre des villes » et importante offensive iranienne dans le sud du front

À partir du 4, la trêve des attaques d'objectifs civils conclue en juin 1984 par Téhéran et Bagdad sous l'égide des Nations unies est rompue : l'artillerie iranienne pilonne le port irakien de Bassorah et l'armée irakienne réplique par des tirs de missiles sol-sol, en particulier sur Dezfoul, dans le nord du Khouzistan. Puis les bombardements s'intensifient : des raids de l'aviation irakienne atte […] Lire la suite

21 février 1985
Iran – Irak. Rapport de la commission d'enquête de l'O.N.U. sur le sort des prisonniers de guerre

La commission des Nations unies, chargée en décembre d'enquêter sur le sort des prisonniers de guerre détenus en Irak et en Iran, rend public un rapport très critique pour les deux pays. Les deux belligérants sont accusés de ne pas respecter la convention de Genève en matière de prisonniers de guerre et de violer systématiquement les droits des prisonniers. […] Lire la suite

1984

17-28 décembre 1984
Iran – Irak. Mise en place d'une mission de l'O.N.U. sur le sort des prisonniers

Le 17, un porte-parole de l'O.N.U. annonce que l'Irak et l'Iran ont donné leur accord pour qu'une mission des Nations unies se rende en janvier dans ces pays pour enquêter sur les conditions de vie des prisonniers de guerre et des détenus civils du conflit irano-irakien. C'est le Comité international de la Croix-Rouge (C.I.C.-R.) qui a lancé un véritable cri d'alarme : il a ouvertement accusé l'Ir […] Lire la suite

4-11 décembre 1984
Iran. Mort de deux passagers au cours d'un détournement d'avion

Le 4, un Airbus des Kuwait Airways faisant la liaison Dubaï-Karachi est détourné sur l'aéroport de Téhéran. Les quatre pirates de l'air, sans doute des Libanais extrémistes chiites, réclament la libération de militants islamiques détenus au Koweit où ils ont commis des attentats contre les ambassades des États-Unis et de France en décembre 1983. Devant le refus des autorités koweitiennes, les pira […] Lire la suite

1er-28 août 1984
Iran. Détournements d'avions à destination ou en provenance de l'Iran

Le 1er, un Boeing 737 de la compagnie Air-France atterrit à Téhéran, après avoir été détourné la veille au-dessus du Luxembourg alors qu'il effectuait la liaison Francfort-Paris et après trois escales à Genève, Beyrouth et Larnaca. Les trois pirates de l'air réclament la libération de cinq Iraniens détenus en France pour avoir tenté d'assassiner en juillet 1980 l'ancien Prem […] Lire la suite

5-27 juin 1984
Iran – Irak. Graves attaques contre des objectifs civils et contre des pétroliers

Le 5, deux Phantom F-4 iraniens qui avaient pénétré dans l'espace aérien saoudien sont pris en chasse par des F-15 saoudiens et l'un des deux avions iraniens est abattu. Pour la première fois, l'Arabie Saoudite, qui soutient financièrement et militairement Bagdad, intervient directement dans le conflit irano-irakien, afin de protéger le trafic pétrolier dans le Golfe.Le même jour, un raid aérien i […] Lire la suite

7-29 mai 1984
Iran – Irak. Attaques de pétroliers dans le Golfe

Le 7, le Al-Ahoud, un pétrolier saoudien de 116 000 tonnes qui venait de charger une cargaison de pétrole au terminal iranien de l'île de Kharg, est touché par un missile tiré par un avion irakien. Déjà, le 26 avril, le Safina-al-Arab, autre pétrolier saoudien de 360 000 tonnes, avait été attaqué par l'aviation irakienne dans cette « zone d'exclusion », décr […] Lire la suite

6-26 mars 1984
Iran – Irak. Soupçons d'utilisation par l'Irak d'armes chimiques contre les soldats iraniens

À partir du 6, l'armée irakienne lance une offensive pour tenter de reconquérir les îles Majnoun. Ces îlots artificiels, dont le seul intérêt est leur richesse en pétrole (les réserves sont évaluées à 7 milliards de barils), ont été envahis en février par les forces iraniennes. Malgré de nombreux combats meurtriers au cours du mois de mars, l'Iran reste maître de ces positions stratégiques.Le 26,  […] Lire la suite

15-27 février 1984
Iran – Irak. Importante offensive iranienne en Irak

Dans la nuit du 15 au 16, les troupes iraniennes lancent la « première étape de la cinquième phase de l'offensive Aurore », déclenchée au printemps de 1983. Cependant Washington annonce qu'« une grande bataille comme celles qui ont été livrées pendant la Première Guerre mondiale » est en préparation. De très nombreux « volontaires » iraniens sont acheminés vers le front où se trouveraient déjà prè […] Lire la suite

7-8 février 1984
France. Assassinat de personnalités étrangères à Paris

Le 7, à Paris, le général iranien Oveissy, ancien gouverneur militaire de Téhéran et ancien chef d'état-major des armées impériales sous le régime du shah, est tué, ainsi que son frère, par un homme qui réussit à prendre la fuite. L'assassinat de celui qu'on avait surnommé le « boucher de Téhéran » est revendiqué par le Djihad islamique et chaleureusement applaudi à Téhéran.Le 8, Khalifa Ahmed Abd […] Lire la suite

1983

23-25 décembre 1983
France – Iran. Expulsions réciproques de diplomates

Le 23, le gouvernement français annonce la fermeture du Centre islamique iranien de Paris et décide l'expulsion de trois diplomates, dont les activités étaient liées au Centre, ainsi que de huit employés du Centre. Le communiqué précise que cette décision a été prise à la suite de la fermeture à Téhéran de l'Institut français de recherches.Le 25, l'Iran demande le départ de trois diplomates frança […] Lire la suite

7-31 octobre 1983
Iran – Irak. Livraison à l'Irak des Super-Étendard français et risques d'internationalisation du conflit

Le 7, les cinq Super-Étendard français destinés à l'Irak quittent la base de Landivisiau, en Bretagne, où ils étaient stationnés. Le gouvernement français se refuse à confirmer ou à démentir cette information publiée par la presse : ce n'est qu'au début de novembre que Claude Cheysson reconnaîtra que les cinq appareils ont bien été livrés le 8 octobre.Le 10, l'hodjatoleslam Rafsandjani, président  […] Lire la suite

22-29 juillet 1983
Iran – Irak. Recrudescence des hostilités

Le 22, l'armée iranienne lance une nouvelle offensive. Après ceux de Bassorah (sud), de Missan (sud-est) et de Mandali (centre), elle ouvre un quatrième front, au nord-est, dans les monts du Kurdistan. Après avoir pénétré d'environ 15 kilomètres en territoire irakien et s'être emparées de la caserne de Hadj-Omran et de certaines hauteurs stratégiques, les forces iraniennes dominent les champs pétr […] Lire la suite

6-9 juillet 1983
France – Iran. Détournement d'un Boeing iranien vers Paris et tension franco-iranienne

Le 6, un Boeing 747 d'Iran Air assurant la liaison Chiraz-Téhéran est détourné, tout d'abord vers le Koweit, où cent quatre-vingt-six passagers sont libérés, puis vers Paris. La radio de Téhéran dénonce le « complot » ourdi par la France en collaboration avec les États-Unis, le Koweit et les « hypocrites mercenaires du sionisme ». Les relations franco-iraniennes sont déjà très tendues, en particul […] Lire la suite

4 mai 1983
Iran. Mise hors la loi du P.C. et brouille avec Moscou

Le parti Toudeh (communiste), qui avait soutenu la révolution islamique depuis son début, est dissous : son secrétaire général, Noureddine Kianouri, arrêté le 5 février à Téhéran et accusé de trahison et d'espionnage pour le compte des Soviétiques, a fait des « aveux », le 30 avril, à la télévision iranienne. Le procurseur général de la révolution islamique, Hossein Moussavi Tabrizi, précise, le 1 […] Lire la suite

10-24 avril 1983
Iran – Irak. Marée noire dans le Golfe et poursuite des combats

Les huit pays riverains du Golfe membres de l'Organisation régionale pour la protection de l'environnement (R.O.P.M.E.) ne réussissent pas, le 24, à s'entendre pour entreprendre le colmatage des puits iraniens d'où s'échappent, depuis le début de février, de 4 000 à 5 000 mètres cubes de pétrole par jour. Ces fuites, dues à des attaques aériennes irakiennes, ont fait naître une gigantesque nappe d […] Lire la suite

1982

1er-26 octobre 1982
Iran – Irak. Attentat meurtrier à Téhéran et poursuite de l'offensive contre l'Irak

Le 1er, un camion piégé explose en plein centre de Téhéran : le bilan de cet attentat serait d'au moins soixante morts et sept cents blessés.À partir du 1er, l'armée iranienne déclenche une nouvelle offensive contre l'Irak en direction de Mandali, à une centaine de kilomètres de Bagdad. Malgré les appels au cessez-le-feu immédiat lancés par le Conseil  […] Lire la suite

16 septembre 1982
Iran. Exécution de Sadegh Ghotbzadeh

Le 16, Sadegh Ghotbzadeh est fusillé : il avait été un des hommes de confiance de l'imam Khomeyni pendant son exil à Paris et était devenu ministre des Affaires étrangères de novembre 1979 à septembre 1980. Arrêté en avril et accusé d'avoir participé à un « complot » contre l'imam Khomeyni, il avait été jugé en août. […] Lire la suite

9-30 août 1982
Iran – Irak. Blocus par l'Irak du terminal pétrolier de Kharg

Le 9, deux cargos, l'un grec, l'autre sud-coréen, sont coulés par l'aviation irakienne. Ces bâtiments se dirigeaient vers l'île de Kharg, par laquelle transitent 90 p. 100 des exportations iraniennes. Or, Bagdad a délimité, au début d'août, une zone d'exclusion maritime autour de l'île.Le 15, le président irakien Saddam Hussein confirme officiellement que l'île de Kharg, ses installations pétroliè […] Lire la suite

12-30 juillet 1982
Iran – Irak. Offensive iranienne en direction de Bassorah

Le 12, le Conseil de sécurité de l'O.N.U. vote à l'unanimité une résolution invitant l'Irak et l'Iran à observer un cessez-le-feu. Téhéran rejette cet appel et conteste l'impartialité des Nations unies.Dans la nuit du 13 au 14, l'armée iranienne franchit la frontière irakienne et se dirige vers le port pétrolier de Bassorah, important centre industriel et seul port maritime irakien : près de 100 0 […] Lire la suite

20-29 juin 1982
Iran – Irak. Retrait des troupes irakiennes du territoire iranien

Le 20, le président irakien, Saddam Hussein, annonce le retrait de ses troupes d'Iran afin que les deux belligérants puissent engager toutes leurs forces contre Israël dans la guerre du Liban.Le 21, l'imam Khomeyni déclare dans une allocution radiodiffusée que l'Iran poursuivra la guerre tant que les conditions mises par Téhéran à la fin du conflit ne seront pas remplies. Ces conditions sont non s […] Lire la suite

24-25 mai 1982
Iran – Irak. Importante victoire iranienne dans la guerre du Golfe

Le 24, Radio-Téhéran annonce la reconquête, par les troupes iraniennes, de Khorramchar, dernière ville importante encore occupée par les Irakiens au Khouzistan.Le contrôle du port de Khorramchar détermine la souveraineté sur l'estuaire du Chatt el-Arab, qui a été la cause première de la guerre entre Bagdad et Téhéran. Désormais, les Iraniens contrôlent presque toute la province pétrolière du Khouz […] Lire la suite

10-16 avril 1982
Iran. Échec d'un complot fomenté contre l'imam Khomeyni

Le 10, la radio annonce l'arrestation de Sadegh Ghotbzadeh, accusé de complot contre Khomeyni, dont il avait été l'un des plus fidèles partisans dans l'exil.Le 16, l'ayatollah Kazem Chariat Madari, important chef spirituel shi'ite, est mis en résidence surveillée et deux mille de ses partisans sont arrêtés. Le patriarche de Qom s'était opposé jusqu'en décembre 1979 à la ligne dure adoptée par la r […] Lire la suite

22-28 mars 1982
Iran – Irak. Importante victoire des forces iraniennes

Le 22, l'armée iranienne lance une offensive sur le front ouest, dans la région de Suze-Dezfoul (Khuzistan). Il s'agit de la plus importante opération militaire depuis le début du conflit irano-irakien, commencé en septembre 1980 et qui aurait déjà fait près de cent mille morts.Le 28, l'offensive iranienne s'achève par une victoire complète des forces islamiques qui récupèrent 2 000 kilomètres car […] Lire la suite

8-23 février 1982
Iran. Poursuite de la répression et troisième anniversaire de la révolution islamique

Le 8, Moussa Khiabani, commandant militaire des moudjahiddin du peuple, et une dizaine de ses compagnons sont tués après que la maison où ils se réunissaient, dans le nord de Téhéran, eut été encerclée par les gardiens de la Révolution. Parmi les victimes se trouvent Azar Rezai, la femme de Moussa Khiabani, et Achraf Rabi'i, épouse de Massoud Radjavi, chef des moudjahiddin, réfugié en France avec  […] Lire la suite

1981

5-26 décembre 1981
Iran. Aggravation de la terreur et isolement du pays

Le 5, Massoud Radjavi, chef des moudjahiddin, réfugié en France et coprésident avec Bani Sadr du Conseil national de la résistance, lance un appel à l'opinion publique internationale pour contraindre les autorités iraniennes à mettre fin à l'ère de la répression et de la terreur en Iran. Il affirme que le nombre des exécutions dépasse largement les trois mille cinq cents rendues publiques depuis l […] Lire la suite

1er-29 octobre 1981
Iran. Élection d'Ali Khamenei à la présidence de la République

Le 1er, l'ancien président Bani Sadr, réfugié en France depuis le 29 juillet, annonce qu'il a confié à Massoud Radjavi, chef des Moudjahiddin du peuple en exil avec lui, la direction d'un « gouvernement provisoire iranien ».Le 2, l'hodjatoleslam Ali Khamenei, secrétaire général du Parti républicain islamique (P.R.I.) depuis le 31 août, est élu président de la République avec […] Lire la suite

27 septembre 1981
Irak – Iran. Poursuite de la guerre

Le 27, l'armée iranienne déclenche une offensive dans le Khouzistan et contraint les forces irakiennes à lever le siège d'Abadan, importante cité pétrolière encerclée par les Irakiens depuis le début de la guerre. Des défilés militaires ont marqué, le 23, à Téhéran comme à Bagdad, le premier anniversaire du déclenchement du conflit. Douze mois de combats pratiquement ininterrompus n'ont pas permis […] Lire la suite

2-30 septembre 1981
Iran. Multiplication des exécutions et des attentats

Le 2, le Parlement approuve la nomination de l'hodjatoleslam Mohamed Reza Mahdavi Kani au poste de Premier ministre. Ministre de l'Intérieur depuis février 1980, le nouveau chef du gouvernement avait été récemment l'objet de vives critiques pour son incapacité à faire face au terrorisme.Le 3, le cabinet présenté par l'hodjatoleslam Mahdavi Kani est investi par les députés. Il s'agit d'un gouvernem […] Lire la suite

6-28 août 1981
France – Iran. Tension entre Paris et Téhéran

Le 6, une cinquantaine de Français résidant en Iran sont empêchés par des gardiens de la révolution de quitter Téhéran. François Mitterrand avait décidé, dès le 3, d'inviter les ressortissants français à regagner Paris pour les soustraire aux menaces pesant sur eux après l'octroi, le 29 juillet, de l'asile politique à l'ancien président Bani Sadr et à Massoud Radjavi. Des manifestations avaient eu […] Lire la suite

3-31 août 1981
Iran. Nouvel attentat contre le pouvoir

Le 3, Mohamed Ali Radjai, élu président de la République le 24 juin, prête serment devant le Parlement. Il désigne comme Premier ministre le hodjatoleslam Mohamed Jawad Bahonar, devenu secrétaire général du Parti républicain islamique (P.R.I.) après l'attentat du 28 juin qui a coûté la vie à l'ayatollah Behechti et à soixante-treize autres partisans du régime.Le 13, M. J. Bahonar présente au Parle […] Lire la suite

24-31 juillet 1981
Iran. Élection de Mohamed Ali Radjai à la présidence et asile politique de Bani Sadr en France

Le 24, Mohamed Ali Radjai, Premier ministre depuis près d'un an, est élu président de la République islamique. Il aurait obtenu, selon les résultats officiels, 12,9 millions de voix (88,12 p. 100). Il dépasserait donc les 10,7 millions de voix (75,7 p. 100) recueillies par Abolhassan Bani Sadr, élu le 25 janvier 1980 et destitué le 21 juin 1981, mais le nombre des électeurs potentiels a été augmen […] Lire la suite

1er-30 juin 1981
Iran. Destitution du président Bani Sadr et attentat contre le comité directeur du Parti républicain islamique

Le 1er, la commission tripartite de conciliation, constituée en mars pour arbitrer les conflits entre le chef de l'État et le Premier ministre, accuse le président Bani Sadr d'entretenir l'agitation dans le pays et annonce qu'elle transmet le « dossier » du président à la Cour suprême.Le 10, l'imam Khomeyni retire à Bani Sadr le commandement de l'armée, tandis que des groupe […] Lire la suite

31 janvier 1981
France – Irak – Iran. Protestations de l'Iran après la livraison de quatre Mirage F-1 à l'Irak

Le 31, quatre Mirage F-1 sont signalés sur l'aéroport de Chypre où ils transitent pour se rendre à Bagdad. Le ministère des Affaires étrangères français confirme cette livraison et rappelle qu'en juin 1977, puis en mai 1979, la France a signé avec l'Irak des contrats qui prévoient la vente de soixante appareils. Les jours suivants, les autorités iraniennes dénoncent le « soutien du gouvernement fr […] Lire la suite

19-27 janvier 1981
Iran – États-Unis. Libération par Téhéran des otages américains

Le 20, les cinquante-deux Américains qui étaient détenus en Iran depuis le 4 novembre 1979, jour où les « étudiants islamiques » avaient investi l'ambassade des États-Unis à Téhéran, sont libérés après 444 jours de détention. Depuis que, le 2 novembre 1980, le Parlement avait adopté les « quatre conditions » de l'imam Khomeiny (engagement de non-ingérence, restitution des avoirs iraniens gelés et  […] Lire la suite

— Universalis