RUSSIE FÉDÉRATION DE, chronologie contemporaine

 

1999

19-31 décembre 1999
Russie. Victoire du Premier ministre Vladimir Poutine aux élections législatives et démission de Boris Eltsine.

Le 19, le bloc Unité dirigé par le Premier ministre, Vladimir Poutine, qui regroupe les partisans du Kremlin, remporte les élections législatives. Avec 23,2 p. 100 des suffrages et 72 des 443 sièges attribués, il est certes précédé par le Parti communiste de Guennadi Ziouganov – 24,3 p. 100 des voix et 113 élus (— 11 par rapport au précédent scrutin de décembre 1995) –, mais la composition de la n […] Lire la suite

6-25 décembre 1999
Russie. Assaut contre la capitale tchétchène, Grozny.

Le 6, les troupes russes entrées en Tchétchénie en septembre et qui encerclent Grozny depuis le 4 donnent cinq jours pour fuir aux dizaines de milliers de personnes qui se trouvent encore dans la ville. Après ce délai, ceux qui resteront dans la capitale tchétchène seront « considérés comme des terroristes et anéantis par l'artillerie et l'aviation ». Les Occidentaux condamnent cet ultimatum.Le 7, […] Lire la suite

1er-19 novembre 1999
Russie. Poursuite des combats en Tchétchénie.

Le 1er, les soldats russes, engagés en Tchétchénie depuis septembre en vue d'éliminer les « terroristes » islamistes, rouvrent la frontière avec l'Ingouchie voisine, fermée depuis une semaine, vers laquelle convergent des dizaines de milliers de civils fuyant les bombardements et les combats.Le 4, le ministre de la Défense, Igor Sergueïev, déclare, pour la première fois depu […] Lire la suite

1er-27 octobre 1999
Russie. Opération « anti-terroriste » en Tchétchénie.

Le 1er, tandis que les troupes russes poursuivent leur progression en République autonome tchétchène, le Premier ministre, Vladimir Poutine, déclare que la Russie ne reconnaît plus la légitimité du président Aslan Maskhadov. Les autorités réactivent, à Moscou, le Parlement tchétchène « élu » en 1996 sous l'égide de l'armée russe.Le 5, tandis que le président Maskhadov procla […] Lire la suite

4-30 septembre 1999
Russie. Poursuite des combats dans le Caucase du Nord.

Le 4, une explosion détruit un immeuble occupé par des militaires russes à Bouïnaksk, dans le centre du Daghestan, faisant soixante-quatre morts.Le 5, les rebelles islamistes, infiltrés depuis la Tchétchénie voisine, lancent une nouvelle offensive dans le nord du Daghestan. En août, ces combattants, dirigés par Chamil Bassaev et son allié jordanien Khattab, avaient mené une opération dans le sud d […] Lire la suite

7-22 août 1999
Russie. Opération islamiste au Daghestan.

Le 7, après trois semaines d'incidents frontaliers, plusieurs centaines de combattants islamistes venus de la Tchétchénie voisine pénètrent dans le sud du Daghestan, dans la région de Botlikh, pour « libérer » cette république autonome des forces russes. Ils sont dirigés par Chamil Bassaev, ancien Premier ministre tchétchène et aujourd'hui opposant au régime du président Aslan Maskhadov, qui avait […] Lire la suite

6-27 août 1999
Russie. Transferts occultes de fonds publics et blanchiment d'argent de la mafia via l'Occident.

Le 6, le Fonds monétaire international (F.M.I.) rend public l'audit réclamé à la Banque centrale de Russie à l'occasion des reprises de ses relations avec Moscou, en juillet. L'étude porte sur les agissements d'une filiale de la Banque centrale russe, la Fimaco, une société offshore enregistrée à Jersey, qui gérait notamment une partie des réserves monétaires russes. L'audit révèle une série de tr […] Lire la suite

4-17 août 1999
Russie. Limogeage du Premier ministre Sergueï Stepachine et nomination de Vladimir Poutine.

Le 4 est annoncée la création d'une nouvelle coalition centriste en vue des élections législatives prévues pour décembre. Celle-ci regroupe La Patrie, la formation du maire de Moscou Iouri Loujkov, et Toute la Russie, mouvement qui rassemble les dirigeants d'une vingtaine de régions. Iouri Loujkov et Vladimir Iakovlev, maire de Saint-Pétersbourg, tous deux adversaires de Boris Eltsine, co-présiden […] Lire la suite

28-29 juillet 1999
Russie. Reprise des relations du F.M.I. et de la Banque mondiale avec Moscou.

Le 28, le Fonds monétaire international (F.M.I.) approuve un nouveau prêt à la Russie de 4,5 milliards de dollars sur dix-sept mois, qui doit permettre à Moscou de rembourser ce qu'il lui doit. Le gouvernement russe promet, en contrepartie, d'engager des réformes structurelles. Le F.M.I. avait suspendu toutes ses relations avec la Russie à la suite de la dévaluation du rouble, en août 1998. La rep […] Lire la suite

20 juillet 1999
Russie. Condamnation d'un « espion » écologiste.

Le 20, à l'issue d'un procès à huis clos, le tribunal militaire de Vladivostok condamne le journaliste et ancien officier de marine Grigori Pasko à trois ans de prison pour avoir remis à la chaîne de télévision japonaise N.H.K. des renseignements – déjà publics selon l'accusé – sur l'immersion de déchets radioactifs opérée par la marine russe en mer du Japon. L'accusation d'espionnage défendue par […] Lire la suite

12-19 mai 1999
Russie. Limogeage du Premier ministre Evgueni Primakov.

Le 12, le président Boris Eltsine limoge Evgueni Primakov, Premier ministre depuis septembre 1998, qu'il accuse de retarder « les décisions nécessaires pour relancer l'économie ». Il désigne à la tête du gouvernement un de ses proches, le ministre de l'Intérieur Sergueï Stepachine. Il s'agit du troisième changement de Premier ministre en quatorze mois.Le 15, la Douma rejette la procédure de destit […] Lire la suite

2-21 avril 1999
Russie. Poursuite de la lutte entre le Kremlin et le parquet général.

Le 2, le président Eltsine suspend de ses fonctions le procureur général, Iouri Skouratov, annonçant que celui-ci fait l'objet de poursuites judiciaires. La veille, Iouri Skouratov avait déclaré qu'il avait identifié « trente ou quarante [...] personnalités russes connues possédant des comptes en Suisse alimentés par l'argent du milieu ». Le parquet avait également ordonné des perquisitions au siè […] Lire la suite

2 février 1999
Russie. Démission du procureur général à la suite d'enquêtes sur des affaires de corruption.

Le procureur général Iouri Skouratov annonce sa démission pour « raisons de santé ». Sous sa direction, le parquet enquêtait sur diverses affaires de corruption présumée, alors que le Premier ministre, Evgueni Primakov, dès sa nomination en septembre 1998, avait affirmé la priorité de la lutte contre les crimes économiques. Le 22 janvier, une perquisition avait été effectuée par la justice suisse  […] Lire la suite

— Universalis