ISRAËL, chronologie contemporaine

 

1993

30 décembre 1993
Israël – Vatican. Signature d'un « accord fondamental » qui vaut reconnaissance mutuelle.

Israël et le Vatican signent un « accord fondamental » qui prévoit la normalisation des relations entre les deux États et, surtout, l'échange d'ambassadeurs d'ici à quatre mois, ce qui équivaut à une reconnaissance mutuelle. Dès le vote du partage de la Palestine, à l'O.N.U., en 1947, le Vatican s'était prononcé en faveur de l'« internationalisation » des Lieux saints ; dès la première guerre qui  […] Lire la suite

9-15 décembre 1993
États-Unis – Israël. Difficultés dans les négociations israélo-palestiniennes.

Le 9, au cours d'une tournée dans la région, le secrétaire d'État américain Warren Christopher annonce, depuis Damas, l'organisation d'un sommet entre les présidents américain et syrien, Bill Clinton et Hafez el-Assad, en janvier 1994 à Genève, afin de débloquer les négociations israélo-syriennes en vue d'un accord de paix.Le 13, date prévue par la Déclaration de principe de septembre pour la sign […] Lire la suite

12-30 novembre 1993
Israël – Autorité palestinienne. Recrudescence des violences dans les territoires occupés.

Le 12, après l'annonce que des activistes du Fath – et non de Hamas – étaient responsables du meurtre d'un colon juif en Cisjordanie, en octobre, le Premier ministre israélien Itzhak Rabin, en visite aux États-Unis, et le président Bill Clinton somment Yasser Arafat, chef de l'O.L.P. – dont le Fath est la principale composante –, de faire respecter l'accord sur l'autonomie des territoires occupés  […] Lire la suite

2 novembre 1993
Israël. Perte de la mairie de Jérusalem par les travaillistes.

Le candidat du Likoud à la mairie de Jérusalem Ehud Olmert recueille 59,5 p. 100 des suffrages. Il bat le travailliste Teddy Kollek (34,8 p. 100), qui occupait cette fonction depuis vingt-huit ans. Les travaillistes dirigeaient la Ville sainte depuis 1948. […] Lire la suite

3-30 octobre 1993
Israël – Autorité palestinienne. Début de la mise en œuvre de la Déclaration de principes.

Le 3, l'armée israélienne lance une vaste offensive dans les territoires occupés contre les islamistes du mouvement Hamas. L'O.L.P. proteste contre cette opération, contraire selon elle à l'esprit de la Déclaration de principes sur l'autonomie de Gaza et de Jéricho signée en septembre.Le 6 a lieu au Caire la première « rencontre de travail » entre le Premier ministre israélien Itzhak Rabin et Yass […] Lire la suite

9 septembre-1er octobre 1993
Israël – Proche-Orient. Reconnaissance mutuelle d'Israël et de l'O.L.P. et accord sur l'autonomie de Gaza et Jéricho.

Le 9, à l'issue de pourparlers secrets organisés à Paris, le chef de l'O.L.P. Yasser Arafat signe la reconnaissance de l'État d'Israël et la renonciation de la centrale palestinienne au terrorisme, en présence du ministre norvégien des Affaires étrangères Johan Joergen Holst qui a fait office de médiateur dans les négociations secrètes entre Israël et l'O.L.P. Cette décision ainsi que le projet d' […] Lire la suite

8-31 août 1993
Israël. Négociations entre Israël et l'O.L.P. à propos de Gaza et de Jéricho.

Le 8, trois des principaux membres de la délégation des « Palestiniens de l'intérieur » aux négociations de paix à Washington, Fayçal Husseini, Saëb Erekat et Hanane Achraoui, menacent de démissionner, révélant ainsi leurs divergences de vues avec la direction de l'O.L.P. sur la manière de conduire les pourparlers avec Israël. Les trois hommes retirent leur démission après avoir obtenu du conseil  […] Lire la suite

29 juillet 1993
Israël. Acquittement de John Ivan Demjanjuk par la Cour suprême.

Après l'examen de nouvelles pièces d'archives et en raison de la fragilité de certains témoignages humains, la Cour suprême acquitte au bénéfice du doute John Ivan Demjanjuk, apatride d'origine ukrainienne, condamné à mort en avril 1988 pour crimes contre l'humanité, crimes contre le peuple juif et crimes de guerre en raison de ses activités présumées dans le camp d'extermination de Treblinka sous […] Lire la suite

31 mai-1er juin 1993
Israël – Libye. Échec d'une visite de pèlerins libyens.

Le 31, un groupe de cent quatre-vingt-douze pèlerins libyens se rend à la mosquée al-Aqsa de Jérusalem, troisième Lieu saint de l'islam, à l'occasion de la fête du Sacrifice. Dénoncée par les Palestiniens, l'opération, qui a été décidée en accord avec les États-Unis, est présentée par le gouvernement d'Itzhak Rabin comme une initiative susceptible d'atténuer la tension entre les pays arabes et l'É […] Lire la suite

9-29 avril 1993
Israël – États-Unis. Reprise des négociations de paix au Proche-Orient et concessions israéliennes.

Le 9, les autorités israéliennes acceptent que Fayçal Husseini participe aux négociations de paix au sein de la délégation palestinienne. Celui-ci est le numéro un de l'O.L.P. dans les territoires occupés. Inaugurées par la conférence de Madrid d'octobre 1991, les négociations de Washington sont suspendues depuis l'expulsion de quatre cent quinze Palestiniens, le 17 décembre 1992.Le 21, l'O.L.P.,  […] Lire la suite

24 mars 1993
Israël. Élection d'Ezer Weizman à la présidence.

Le 24, la Knesset élit Ezer Weizman à la présidence de l'État pour un mandat de cinq ans, en remplacement de Haïm Herzog. Sioniste passé de la droite à la gauche en 1980, ce chef de guerre, artisan des accords de Camp David et plusieurs fois ministre, est favorable à un dialogue direct avec l'O.L.P. et à l'échange des territoires contre la paix. […] Lire la suite

16-30 mars 1993
Israël. Regain de tension dans les territoires occupés.

À partir du 16, la bande de Gaza est le théâtre d'affrontements particulièrement meurtriers. L'armée riposte brutalement à une vague d'émeutes dirigée contre elle, alors que la mort de plusieurs Israéliens et Palestiniens dans ce territoire a ravivé la tension depuis le début du mois. Les colons juifs multiplient à cette occasion les manifestations contre le pouvoir et les actions de représailles. […] Lire la suite

19 janvier 1993
Israël. Abrogration de la loi interdisant les contacts entre les Israéliens et l'O.L.P.

La Knesset abroge, par trente-neuf voix contre vingt, la loi de 1986 qui interdisait tout contact entre les citoyens israéliens et les membres de l'O.L.P. Cette mesure devrait faciliter la reprise des négociations de paix au Proche-Orient, par ailleurs menacées par l'expulsion hors d'Israël, le 16 décembre 1992, de quatre cent quinze Palestiniens vers le Liban. Le Premier ministre Itzhak Rabin se  […] Lire la suite

7 janvier-1er février 1993
Israël. Assouplissement de la position israélienne sur les expulsés palestiniens.

Le 7, les autorités israéliennes autorisent des délégués du Comité international de la Croix-Rouge (C.I.C.R.) à se rendre auprès des quatre cent quinze militants intégristes palestiniens expulsés vers le Liban le 16 décembre 1992, qui campent toujours dans le no man's land situé entre les lignes israéliennes et libanaises. Le revirement du gouvernement traduit l'embarras de celui-ci devant les rép […] Lire la suite

— Universalis