MAROC, chronologie contemporaine

 

2011

25-30 novembre 2011
Maroc. Victoire des islamistes aux élections législatives.

Le 25, la formation islamiste du Parti de la justice et du développement d'Abdelilah Benkirane remporte les élections législatives anticipées avec 107 sièges sur 395. Elle devance largement l'Istiqlal (nationaliste) du Premier ministre Abbas El-Fassi, qui obtient 60 élus. Le Rassemblement national des indépendants (centriste) du ministre des Finances Salaheddine Mezouar remporte 52 sièges. Le Part […] Lire la suite

1er-3 juillet 2011
Maroc. Adoption par référendum de la nouvelle Constitution.

Le 1er, les électeurs approuvent par référendum, par 98 p. 100 des suffrages, la nouvelle Constitution présentée en juin par le roi Mohammed VI. Le taux de participation est évalué à environ 73 p. 100. Le texte, tout en insistant sur les droits fondamentaux, renforce le rôle du Premier ministre et du Parlement, mais il conforte surtout les pouvoirs du roi. Le 3, des milliers […] Lire la suite

17-19 juin 2011
Maroc. Annonce d'une réforme constitutionnelle.

Le 17, le roi Mohammed VI annonce une réforme de la Constitution qui sera soumise à référendum le 1er juillet. La proposition phare de ce « nouveau contrat entre le peuple et la monarchie » réside dans la création d'un poste de Premier ministre qui sera non plus désigné par le roi, mais issu du parti arrivé en tête aux élections législatives. Ce Premier ministre nommera les  […] Lire la suite

28 avril-6 mai 2011
Maroc. Attentat meurtrier à Marrakech.

Le 28, un attentat à la bombe détruit l'un des cafés de la place Djemaa El-Fna, haut lieu touristique de Marrakech, faisant dix-sept morts, dont huit Français. Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier dans le pays depuis les attentats de Casablanca, en mai 2003.Le 5 mai, le gouvernement annonce l'arrestation de trois suspects marocains, dont l'auteur présumé de l'attentat, qui serait lié à Al-Qai […] Lire la suite

2-25 mars 2011
Maroc. Montée de la contestation.

Le 2, le roi Mohammed VI gracie l'ancien numéro deux de l'armée de l'air, le colonel-major Kaddour Terhzaz, condamné à douze ans de prison en novembre 2008 pour « atteinte à la sécurité extérieure de l'État ». Ce signe d'ouverture intervient alors que le Mouvement du 20-Février, conduit par des jeunes à partir des réseaux sociaux qui réclament des réformes politiques, s'étend dans le pays. Le 9, l […] Lire la suite

17-27 février 2011
Maroc. Naissance d'un mouvement de contestation.

Le 17, le gouvernement annonce le doublement des subventions aux produits de première nécessité, pour compenser la hausse des prix. Le 20, à l'initiative d'un groupe de jeunes adeptes du réseau social Facebook, des dizaines de milliers de personnes – laïques, islamistes et militants de la gauche radicale confondus – manifestent pacifiquement dans les villes du pays pour réclamer des réformes polit […] Lire la suite

— Universalis