ISRAËL, chronologie contemporaine

 

1984

5-8 décembre 1984
Israël – France. Visite officielle du Premier ministre Shimon Peres à Paris

Du 5 au 8, Shimon Peres effectue en France la première visite officielle depuis vingt ans d'un chef de gouvernement israélien. Ses entretiens, tant avec Lionel Jospin qu'avec Laurent Fabius et François Mitterrand, se déroulent « sous le signe des retrouvailles » et dans une ambiance très chaleureuse. Des liens amicaux se sont en effet noués depuis de longues années, au fil des réunions de l'Intern […] Lire la suite

8 novembre 1984
Liban – Israël. Ouverture d'une négociation militaire israélo-libanaise

Des pourparlers s'engagent entre militaires libanais et israéliens pour étudier des dispositions de sécurité qui permettraient le retrait des forces israéliennes du Liban du Sud. Ces pourparlers ont lieu à Nakoura, près de la frontière libano-israélienne, au quartier général de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (F.I.N.U.L.). C'est en effet Javier Peréz de Cuellar, secrétaire général  […] Lire la suite

7-17 octobre 1984
États-Unis – Israël. Resserrement des liens entre Jérusalem et Washington

Du 7 au 13, Shimon Peres effectue une visite officielle aux États-Unis. Ses entretiens, en particulier avec le président Reagan le 9, portent sur le retrait israélien du Liban du Sud et sur l'assainissement de la situation économique, qui continue de s'aggraver (les prix ont augmenté en Israël de 21,4 p. 100 en septembre, ce qui correspond à un rythme annuel d'inflation de 630 p. 100). Shimon Pere […] Lire la suite

13-16 septembre 1984
Israël. Constitution par Shimon Peres d'un gouvernement d'union nationale

Le 13, le chef du Parti travailliste Shimon Peres, chargé le 5 août par le président Haïm Herzog de tenter de former un gouvernement après les élections du 23 juillet, signe un accord d'unité nationale pour la constitution d'un « gouvernement par alternance » avec Itzhak Shamir, chef du Likoud et Premier ministre depuis le retrait de Menahem Begin en octobre 1983. Plusieurs petits partis s'associe […] Lire la suite

23-31 juillet 1984
Israël. Courte victoire du Front travailliste de Shimon Peres aux élections législatives

Le 23 ont lieu les élections législatives anticipées convoquées par le Premier ministre, Itzhak Shamir, qui dirige le Likoud, parti au pouvoir depuis 1977. La campagne a été calme et surtout centrée sur les problèmes économiques, l'inflation atteignant 400 p. 100. Les résultats de ce scrutin se caractérisent par un émiettement parlementaire sans précédent : quinze partis sont représentés à la Knes […] Lire la suite

27 avril 1984
Israël. Démantèlement d'un réseau terroriste juif

Les services secrets israéliens arrêtent vingt personnes et déjouent une série d'attentats : six autobus qui devaient transporter des fidèles musulmans revenant des mosquées avaient été piégés. La police réussit à désamorcer les bombes. Les suspects appréhendés sont des extrémistes juifs, militants du mouvements de colonisation de la Cisjordanie, et soupçonnés d'avoir participé déjà à plusieurs ac […] Lire la suite

2-13 avril 1984
Israël. Attentats terroristes palestiniens

Le 2, trois Palestiniens ouvrent le feu à la mitraillette et lancent des grenades sur la foule des passants, en plein centre de Jérusalem. Une personne est tuée ainsi que l'un des assaillants, quarante-sept personnes sont blessées. Les deux autres terroristes sont arrêtés. L'attentat est revendiqué à Damas par le Front démocratique de libération de la Palestine (F.D.L.P.) de Nayef Hawatmeh.Le 12,  […] Lire la suite

19-28 mars 1984
Israël. Vote de dissolution de la Knesset

Le 19, le petit parti Tami, membre de la coalition au pouvoir, annonce qu'il va demander l'organisation d'élections anticipées, malgré l'opposition d'Itzhak Shamir, le Premier ministre. Le Tami n'a que trois députés à la Knesset mais plusieurs autres députés de la majorité ont déjà indiqué qu'ils étaient favorables à de nouvelles élections. Le 22, les députés votent la dissolution par 61 voix cont […] Lire la suite

24-29 janvier 1984
République fédérale d'Allemagne – Israël. Échec du voyage du chancelier Helmut Kohl en Israël

Le 24, Helmut Kohl arrive à Jérusalem en visite officielle.Le 25, il reçoit à la Knesset un accueil glacial.Le 29, il quitte Jérusalem après un séjour sur lequel a pesé la perspective de la vente d'armements allemands à l'Arabie Saoudite. Malgré quatre entretiens avec Helmut Kohl, Itzhak Shamir, le Premier ministre israélien, n'a pu convaincre le chancelier ouest-allemand du danger d'armer un pays […] Lire la suite

— Universalis