RUSSIE FÉDÉRATION DE, chronologie contemporaine

 

1991

3-30 décembre 1991
U.R.S.S. Disparition de l'U.R.S.S. et démission de Mikhaïl Gorbatchev après la création de la C.E.I.

Le 3, Mikhaïl Gorbatchev met en garde contre la « désintégration » qui menace le pays, insistant sur l'urgence de la signature du traité de l'Union.Le 8, Boris Eltsine, Stanislas Chouchkevitch et Leonid Kravtchouk, présidents des républiques de Russie, de Biélorussie et d'Ukraine, se réunissent près de Minsk (Biélorussie) et « constatent » que l'Union soviétique « n'existe plus ». Ils signent un a […] Lire la suite

10-15 novembre 1991
Afghanistan – U.R.S.S. Premiers entretiens entre Moscou et la résistance afghane.

Pour la première fois depuis l'intervention de l'Armée rouge en 1979, une délégation de moudjahidins afghans opposés au régime pro-soviétique de Kaboul engage des discussions avec les autorités soviétiques et russes à Moscou. Mais cette délégation ne représente que quatre des sept factions de la résistance « extérieure » réfugiées à Peshawar, au Pakistan : les mouvements les plus intransigeants ne […] Lire la suite

1er-30 novembre 1991
U.R.S.S. Le pouvoir de Boris Eltsine renforcé par la dégradation de la situation économique.

Le 1er, le Parlement russe accorde à Boris Eltsine les pouvoirs spéciaux qu'il avait demandés, le 28 octobre, en présentant son programme économique destiné à sauver la Russie de la paralysie qui la menace. Il s'agit, en gouvernant par décrets et en suspendant « les actes légaux et législatifs de l'Union soviétique » contredisant sa politique, de faire appliquer un train de  […] Lire la suite

29-31 octobre 1991
U.R.S.S. Soutien des présidents américain et français à Mikhaïl Gorbatchev.

Le 29, George Bush, qui coparraine la conférence de paix sur le Proche-Orient avec Mikhaïl Gorbatchev, rencontre son homologue soviétique à Madrid. Au moment où le pouvoir de ce dernier s'effrite dans son pays, il lui réaffirme le soutien des États-Unis, tentant ainsi de conforter le pouvoir central en U.R.S.S.Les 30 et 31, François Mitterrand reçoit Mikhaïl Gorbatchev dans sa résidence de Latche, […] Lire la suite

13 octobre-3 novembre 1991
Israël. Tenue à Madrid d'une conférence de paix sur le Proche-Orient.

Du 13 au 18, James Baker, secrétaire d'État américain, se rend au Proche-Orient, afin de lever les derniers obstacles à la tenue de la conférence de paix annoncée le 31 juillet par les présidents américain et soviétique.Le 18, à Jérusalem, lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue soviétique Boris Pankine, James Baker annonce que la conférence de paix s'ouvrira le 30 octobre à M […] Lire la suite

11-21 octobre 1991
U.R.S.S. Dissolution du K.G.B., traité d'union économique et réunion du nouveau Parlement.

Le 11, le Conseil d'État, nouvel organe exécutif où siègent, aux côtés de Mikhaïl Gorbatchev, les dirigeants des républiques de l'Union, décide de dissoudre le K.G.B. Ce « Comité pour la sécurité d'État » de sinistre réputation, héritier de la Tcheka de Lénine et du N.K.V.D. de Staline, à la fois police politique, service de renseignements et responsable des frontières, compromis dans le putsch du […] Lire la suite

11-28 octobre 1991
U.R.S.S. L'aide à l'U.R.S.S. au centre des réunions financières de Bangkok.

Du 11 au 13, les représentants des sept pays les plus industrialisés (G7), assemblés à Bangkok avant les réunions monétaires qui doivent s'y tenir les jours suivants, examinent avec une délégation soviétique conduite par Grigori Iavlinsky les problèmes posés par la situation économique catastrophique de l'U.R.S.S. Rejetant l'idée d'un rééchelonnement, même partiel, de l'énorme dette extérieure sov […] Lire la suite

27-28 septembre 1991
États-Unis – U.R.S.S. Propositions américaines d'importantes mesures de désarmement nucléaire.

Le 27, dans un discours à la nation, le président Bush tire les conséquences de la disparition de la menace militaire soviétique en présentant unilatéralement d'importantes mesures de désarmement nucléaire, dont certaines dépassent celles prévues par les accords S.T.A.R.T. signés le 31 juillet à Moscou. Il décide principalement d'éliminer ses armes à courte portée basées à terre ou en mer et propo […] Lire la suite

10-13 septembre 1991
États-Unis – U.R.S.S. Progrès vers le règlement de contentieux régionaux.

Le 10 s'ouvre à Moscou une réunion de la Conférence pour la sécurité et la coopération en Europe (C.S.C.E.), qui est consacrée aux droits de l'homme. Accueillie avec réserve lorsque les autorités soviétiques en avaient fait la proposition en novembre 1986, elle apparaît sous un tout autre jour, moins d'un mois après le putsch manqué des conservateurs à Moscou. Les trois républiques baltes, l'Eston […] Lire la suite

2-17 septembre 1991
U.R.S.S. Mise en place d'un dispositif institutionnel transitoire.

Le 2 s'ouvre à Moscou une session extraordinaire du Congrès des députés du peuple. Noursoultan Nazarbaïev, président du Kazakhstan, présente un dispositif institutionnel transitoire : élaboré la veille par Mikhaïl Gorbatchev et les dirigeants de dix des quinze républiques de l'Union, il devrait s'appliquer jusqu'à la conclusion d'un traité de l'Union et l'adoption d'une nouvelle Constitution. Il p […] Lire la suite

19-31 août 1991
U.R.S.S. Échec d'un coup d'État conservateur.

Le 19, à la veille de la date prévue pour la signature du nouveau traité de l'Union assouplissant les structures de l'État fédéral, l'agence Tass annonce le remplacement de Mikhaïl Gorbatchev, « incapable d'assurer ses fonctions pour raisons de santé », par le vice-président Guennadi Ianaev. Le chef de l'État soviétique est retenu dans sa résidence de vacances en Crimée. Un « comité d'État » de hu […] Lire la suite

17 juillet-1er août 1991
États-Unis – U.R.S.S. Signature du traité S.T.A.R.T. lors du sommet de Moscou.

Le 17, à Londres, avant sa rencontre avec les chefs d'État ou de gouvernement qui participent au sommet des Sept, Mikhaïl Gorbatchev conclut avec George Bush un accord de principe sur le traité S.T.A.R.T. et la réunion d'un sommet américano-soviétique les 30 et 31 juillet.Le 30, à Moscou, George Bush déclare vouloir établir de nouvelles relations avec l'U.R.S.S. fondées non sur la confrontation mi […] Lire la suite

1er-31 juillet 1991
U.R.S.S. Poussée des réformateurs et profonde réforme du programme du Parti.

Le 1er, neuf réformateurs soviétiques, dont Edouard Chevardnadze, ancien ministre des Affaires étrangères, et Alexandre Iakovlev, conseiller de Mikhaïl Gorbatchev, lancent un appel à la création d'un Mouvement pour les réformes démocratiques auquel pourrait s'associer l'aile démocratique du P.C.U.S.Le 2, Mikhaïl Gorbatchev apporte son soutien à cette initiative, se félicitan […] Lire la suite

5-27 juin 1991
U.R.S.S. Élection de Boris Eltsine à la présidence de la république de Russie.

Le 5, Mikhaïl Gorbatchev prononce, à Oslo, son discours de réception du prix Nobel de la paix 1990. C'est l'occasion pour lui de lancer un appel à un « soutien massif » de l'Occident à sa politique de perestroïka, dont « le monde a tout autant besoin » que l'U.R.S.S. Il obtient la possibilité d'en discuter au sommet du groupe des sept pays les plus industrialisés (G7), qui doit se réunir à partir  […] Lire la suite

15-19 mai 1991
Chine – U.R.S.S. Visite officielle du secrétaire général du P.C.C. à Moscou.

Le 15, deux ans après le voyage de Mikhaïl Gorbatchev en Chine, Jiang Zemin entame une visite officielle en U.R.S.S., la première d'un secrétaire général du P.C. chinois depuis celle de Mao Zedong en 1957. Mais le rapprochement sino-soviétique, scellé par cette visite, ne masque pas les divergences doctrinales entre les deux régimes communistes.Le 16, les deux pays signent un accord sur le tracé d […] Lire la suite

10-22 mai 1991
U.R.S.S. Appel de Mikhaïl Gorbatchev à l'aide économique de l'Occident.

Le 10, les mineurs du bassin du Kouzbass, en Sibérie, reprennent le travail après dix semaines de grève. Cette reprise intervient après la signature, le 6, de l'accord transférant le contrôle des mines de charbon de Sibérie de l'U.R.S.S. à la république de Russie. Il s'agit de la première mesure concrète résultant de la « déclaration commune » signée le 23 avril par Mikhaïl Gorbatchev et Boris Elt […] Lire la suite

10-30 mai 1991
États-Unis – U.R.S.S. Tournées américaine et soviétique en vue d'une conférence de paix au Proche-Orient.

Le 10, Alexandre Bessmertnykh, ministre soviétique des Affaires étrangères, arrive en Israël dans le cadre d'une tournée au Proche-Orient qui l'a déjà mené en Syrie et en Jordanie. C'est la première fois qu'une personnalité soviétique de ce rang effectue une visite en Israël depuis la création de l'État hébreu en 1948. Les relations diplomatiques entre les deux pays sont rompues depuis la guerre i […] Lire la suite

20 avril 1991
U.R.S.S. – Corée du Sud. Sommet sur la sécurité régionale.

Le 20, le président soviétique Mikhaïl Gorbatchev rencontre son homologue sud-coréen, Roh Tae-woo, sur l'île de Cheju appartenant à la Corée du Sud, pour un troisième sommet en dix mois, principalement consacré à la sécurité régionale et aux relations intercoréennes. […] Lire la suite

16-18 avril 1991
U.R.S.S. – Japon. Visite du président Mikhaïl Gorbatchev à Tōkyō.

Le 16, Mikhaïl Gorbatchev arrive à Tōkyō pour une visite d'État de quatre jours. Il est le premier haut dirigeant soviétique à se rendre au Japon. Les deux pays sont les derniers belligérants de la Seconde Guerre mondiale à ne pas avoir signé de traité de paix. Mikhaïl Gorbatchev espère obtenir du Japon une aide économique, notamment pour la mise en valeur de la Sibérie. Mais la normalisation des  […] Lire la suite

2-25 avril 1991
U.R.S.S. Plan anticrise de Mikhaïl Gorbatchev accepté dans neuf des quinze républiques fédérées.

Le 2, de fortes hausses de prix frappent la plupart des produits de première nécessité : 250 p. 100 pour la viande de bœuf, 200 p. 100 pour le pain, 100 p. 100 pour le sucre, etc. Ces hausses ne sont que partiellement compensées par des augmentations des rémunérations et des pensions. Les grèves, déclenchées dans les mines depuis un mois, s'étendent à d'autres secteurs.Le 9, Mikhaïl Gorbatchev dre […] Lire la suite

1er-31 mars 1991
U.R.S.S. Référendums, grèves et manifestations.

Le 1er, les mineurs du bassin du Donbass, en Ukraine, entament une grève illimitée pour réclamer des hausses de salaires atteignant parfois 150 p. 100. Le mouvement s'étend les jours suivants et gagne le Kouzbass, en Sibérie, tandis que les revendications s'élargissent jusqu'à réclamer le départ de Mikhaïl Gorbatchev.Le 3, les électeurs de deux des trois républiques baltes,  […] Lire la suite

13-26 février 1991
U.R.S.S. Montée de la tension entre réformateurs et conservateurs.

Le 13, en rappelant que « la loi et l'ordre » doivent l'emporter sur « les activités manifestement subversives de certaines forces qui ne soutiennent pas notre choix », Mikhaïl Gorbatchev accentue une tentative de reprise en main qui l'a conduit, cinq jours plus tôt, à faire passer la télévision sous son propre contrôle, au lieu de la tutelle parlementaire existant auparavant.Le 19, à la fin d'un  […] Lire la suite

5-9 février 1991
U.R.S.S. Vote massif des Lituaniens en faveur de l'indépendance.

Le 5, Mikhaïl Gorbatchev déclare illégale l'organisation, par les autorités nationalistes lituaniennes, d'une consultation de la population sur l'avenir de la république. Baptisée « sondage » pour la distinguer du référendum sur le maintien de l'Union que le chef de l'État soviétique entend organiser dans toutes les républiques le 17 mars, elle a en fait pour but de donner à la population la possi […] Lire la suite

4-28 février 1991
Guerre du Golfe. Libération du Koweït par la force multinationale.

Le 4, le président iranien Hachemi Rafsandjani propose sa médiation. Cette initiative est accueillie avec réserve par Washington et avec intérêt par Moscou. En outre, les autorités israéliennes estiment que 50 p. 100 des capacités nucléaires mais aussi bactériologiques et chimiques de l'Irak ont été détruites.Le 6, James Baker, secrétaire d'État américain, déclare que l'offensive terrestre à venir […] Lire la suite

14-31 janvier 1991
U.R.S.S. Remaniement gouvernemental et sévères mesures économiques.

Le 14, sur proposition de Mikhaïl Gorbatchev, le Soviet suprême élit, par deux cent soixante-dix-neuf voix contre soixante-quinze, Valentin Pavlov au poste de Premier ministre, où il succède à Nikolaï Ryjkov, victime d'une crise cardiaque en décembre. Économiste, ancien ministre des Finances et partisan d'une transition vers l'économie de marché, le nouveau chef du gouvernement n'est pourtant pas  […] Lire la suite

2-24 janvier 1991
U.R.S.S. Épreuve de force entre l'armée et les nationalistes dans les pays baltes.

Le 2, les « bérets noirs » des troupes spéciales du ministère soviétique de l'Intérieur (O.M.O.N.) investissent l'imprimerie du P.C. letton, à Riga. Ce coup de force intervient deux semaines après la menace de Mikhaïl Gorbatchev d'imposer directement l'administration présidentielle aux républiques rebelles, dont les trois États baltes, qui ont tous proclamé unilatéralement leur indépendance au pri […] Lire la suite

— Universalis