MAROC, chronologie contemporaine

 

1984

20-27 septembre 1984
Maroc. Libération de détenus et mort de grévistes de la faim

Le 20, le roi Hassan II accorde des remises de peine à trois cent cinquante-quatre détenus, dont la majorité serait des prisonniers politiques. Ainsi le mathématicien Sion Assidon, qui avait fait l'objet de plusieurs campagnes en faveur de sa libération, est libéré.Le 27, deux jeunes détenus marocains meurent des suites d'une grève de la faim commencée le 4 juillet. Trente-cinq détenus (lycéens, é […] Lire la suite

14 septembre 1984
Maroc. Élections législatives

Sept millions de Marocains élisent au suffrage direct cent quatre-vingt-dix-neuf députés. L'Union constitutionnelle, formation centriste créée depuis dix-sept mois par l'ancien Premier ministre Maati Bouabid, arrive en tête avec 55 sièges. Viennent ensuite le Rassemblement national des indépendants avec 38 sièges, puis l'Union socialiste des forces populaires, qui passe de 15 sièges obtenus aux él […] Lire la suite

30 août-2 septembre 1984
France – Maroc. Visite « privée » du président François Mitterrand au Maroc

Le 30, François Mitterrand arrive au Maroc, en visite privée, puis repart dans la soirée vers Lisbonne, après s'être entretenu avec le roi Hassan II à Ifrane. La teneur de ces entretiens n'est pas révélée. Il semble toutefois qu'ils aient été centrés sur les implications du traité d'union entre le Maroc et la Libye signé le 13 août à Oujda. La France semble inquiète de la tension qui pourrait naît […] Lire la suite

13 août-1er septembre 1984
Libye – Maroc. Signature d'un traité d'union entre Rabat et Tripoli

Le 14, les autorités marocaines et libyennes annoncent la signature d'un traité d'union entre leurs deux pays conclu la veille à Oujda (Maroc) entre le roi Hassan II et le président Kadhafi. Il s'agit de la septième tentative de ce genre entreprise par la Libye. Les six précédents projets d'union de ce pays avec d'autres pays arabes ont tous échoué. Mais le traité d'Oujda traduit aussi une redistr […] Lire la suite

19-23 janvier 1984
Maroc. Répression d'émeutes contre la cherté de la vie

Le 19, de violents incidents se produisent à Nador, dans le nord-est du Maroc, contre la hausse des prix. Les affrontements entre les forces de l'ordre et les émeutiers, parmi lesquels beaucoup d'étudiants et de lycéens, font de nombreux morts et blessés. Les émeutes s'étendent à d'autres villes du nord du pays, en particulier Al-Hoceima et Tétouan.Le 22, le roi Hassan II, dans un discours télévis […] Lire la suite

— Universalis