ISRAËL, chronologie contemporaine

 

2000

11-28 décembre 2000
Israël – Autorité palestinienne. Échec d'un nouveau plan de paix américain.

Le 11, alors que les affrontements meurtriers se poursuivent en Israël et dans les territoires palestiniens, la commission « d'établissement des faits », dont la création avait été décidée lors du sommet de Charm el-Cheikh en octobre, arrive sur place. Présidée par le sénateur américain George Mitchell, elle est chargée de déterminer l'origine des violences qui ont éclaté en Israël et dans les ter […] Lire la suite

9-21 décembre 2000
Israël. Démission du Premier ministre Ehoud Barak.

Le 9, Ehoud Barak annonce sa démission de ses fonctions de Premier ministre. Il avait annoncé en novembre des élections législatives anticipées. La consultation prévue doit donc à présent être consacrée à l'élection d'un nouveau chef de gouvernement, qui est désigné au suffrage universel direct.Le 10, son prédécesseur, Benyamin Nétanyahou, annonce sa candidature au poste de Premier ministre, en co […] Lire la suite

1er-28 novembre 2000
Israël – Autorité palestinienne. Poursuite des violences.

Le 1er, alors que les affrontements meurtriers dans les territoires palestiniens se poursuivent, la rencontre entre le président de l'Autorité palestinienne, Yasser Arafat, et l'ancien Premier ministre travailliste israélien, Shimon Peres, aboutit à un accord visant à appliquer celui qui avait été conclu en octobre à Charm el-Cheikh.Le 2, un attentat à la voiture piégée, rev […] Lire la suite

1er-30 octobre 2000
Israël – Autorité palestinienne. Affrontements meurtriers entre les manifestants palestiniens et Tsahal.

Le 1er, les affrontements meurtriers entre les manifestants palestiniens et les forces de l'ordre israéliennes, qui avaient débuté le 28 septembre à la suite de la visite du chef du Likoud, Ariel Sharon, sur l'esplanade des Mosquées, à Jérusalem, se poursuivent dans les territoires palestiniens et les localités arabes d'Israël.Le 3, alors que le bilan des violences s'élève à […] Lire la suite

10-29 septembre 2000
Israël – Autorité palestinienne. Violences meurtrières.

Le 10, le Conseil central de l'O.L.P. décide de repousser à une date ultérieure la proclamation unilatérale d'un État palestinien qui était prévue pour le 13 septembre. Il fixe la date de sa prochaine réunion au 15 novembre. D'ici là, indique le communiqué final, les instances palestiniennes devront « prendre les mesures nécessaires à la matérialisation d'un État palestinien, avec Jérusalem pour c […] Lire la suite

5 août 2000
Israël. Propos controversés du chef spirituel du Shass sur la Shoah.

Le rabbin Ovadia Yossef, chef spirituel du parti Shass, formation ultra-orthodoxe, déclare, dans son sermon hebdomadaire diffusé sur son réseau de télévision privé, que « les six millions de malheureux juifs que les nazis ont tués ne l'ont pas été gratuitement. Ils étaient la réincarnation des âmes qui ont péché et ont fait des choses qu'il ne fallait pas faire ». Puis, évoquant le partage éventue […] Lire la suite

2 août 2000
Israël. Démission du ministre des Affaires étrangères, David Lévy.

Le ministre des Affaires étrangères, David Lévy, démissionne en signe de protestation contre les concessions sur Jérusalem qu'Ehoud Barak est prêt à faire, selon lui, dans le cadre des discussions israélo-palestiniennes en vue d'un accord de paix global. En janvier 1998, David Lévy avait déjà quitté le gouvernement de Benyamin Nétanyahou, en raison cette fois-là du blocage des négociations de paix […] Lire la suite

10-31 juillet 2000
Israël. Élection de Moshe Katsav à la présidence.

Le 10, à l'issue de la session parlementaire, Ezer Weizman, président depuis mars 1998 et qui est impliqué dans un scandale financier révélé par la presse en janvier, démissionne, comme il l'avait annoncé en mai.Le 31, contre toute attente, la Knesset élit à la tête de l'État le député du Likoud et ancien ministre Moshe Katsav, au deuxième tour de scrutin, par 63 voix contre 57 en faveur de son ad […] Lire la suite

3-26 juillet 2000
Israël – Autorité palestinienne. Échec du sommet de Camp David.

Le 3, le Conseil central de l'O.L.P. décide de proclamer unilatéralement, le 13 septembre, la création d'un État palestinien indépendant avec Jérusalem-Est comme capitale, « sur les territoires occupés le 4 juin 1967 par Israël ». Cette date est celle qui a été retenue par les accords de Charm el-Cheikh de septembre 1999 pour la conclusion d'un accord de paix global entre Israéliens et Palestinien […] Lire la suite

20-21 juin 2000
Israël. Crise gouvernementale.

Le 20, les ministres du parti ultra-orthodoxe Shass remettent leur démission au Premier ministre Ehoud Barak, comme ils menaçaient de le faire depuis plusieurs semaines. Leur décision ne doit prendre effet qu'au bout de quarante-huit heures. Le Shass est en conflit avec le gouvernement, et notamment avec le ministre de l'Éducation, Yossi Sarid, chef du parti de gauche laïque Meretz, au sujet du fi […] Lire la suite

28 mai 2000
Israël. Annonce de la démission du président Ezer Weizman.

Soumis aux pressions de la classe politique, le président Ezer Weizman annonce sa démission, qui doit prendre effet à la fin de la session parlementaire, le 10 juillet. Ezer Weizman est impliqué dans une affaire de corruption et de fraude fiscale qui a été révélée par la presse en janvier. À la suite de la remise, le 6 avril, des conclusions de l'enquête préliminaire réclamée par la justice, le co […] Lire la suite

23-26 mai 2000
Israël – Liban. Retrait israélien du sud du Liban.

Le 23, le Premier ministre israélien, Ehoud Barak, annonce le redéploiement, « dans les jours qui viennent, à la frontière internationale », des forces israéliennes stationnées dans le sud du Liban. Celles-ci occupaient, depuis mars 1978, une « zone de sécurité » de 850 kilomètres carrés en vue d'empêcher les incursions, en Israël, de combattants palestiniens réfugiés au Liban. Jérusalem avait fix […] Lire la suite

20-26 mars 2000
Vatican – Jordanie – Israël – Autorité palestinienne. Visite du pape Jean-Paul II en Terre sainte.

Le 20, Jean-Paul II entame le premier voyage d'un pape en Terre sainte depuis celui de Paul VI en 1964. Arrivé à Amman, il se rend au mont Nébo – où Moïse est mort, selon la Bible – et aux sanctuaires de Madaba. « Sans paix, déclare-t-il au roi Abdallah II de Jordanie, il ne peut y avoir de développement authentique pour cette région, pas de vie meilleure pour ses peuples, pas d'avenir plus clair  […] Lire la suite

5 mars 2000
Israël – Liban. Annonce du retrait israélien du Liban.

Alors que les accrochages avec le Hezbollah se poursuivent à la frontière israélo-libanaise, tout comme les raids de représailles israéliens, le gouvernement adopte à l'unanimité une résolution qui prévoit le retrait de Tsahal du Liban d'ici à juillet. La promesse faite par Ehoud Barak, pendant sa campagne électorale en 1999, se trouverait ainsi honorée. Depuis 1978, Israël occupe dans cette régio […] Lire la suite

23-29 février 2000
France – Israël. Visite de Lionel Jospin en Israël.

Le 23, le Premier ministre français Lionel Jospin entame une visite en Israël, où il déclare que la France « est disposée à garantir, y compris par des forces sur le terrain, un futur accord de paix entre Israël et ses voisins ». Paris, ajoute-t-il, sera « dans la paix, un partenaire de confiance pour Israël ».Le 24, lors d'une conférence de presse, Lionel Jospin crée la surprise en déclarant que  […] Lire la suite

7-13 février 2000
Israël – Liban. Représailles israéliennes au Liban.

Le 7, le Premier ministre israélien Ehoud Barak lance une opération de représailles au Liban. Celle-ci fait suite aux récentes attaques menées par la milice du Hezbollah dans la zone de sécurité instaurée par Israël dans le sud du Liban, qui ont fait quatre morts, et à l'attentat qui avait tué, en janvier, le colonel libanais Akl Hachem, numéro deux de l'Armée du Liban-Sud (A.L.S.), milice supplét […] Lire la suite

3-20 janvier 2000
Israël. Implication du président Ezer Weizman dans un scandale financier.

Le 3, le procureur général de l'État demande que lui soient communiquées toutes les pièces relatives aux révélations faites par un journaliste du quotidien populaire Maariv selon lesquelles le président Ezer Weizman aurait reçu 453 000 dollars, entre 1988 et 1993, de la part d'un ami, riche homme d'affaires français d'origine juive égyptienne. Le président Weizman dément que ce […] Lire la suite

3-17 janvier 2000
Israël – Syrie. Blocage des pourparlers de paix.

Le 3, les pourparlers de paix reprennent entre le Premier ministre israélien Ehoud Barak et le ministre syrien des Affaires étrangères Farouk El Chareh, à Shepherdstown (Virginie-Occidentale), aux États-Unis. Une première rencontre, en décembre 1999, à Washington, avait mis un terme à quatre années de suspension des discussions bilatérales. Les pourparlers sur les quatre grands dossiers – les fron […] Lire la suite

— Universalis