CHINE, chronologie contemporaine

 

1995

13 décembre 1995
Chine. Condamnation du dissident Wei Jingsheng.

Le dissident Wei Jingsheng, qui milite en faveur de la démocratie, est condamné à quatorze ans de prison pour avoir tenté de « renverser le gouvernement ». Arrêté par la police en avril 1994, il n'a fait l'objet d'une procédure judiciaire qu'en novembre 1995. Le jugement suscite les protestations des pays occidentaux. Wei Jingsheng avait déjà été condamné à quinze ans de prison en 1979. Il avait é […] Lire la suite

17-20 septembre 1995
Royaume-Uni – Chine. Des élections législatives à Hong Kong contestées par Pékin.

Le 17 se tiennent les dernières élections législatives avant la rétrocession de la colonie britannique à la Chine, fixée au 1er juillet 1997. Hostile au régime de Pékin, le Parti démocratique de Martin Lee remporte 16 des 20 sièges à pourvoir au suffrage direct – 40 le sont au suffrage indirect. Avec ses alliés, le Parti démocratique obtient au total 29 sièges, tandis que l' […] Lire la suite

24 août 1995
Chine – États-Unis. Condamnation et expulsion d'un dissident sino-américain.

Les autorités chinoises annoncent la condamnation à quinze ans de prison, assortie d'une mesure d'expulsion du territoire, du dissident sino-américain Harry Wu, jugé coupable d'espionnage et d'usurpation d'identité. Le militant des droits de l'homme, qui dispose de la double nationalité, avait été arrêté le 19 juin à la frontière entre la Chine et le Kazakhstan. Harry Wu, qui enquêtait sur le « go […] Lire la suite

1er-21 août 1995
France – Chine. Poursuite des critiques envers les essais nucléaires français et chinois.

Le 1er, Paris publie pour la première fois la liste des deux cent quatre essais nucléaires effectués par la France dans le Sahara et en Polynésie depuis février 1960. Le même jour, le gouvernement français rappelle son ambassadeur en Australie, après l'annonce par Canberra de l'éviction du groupe Dassault Aviation d'un appel d'offres public. Paris évoque des mesures de rétor […] Lire la suite

21-26 juillet 1995
Chine – Taïwan. Mesures d'intimidation à l'encontre de Taipei.

Du 21 au 26, dans le cadre de manœuvres, l'armée chinoise procède à des tirs de missiles sans charge au large de ses côtes, à 150 kilomètres au nord de l'île de Taiwan. Ces opérations font suite à de récentes manœuvres de la marine chinoise dans la même zone. Elles s'accompagnent de propos inhabituellement menaçants tenus par le chef de l'État chinois Jiang Zemin à l'encontre des autorités taiwana […] Lire la suite

8 juin 1995
États-Unis – Taïwan – Chine. La visite « privée » du président taiwanais aux États-Unis critiquée par la Chine.

Le président taiwanais Lee Teng-hui entreprend une visite « privée » aux États-Unis, en compagnie de son Premier ministre et du vice-président. C'est la première fois depuis 1979, date de la rupture entre les deux pays à la suite de l'établissement de relations diplomatiques entre Pékin et Washington, que de hauts dirigeants nationalistes se rendent aux États-Unis. Cette visite a été acceptée par  […] Lire la suite

28 avril 1995
Chine. Limogeage du chef du Parti communiste de Pékin.

Un communiqué officiel annonce la « démission » du premier secrétaire du comité municipal du Parti communiste de Pékin, Chen Xitong, en raison de malversations financières dont la révélation avait déjà poussé au suicide un vice-maire de la capitale, le 4, et abouti à l'interpellation de plusieurs administrateurs de moindre rang. Il s'agit du premier limogeage d'un haut responsable politique depuis […] Lire la suite

4-26 février 1995
États-Unis – Chine. Accord sur la propriété industrielle.

Le 4, Washington menace Pékin de graves sanctions commerciales si aucun accord sur la propriété industrielle n'est signé avant le 26. Les États-Unis, qui cherchent à obtenir le respect par la Chine des lois du commerce international, avaient ouvert en 1994 des négociations sur ce sujet. La Chine annonce aussitôt des mesures de rétorsion, mais accepte de reprendre les négociations.Le 26, les deux p […] Lire la suite

15 janvier 1995
France – Chine. Commande par Pékin d'une deuxième centrale nucléaire à Paris.

Un an après la normalisation des relations entre Paris et Pékin, les autorités françaises et chinoises signent, à Pékin, un accord qui prévoit la construction par des entreprises françaises d'une deuxième centrale nucléaire à Daya Bay, près de Hong Kong, après celle qui a été commandée à la France en 1986 et qui est entrée en service en 1994. Daya Bay 2, qui sera équipée de deux réacteurs de 1 000 […] Lire la suite

— Universalis