ISRAËL, chronologie contemporaine

 

1988

19-30 décembre 1988
Israël. Nouveau gouvernement d'union nationale

Le 19, sept semaines après les élections législatives, le Likoud et le Parti travailliste réussissent à s'entendre sur la formation d'un nouveau gouvernement d'union nationale dirigé par Itzhak Shamir. Cet accord prévoit de nouvelles implantations dans les territoires occupés, exclut toute négociation avec l'O.L.P. et considère les accords de Camp David comme base d'un règlement de paix au Proche- […] Lire la suite

1er-14 novembre 1988
Israël. Élections législatives

Le 1er ont lieu les élections législatives. Celles-ci ne modifient guère l'équilibre entre le Likoud d'Itzhak Shamir, qui obtient 40 sièges sur 120, et le Parti travailliste de Shimon Pérès qui, avec 39 élus, ne gagne qu'un siège, mais bénéficient globalement à la droite en privilégiant les petites formations religieuses orthodoxes, qui remportent 18 sièges, contre 10 en 198 […] Lire la suite

22-24 octobre 1988
Proche-Orient. Soutien des pays arabes modérés et de l'O.L.P. au processus de paix défendu par les travaillistes israéliens

Le 22, la réunion à Akaba, en Jordanie, du roi Hussein, du président égyptien Hosni Moubarak et de Yasser Arafat est la première rencontre entre le souverain hachémite et le chef de l'O.L.P. depuis l'annonce, le 31 juillet, du désengagement jordanien de Cisjordanie. À l'approche des élections israéliennes du 1er novembre, cette rencontre vise à affirmer l'adhésion du camp ar […] Lire la suite

19-26 octobre 1988
Liban – Israël. Attentat contre des soldats israéliens et représailles

Le 19, l'attaque-suicide à la voiture piégée d'un convoi militaire près de Metulla, dans la zone de sécurité contrôlée par Israël dans le sud du Liban, cause la mort de sept soldats israéliens et en blesse huit autres.Le 21, l'aviation israélienne effectue un raid de représailles contre des positions du Hezbollah dans le sud et l'est du Liban, faisant quinze morts.Le 26, un autre raid de représail […] Lire la suite

18-30 octobre 1988
Israël. Campagne électorale

le 18, la Cour suprême interdit au Kach, le parti d'extrême droite du rabbin Meir Kahane, de participer aux élections législatives du 1er novembre, en raison de son « racisme ».Le 23, un débat télévisé oppose Itzhak Shamir (Likoud) et Shimon Peres (Parti travailliste), les leaders des deux grandes formations politiques israéliennes, qui sont réunies depuis quatre ans au sein […] Lire la suite

17-21 octobre 1988
Israël – France. Visite officielle du président Haïm Herzog en France

Du 17 au 21, Haïm Herzog, chef de l'État d'Israël, effectue une visite officielle en France. Tandis que le président François Mitterrand plaide à nouveau en faveur de la réunion d'une conférence internationale de paix sur le Proche-Orient, Haïm Herzog demande à la France d'apporter une aide humanitaire aux Palestiniens des territoires occupés. […] Lire la suite

29 septembre 1988
Israël – Égypte. Attribution à l'Égypte de l'enclave de Taba

La commission d'arbitrage internationale, à qui l'Égypte et Israël avaient demandé en 1986 de régler leur différend frontalier relatif à l'enclave de Taba, sur la mer Rouge, attribue au Caire le souveraineté sur ce kilomètre carré de plage, proche d'Eilat, qu'Israël avait refusé d'évacuer lors de son retrait du Sinaï en 1982. […] Lire la suite

6-17 septembre 1988
Israël. Durcissement de la répression dans les territoires occupés

Le 6, l'armée israélienne entame en Cisjordanie une opération massive de ratissage qui est suivie à Gaza par une importante vague d'arrestations et le démantèlement de nombreux comités populaires palestiniens.Le 17, un nouveau regain de violence, qui culmine le 27, agite les territoires occupés, où le nombre des Palestiniens blessés par balles augmente fortement en raison des nouvelles directives  […] Lire la suite

18-26 août 1988
Israël. Reprise en main des territoires occupés après le désengagement jordanien

Le 18, après avoir ordonné la veille les mesures d'expulsion les plus massives jamais décidées en Israël – quatre bannissements et vingt-cinq ordres d'expulsion – à l'encontre de membres des comités populaires palestiniens, le ministère israélien de la Défense déclare ces comités illégaux. L'objectif d'Itzhak Rabin (travailliste) est de démanteler ce début de gestion autonome palestinienne et de f […] Lire la suite

9 juillet 1988
Israël. Nouvelle vague d'agitation dans les territoires occupés

À partir du 9, une nouvelle vague de manifestations secoue les territoires occupés, pour l'entrée dans son huitième mois du soulèvement dont le bilan s'élève à près de 240 morts palestiniens, 70 maisons dynamitées et une vingtaine d'expulsions. […] Lire la suite

3-14 juin 1988
Israël. Échec des négociations de paix et poursuite du soulèvement dans les territoires occupés

Le 3, le secrétaire d'État américain George Shultz entame sa quatrième tournée de négociations de paix au Proche-Orient en quatre mois. À son issue, le 7, il en reconnaît l'échec, tout en se disant prêt à poursuivre la recherche d'un règlement.Le 14, Washington dénonce l'autorisation donnée aux colons, par les autorités israéliennes, de tirer à vue sur les Palestiniens armés de cocktails Molotov,  […] Lire la suite

9-31 mai 1988
Israël. Poursuite de la violence dans les territoires occupés

Le 9, une grève générale et de violents affrontements marquent le début du sixième mois du soulèvement en Cisjordanie et à Gaza. Les manifestations, toujours aussi sévèrement réprimées par l'armée, se multiplient au cours du mois.Le 22, les cours, interrompus depuis trois mois, reprennent dans une trentaine d'écoles de Jérusalem-Est.Le 31, l'armée israélienne indique que deux cent sept Palestinien […] Lire la suite

2-4 mai 1988
Israël – Liban. Opération israélienne contre le Hezbollah dans le sud du Liban

Le 2, environ mille cinq cents soldats israéliens pénètrent au sud du Liban et ratissent la région du mont Hermon proche de la frontière syrienne, dans le cadre d'une opération entreprise en raison de la recrudescence, les semaines précédentes, d'infiltrations de commandos palestiniens à la frontière nord d'Israël. Bien que cette incursion dépasse largement la « zone de sécurité » contrôlée par l' […] Lire la suite

18-25 avril 1988
Israël. Condamnation à mort de John Demjanjuk

Le 18, le tribunal spécial de Jérusalem déclare que John Demjanjuk, dont le procès s'est ouvert le 16 février 1987, est bien « Ivan le terrible », bourreau du camp de Treblinka, où les nazis exterminèrent, pendant la Seconde Guerre mondiale, plus de huit cent cinquante mille juifs. Cette décision met fin à quatorze mois de débats à la fois bouleversants, à cause des témoignages insoutenables des r […] Lire la suite

9 avril 1988
U.R.S.S. Exhortation de Mikhaïl Gorbatchev à l'O.L.P. pour reconnaître Israël

Mikhaïl Gorbatchev, recevant Yasser Arafat venu au Kremlin pour la première fois depuis janvier 1983, exhorte celui-ci à reconnaître l'existence d'Israël et à « prendre en compte ses intérêts de sécurité ». Après la décision de retrait des troupes soviétiques d'Afghanistan, l'appel de Mikhaïl Gorbatchev à la tenue d'une conférence internationale sur le Proche-Orient, fondée sur les résolutions 242 […] Lire la suite

3-26 avril 1988
Israël. Poursuite de la répression des troubles et piétinement des efforts de négociation

Le 3, le secrétaire d'État américain George Shultz entame une nouvelle tournée de négociations de paix au Proche-Orient. S'il trouve le Premier ministre israélien Itzhak Shamir toujours aussi sceptique à l'égard de ses propositions, il juge en revanche « constructive » l'attitude du roi Hussein de Jordanie qu'il rencontre le 7 à Amman.Le 6, une jeune Israélienne est tuée au cours d'affrontements o […] Lire la suite

7-28 mars 1988
Israël. Rejet du plan de paix américain, et aggravation de la situation dans les territoires occupés

Le 7, l'attaque par un commando palestinien d'un autobus dans le Neguev se solde par la mort de trois civils israéliens et des trois membres du commando. L'opération revendiquée par l'O.L.P. est unanimement condamnée.Du 14 au 16, le Premier ministre Itzhak Shamir (Likoud), en visite à Washington, confirme son rejet des propositions de paix que lui avait officiellement transmises George Shultz le 4 […] Lire la suite

7-29 février 1988
Israël. Accroissement de la violence dans les territoires occupés, et tentative de George Shultz en faveur de la paix

Le 7, Itzhak Rabin, ministre de la Défense (travailliste) dresse un bilan très pessimiste de trois mois de soulèvements, le jour même où cinq Palestiniens sont tués : partie des camps de réfugiés, la vague de violence a gagné les villes de territoires occupés pour s'étendre ensuite aux villages. Elle s'accompagne depuis le 1er de représailles menées par des colons israéliens […] Lire la suite

3-31 janvier 1988
Israël. Intensification de l'agitation et de la répression dans les territoires occupés

Le 3, l'accalmie qui régnait depuis quelques jours dans les territoires occupés est rompue par des manifestations après la mort d'une Palestinienne tuée par l'armée israélienne près de Jérusalem. Cependant Israël annonce la libération d'une centaine de manifestants arrêtés depuis le début des troubles, le 9 décembre 1987, ainsi que sa décision de bannir neuf « activistes » palestiniens.Le 5, les É […] Lire la suite

2 janvier 1988
Israël – Liban. Représailles israéliennes contre des bases palestiniennes

L'aviation israélienne lance une série de raids contre trois bases du F.P.L.P.-Commandement général d'Ahmed Jibril au Liban, dans un secteur contrôlé par le Parti socialiste progressiste (P.S.P.) de Walid Joumblatt, causant la mort de vingt-six miliciens et civils palestiniens et libanais. Le F.P.L.P.-C.G. avait revendiqué l'attaque, menée le 25 novembre 1987 contre un camp militaire israélien sit […] Lire la suite

— Universalis