RUSSIE FÉDÉRATION DE, chronologie contemporaine

 

2004

15-22 décembre 2004
Russie. Rachat de la principale filiale de Ioukos par le groupe public Rosneft.

Le 15, la filiale à Houston du groupe pétrolier russe Ioukos engage une procédure de mise en faillite et réclame la protection de la loi américaine.Le 17, le tribunal de Houston interdit la vente aux enchères à Moscou, prévue pour le 19, de Iouganskneftegaz, la principale filiale de Ioukos. Le Kremlin décide d'ignorer la décision, estimant qu'il s'agit d'une « affaire intérieure » russe.Le 19, une […] Lire la suite

17 novembre 2004
Russie. Annonce d'un nouveau système d'armement nucléaire.

Le président Vladimir Poutine annonce, devant l'assemblée annuelle des cadres dirigeants de l'armée, à Moscou, la prochaine mise en place de systèmes d'armement « qui n'existent pas et n'existeront pas dans les prochaines années chez les autres puissances nucléaires ». Il pourrait s'agir d'une nouvelle version, mobile, du missile Topol-M, d'une portée de 100 000 kilomètres: sa rapidité et sa mania […] Lire la suite

22 octobre 2004
Russie. Ratification du protocole de Kyōto.

La Douma approuve le projet de loi de ratification du protocole de Kyōto. Ce vote va permettre l'entrée en vigueur de cet accord international visant à lutter contre le réchauffement climatique, auquel les États-Unis sont opposés: le protocole de Kyōto devait être ratifié par au moins cinquante-cinq États produisant 55 p. 100 des émissions de gaz carbonique des pays industrialisés. Les États signa […] Lire la suite

1er-22 septembre 2004
Russie. Prise d'otages à Beslan et renforcement des pouvoirs.

Le 1er, un commando armé de plusieurs dizaines de membres investit une école de Beslan, en Ossétie du Nord, prenant en otages des centaines de personnes, majoritairement des enfants, et menaçant de faire sauter le bâtiment.Le 2, l'ancien président d'Ingouchie Rouslan Aouchev, écarté par le Kremlin en 2002, obtient la libération de vingt-six otages. Le président Poutine décla […] Lire la suite

21-31 août 2004
Russie. Élection présidentielle en Tchétchénie et attentats.

Le 21, un groupe de combattants tchétchènes prend position à Grozny, contrôlant les identités et tuant une quarantaine de personnes qu'ils identifient comme des membres des milices tchétchènes prorusses, sans être inquiétés par les militaires russes basés non loin de là.Le 24, deux avions des lignes intérieures qui avaient décollé du même aéroport moscovite, l'un à destination de Volgograd, l'autr […] Lire la suite

1er-20 juillet 2004
Russie. Offensive du Kremlin contre Ioukos.

Le 1er, la justice gèle les comptes du premier groupe pétrolier du pays, Ioukos, et exige le paiement de l'équivalent de 3,4 milliards de dollars d'arriérés réclamés par le fisc au titre de l'exercice 2000. Dans le même temps, l'administration fiscale émet une nouvelle demande de paiement d'arriérés pour l'exercice 2001, d'un montant de 3,3 milliards de dollars. L'ancien pré […] Lire la suite

9-26 mai 2004
Russie. Mort du président tchétchène dans un attentat.

Le 9, le président prorusse de Tchétchénie Akhmad Kadyrov, élu en octobre 2003 à l'issue d'un scrutin controversé, est tué dans un attentat à la bombe dans le stade de Grozny.Le 10, le président indépendantiste Aslan Maskhadov, réfugié dans la clandestinité, condamne l'attentat, réitérant son refus de « toute forme de terrorisme », et appelle la communauté internationale à contribuer à l'ouverture […] Lire la suite

3 avril 2004
France – Russie. Visite du président Jacques Chirac à Moscou.

Au cours d'une brève visite à Moscou, le président Chirac affirme que « la Russie s'est engagée fermement [...] sur la voie de la démocratie », alors même que le pays est l'objet de critiques à ce sujet de la part de Washington. Évoquant la relation entre la Russie et l'Union européenne, il déclare que celle-ci constitue « un élément essentiel [...] pour la Russie, essentiel pour l'Europe et [...] […] Lire la suite

1er-14 mars 2004
Russie. Remaniement gouvernemental et réélection du président Vladimir Poutine.

Le 1er, Vladimir Poutine, qui a limogé le gouvernement en février, désigne au poste de Premier ministre Mikhaïl Fradkov un technocrate peu connu du public, représentant spécial auprès de l'Union européenne.Le 9, il nomme un gouvernement « débureaucratisé » de dix-sept membres, composé de fidèles et dont les derniers responsables de l'ère Eltsine sont exclus.Le 14, Vladimir P […] Lire la suite

6-24 février 2004
Russie. Campagne électorale troublée.

Le 6, l'explosion d'une bombe dans le métro de Moscou fait trente-neuf morts. Le président Vladimir Poutine met aussitôt en cause l'ancien président tchétchène Aslan Maskhadov, qui dément toute responsabilité.Le 9, le parquet général de Russie ouvre une enquête pour « meurtre avec préméditation » sur la personne d'Ivan Rybkine, adversaire de Poutine à l'élection présidentielle de mars et proche de […] Lire la suite

— Universalis