ARMÉNIE RÉPUBLIQUE D', chronologie contemporaine

 

2021

24 avril 2021
États-Unis – Turquie – Arménie. Reconnaissance par Washington du génocide des Arméniens.

Le président Joe Biden reconnaît, dans une déclaration solennelle, le génocide perpétré par les Ottomans contre les Arméniens en 1915. Il affirme ne pas agir « pour blâmer, mais pour nous assurer que ce qui s’est passé ne se répète jamais ». Une trentaine de pays ont déjà reconnu le génocide des Arméniens.  […] Lire la suite

25 février-18 mars 2021
Arménie. Limogeage du chef d’état-major.

Le 25, l’état-major des forces armées exige dans un communiqué la démission du Premier ministre Nikol Pachinian qu’il accuse de « gouvernance inefficace » et d’avoir commis de « graves erreurs de politique étrangère ». Nikol Pachinian dénonce un « coup d’État », limoge le colonel général Onik Gasparian, chef d’état-major, et appelle ses partisans à le soutenir. Il se mêle à la foule des quelque vi […] Lire la suite

2020

8 novembre-1er décembre 2020
Azerbaïdjan – Arménie. Cessez-le-feu au profit de Bakou dans le Haut-Karabakh.

Le 8, le président azerbaïdjanais Ilham Aliev annonce la reconquête de la ville de Choucha (Chouchi pour les Arméniens), dans le Haut-Karabakh. Les forces azerbaïdjanaises mènent depuis fin septembre une offensive en vue de reconquérir cette enclave majoritairement peuplée d’Arméniens qui s’est autoproclamée indépendante en septembre 1991. Choucha constitue un symbole historique pour les Azéris co […] Lire la suite

1er-25 octobre 2020
Azerbaïdjan – Arménie. Échec de diverses initiatives de cessez-le-feu.

Le 1er, le groupe de Minsk coprésidé par la France, la Russie et les États-Unis, chargé des négociations de paix dans le Haut-Karabakh, appelle à un cessez-le-feu dans cette enclave peuplée d’Arméniens en Azerbaïdjan, autoproclamée indépendante en septembre 1991, où des affrontements opposent les forces arméniennes et azerbaïdjanaises depuis cinq jours. Le 2, l’Arménie répon […] Lire la suite

26-30 septembre 2020
Arménie – Azerbaïdjan. Nouveaux affrontements dans le Haut-Karabakh.

Le 26, des affrontements armés éclatent dans le Haut-Karabakh, région majoritairement peuplée d’Arméniens qui s’est déclarée indépendante de l’Azerbaïdjan en septembre 1991 avec le soutien d’Erevan. L’Azerbaïdjan et l’Arménie se rejettent la responsabilité de l’attaque et proclament la loi martiale. Les combats se poursuivent les jours suivants. L’Azerbaïdjan est soutenu par la Turquie et l’Arméni […] Lire la suite

2018

9 décembre 2018
Arménie. Élections législatives.

L’alliance « Mon pas » de Nikol Pachinian remporte une victoire écrasante aux élections législatives anticipées en obtenant 70,4 p. 100 des suffrages et 88 sièges sur 132. Élu Premier ministre en mai, Nikol Pachinian avait démissionné en octobre en vue de provoquer la dissolution du Parlement dominé par le Parti républicain. Ce dernier, qui subit un grave revers avec 4,7 p. 100 des voix, n’est plu […] Lire la suite

1er-8 mai 2018
Arménie. Élection de Nikol Pachinian au poste de Premier ministre.

Le 1er, le Parlement, dominé par le Parti républicain, rejette la désignation de l’opposant Nikol Pachinian, seul candidat, au poste de Premier ministre. Ce dernier est vacant à la suite de la démission de Serge Sarkissian, en avril, sous la pression de la « révolution de velours » initiée par Nikol Pachinian.Le 2, une grève générale, à l’appel de Nikol Pachinian, paralyse l […] Lire la suite

17-24 avril 2018
Arménie. Crise politique.

Le 17, le Parlement élit Serge Sarkissian au poste de Premier ministre. Celui-ci était président depuis 2008 et jusqu’au mois précédent. La nouvelle Constitution de décembre 2015 attribue l’essentiel du pouvoir exécutif au gouvernement. Des dizaines de milliers de personnes manifestent à Erevan contre le maintien au pouvoir de Serge Sarkissian et contre la corruption, le chômage et la pauvreté, ré […] Lire la suite

2 mars 2018
Arménie. Élection d’Armen Sarkissian à la présidence.

Le Parlement élit pour la première fois le chef de l’État, en application de la nouvelle Constitution parlementaire approuvée par référendum en décembre 2015. Le président Serge Sarkissian ne se représente pas. L’ancien Premier ministre Armen Sarkissian, candidat indépendant sans opposition, qui dispose du soutien du Parti républicain au pouvoir, est élu par 90 voix sur 101. La nouvelle Constituti […] Lire la suite

2017

2 avril 2017
Arménie. Victoire du Parti républicain au pouvoir aux élections législatives.

Le Parti républicain (conservateur) du président Serge Sarkissian remporte les élections législatives avec 49,2 p. 100 des suffrages et 58 sièges sur 105. La coalition d’opposition menée par l’homme d’affaires Gaguik Tsaroukian obtient 27,4 p. 100 des voix et 31 élus. Le taux de participation est de 60,9 p. 100. […] Lire la suite

2016

24 juin 2016
Vatican – Arménie. Visite du pape François à Erevan.

Le 24, au premier jour de sa visite de trois jours à Erevan, le pape François qualifie de nouveau de « génocide » le massacre des Arméniens par les troupes ottomanes en 1915. La Turquie juge que la « très fâcheuse » déclaration du pape illustre « la mentalité des croisés ». François avait déjà adopté cette position à Rome, en avril 2015, à l’occasion de la commémoration de cet épisode historique,  […] Lire la suite

2015

24-25 avril 2015
France – Arménie – Azerbaïdjan. Visite du président François Hollande dans le Caucase.

Le 24, à Erevan, le président français François Hollande assiste à la célébration du centenaire du génocide du peuple arménien. La France a reconnu le génocide de 1915 par une loi de janvier 2001 et François Hollande se dit favorable à la pénalisation de la négation de ce génocide. Une loi adoptée en ce sens par le Parlement français en janvier 2012 a toutefois été censurée par le Conseil constitu […] Lire la suite

12-24 avril 2015
Arménie. Soutiens internationaux en faveur de la reconnaissance du génocide de 1915.

Le 12, lors de la messe célébrée au Vatican à l’occasion du centenaire des massacres d’un million et demi d’Arméniens perpétrés par l’Empire ottoman de 1915 à 1917, le pape François qualifie cet épisode historique de « premier génocide du xxe siècle », le plaçant sur le même rang que la Shoah ou les crimes du stalinisme. Le pape Jean-Paul II avait déj […] Lire la suite

2014

11-13 mai 2014
France – Azerbaïdjan – Arménie – Géorgie. Visite de François Hollande dans le Caucase.

Le 11, le président français François Hollande entame par l'Azerbaïdjan sa visite dans le Caucase. Il dénonce les référendums organisés ce même jour par les séparatistes dans l'est de l'Ukraine. En Azerbaïdjan, l'enclave du Haut-Karabakh est contrôlée depuis 1991 par l'Arménie voisine, avec le soutien de Moscou. Les 12 et 13, le président français se rend en Arménie. Erevan a renoncé en septembre  […] Lire la suite

2013

18 février 2013
Arménie. Réélection du président Serge Sarkissian.

Le président Serge Sarkissian, candidat du Parti républicain (conservateur) au pouvoir, est réélu à la tête de l'État dès le premier tour, avec 58,6 p. 100 des suffrages. Son principal adversaire, l'ancien ministre des Affaires étrangères Raffi Hovannissian, chef du parti Héritage (libéral), obtient 38,8 p. 100 des voix. Il dénonce des fraudes massives. L'ancien président Levon Ter-Petrossian, che […] Lire la suite

2012

6 mai 2012
Arménie. Victoire de la coalition gouvernementale aux élections législatives.

Le Parti républicain du président Serge Sarkissian remporte la majorité absolue aux élections législatives, avec 69 sièges sur 131 et 44 p. 100 des suffrages. Le mouvement Arménie prospère, allié de la coalition au pouvoir, améliore sa représentation, avec 30,1 p. 100 des voix et 37 élus. La Fédération révolutionnaire arménienne, troisième formation de la coalition au pouvoir, obtient 5,7 p. 100 d […] Lire la suite

2011

6-7 octobre 2011
France. Visite du président Nicolas Sarkozy dans le Caucase.

Les 6 et 7, Nicolas Sarkozy se rend en Arménie. Depuis Erevan, il appelle la Turquie à « revisiter son histoire » en ce qui concerne le génocide arménien, qu'Ankara ne reconnaît pas, et évoque implicitement, en cas de refus, l'adoption par la France d'une loi réprimant la négation du génocide arménien. Une loi française de janvier 2001 reconnaît déjà ce génocide perpétré en 1915 par l'Empire ottom […] Lire la suite

2009

10-14 octobre 2009
Arménie – Turquie. Accord pour le rétablissement des relations diplomatiques.

Le 10, à Zurich (Suisse), Erevan et Ankara signent un accord visant à la normalisation de leurs relations diplomatiques – suspendues depuis 1991 lors de l'indépendance de l'Arménie –, à la mise en place de missions bilatérales et à la réouverture de leur frontière commune, qui doit intervenir deux mois après la ratification de l'accord par les Parlements des deux pays. À la suite de la guerre entr […] Lire la suite

2008

6 septembre 2008
Turquie – Arménie. Visite du président turc Abdullah Gül en Arménie.

Le président turc Abdullah Gül, acceptant l'invitation de son homologue arménien Serge Sarkissian, assiste à Erevan au match qualificatif pour la Coupe du monde de football qui oppose les équipes des deux pays. Il s'agit de la première visite d'un chef d'État turc en Arménie depuis l'indépendance de l'ancienne République soviétique en 1991. Les deux pays s'opposent sur la qualification des massacr […] Lire la suite

19 février-1er mars 2008
Arménie. Élection contestée de Serge Sarkissian à la présidence.

Le 19, le Premier ministre Serge Sarkissian remporte l'élection présidentielle dès le premier tour de scrutin, avec 52,8 p. 100 des suffrages. Arrivé en deuxième position avec 21,5 p. 100 des voix, Levon Ter-Petrossian, qui fut le premier président de l'Arménie indépendante de 1991 à 1998, dénonce des fraudes et revendique la victoire. Les observateurs de l'O.S.C.E. jugeront le scrutin régulier «  […] Lire la suite

2007

12 mai 2007
Arménie. Victoire du camp présidentiel aux élections législatives.

Le Parti républicain du Premier ministre Serge Sarkissian, nommé en avril, remporte les élections législatives avec 32,8 p. 100 des suffrages et 64 sièges sur 131 (+ 33 par rapport au scrutin de mai 2003). Fondée en mars 2006 par le milliardaire Gaguik Tsaroukian, la formation populiste Arménie prospère arrive en deuxième position avec 14,7 p. 100 des voix et 18 élus (+ 18). La Fédération révoluti […] Lire la suite

2006

29 septembre-1er octobre 2006
France – Arménie. Visite de Jacques Chirac en Arménie.

Du 29 septembre au 1er octobre, Jacques Chirac effectue la première visite officielle d'un président français en Arménie. Le 30, à Erevan, il se rend au monument consacré au génocide arménien de 1915, dont la France est le seul pays occidental à avoir officiellement reconnu la nature par une loi en 2001. Lors d'une conférence de presse avec son homologue arménien Robert Kotc […] Lire la suite

2003

5 mars 2003
Arménie. Réélection du président Robert Kotcharian.

Robert Kotcharian est réélu à la présidence de la République, au second tour de scrutin, par 67,5 p. 100 des suffrages contre 32,5 p. 100 pour Stepan Demirtchian. Robert Kotcharian avait frôlé la majorité absolue lors du premier tour, le 19 février. Les observateurs européens avaient alors dénoncé des fraudes.Les élections législatives organisées le 25 mai seront également entachées de nombreuses  […] Lire la suite

2001

22-27 septembre 2001
Vatican – Kazakhstan – Arménie. Voyage du pape Jean-Paul II au Kazakhstan et en Arménie.

Du 22 au 25, le pape Jean-Paul II se rend au Kazakhstan, pays majoritairement musulman et terre de persécutions communistes pour de nombreux croyants catholiques et orthodoxes. Lors de la messe célébrée à Astana le 23 – et boycottée par la hiérarchie orthodoxe dépendant du patriarcat de Moscou –, Jean-Paul II lance un appel au dialogue entre christianisme et islam. Le 24, devant un public d'intell […] Lire la suite

1999

27-28 octobre 1999
Arménie. Opération commando meurtrière dans l'enceinte du Parlement.

Le 27, un commando de cinq hommes armés investit le Parlement, à Erevan. Il tue huit personnes, dont le Premier ministre, Vazguen Sarkissian, et le président du Parlement, Karen Demirtchian.Le 28, le commando libère les otages et se rend à la police, sans que les motifs de l'opération n'apparaissent clairement. Certains observateurs, notamment en Géorgie et en Azerbaïdjan, mettent en cause la resp […] Lire la suite

31 mai 1999
Arménie. Victoire de la coalition Miasnoutioun aux élections législatives.

La coalition Miasnoutioun, formée notamment des partisans du ministre de la Défense, Vazguen Sarkissian, et de ceux d'un ancien dirigeant communiste de l'époque soviétique, Karen Demirtchian, remporte les élections législatives avec 41,2 p. 100 des suffrages et 55 sièges sur 131 au Parlement. Le Parti communiste obtient 12,1 p. 100 des voix et 11 élus et le Dachnak (nationaliste), 7,7 p. 100 des s […] Lire la suite

1998

30 mars 1998
Arménie. Élection de Robert Kotcharian à la présidence.

Le Premier ministre Robert Kotcharian, ancien « président » du Haut-Karabakh, remporte l'élection présidentielle provoquée par la démission, en février, du président Levon Ter-Petrossian. Il bat largement Karen Demertchian, ancien chef du Parti communiste dans la république avant l'éclatement de l'U.R.S.S., qui était arrivé en deuxième position lors du premier tour, le 16. Les observateurs de l'Or […] Lire la suite

3-9 février 1998
Arménie. Démission du président Levon Ter-Petrossian.

Le 3, Levon Ter-Petrossian, président depuis octobre 1991, annonce sa démission afin d'éviter la « déstabilisation du pays ». Son départ était réclamé par l'opposition nationaliste et jusque dans son propre camp. Il était accusé d'avoir fait trop de concessions en approuvant le projet de règlement par étapes du conflit du Haut-Karabakh – auquel l'Azerbaïdjan est favorable – présenté en janvier par […] Lire la suite

1997

20 mars 1997
Arménie. Nomination du président du Haut-Karabakh comme Premier ministre.

Le président de la République autoproclamée du Haut-Karabakh, Robert Kotcharian, élu en novembre 1996, est nommé Premier ministre d'Arménie après la démission, pour raison de santé, d'Armen Sarkissian, le 6. Robert Kotcharian avait été l'artisan de la conquête militaire, en 1992-1993, d'une « zone de sécurité » située entre l'Arménie et le territoire azéri du Haut-Karabakh majoritairement peuplé d […] Lire la suite

1996

22-29 septembre 1996
Arménie. Réélection contestée du président Levon Ter-Petrossian.

Le 22, Levon Ter-Petrossian, président depuis octobre 1991, est réélu dès le premier tour. Son principal adversaire était son ancien Premier ministre Vazguen Manoukian, candidat de l'opposition nationaliste, qui avait fait campagne contre la corruption du pouvoir. Les partisans de celui-ci dénoncent des fraudes massives. Les « infractions sérieuses aux règles électorales » relevées par les observa […] Lire la suite

1995

5 juillet 1995
Arménie. Victoire de la majorité sortante aux élections législatives.

Les premières élections législatives depuis le démantèlement de l'U.R.S.S. et l'accession à l'indépendance, en septembre 1991, sont remportées par le Mouvement national arménien, coalition soutenant le président Levon Ter-Petrossian, qui obtient 64 sièges sur 190 et qui peut compter sur l'appui de nombre des 83 élus non inscrits. Aucun des onze autres partis représentés ne dispose de plus de 8 siè […] Lire la suite

1993

2-21 avril 1993
Arménie – Azerbaïdjan. Offensive des forces arméniennes du Haut-Karabakh en Azerbaïdjan.

Le 2, au terme d'une vaste offensive lancée le 28 mars, les « forces d'autodéfense » arméniennes du Haut-Karabakh s'emparent de Kelbadjar, ville azérie de soixante mille habitants. Celle-ci se situe en bordure du corridor de Latchine ouvert en mai 1992 entre l'Arménie et l'enclave azérie peuplée majoritairement d'Arméniens qui réclament par la force, depuis 1988, leur rattachement à la république  […] Lire la suite

1992

6-25 mai 1992
Communauté des États indépendants. Apparition de nouvelles structures militaires.

Le 6, le commandement militaire unifié de la Communauté des États indépendants (C.E.I.) annonce que les armes nucléaires tactiques basées dans les républiques de l'ex-U.R.S.S. ont toutes été rassemblées en Russie, en avance sur le calendrier présenté en janvier.Le 7, après la mise en place d'armées nationales dans la plupart des anciennes républiques soviétiques, le président Boris Eltsine signe l […] Lire la suite

16-28 février 1992
Azerbaïdjan – Arménie. Poursuite des combats et tentatives de médiation.

Le 16, les bombardements intensifs des forces azéries sur Stepanakert, chef-lieu du Haut-Karabakh, font une vingtaine de morts.Le 20, une nouvelle séance de négociations entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan se déroule à Moscou, la première depuis l'échec, en septembre 1991, de la médiation de la Russie et du Kazakhstan. Les représentants arméniens et azéris admettent que la C.S.C.E. et l'O.N.U. peuven […] Lire la suite

2-31 janvier 1992
Azerbaïdjan. Intensification du conflit du Haut-Karabakh et admission de l'Azerbaïdjan et de l'Arménie à la C.S.C.E.

Le 2, le président azéri Ayaz Moutalibov décide de placer sous son administration directe le Haut-Karabakh, république autonome peuplée majoritairement d'Arméniens, qui demande son rattachement à l'Arménie. Les affrontements y ont fait plus d'un millier de morts depuis 1988.Le 31, trois jours après la destruction d'un hélicoptère azéri transportant une trentaine de civils, les forces militaires d' […] Lire la suite

1991

5-27 octobre 1991
U.R.S.S. Mise en place de la démocratie dans les républiques indépendantes.

Le 5, les troupes gouvernementales géorgiennes tirent sur les opposants au président Zviad Gamsakhourdia, qui dénoncent ses méthodes autoritaires de gouvernement. Après l'évacuation des gardes nationaux rebelles, alliés de l'opposition démocratique, les forces gouvernementales reprennent le contrôle du centre de la capitale, Tbilissi, et de l'immeuble de la radiotélévision, occupé depuis plusieurs […] Lire la suite

23 septembre 1991
Arménie. Proclamation d'indépendance de l'Arménie.

Deux jours après le référendum où les électeurs se sont prononcés à 99,31 p. 100 en faveur de l'indépendance, celle-ci est officiellement proclamée. La république d'Arménie avait proclamé sa souveraineté le 23 août 1990.  […] Lire la suite

7-24 septembre 1991
U.R.S.S. Troubles dans la plupart des républiques.

Le 7, Petre Roman, Premier ministre roumain, s'entretient avec Mircea Snegur, président de Moldavie qui a déclaré son indépendance le 27 août. Cette république, constituée de territoires arrachés à la Roumanie et annexés par Staline en 1940, est peuplée aux deux tiers de roumanophones. Les tensions ne cesseront de monter tout au long du mois entre populations roumanophones et russophones, ces dern […] Lire la suite

4-10 mai 1991
U.R.S.S. Intervention de l'armée en Arménie.

Le 4, Mikhaïl Gorbatchev reçoit séparément au Kremlin Ayaz Moutalibov, président de la république d'Azerbaïdjan, et Levon Ter-Petrossian, président du Parlement arménien. Ces entretiens font suite à l'assaut donné, le 30 avril, par l'armée soviétique, aux villages arméniens de Getachen et de Martounachen, isolés en terre azérie. Officiellement destinées à désarmer les combattants des milices armée […] Lire la suite

1990

4-24 août 1990
U.R.S.S. Proclamation de souveraineté de l'Arménie, du Turkménistan et du Tadjikistan.

Le 4, Levon Ter-Petrossian, un des dirigeants du Mouvement national arménien (M.N.A.), qui fut emprisonné quelques mois à Moscou en 1989, est élu président du Parlement arménien par cent quarante voix contre soixante-seize à Vladimir Movsessian, premier secrétaire du P.C. arménien. Le nouvel élu tient aussitôt des propos modérés, affirmant chercher un terrain d'entente avec Moscou sur l'épineuse q […] Lire la suite

16-27 juillet 1990
U.R.S.S. Mikhaïl Gorbatchev confronté aux nationalismes ukrainien, arménien et biélorusse.

Le 16, le Parlement d'Ukraine, la plus peuplée des républiques fédératives et l'une des plus riches en ressources agricoles et minières, proclame la souveraineté et la primauté des lois de la république, par trois cent cinquante-cinq voix contre quatre et une abstention. Neuvième république à agir de la sorte, l'Ukraine est celle qui formule ses revendications avec le plus de netteté, se fondant s […] Lire la suite

1989

28 novembre 1989
U.R.S.S. Fin de l'administration directe du Haut-Karabakh par Moscou.

Le Soviet suprême décide la suppression du comité d'administration spéciale du Haut-Karabakh, créé en janvier. Réclamée par les Arméniens, majoritaires dans ce territoire enclavé dans la république d'Azerbaïdjan, cette mesure provoque pourtant un regain de tension aussi bien à Erevan qu'à Bakou, où plusieurs centaines de milliers de personnes manifestent. L'imprécision de cette décision ne permet  […] Lire la suite

4-25 septembre 1989
U.R.S.S. Poursuite de l'agitation nationaliste et annonce de mesures de redressement économique.

Le 4, le Front populaire azéri lance un appel à la grève générale afin de soutenir la demande du maintien du rattachement de l'enclave arménienne du Haut-Karabakh à la république d'Azerbaïdjan. Largement suivi, le mouvement est interrompu le 11, mais le blocus économique imposé à l'Arménie depuis la fin d'août se poursuit. À cause d'une grève des cheminots et de barrages routiers, l'Arménie se tro […] Lire la suite

16-28 février 1989
U.R.S.S. Poursuite de la tension nationaliste en Lituanie et en Arménie.

Le 16, en application d'une décision du soviet suprême de Lituanie prise en janvier, les Lituaniens fêtent dans la liesse l'anniversaire de la proclamation de l'indépendance de la « république bourgeoise » en 1918, trois semaines après l'adoption – comme en Estonie – de la langue nationale comme langue officielle. À l'aube de ce jour, férié pour la première fois, le Sajudis, mouvement local pour l […] Lire la suite

12-17 janvier 1989
U.R.S.S. Reprise en main en Arménie.

Le 12, tout en conservant son statut de région autonome de la république d'Azerbaïdjan, l'administration du Haut-Karabakh est directement rattachée à Moscou.Le 17, le Premier ministre Nikolaï Ryjkov présente, devant le plénum du comité central du P.C. arménien à Erevan, le rattachement du Karabakh à Moscou comme une mesure de « compromis » entre les positions arménienne et azérie, et se livre à un […] Lire la suite

1983

14-28 juillet 1983
Arménie – Europe. Regain du terrorisme arménien en Europe

Le 14 à Bruxelles, un diplomate turc est tué de deux balles dans la tête. L'attentat est revendiqué par l'Armée révolutionnaire arménienne (A.R.A.), organisation inconnue jusqu'à ce jour.Le 15, une bombe explose devant le comptoir de la compagnie Turkish Airlines à Orly. Le bilan est lourd : huit morts et une cinquantaine de blessés. L'Armée secrète arménienne pour la libération de l'Arménie (A.S. […] Lire la suite

9-11 mars 1983
Arménie – Turquie. Attentat terroriste arménien contre l'ambassadeur de Turquie à Belgrade

Le 9, Galip Balkar, ambassadeur de Turquie à Belgrade, est victime d'un attentat commis par deux terroristes qui tuent un passant en prenant la fuite. Ce geste est aussitôt revendiqué par les « commandos des justiciers du génocide arménien », auteurs de plusieurs autres attentats contre des diplomates turcs à travers le monde.Le 11, Galip Balkar meurt, tandis que ses deux agresseurs sont arrêtés. […] Lire la suite

28 février 1983
France – Arménie. Attentat terroriste arménien à Paris

Dans le IXe arrondissement de Paris, un attentat à l'explosif visant le siège d'une agence de voyages spécialisée dans le tourisme en Turquie provoque la mort d'une employée de cette agence et blesse légèrement quatre passants. Cet attentat est revendiqué presque immédiatement par l'A.S.A.L.A. (Armée secrète arménienne pour la libération de l'Arménie). […] Lire la suite

1982

7-27 août 1982
Turquie – Canada – Arménie. Attentats terroristes arméniens

Le 7, un attentat dans l'aéroport d'Ankara fait onze morts et soixante-trois blessés ; il est revendiqué par l'A.S.A.L.A. (Armée secrète arménienne pour la libération de l'Arménie).Le 27, le colonel Atilla Altikat, attaché militaire de l'ambassade de Turquie au Canada, est assassiné à Ottawa. Ce nouvel attentat est revendiqué par une organisation arménienne. […] Lire la suite

1981

11-16 novembre 1981
France – Arménie. Vague de terrorisme arménien contre des intérêts français

Le 11, à l'aéroport d'Orly, la police de l'air et des frontières interpelle un voyageur porteur d'un faux passeport chypriote au nom de Dimitriu Giorgiu qui s'apprêtait à prendre un avion pour Beyrouth, et transportait des documents relatifs à la prise d'otages au consulat de Turquie à Paris, le 24 septembre, ainsi qu'à l'Armée secrète arménienne pour la libération de l'Arménie (A.S.A.L.A.). Dimit […] Lire la suite

— Universalis