MONGOLIE, République mongole (chronologie contemporaine)

 

2017

7 juillet 2017
Mongolie. Élection de Khaltmaa Battulga à la présidence.

L’ancien lutteur et homme d’affaires Khaltmaa Battulga, candidat du Parti démocrate (PD, centre droit), remporte le second tour de l’élection présidentielle avec 50,6 p. 100 des suffrages valides. Il bat le président du Parlement et ancien Premier ministre Miyeegombo Enkhbold, candidat du Parti du peuple mongol (PPM, social-démocrate) au pouvoir depuis juin 2016, qui obtient 41,2 p. 100 des voix.  […] Lire la suite

2016

29 juin 2016
Mongolie. Victoire de l’opposition aux élections législatives.

Le Parti populaire mongol (PPM, social-démocrate), en fort progrès, remporte les élections législatives avec 45,7 p. 100 des suffrages et 65 sièges sur 76. Le Parti démocrate (centre droit), au pouvoir, enregistre un important revers avec 33,6 p. 100 des voix et 9 élus. Le taux de participation est d’environ 72 p. 100. L’ancien ministre des Finances Jargaltulga Erdenebat (PPM) sera investi à la tê […] Lire la suite

2013

26 juin 2013
Mongolie. Réélection du président Tsakhiagiin Elbegdorj.

Le 26, le président Tsakhiagiin Elbegdorj, candidat du Parti démocrate, au pouvoir depuis juin 2009, est réélu dès le premier tour, avec 50,2 p. 100 des suffrages. Il devance le candidat du Parti populaire mongol Badmaanyambuugiyn Bat-Erdene, qui obtient 42 p. 100 des voix. Le taux de participation est de 66,5 p. 100.  […] Lire la suite

2012

28 juin 2012
Mongolie. Changement de majorité lors des élections législatives.

Le 28, le Parti démocrate du vice-Premier ministre Norovyn Altankhuyag, qui était membre de la coalition gouvernementale jusqu'en janvier, remporte les élections législatives, en obtenant 31 sièges sur 76. Il devance le Parti populaire mongol du Premier ministre Sukhbaataryn Batbold, qui a 25 élus. La chute d'audience de ce dernier tient en partie à la dissidence de certains de ses membres, qui se […] Lire la suite

5-14 janvier 2012
Mongolie. Abolition de facto de la peine de mort.

Le 5, le Parlement autorise la ratification du deuxième protocole additionnel au Pacte international relatif aux droits civiques et politiques, qui exclut l'application de la peine de mort. Celle-ci demeure toutefois inscrite dans la législation. Le 14, le président Tsakhiagiin Elbegdorj annonce qu'il accordera désormais la grâce présidentielle à tous les condamnés à mort.  […] Lire la suite

2009

24 mai 2009
Mongolie. Victoire du démocrate Tsakhiagiin Elbegdorj à la présidence.

Le candidat de l'opposition Tsakhiagiin Elbegdorj, ancien Premier ministre et membre du Parti démocrate, remporte l'élection présidentielle avec 51 p. 100 des voix, devant le président sortant, Nambariin Enkhbayar, du Parti populaire révolutionnaire mongol (P.P.R.M., anciens communistes). C'est la première alternance politique à ce poste depuis la démocratisation du pays en 1990. Cette élection in […] Lire la suite

2001

20 mai 2001
Mongolie. Réélection du président Natsagiyn Bagabandi.

Le président sortant, Natsagiyn Bagabandi, du Parti populaire révolutionnaire mongol (P.P.R.M., ex-communiste), est réélu à la présidence de la République par 57,9 p. 100 des suffrages, devant son adversaire démocrate, Radnaasumbereliin Gonchigdorj. Le P.P.R.M. dispose déjà d'une majorité écrasante au Parlement. […] Lire la suite

2000

2-26 juillet 2000
Mongolie. Retour au pouvoir du Parti populaire révolutionnaire mongol.

Le 2, le Parti populaire révolutionnaire mongol (P.P.R.M., ex-communiste) remporte 72 des 76 sièges du Parlement lors des élections législatives. Au pouvoir depuis 1921, il en avait été évincé en juillet 1996 par une coalition démocratique qui a depuis lors éclaté en de nombreuses factions sous l'effet, notamment, des grandes difficultés économiques auxquelles le gouvernement a été confronté.Le 26 […] Lire la suite

1997

18 mai 1997
Mongolie. Élection de Natsagiyn Bagabandi à la présidence.

Natsagiyn Bagabandi remporte l'élection présidentielle avec 60,8 p. 100 des suffrages, contre seulement 29,8 p. 100 pour le chef de l'État sortant, élu en mars 1990, Punsalmaagiyn Otchirbat. Natsagiyn Bagabandi était le principal opposant de ce dernier au sein du Parti révolutionnaire populaire mongol (ex-communiste). Se présentant comme social-démocrate, le président élu se dit favorable à une pa […] Lire la suite

1996

30 juin 1996
Mongolie. Victoire de l'opposition démocratique aux élections législatives.

Avec seulement 25 élus (— 47 par rapport à 1992) sur 76 au Parlement, le Parti populaire révolutionnaire mongol, au pouvoir depuis la création de la République populaire en 1924, perd les élections législatives. L'Union démocratique, coalition de l'opposition qui regroupe le Parti national et le Parti social-démocrate, obtient 50 députtés. Le 19 juillet, le Parlement élira au poste de Premier mini […] Lire la suite

1993

6 juin 1993
Mongolie. Réélection du président Punsalmaguiin Otchirbat.

Lors de la première élection présidentielle au suffrage universel depuis la révolution démocratique de 1990, le président sortant Punsalmaguiin Otchirbat est élu avec près de 60 p. 100 des suffrages. Le Parti populaire révolutionnaire (P.P.R.M., ex-communiste) lui ayant refusé son investiture, il était le candidat de l'opposition, très minoritaire au Parlement que domine le P.P.R.M. Le candidat du […] Lire la suite

1992

28 juin 1992
Mongolie. Large victoire électorale pour l'ex-Parti communiste au pouvoir.

Le 28, les Mongols participent aux premières élections législatives depuis la promulgation, au début de 1992, d'une nouvelle Constitution débarrassée de toute référence au marxisme-léninisme. Avantagé par le scrutin majoritaire à un tour et aidé par la dispersion de l'opposition, le Parti révolutionnaire populaire mongol (P.R.P.M., ex-communiste) du Premier ministre Dashyn Byambasuren obtient soix […] Lire la suite

1990

29 juillet 1990
Mongolie. Premières élections libres.

Les premières élections multipartites ont lieu en Mongolie. Les résultats accordent une large majorité au Parti populaire révolutionnaire (P.P.R.M., communiste) au pouvoir depuis 1924 et contrôlé par des réformateurs depuis mars. Celui-ci obtient trois cent cinquante-sept des quatre cent trente sièges du grand Khoural. Quatre partis d'opposition créés depuis février entrent au Parlement où ils con […] Lire la suite

12-23 mars 1990
Mongolie. Fin du monopole du P.C.

Le 12, le bureau politique et le secrétariat du comité central du Parti populaire révolutionnaire mongol (P.P.R.M., communiste) démissionnent collectivement. Des opposants avaient entamé, le 8, une grève de la faim pour réclamer une libéralisation du régime communiste et les étudiants s'étaient mis en grève le 9.Le 15, le chef de l'État et le Premier ministre démissionnent à leur tour, alors que,  […] Lire la suite

18 février 1990
Mongolie. Instauration du multipartisme.

La création, avec l'aval du pouvoir, du Parti démocratique mongol, issu de l'Union démocratique mongole (U.D.M.) formée en décembre 1989, marque la fin du système du parti unique en république populaire de Mongolie. Le congrès constitutif, qui se tient à Oulan-Bator, en présence de représentants du pouvoir, donne l'occasion aux six cent dix délégués de dénoncer la politique de collectivisation sui […] Lire la suite

— Universalis