ISRAËL, chronologie contemporaine

 

1985

17-30 octobre 1985
Proche-Orient. Perte de crédibilité de l'O.L.P. et relance des négociations de paix par Israël

Le 17, George Shultz, secrétaire d'État américain, déclare que « ceux qui pratiquent la terreur et la violence n'ont pas de place à la table de paix ». Ces propos visent l'O.L.P., après l'assassinat de trois Israéliens à Larnaca (Chypre), le 25 septembre, et le détournement de l'Achille-Lauro, le 7 octobre. Cependant, Shimon Peres, Premier ministre israélien, arrivé la veille à […] Lire la suite

5 octobre 1985
Égypte – Israël. Assassinat de plusieurs civils israéliens dans le Sinaï

Près de Ras Burka, dans le Sinaï, un soldat égyptien apparemment pris de folie tire sur un groupe de touristes israéliens, faisant sept morts (quatre adultes et trois enfants). Le président Moubarak adresse aussitôt ses condoléances à Shimon Peres, mais l'opinion publique israélienne s'émeut de l'attitude des autres militaires égyptiens de Ras Burka qui ont empêché les blessés de recevoir des soin […] Lire la suite

3-25 septembre 1985
Proche-Orient. Recrudescence du terrorisme palestinien contre Israël

Le 3, deux soldats israéliens sont poignardés, à Hébron, en Cisjordanie occupée. C'est le premier attentat contre des militaires alors que, depuis cinq semaines, une vingtaine d'incidents graves, visant des civils israéliens, ont eu lieu dans les territoires occupés.Le 8, le Conseil des ministres israélien décide de renforcer la présence de l'armée et de la police dans les territoires occupés.Le 2 […] Lire la suite

22 juillet 1985
Israël. Condamnation de trois terroristes juifs à la prison à vie

Le 22, le tribunal de Jérusalem rend son verdict dans le procès du réseau des terroristes juifs démantelé en avril 1984. Trois de ses membres, reconnus coupables du meurtre de trois étudiants palestiniens au cours d'une fusillade en juillet 1983 au collège islamique d'Hébron, sont condamnés à la réclusion à perpétuité. Pour les douze autres accusés, dont plusieurs encouraient des peines de vingt a […] Lire la suite

20 mai 1985
Israël. Critiques à la suite d'un échange de prisonniers

Jérusalem obtient la libération de trois soldats israéliens faits prisonniers au Liban en 1982 et détenus depuis lors par le Front populaire pour la libération de la Palestine-commandement général (F.P.L.P.-C.G.) d'Ahmed Jibril. En échange, les autorités israéliennes acceptent de rendre leur liberté à 1 150 « prisonniers de sécurité » parmi lesquels figurent la majorité des auteurs des plus sangla […] Lire la suite

6-26 février 1985
Liban – Israël. Retrait israélien d'une partie du Liban-Sud et représailles contre la résistance libanaise

Le 6, Nabih Berri, ministre d'État pour le Liban du Sud et chef de la milice chiite Amal, prononce un discours à l'occasion du premier anniversaire de la prise de contrôle de Beyrouth-Ouest par les siens. Il se proclame « ministre de la Résistance nationale » et annonce que les commandos qui se rendent dans le Sud pour y mener des opérations anti-israéliennes le font sous son autorité. Depuis le d […] Lire la suite

24 janvier 1985
Israël. Nouvel accord entre le gouvernement et les partenaires sociaux

Le gouvernement israélien conclut un nouveau contrat social avec le patronat et la centrale syndicale Histadrout. Cet accord fait suite à celui du 2 novembre qui prévoyait un gel des prix et des salaires pour trois mois et qui a permis de réduire l'inflation de 24,3 p. 100 en octobre à 3,7 p. 100 en décembre. La hausse des prix a cependant atteint 445 p. 100 pour l'ensemble de l'année 1984. Le nou […] Lire la suite

7-24 janvier 1985
Liban – Israël. Recrudescence des attentats et plan israélien d'évacuation

Dans la nuit du 7 au 8, le lieutenant-colonel Claude Cuenot, commandant adjoint du corps des observateurs français à Beyrouth-Ouest, est assassiné dans la capitale libanaise. D'autre part, le père Lawrence Jenco, un prêtre américain, est enlevé à Beyrouth-Ouest, le 8 au matin. L'enlèvement est revendiqué, le 11, par le Djihad islamique. Tandis que l'insécurité s'accroît à Beyrouth, que les attenta […] Lire la suite

3-8 janvier 1985
Israël – Éthiopie. Interruption dans le rapatriement des falachas en Israël

Le 3, le gouvernement israélien confirme, au cours d'une conférence de presse, qu'un pont aérien a été organisé depuis plusieurs mois entre le Soudan et Israël pour rapatrier des milliers de juifs éthiopiens : au total, depuis 1980, de 12 000 à 13 000 falachas, soit environ la moitié des juifs éthiopiens, ont gagné l'État hébreu en passant par le Soudan. Au cours de la seule année 1984, 7 354 fala […] Lire la suite

— Universalis