CHINE, chronologie contemporaine

 

1996

11-22 décembre 1996
Royaume-Uni – Chine. Désignation du futur chef de l'exécutif et d'un Conseil législatif provisoire à Hong Kong.

Le 11, un collège électoral désigné par Pékin élit l'armateur originaire de Shanghai Tung Chee-hwa pour diriger l'exécutif de Hong Kong à partir du 1er juillet 1997, date à laquelle la colonie britannique doit être rétrocédée à la Chine. Tung Chee-hwa déclare que les manifestations d'hostilité au régime de Pékin seront alors interdites. Son « élection » est aussitôt entériné […] Lire la suite

24-25 novembre 1996
Chine – États-Unis. Réchauffement sino-américain à l'occasion du sommet Asie-Pacifique.

Le 24, les présidents américain et chinois, Bill Clinton et Jiang Zemin, se rencontrent à Manille où doit se tenir, le lendemain, le quatrième sommet du forum de Coopération économique Asie-Pacifique (A.P.E.C.). Huit mois après la crise consécutive aux provocations chinoises avant l'élection présidentielle à Taiwan, les deux chefs d'État illustrent le réchauffement de leurs relations en échangeant […] Lire la suite

24-26 avril 1996
Russie – Chine. Visite du président Boris Eltsine en Chine.

Du 24 au 26, le président russe Boris Eltsine se rend en Chine, concrétisant ainsi la volonté exprimée en janvier, à l'occasion de la démission du ministre pro-occidental des Affaires étrangères Andreï Kozyrev – et à des fins électorales en vue du scrutin présidentiel de juin –, de rééquilibrer vers l'Est les relations internationales de son pays. Face à l'hégémonie des États-Unis dans le monde, e […] Lire la suite

9-13 avril 1996
Chine – France. Visite du Premier ministre chinois Li Peng en France.

Le 9, alors que le Premier ministre chinois Li Peng entame sa visite officielle en France, deux cent neuf parlementaires de tous les partis rendent public un Appel pour le Tibet qui réclame la « décolonisation » de ce « territoire occupé » depuis l'« invasion » chinoise de 1950.Le 10, le dîner offert au Quai d'Orsay est marqué par un incident. En désaccord avec une phrase évoqu […] Lire la suite

8-26 mars 1996
Chine – Taïwan. Manœuvres d'intimidation à la veille de l'élection présidentielle taïwanaise.

Le 8, la Chine entame, comme elle l'avait annoncé le 5, sa troisième campagne de tirs de missiles non armés en huit mois aux abords de Taiwan. Cette manœuvre d'intimidation, avant l'élection présidentielle prévue pour le 23 dans l'île nationaliste, équivaut à une simulation de blocus des deux principaux ports du pays, Keelung au nord et Kaohsiung au sud. Elle est condamnée par la communauté intern […] Lire la suite

— Universalis